Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La loi "anti-Amazon" ou l'étrange défaite de la pensée des élites françaises

Les députés ont adopté ce jeudi à l'unanimité une proposition de loi interdisant aux opérateurs en ligne de cumuler la gratuité des frais de port du livre avec la remise autorisée de 5%.

Le Nettoyeur

Publié le 4 octobre 2013
 
Un entrepôt d'Amazon.

Un entrepôt d'Amazon. Crédit Reuters

Que dire sur la loi anti-Amazon adoptée hier à l'Assemblée nationale ?

Que c'est un non-sens économique : oui, évidemment. Evidemment que c'est un non-sens économique, évidemment qu'il n'y a aucune justification à empêcher certains opérateurs à offrir des livres pour moins cher, qu'il s'agit d'une victoire des fabricants de chandelles.

Que c'est une loi injuste : oui, évidemment. Qui est mis à mal par cette loi ? Amazon, un peu. Mais surtout, le pouvoir d'achat des Français, sachant que les augmentations de prix des biens de grande consommation touchent particulièrement les plus pauvres, puisque l'impact proportionnel sur leur budget est plus important. Et aussi, la culture, c'est-à-dire l'accès à la culture : en rendant les livres plus chers, on rend plus difficile l'accès à la culture pour les Français. Lorsqu'on parle de l'exception française, on tend en général deux concepts : la solidarité et l'exception culturelle. Voilà une loi qui va à l'encontre de ces deux concepts dont on nous dit qu'ils sont particulièrement structurants pour la France et qui a été votée à l'unanimité des députés de la République française.

Que c'est une loi qui montre la volonté acharnée de la France de rester dans le passé ? Oui, bien sûr. A chaque fois que quelqu'un invente une voiture, l'objectif immédiat est d'interdire la voiture et de subventionner le cheval.

Que c'est une loi qui traîne l'intérêt général dans la boue ? A coup sûr. Cette loi, c'est avant tout la victoire des intérêts particuliers sur l'intérêt général. L'objectif est de défendre les libraires de la concurrence d'internet. Pas la culture. Pas le livre. Les libraires. C'est-à-dire des commerçants. C'est-à-dire une catégorie particulière.

Que c'est une loi qui montre l'alliance de la gauche et de la droite pour prolonger la maladie de la société française ? Oui, bien sûr. La droite veut protéger les intérêts des privilégiés (dont les libraires, en tant que petits commerçants, en France, font assurément partie) ; la gauche, par inculture économique, pense qu'elle protège “la culture” en protégeant les libraires. Et donc les riches s'enrichissent, les pauvres s'appauvrissent et la France s'enfonce.

On pourrait dire tout ça, mais la chose la plus frappante sur cette loi fut le vote à l'unanimité. Pas un juste pour racheter l'Assemblée nationale et la République.

On a là l'exemple frappant du mélange d'ignorance et de lâcheté qui caractérise la démission complète de nos élites politiques.

Mais est-ce là la fin ? Non. Parce que la France est une démocratie et en démocratie, les politiques répondent aux pressions du peuple. Oui, les représentants politiques ont démissionné mais ils ont aussi démissionné parce qu'on les a laissé faire. Quelles sont les voix qui se sont élevées pour défendre la justice, ici ? Un ou deux commentateurs, certes. Quelles associations de consommateurs ? Quels groupes de réflexion ?

Le livre le plus important à lire sur la chute de la France en 1940 est L'Etrange défaite de Marc Bloch. Bloch, officier de renseignement décoré, explique parfaitement les incohérences militaires qui ont mené à l'effondrement. Mais, historien et sociologue avant tout, il ne s'arrête pas là. Il montre avec une force irrépressible que cette étrange défaite ne fut que le résultat inévitable d'une démission totale de la société entière : élites politiques, économiques, médiatiques, syndicats et le peuple en général.

Marc Bloch n'avait jamais entendu parler de e-commerce, mais il nous explique parfaitement de quoi cette loi retourne.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bégè - 06/10/2013 - 11:58 - Signaler un abus Au delà des frais de port et des impôts...

    A terme, si tous les libraires meurent, qu'il ne reste plus que les grandes chaines de librairies en gros la Fnac et Amazon. Ce sont eux qui dicteront aux éditeurs leurs conditions commerciales. Ce qu'ils font déjà mais ils pourront vraiment faire ce qu'ils veulent. Les maisons d'édition seront contraintes à ne produire que des valeurs sûres, finit la diversité culturelle. et si à terme Amazon engloutit aussi la Fnac. notre culture sera ainsi dictée par une entreprise américaine, cela s'appelle une guerre culturelle et économique. Et, nous l'aurons perdue...

  • Par golvan - 05/10/2013 - 18:52 - Signaler un abus @ Grwfsywash

    Le propre des commentaires d'Atlantico, assez libres il faut en convenir, c'est que des positions extrêmement "libérales" sont prônées par des intervenants dont on ne connaît évidemment rien.
    Vous m'apprenez que j'appartiens à une "famille de pensée" alors que vous ne connaissez rien de moi, vous me faites donc bien rire.
    Pour votre gouverne mon entreprise indépendante ne bénéficie d'aucune aide d'aucune sorte, et je subis comme de nombreux citoyens indépendants qui travaillent dur un niveau de taxes trop élevé.
    Pour autant je ne confonds pas économie de rapine et libéralisme économique.
    Je suis opposé au fait d'utiliser une main d'oeuvre d'esclaves pour inonder le monde occidental de produits revendus au prix qui serait le leur si on les y fabriquait . Il n'y a aucune avancée économique dans un tel cas, ni nécessité à le faire. Et Amazon en tant que distributeur ne crée aucune richesse en France mais cherche des pays solvables tout en refusant leur niveau de taxation.
    Et si personnellement je ne supporte pas les socialistes, c'est justement parce qu'ils présentent le laisser faire anglo saxon, pseudo "libéral", comme un modèle indépassable.
    Alors ma famille de pensée...

  • Par golvan - 05/10/2013 - 18:37 - Signaler un abus @ charles ..64

    Dans votre commentaire de 12h01 pour une raison que j'ignore, vous sautez du coq à l'âne en parlant de ce crétin de Bergé en me demandant de réserver mes coups pour lutter contre la GPA et autres fantaisies de procréation type PMA, plutôt que de m'en prendre à Amazon, la pauvre petite société multinationale.
    Or à l'exception de stérilités d'ordre pathologique, ces fantaisies procréatives ne concernent que les homosexuels.
    Je vous renvoie donc le compliment en nous faisant remarquer qu'Amazon, par peur d'un boycott de la communauté homo américaine s'est déclarée "gay friendly".
    Votre réponse de 17h35 est donc particulièrement inepte.

  • Par Moggio - 05/10/2013 - 18:22 - Signaler un abus @Lennart

    C'est bien le cadre réglementaire et fiscal mis en place par nos parlementaires qui permet à Amazon cette pratique (légale) que vous qualifiez d'"anti concurrentielle". Amazon n'y est pour rien et n'a rien à se reprocher (nos politiques adorent mettre en place des exceptions fiscales, pour mieux s'assurer leur réélection). Et, bien sûr, si Amazon fait du lobbying de son côté, ce sont les lobbyistes des libraires (SLF) et leurs copains travaillant au ministère de la Culture et au Parlement qui ont agi ici, et certainement pas au bénéfice de l'intérêt général, pour mettre en place cette "loi "anti-Amazon"".

  • Par Lennart - 05/10/2013 - 17:56 - Signaler un abus La véritable pratique anti concurrencielle

    C'est qu'Amazon puisse en tant que multinationale mettre en oeuvre des pratiques d'optimisation fiscale lui permettant de ne pas payer d'impôts sur les bénéfices, ou si peu. Nos députés ne se bougent pas trop pour secouer leurs collègues de Bruxelles afin que ceux fassent adopter une législation fiscale commune ne permettant plus à ces multinationales d'échapper à l'impôt sur les bénéfices. Mais quand on voit les pratiques du lobbying des cigaretiers qui invitent au restaurant, sous couvert d'un club de fumeurs de Havanes, députés, sénateurs haut fonctionnaire et même des personnes impliquées dans la lutte contre le tabagisme, on imagine aisément les pressions et corruption de la moralité de la mission censée être des hommes politiques par le lobbying de ces multinationales.

  • Par charlesingalls64 - 05/10/2013 - 17:35 - Signaler un abus @golvan

    Bizarre votre commentaire. Je vous parle marchandisation des corps et des propositions ubuesques de Bergé et vous me parlez d'homophobie ? Qu'est-ce que j'en ai à foutre qu'amazon soit Gay Friendly ? De toute façon, en France, il est interdit de ne pas l'être sinon on tombe sous le coup de la loi, non ?
    Amazon paie des impôts en France mais pas assez pour la bande de voleurs qui nous gouvernent, voilà tout. Inutile de brandir les grands concepts comme l’Intérêt de l'édition, de la survie du livre ou de l'exception culturelle française. La gauche n'aime pas les riches par contre elle vendrait père, mère et enfants pour du pognon.....

  • Par Grwfsywash - 05/10/2013 - 16:02 - Signaler un abus @ golvan - 04/10/2013

    "...frauder le fisc..."
    Vous qui êtes de cette famille de penser qui chasse "l'amalgame" comme d'autres chassent le dahu, je me permets de vous signaler que Amazon n'a pour encore jamais été condamné en France pour fraude fiscale et qu'ils pourraient s’émouvoir de vous voir les accuser de s'y livrer, quand ils n'ont fait qu'optimiser leur dispositions fiscales en conformité avec les lois édictées par ceux pour qui VOUS avez contribué à élire.

  • Par Grwfsywash - 05/10/2013 - 15:56 - Signaler un abus @ golvan - 04/10/2013

    Aurélie Filipetti ment!
    Elle clame que Amazon ne pratique la gratuite du port que dans les pays ou le prix des livres est fixe: FAUX! FAUX! FAUX!
    Au Royaume-Uni, ou le prix des livres est libre la livraison est gratuite.
    Par contre si vous passez une commande de France sur le site UK ou Allemand d'Amazon, vous serez soumis à leur tarif pour la livraison en France de votre commande.
    Amazon n'a pas aux Etats-Unis de politique de gratuité de livraison parce qu'il s'agit d'un pays à la taille d'un continent.
    En comparant ce qui est comparable, on constate donc que Amazon, en faisant payer la livraison pour les achats opérés à l’échelle continentale, a la même politique en Europe qu'aux Etats-Unis, à l'exception, ce qui est une fleur qui nous est faite, de la livraison "Intra-Etat".
    Amazon ne paiera par ailleurs plus d’impôts en France avec cette mesure qu'ils ne le faisaient auparavant.
    Les roquets de Gauche et de Droite aboient lâchement pour se dédouaner (excusez ce jeu de mot) de leur responsabilité dans la mise en place des cadres légaux qui permettent à Amazon de se mettre à l'abri de leur voracité fiscale.

  • Par golvan - 05/10/2013 - 15:51 - Signaler un abus @ charles...64

    Tous les mastodontes ont des tendons d'Achille.
    Le fait qu'Amazon ait fermé une plate forme en Allemagne pour la rouvrir en Pologne ne pourra que déplaire aux Allemands. Mais c'est peut-être salutaire car ils peuvent ainsi remarquer que lorsqu'ils sous-paient des travailleurs de l'Est dans l'agriculture, ils peuvent prendre un retour de manivelle dans leur propre économie. Mais il est rare que les Allemands soient de bons perdants sur le plan économique, et lorsqu'on n'est qu'un distributeur, on est forcément dépendant du pays où l'on distribue, et il est très facile de prendre des mesures de rétorsion contre une boîte de distribution aussi puissante pense-t-elle être. Je vous trouve donc bien défaitiste.
    Mais je ne souhaite pas la disparition d'Amazon, seulement le fait qu'elle paie comme les autres.
    Ou bien allons y franchement et supprimons les impôts et les taxes pour tous mais avouez que le prétendre ainsi est seulement stupide.
    Alors si c'est stupide pour nous = stupide pour Amazon.
    Quant aux problèmes de GPA, c'est un autre débat qui n'a rien à voir avec celui là, mais au cas où vous l'ignoreriez, Amazon est "gay friendly" et suce les crétins genre Bergé, par pure cupidité.

  • Par Jules Spartacus - 05/10/2013 - 14:27 - Signaler un abus Le pire

    Le pire c'est que cette proposition de loi émane de l'UMP !
    Il ne nous reste aucune porte de sortie.

  • Par Le Lampiste - 05/10/2013 - 12:53 - Signaler un abus Mêmes causes, mêmes effets : sommeil profond garanti.

    Le "Livre" a donc un PRIX IMPOSE en France, comme les médicaments psychotropes.
    Normal, la production officielle actuelle est surtout soporifique et pleine d'édulcorant sucré. Ca doit calmer le bon peuple pour qu'il ne souffre pas trop de l'égorgement rituel. Plus belle la vie, quoi !

  • Par Sybarite - 05/10/2013 - 12:16 - Signaler un abus Superbe analyse

    Maisce n'est pas une défaite de la pensée de nos élites pour deux raisons, à tout le moins:
    1) Nos politiques ne sont pas nos élites.
    2) Nos politiques ne pensent pas
    Alors, disons que c'est une victoire de la démocratie et de la bêtise qui lui sert de sang.

  • Par charlesingalls64 - 05/10/2013 - 12:01 - Signaler un abus @golvan

    La France appartient déjà aux USA et à la Chine (2000 milliards de dettes) et nous faire croire que pondre des lois ineptes contre un mastodonte du commerce en ligne relève de l'acte de résistance c'est un peu léger. Ils étaient aussi nombreux à se battre contre Gutenberg, on connait la suite...... Vous voulez faire acte de résistance ? Alors gardez vos forces pour ce qui nous attend sur la marchandisation des corps et la procréation à tout prix si chère à Pierre Bergé et à ses lécheurs de bottes.
    Pour ce gouvernement d'imbéciles vendre des bébés et louer des corps humains c'est beaucoup moins grave que de vendre des livres en ligne. L'indignation à géométrie variable, une spécialité socialiste.

  • Par cathare81 - 05/10/2013 - 11:43 - Signaler un abus France = monopole = anti tout !

    Quand on est fonctionnarisé à mort, monopolisé à fond, subventionné sur tout (surtout), il est évident que des secteurs portés depuis des décennies à bout de bras et dirigés quand même par des PDG d'état qui se rémunèrent grassement, on se doit de les protéger d'autant qu'ils sont des copains.
    Donc les monopoles attaquent : on s'attaque à FREE alors qu'Orange et France télécom (des milliards de dettes) ont saignés les français et les entreprises, les taxis ne veulent pas de concurrents, les buralistes veulent conserver leur métiers de collecteurs de taxes, les pharmaciens et médecins se serrent les coudes avec les labos qui font tous ensemble crever la Sécu....
    Quand les sénateurs veulent conserver le cumul des mandats, quand les députés veulent une retraite jusqu'à leur prochaine réélection, quand les employés d'EDF gâchent le courant parce qu'ils ne le paient pas.... on peut se dire qu'on est dans un pays pourri et que seuls les actions des consommateurs pourraient avoir une efficacité sur ces monopoles et ceux qui les gouvernent en les boycottant afin qu'ils crèvent rapidement !

  • Par Manuman33 - 05/10/2013 - 11:39 - Signaler un abus Faux

    Contrairement à ce que dises certains excités du bulbe, Amazon ne fait rien d'illégal et aucun juge n'a condamné Amazon.
    Quand Amazon sera condamné alors vous pourrez dire que c'était illégal. L'optimisation fiscale n'est pas une fraude, c'est ce que les politiques ont donnés aux sociétés pour échapper à la pression fiscale.
    Donc AVANT de condamner les sociétés comme Amazon, Apple, Google (mince que des américains, pas de français ?) de profiter du système, condamnez le système. Les politiques en premier en profite d'ailleurs…Reveillez-vous un peu.

  • Par golvan - 05/10/2013 - 11:12 - Signaler un abus @ manuman 33

    Je rappelle que ça n'est pas du tout l'existence d'Amazon en tant qu'entreprise performante qui est contestée mais le fait qu'elle prétende évoluer dans un monde où les taxes n'existeraient pas ou simplement comme un frein à sa cupidité.
    Quant à Marc Bloch, et je serais surpris que vous l'ayez lu étant donné la profondeur de votre post, dans "Létrange défaite" il s'interroge sur la défaite de 1940 et sa thèse est que les Français n'avaient plus l'envie de se battre et de défendre la France.
    On peut donc parfaitement retourner l'argument de l'auteur de cet article et constater que le phénomène actuel que l'on constate chez tous les crétins nombrilistes qui sont prêts à vendre la France aux Usa (ou à la Chine) pour bouffer encore plus de macdo(s) ne s'apparente pas à du courage face à l'adversité mais à une étrange acceptation de tout ce qui peut sembler nouveau et surtout inéluctable.
    En résumé pourquoi se battre alors qu'il est tellement plus simple de tout accepter ? Au nom du progrès bien sûr.

  • Par golvan - 05/10/2013 - 10:52 - Signaler un abus @ manuman 33

    Pauvre petit paltoquet je me pose plusieurs questions aussi bien à votre sujet qu'à celui de tous les imbéciles dans votre genre qui ont l'impression de défendre la liberté d'entreprendre et la liberté tout court en défendant des entreprises comme Amazon, qui non seulement n'a guère besoin de pauvres mickeys ignares dans votre genre mais se tape sur le ventre, complètement pliée de rire.
    1° quel âge avez-vous ? sans doute assez jeune pour avoir été lobotomisé par l'enseignement post années 60, sans aucun recul critique
    2° savez vous faire la différence entre vos désirs immédiat et l'intérêt à plus long terme, que ce soit le vôtre, parce que vous n'êtes pas seulement consommateur mais un être supposément humain, ou celui d'une collectivité comme une nation ?
    3° quel métier faites vous ? parce que reverser la Tva chaque mois, comme je le fais dans mon entreprise, ne rend pas spécialement indulgent envers les fraudeurs qui ne restituent pas la Tva que LEGALEMENT ils devraient restituer dans le pays du consommateur.
    Alors on peut appeler ça "optimisation fiscale" par pudeur mais ça n'est pas légal, pas plus en Allemagne qu'en France.

  • Par my3cents - 05/10/2013 - 10:28 - Signaler un abus @un_lecteur

    Merci pour le bouquin de Bloch. L'occasion de rappeler aussi aux socio-dégénérés que Bloch était communiste, combattant et mort debout en criant "Vive la France!". Soit, l'amour la nation jusqu'au sacrifice. Notion de "nation" que les socio-dégénérés actuels ont loublié et laissent en pâture à la bête.

  • Par zouk - 05/10/2013 - 10:21 - Signaler un abus Loi anti Amazon

    Une ânerie de plus et une lâcheté électorale (?) de plus ou une défaillance grave de la pensée? dans le souci éperdu de "protection" derrière lequel le monde politique se cherche une légitimité définitivement perdue à force de mensonges?

  • Par plume1520 - 05/10/2013 - 10:13 - Signaler un abus deputes illettres

    souvenez vous des interviews des deputes a un salon du livre .ils ne lisent meme pas les livres ecrits par leurs propres negres ! ces gens là sont incultes . ils ne sont que des clientelistes a la petite semaine meme pas capables de comprendre qu il y a plus de clients amazon que de petits libraires en france .

  • Par Manuman33 - 05/10/2013 - 10:11 - Signaler un abus golvan

    Vous êtes l'archétype même de l'ignorant, parasite français. Amazon ne fraude pas le fisc, il utilise comme toutes les grosses sociétés les possibilités Européenne. Vous voyez la différence ? Je sais pas…
    Enfin en France, on adoooore voter des lois néfastes pour tous, c'est un penchant bien français. Après on s'étonne que tous le monde (enfin sauf les assistés à vie) veuillent se barrer du pays en courant…

  • Par Saz - 05/10/2013 - 10:09 - Signaler un abus C'est evident que ce loi

    C'est evident que ce loi c'est pour les bobos Parisiens. Eux, ils n'ont aucun problème pour trouver les livres qu'ils cherchent dans un choix considérables de librairies.
    Par contre pour la population qui n'habite pas près des grands agglomérations, ou qui n'ont pas le temps de faire des AR en ville pour chercher, commander, retourner un livre, cette loi va s'ajouter aux choses agaçantes de la vie.
    Mais nous savons tous maintenant que les élites s'en fichent royalement de la population, à part quelques éléments qui ont besoin d'eux.

  • Par Guzet31 - 05/10/2013 - 08:31 - Signaler un abus Expérience

    Dans une agglomération de province de 100 000 habitants : tournée des libraires pour trouver "La 25e heure" de Gheorgiu. En vain. Le livre est déclaré épuisé et indisponible. Consultation d'Amazon : une édition de 2001 disponible le lendemain matin!

  • Par Aristotic - 05/10/2013 - 07:39 - Signaler un abus @l'auteur

    Défendre amazon après Google, c'est sûr, quel courage cela réclame ! Cela autorise évidemment à vêtir le costume de robin des bois...
    J'en rirais si ce n'était si pitoyable.

  • Par Aristotic - 05/10/2013 - 07:34 - Signaler un abus pauvre marc bloch...

    Il doit se retourner dans sa tombe. Quel intérêt d'embringuer Bloch dans une aussi pauvre tentative de défense corporatiste ?
    L'enjeu n'est clairement pas à la hauteur des références : "pas une seul juste à l'Assemblée" ? Sans blague ?
    Pourriez baisser d'un ton et être un peu plus humble, ça éviterait d'être ridicule !

  • Par rudi11 - 05/10/2013 - 07:22 - Signaler un abus la culture pour tous est donc interdite

    en effet, combien de librairies au fond des provinces, des petites villes perdues, des villages ?
    peu importe aux parisiens, ils ont tout: musees, expos, theatres, opera, librairies
    mais que des bouseux achetent moins cher, alors là, c est insupportaaaable....... quant à ceux qui votent de telles sottises, j en conclus qu ils ne savent déjà plus lire ni comprendre un texte !!!
    chaque jour, la liberté disparait au hollandistan et le silence sur les aneries socialistes s etend, comme un linceul.

  • Par Aristotic - 05/10/2013 - 05:10 - Signaler un abus @golvan

    Merci. Cela fait du bien de lire quelques propos sensés.
    @ciceron : vive amazon et vive la liberté !? J'ai dû poser ma tablette le temps de me tenir les côtes tellement votre saillie était drôle.

  • Par un_lecteur - 05/10/2013 - 04:16 - Signaler un abus À propos du livre " l'étrange défaite"

    Livre téléchargeable gratuitement , par exemple
    http://www.bouquineux.com/pdf/Bloch-L_Etrange_Defaite.pdf
    Peut se lire avec kindle (made in ailleurs et vendu par amazon)
    Ou un ipad (made ni ailleurs et vendu par amazon)
    Ou une tablette.
    Pour libre Alexandre Dumas, dostoievski, Jules verne, Victor Hugo, camus, kafka ( bien kafka, dans ce pays kafkaïen ) etc etc etc

  • Par un_lecteur - 05/10/2013 - 04:01 - Signaler un abus Amazon c'est quoi ?

    Un savoir faire de stockage et de distribution, très efficace et bien organisé.
    On peut acheter et se faire livrer :
    Livres, bien sur,
    DVD
    Jeux vidéos
    Matériel informatique
    Matériel photo vidéo
    Téléphones
    Vêtements
    Chaussures
    Animalerie
    Électroménager
    Ustensiles de cuisine
    Jouets
    Etc etc etc
    On peut aussi revendre ses objets personnels
    .
    Pour ceux qui n'ont pas de commerce à proximité
    Pour ceux qui n'ont pas le temps ( travail + enfants)
    Pour ceux qui ont du mal à se déplacer ( handicapes, malades...)
    .
    Il ne s'agit pas des libraires, mais d'une autre forme de distribution.
    Nos " élites " en ont elles entendu parler ?

  • Par mal-pensant - 05/10/2013 - 00:40 - Signaler un abus Pourquoi Anti-amazon ?

    Amazon trouvera d'autres solutions, fera des sur-profits. Cela favorisera les e-book d'Amazon.
    Amazon doit plutôt les remercier. Défense des intérêts particuliers et fausse solution.
    Il vaudrait mieux ne pas subventionner l'installation d'Amazon chez Mr Montebourg, et
    Diminuer l'imposition des entreprises pour qu'elle puisse investir dans les nouveaux outils de production

  • Par Benvoyons - 04/10/2013 - 23:06 - Signaler un abus Bcool - 04/10/2013 - 19:15 Si tu es trop cher , tu augmentes

    la concurrence. (bonne rentabilité de ton investissement)
    Si tu n'es pas cher il y a moins de concurrence.( mauvaise rentabilité de ton investissement)
    Donc en permanence l'économie cherche le point d'équilibre.

  • Par DEL - 04/10/2013 - 22:59 - Signaler un abus de la pub commerciale!

    L'auteur plaide pour son credo, peut-être, mais surtout pour faciliter son business: il est clair que les libraires représentent des marchés morcelés qu'il est beaucoup plus difficile pour lui et sa boîte de "vendre". Bref, un coup de gueule simplement professionnel!

  • Par jurgio - 04/10/2013 - 22:28 - Signaler un abus Il faut sauver les épiciers de la culture !

    État d'esprit très franchouillard. Pour moi, la culture n'a pas de frontières.Je ne vois pas ce qu'un libraire m'a un jour apporté de plus. Des vendeurs de romans à la mode et de prix littéraires qui vous conseillent sur le dernier sorti... Autre chose ?

  • Par Le gorille - 04/10/2013 - 22:17 - Signaler un abus Élite ?

    Élite ! Ce mot a-t-il un sens en France ?
    En existe-t-il seulement ?
    En fait, il est interdit d'être élite.
    C'est tout !

  • Par groumpf - 04/10/2013 - 21:28 - Signaler un abus excellent

    Tout ceci explique bien que droite et gauche, FN et FDG compris, c'est blanc bonnet et bonnet rouge, aucune différence en dehors de la présentation.
    Il reste le parti libéral démocrate, le plus à même de faire mieux (c'est pas difficile).

  • Par arbat - 04/10/2013 - 20:54 - Signaler un abus fumisrerie

    s il y a une chose facile a craquer ce sont les empreintes digitales pour cela il suffit d un peu de colle glue d un bout de feuille d aluminium et d un briquet et attendre que le pigeon ait deverouillé une fois son jouet avent de le lui piquer .

  • Par Anemone - 04/10/2013 - 20:46 - Signaler un abus non-sens économique

    Ben oui, tout comme la fermeture des magasins le dimanche.
    .
    Vote à l'unanimité,
    ce qui veut dire que l'UMPSFN est à mettre dans le même tonneau des idéologues incompétents?
    .
    En tous cas, je continuerai à acheter chez Amazon plutôt que chez mon libraire : je suis tranquille pour choisir, je peux prendre mon temps et je récupère dans ma boîte aux lettres.

  • Par Democrator - 04/10/2013 - 20:29 - Signaler un abus Idéologie, quand tu nous tiens !

    "Exception culturelle"...
    (Et à propos de quelle "culture" on parle ?)
    Mais cependant, prix du livre... imposé !
    A nouveau un débat entre Keynes et Schumpeter !
    Il est évident que la "Fédération Nationale d'Achat des Cadres" (FNAC) n'a plus aucun avenir, quand bien même elle chercherait à vendre des aspirateurs Dyson, ou des cafetières Nespresso !
    Si elle avait un avenir, la FNAC aurait pu être vendue depuis longtemps !
    Toutes ces sociétés "de combat", comme Nouvelles Frontières par exemple, sont moribondes....
    Le monde change, la "destruction créatrice" est à l’œuvre, et malheureusement, tant de pesanteurs idéologiques pèsent sur ces "élites" si keynésiennes que comprendre qu'un monde nouveau existe est une gageure !
    Le parti le plus conservateur au monde est le PS français !
    Engraissés à (par et pour) la fonction publique, ne connaissant rien de l’entreprise, leur rôle est de s’assurer de l’électorat, donc de satisfaire tout ce "petit" monde !
    Bien qu'étant un français "moyen", je regarde avec attention les opportunités à l'étranger.
    Payer des impôts...Mais sachant à quoi ils servent, (en l'occurrence : à rien) me donne juste envie de gerber, et de partir !

  • Par my3cents - 04/10/2013 - 20:21 - Signaler un abus Ces tocards.

    Pas beaucoup d'imagination chez les croulants du parlement. Encore une sacré dose d' homéopathie et un texte qui passe à côté. Pas forcement une question de "pouvoir d'achat" mais surtout la question d'y mettre le braquet et d'orienter l’économie française...

  • Par ciceron - 04/10/2013 - 20:19 - Signaler un abus @Peter6809

    Figurez vous qu'il m'est arrivé la même mésaventure dans un grande librairie parisienne dont je tairais le nom...et d'ailleurs c'était la toute dernière fois que j'ai mis les pieds chez gibert jeune..........
    Je me suis converti à la fnac et bingo, j'ai revu les mêmes yeux prétentieux, suffisant et fat........
    Bon, j'ai aussi arrêter de lire san antonio quand j'ai lu toute la gloire qu'il portait à la mitte tout en étant bien planqué en suisse........
    Ahlàlà, on en a des déceptions dans la vie................

  • Par deere - 04/10/2013 - 20:01 - Signaler un abus loi anti - commerce a bas cout

    réponse : en gros
    Les Français "shootés au sarkozysme" et à "l'agitation perpétuelle" ou simplement plus clairvoyants que leurs élites sur les élans du quinquennat précédent ?
    Read more at http://www.atlantico.fr/#1GdxsrBZd1km6t2e.99

  • Par prochain - 04/10/2013 - 19:39 - Signaler un abus J'ai trouvé le meilleur libraire de France et de Navarre

    Il a la passion, il a du métier, il a le temps de vous parler : priceminister NOUT18 ; ses livres commencent à 1.5 euros.

  • Par Thibs - 04/10/2013 - 19:29 - Signaler un abus @golvan

    C'est marrant mais quand je commande chez Amazon US, les frais de port me sont offerts. Bizarre, bizarre...

  • Par Bcool - 04/10/2013 - 19:15 - Signaler un abus Arrêt sur le gibier qui court !

    Il y a un fait, dans d'autres pays (ne possédant pas le retard ou la lourdeur admin Française) ils ont vu leur librairies mettre la clé sous la porte ne pouvant concurrencer une machine qui fait en plus de l’optimisation fiscale depuis sa position internationale privilégiée. Une fois en situation de quasi monopole, il monte les prix et là, c'est moins bon pour "pouvoir d'achats des Français" comme il dit. Au delà de cela c'est modèle dont il faut se méfier: le marché captatif des grands circuits de distribution. Carrefxxx rêve de cela; être l'unique interlocuteur pour tous les achats....

  • Par ciceron - 04/10/2013 - 19:04 - Signaler un abus Exception culturelle..............

    Ben ma vache !
    Je propose d'interdire illico Internet.......
    3500 libraires ont fait plier tous nos dé-putes alors que plus d'un million de manifestants et plusieurs fois, cela n'a pas fait bouger une burne de mini babybel 1er.......
    Ôtez moi d'un doute, Marion et Gilbert ont voté aussi pour cette loi ?.......
    Bon, j'allais encore à la Fnac mais je pense que c'est fini.
    Vive Amazon et vive Internet et aussi vive la liberté.........

  • Par charlesingalls64 - 04/10/2013 - 18:57 - Signaler un abus La France....

    Encore et toujours déconnectée du monde réel. Doivent bien se marrer à l'étranger. On a pas fini de passer pour des cons. C'est vrai que la Fnac et les autres libraires sont des philanthropes alors qu'Amazon, l'américain, c'est caca beurk ... A leur faire regretter d’être venu se faire dessouder sur les plages de Normandie pour sauver notre cortex hors du commun. Powa !

  • Par EOLE - 04/10/2013 - 18:50 - Signaler un abus Une loi qui va bien évidemment

    être attaquée auprès de la cour de justice européenne en raison de son caractère anticoncurrentiel !
    Comme toutes les pseudo-lois de circonstance de nos gribouilles politiques français celle-ci va être retoquée après que l'Etat aura payé des dommages et intérêts pour non respect des règles de la concurrence européenne. Merci Bruxelles !

  • Par Benvoyons - 04/10/2013 - 18:48 - Signaler un abus Cela ne change rien et les libraires n'auront pas plus de

    clients dans leurs librairies. J'aime bien aller dans une librairie( mais une grosse librairie) , mais j'achète aussi chez Librairie Decitre par internet aussi chez Amazon.
    question
    Il y a en France environ 67000 nouveaux livres par An, comment le libraire gère ce flux et comment il gère la promotion en local ?
    On achète maintenant un livre par intérêt immédiat (pub, promo,émission télé, pub où promo Radio ) et après par les passionnés de l'Histoire et autres matières( donc recherches).
    Le livre numérique reste une solution plus qu'intéressante car moins de papier meilleur pour la planète, et puis le stockage.
    Maintenant un passionné fera toujours une bibliothèque avec des ouvrages de passions et souvent avec une édition plus couteuse avec reliage.
    Le marché change et il est impossible de revenir en arrière.

  • Par ducdalbe - 04/10/2013 - 18:42 - Signaler un abus A l'unanimité !

    C'est ça le plus terrible : A l'unanimité
    Pas un résistant, pas un opposant, pas un seul qui ne craigne le vote du libraire de sa circonscription !

  • Par jmpbea - 04/10/2013 - 18:37 - Signaler un abus Excellente analyse

    En ce qui concerne le faux cuisme de nos élus de tous bords.....le pouvoir d'achat des français va encore baisser de par la loi...que chacun choisisse son circuit de distribution, d'accord, mais nous obliger à dépenser plus , c'est une faute, alors que ces messieurs sont incapables de faire payer à Amazon les impôts du C.A. Réalisé en France ...MINABLE

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est le fondateur de Noosphere une entreprise de recherche de marché.

Voir la bio en entier

Fermer