Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Kwassa kwassa : pourquoi la très mauvaise blague d'Emmanuel Macron en dit long à la fois sur sa vision des Comoriens et sa perception des défis migratoires

La mauvaise blague de Macron sur les kwassa qui "ramènent du comorien" installe le mépris social au pouvoir, comme les révélations de Valérie Trierweiler avaient dévoilé le mot terrible de François Hollande pour les "sans dents". Il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour découvrir qu'Emmanuel Macron est empli de la morgue énarchique pour le petit peuple.

Tristesse

Publié le
Kwassa kwassa : pourquoi la très mauvaise blague d'Emmanuel Macron en dit long à la fois sur sa vision des Comoriens et sa perception des défis migratoires

Mais quelle mouche a bien pu piquer le Président pour qu'il évoque avec autant d'inhumanité devant une caméra de télévision les Comoriens morts dans la traversée vers Mayotte? En dehors d'un ancrage du mépris social si profond que son expression serait devenue un automatisme inconscient, ou une forme de banalité quotidienne - comme si tout le monde le partageait, on ne lui voit pas d'explication. 

Les Comoriens sont-ils des choses?

Dans la phrase "Le kwassa-kwassa pêche peu, il apporte du comorien", on voit bien le message qui passe. Le Comorien n'est pas un humain, c'est une chose, un objet, un animal, un poisson de pêche...

On en reste interloqué.

On estime à plusieurs milliers le nombre de Comoriens noyés dans la traversée depuis 20 ans. Cette hécatombe n'a rien de risible. Elle appelle un minimum de compassion. 

On n'ose imaginer les conséquences si cette phrase était sortie de la bouche de Jean-Marie Le Pen. Mais là, elle est tout simplement venue d'un Président de la République qui a fait campagne contre la haine et a enjoint, il y a un mois, aux Français de voter pour lui au nom des principes d'humanité. 

On n'est plus ici dans le simple registre du cynisme politique. On est au-delà, dans la duperie, l'imposture. Entre la pêche aux Comoriens morts et le détail des chambres à gaz, on peine à voir la différence de nature. Sauf que Jean-Marie Le Pen était la honte de la vie politique, le pestiféré, alors qu'Emmanuel Macron obtiendra sans doute une majorité à l'Assemblée Nationale, après avoir obtenu 20 millions de suffrages le 7 mai. 

Le mépris social, vrai visage du Boboland

Si l'on admet l'hypothèse qu'Emmanuel Macron est d'abord l'émanation des bobos parisiens, et des bobos de quelques autres villes, alors on comprend mieux à quoi servent les interminables leçons de morale qui émanent de ces milieux. 

Facialement, les bobos interdisent toute forme de malveillance. La vie du bobo est organisée autour de la culture de l'excuse: un crime commis par un Celte est monstrueux, mais le même crime commis par un musulman devient la preuve de la discrimination des minorités et la manifestation de l'irresponsabilité humaine. 

Cette façon discrète de ne pas reconnaître le principe de responsabilité aux "minorités visibles" a enfin son explication avec Emmanuel Macron. En fait, pour le bobo, le Noir, l'Arabe, le Musulman n'est pas un homme comme lui. L'universalité n'existe pas. Le Comorien, par exemple, n'appartient pas vraiment à l'espèce humaine. Il est un objet, une chose. 

Mais on pourrait dire la même chose de ces banlieusards qui roulent dans de vieilles voitures polluantes, ou de ceux qui prennent les voies sur berge pour rentrer chez eux. Quelle horreur! toute cette plèbe...

Le macronisme est-il une réaction nobiliaire?

On avait cru voter pour la tolérance contre le mépris. On avait cru voter pour l'ouverture sur le monde contre le repli. On a en fait voté pour un Président qui justifie ses propos méprisants par "un humour de mauvais goût". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerard JOURDAIN - 04/06/2017 - 10:56 - Signaler un abus pas d'accord.

    pas d'accord avec l'article. je suis à l'aise. je n'est pas voté Macron . Mais Macron défend le bien être Français. je sais que cela fait bien longtemps que les politiques français ne privilégient pas le peuple. ils sont élus pour nous défendre, assurer la sécurité, garantir la survie de la démocratie. cela passe par la maîtrise de nos frontières... on voit pourtant depuis des années l'horreur guerrière, et la déstabilisation économique de ces politiques laxistes. dire de des français fond passer des étranger en toute illégalité , est un devoir. les condamner serait encore mieux.

  • Par kelenborn - 04/06/2017 - 11:01 - Signaler un abus youpie

    En tout cas, au moins une raison de se réjouir!! Les faux-culs aux chiottes et tirons la chiasse http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/legislatives-nathalie-kosciusko-morizet-largement-battue-selon-un-sondage_1914557.html

  • Par kelenborn - 04/06/2017 - 11:08 - Signaler un abus rassuré mr Jourdain

    Au passage c'est pas sur Causeur que vs avez appris à écrire en français en dépit de la présence du PEGC* Crassepoutine-Leroy!!! Pour le reste c'est faire beaucoup d'honneur à Macronito Loveless!!! il est probable qu'un de ces jours il va nommer Pikachu à la défense et Casimir au quai d'Orsay!!! le meilleur est à venir!!! nb* PEGC = professeurs d'enseignement général des collèges: instits reconvertis en profs au début des années 70

  • Par Ex abrupto - 04/06/2017 - 11:47 - Signaler un abus N'étant pas

    un macroneux primaire et viscéral, bien au contraire, je me sens d'autant plus à l'aise pour défendre ce président: c'est partie intégrante d'une forme d'humour que de briser le politiquement correct. Mais ça ne suffit pas: il faut régler le pb de ces migrants envahisseurs (essentiellement pour des accouchements à Mayotte pour avoir la nationalité française et les avantages sociaux qui vont avec).

  • Par lorwakaf - 04/06/2017 - 11:53 - Signaler un abus article ridicule bourré de poncifs, même pas signé

    Lu en diagonale, cela m'a permis de ne pas être pollué par les nombreuses fautes d'orthographe présentes sur Atlantico. Pas certain de renouveler mon abonnement. Par contre le fait est que tout le monde se fiche des migrants et oublie qu'il s'agit d'êtres humains qui ont juste eu le tort de naitre dans un endroit moins favorable que nous.

  • Par gerint - 04/06/2017 - 12:38 - Signaler un abus On savait déjà comment était fait Macron

    Après ses réflexions sur des vendeuses, à un ouvrier qui l'interpellait sur son costume... Il n'y a pas besoin de beaucoup d'écarts pour invalider une énorme opération de communication destinée à faire croire une contre-vérité. Les Français l'oint élu, à eux de le subir.

  • Par Marie-E - 04/06/2017 - 13:03 - Signaler un abus et bien moi

    je dissocie le problème des migrants (surtout en Guyane, à Mayotte e aux Antilles car les pays pauvres voisins savent qu'ils pourront au minimum avoir les soins dont ils ont besoin - et plus si affinités) et l'immense mépris dont ce bobo (qui a bien caché son jeu jusqu'ici mais dont la parole se libère car il sait avoir gagné). Qu'il lutte contre l'immigration, qu'on ait une immigration choisie ou un moratoire avec suspension de l'immigration pour avoir le temps de faire le point, je suis pour à 100%. Mais le mépris pour les Comoriens, pour les ouvrières analphabètes et les nordistes alcooliques...désolée je ne cautionnerai jamais un tel mépris. Je n'ai jamais voté Macron et cela ne risque pas d'arriver. Mais ce président est puant autant que le précédent même si ce n'est pas tout à fait le même genre.

  • Par gerint - 04/06/2017 - 13:34 - Signaler un abus @Marie-E

    Si Macron suit comme il est probable l'UE il laissera le champ libre à l'immigration y compris de remplacement. Certains témoignages ici-même indiquent que les immigrés non intégrés se sentiraient encouragés par Macron avec efflorescence des burkas ici et là.

  • Par pierre de robion - 04/06/2017 - 14:32 - Signaler un abus Déni cynique de réalité!

    Au fond, Macron est un bobo sûr de sa supériorité qu'il tente de dissimuler sous une avenante approche, mais qui parfois, comme les geysers, perce la croûte devant la réalité aveuglante. "En même temps", aussitôt cette réalité est niée et, au nom de je ne sais quel but où le cynisme le dispute à l'opportunisme il va pratiquer une politique en totale contradiction avec sa pensée profonde! Il serait pourtant si simple et efficace de supprimer le droit du sol dans ces territoires qui sont autant de lampions pour des papillons affamés!

  • Par cloette - 04/06/2017 - 14:39 - Signaler un abus Marie-E

    Exactement, je déteste ceux qui méprisent, leur morgue n'est que morve.

  • Par Orchidee31 - 04/06/2017 - 14:48 - Signaler un abus C'est pour cela entr'autre que je me félicite chaque jour...

    De ne pas avoir voté pour ce personnage arrogant, imbu de lui même, Puant tout simplement qui respire le mépris par tous ses pores.....

  • Par Djib - 04/06/2017 - 15:12 - Signaler un abus Cette prosternation obligatoire devant les migrants,

    qui rappelons le conchient nos lois, devient un réflexe pavlovien, Pas une journée sans un reportage sur les drames subis par les migrants, pas une semaine sans un film ou une série télé à la gloire du migrant, toujours dépeint en philosophe humaniste pétri de tolérance.

  • Par moneo - 04/06/2017 - 15:48 - Signaler un abus Quoi ça?

    A force de fréquenter François on fait une blagounette style OSS117 mais c'est peut être plus subtil ,pendant que l'on commente que devient l'affaire Ferrand ?aux oubliettes? Parlez nous de Ferrand @kelenborn merci de l'infoo ,pourvu que ce soit vrai ,si elle pouvait dégager

  • Par Leucate - 04/06/2017 - 16:51 - Signaler un abus Marie Chantal

    Pour ma génération, Marie Chantal, avec son accent ampoulé, représentait le XVI° arrondissement friqué et parvenu. C'était une Précieuse Ridicule de Molière. On ne rit plus des "petits marquis" d'aujourd'hui parce qu'en plus de la morgue pour le bas peuple qu'ils affectent, on sent et on sait qu'ils ont le pouvoir obtenu par la fraude et l'intimidation même si ceux qui l'exercent derrière eux sont cachés et ne portent pas de rubans verts sur leur pourpoint.

  • Par assougoudrel - 04/06/2017 - 18:00 - Signaler un abus En Bretagne, j'ai vu aux infos

    les "vieux" qui étaient fiers d'avoir voté pour le "nouveau". Ils vont vite déchanter, surtout la devise chez eux c'est "un choux, c'est un sou". Déjà, ils pleuraient sous Hollande... Bientôt, personne n'aura voté Macron. Celui qui ne joindra pas les deux bout, devra se démerder, car il n'avait qu'à bien voter.

  • Par Leucate - 04/06/2017 - 18:11 - Signaler un abus @assouguedrei

    J'ai ma conscience pour moi et j'ai toujours "bien voté" enfin depuis 1986. Mais combien avouent avoir voté Hollande en 2012 et avoueront avoir voté Macron en 2017. Souvent ceux qui ralent le plus sont ceux qui ne se souviennent plus pour qui ils ont voté quand il fallait être responsable. C'est humain.

  • Par raslacoiffe - 04/06/2017 - 18:39 - Signaler un abus A bas le masque.

    Encore quelques macronades dégoulinantes de mépris et d'arrogance envers les "petites gens" et le masque tombera, du moins je l'espère. L'article de Mr Verhaeghe dépeint le personnage dans tout son cynisme : c'est glaçant. Ce président est un produit marketing sans empathie qui ne se nourrit que de l'humour de sa petite caste de copains énarques comme lui.

  • Par leclerc - 04/06/2017 - 19:20 - Signaler un abus Président Charlie ...

    mais non z'avez rien compris c'est de l'humour Charlie ... on peut rire de tout ... souvenez vous ... on est tous Charlie ... même notre Président ...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 04/06/2017 - 19:21 - Signaler un abus Encore un article destiné à

    Encore un article destiné à nous rendre Macrolèon 1er humain et sympathique. Un type capable d'un humour aussi décalé ne peut être foncièrement mauvais....

  • Par assougoudrel - 04/06/2017 - 20:07 - Signaler un abus @ Leucate

    Il y a ceux qui votent qui se plaignent et après ceux qui ne votent jamais et qui sont les premiers à tempêter après les dirigeants. C'est le cas de ma belle-mère qui ne s'en cache pas et cela a tendance à m'énerver. Ma femme a deux oncles qui ont été cheminots (conducteurs de trains sur grandes lignes). Par principe, il ne votent jamais à Droite (ça se comprend, car je ne vote jamais à Gauche); Ils ont voté Hollande et comme âgés, ils ne sont que deux (eux et leur femme) donc, Bercy les a fait douiller. Pendant 5 ans je les ai entendu pleurer et je suis persuadé qu'ils ont voté Macron. Les gens votent et pleurent après et recommencent encore et encore et ce, depuis quatre décennies.

  • Par doray jacqueline - 04/06/2017 - 20:14 - Signaler un abus Comment voulez-vous

    que ce monsieur qui n'a jamais manqué de rien avec des parents aisés qui lui ont permis de faire des études sans travailler comme de nombreux étudiants sont obligés de le faire, puis chouchouté avec sa maman Brigitte il s'est pris pour un Dieu. Tellement encensé comme un garçon super doué, d'une intelligence brillante, beau garçon, riche etc.... que ce type ne soit pas imbu de sa personne et méprisant vis-à-vis du petit peuple aurait été étonnant. Les Français à nouveau vont voir qu'ils ont fait le mauvais choix, mais tant pis il faudra attendre encore cinq ans.

  • Par jmf46 - 05/06/2017 - 00:48 - Signaler un abus depuis le sept mai

    La France se divise en deux catégories de citoyens: les onze millions qui vont devoir supporter le macronisme, et le reste qui va devoir le supporter mais également l'assumer: ils ont voté pour çà, ou ils ont laissé faire en s'abstenant ou en votant blanc, car "qui ne dit mot consent". tant pis pour eux, qu'ils viennent pas chialer dans quelques mois ils se feront envoyer sur les roses : "vous l'avez voulu, et maintenant nous l'avons dans le...censuré"

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 05/06/2017 - 10:47 - Signaler un abus Faudrait pas prendre Macroléon 1er pour un con...

    ...son "dérapage" ne laisse rien au hasard !....... Une semaine avant les législatives, toute sa "com." est parfaîtement contrôlée, et il a choisi de mettre le rire de son côté, sachant très bien qu'à part quelques écolos et Mélanchonistes pincés du cul, .......les 75% restants seraient sensibles à cet humour très gaulois . Bien calculé !! et les législatives confirmeront.

  • Par CAPUCINE61 - 05/06/2017 - 11:44 - Signaler un abus Il a bien raison le MACRON !

    Je n'ai pas voté MACRON, mais pour le moment, il n'a pas fait de faux pas important ! Sa remarque sur les Comoriens ? Et alors ? Il voit bien, lui, que les Français en ont RAS LA CASQUETTE de casquer pour des immigrés qui trouvent n'importe quel prétexte fallacieux pour se goinfrer au buffet FRANCE qui propose tant de prestations et encore plus si on est étranger ! Alors OUI et OUI, il a été direct et il est quand même incroyable qu'en FRANCE, dès que l'on dit une vérité cela choque les bien-pensants, les médias et toute leurs cohortes de droitdel'hommistes. La majorité des Français pensent comme MACRON et dans cette histoire, je le soutiens à 100%. Bravo de pouvoir dire tout haut ce que la majorité des Français pensent tout bas !

  • Par l'enclume - 05/06/2017 - 11:55 - Signaler un abus Rira bien qui rira le dernier.

    kelenborn - 04/06/2017 - 11:01 - Je ne suis pas supporter de NKM, mais se réjouir de la voir se faire battre par un candidat En Marche, qui, à n'en pas douter sera un godillot de première, qui votera les yeux fermés tout ce qui lui sera proposé, ne me réjouit guère. PS : Je ne me fais pas de souci pour NKM, étant polytechnicienne, elle retrouvera facilement un job.

  • Par Joly Maurice - 05/06/2017 - 13:24 - Signaler un abus Rien de neuf avec Macron.

    Il est élu, suivant le dispositif habituel de barrage à l'extrême droite, et même si celle ci s'est très mal défendue, prêtant le flanc à ce système. Pour la suite, nous découvrirons que Macron ne fera pas dans la nouveauté.

  • Par cloette - 05/06/2017 - 14:46 - Signaler un abus @paulquiroule ....mousse

    Tout à fait . Sa Com est parfaitement controlèe , et dans certains cas , il n'a pas besoin de se forcer ( les illetrés les alcooliques la pêche au comorien)

  • Par lafronde - 05/06/2017 - 17:26 - Signaler un abus Au moins le Président Macron sait par où La France est envahie !

    Evoquer une situation est toujours mieux que la nier, comme sous le Gouvernement précédent. Un fait admis par l'Exécutif peut plus facilement ête évoqué dans le débat public. Ce qui signifie que l'Opposition aura plus de prise sur lui, et que le Gouvernement ne pourra plus le nier. Tout bénéf donc.

  • Par Anouman - 05/06/2017 - 17:57 - Signaler un abus Interprétation

    C'est toujours amusant de voir comment une petite phrase qui ne dit finalement que les bateaux serviraient plus au passage des migrants qu'à la pêche est interprétée et sur-interprétée dans le sens qu'on veut lui donner. Je n'ai aucun atome crochu avec Macron et je regrette son élection mais il n'y a pas là de quoi lui faire un procès d'intentions d'autant qu'en matière d'immigration il va continuer à ouvrir les robinets. Il a dans sa besace des idées bien plus néfastes et il serait préférable de s'y intéresser avant de lui donner sa majorité absolue.

  • Par lepaysan - 05/06/2017 - 19:29 - Signaler un abus Pas très fin mais nécessaire...

    Propo pas très fin de la part d'un président mais il faut aussi voir et dire les réalités en face si on veut trouver les bonnes solutions. Le politiquement correct est en échec et nous dirige vers les extrêmes. Celà dit, Il y avait certainement un moyen + diplomatique de le dire, A SciencesPo, c'est le premier enseignement.

  • Par cloette - 05/06/2017 - 21:10 - Signaler un abus dura lex sed lex.l

    Il n'y a qu'une solution, pas de droit du sol pour les clandestins , le flux se tarira , c'est facile, c'est rapide et c'est efficace, mais il ne le fera pas parce que ce n'est pas son problème, son problème, est de suivre la feuille de route de la mondialisation , et de tout ce qui va avec .Bravo à Thérèsa May, j'espère qu'elle aura son assemblée, et évitera le déclin à son pays . PS : La modernité, l'ouverture aux autres n'est pas incompatible avec la souveraineté .

  • Par edac44 - 06/06/2017 - 09:01 - Signaler un abus Le Noir, l'Arabe, le Musulman, les pauvres, les illéttrés et ...

    Le Noir, l'Arabe, le Musulman, les pauvres, les illettrés et n'oublions pas les "sans dent", tout "çà" beurk, la France n'en veut pas !... mais chut, on n'a pas le droit de le dire, surtout devant une caméra et plus si l'on est connu et supposé respectable !... Alors haro sur le politique qui tiendrait ce genre de propos que la France pratique jusqu'à "plus soif" au café du coin,

  • Par edac44 - 06/06/2017 - 09:19 - Signaler un abus Le Noir, l'Arabe, le Musulman, les pauvres, les illéttrés etc.

    Le Noir, l'Arabe, le Musulman, les pauvres, les illettrés et pourquoi pas les "sans dent", et tout "çà : " beurk, la France des "lumières" n'en veut pas ou plutôt n'en veut plus, raz le bol de la "racaille islamique", raz le bol des assistés à vie, véritables fouteurs de merde !... mais chut, on n'a pas le droit de le dire, surtout devant une caméra et bien d'avantage si l'on est (re)connu et supposé respectable !... Alors haro sur le politique qui tiendrait ce genre de propos que la France d'en bas pratique jusqu'à "plus soif" au café du commerce !.., Quant à Mayotte, n'est-elle pas devenue la première maternité de France quand toutes les femmes des iles Comoriennes devenues indépendantes, préfèrent "pondre" leur progéniture en terre de France pour toucher la prime braguette !... Encore un mot sur nos prisons surpeuplées : on y parle d'avantage l'Arabe ou le wolof mais plus rarement en ... mauvais français. Si le communautarisme engendre le terrorisme et ne protège plus "nos amis" les anglais, que dire de, l'intégration à la française sinon que c'est un remarquable fiasco depuis des dizaines d'années mais encore, un gouffre financier à la charge du contribuable bien français.

  • Par valencia77 - 12/07/2017 - 14:15 - Signaler un abus curieux

    L'alemagne a besoin d'immigration pour avoir plus de travailleurs? Et la france a des ouvriers en chomage? Frontiere commune non? En plus le travail des francais ete apprecie en alemagne de 1940 a 1945. Y a un probleme maintenant? Coupez l'assistanat comme l'a fait la chine. les gens bougerons leur cul pour bouffer. Illetres ou pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€