Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Journée de la terre" : la première a eu lieu en 1970 et ces 18 prédictions apocalyptiques (heureusement erronées) avaient été faites à cette occasion...

"D'ici à l'an 2000, [...] il n'y aura plus du tout de pétrole."

Baba-cool

Publié le - Mis à jour le 25 Avril 2016
 "Journée de la terre" : la première a eu lieu en 1970 et ces 18 prédictions apocalyptiques (heureusement erronées) avaient été faites à cette occasion...

La Journée internationale de la Terre, reconnue par l'Onu, est célébrée à travers le monde entier depuis le 22 avril1970 . Selon l'Onu, la célébration cette année a une saveur particulière, puisqu'elle prend la suite de la COP21 et cherche à aider à concrétiser ses décisions.

>>> A lire aussi : COP21 : pourquoi il aurait été préférable de ne pas avoir d’accord du tout plutôt que celui qu'il y a eu

La protection de la terre est sans doute une cause importante. Le site officiel de la Journée de la Terre 2015 proclamait ainsi : "Les scientifiques nous avertissent que le changement climatique pourrait accélérer hors de contrôle, ce qui menacerait notre survie et tout ce que nous aimons." Pour apprécier de telles déclarations, peut-être serait-il profitable de se rappeler de ce que disaient les partisans de la première Journée de la Terre, en 1970, et d'à quel point leurs prévisions catastrophistes ont été démenties par la réalité, comme le rappelle Mark J.

Perry, chercheur à l'American Enterprise Institute et professeur à l'Université du Michigan.

Ainsi :

  • Pour George Wald, professeur à Harvard, "la civilisation humaine prendra fin sous 15 ou 30 ans s'il n'y a pas d'action immédiate".
  • Pour le professeur Barry Commoner, écrivant dans le numéro spécial "Journée de la Terre" du journal universitaire Environment, écrivait : "Nous sommes dans une crise écologique qui menace la survie de cette nation, et de la planète comme un endroit habitable". Il a également prédit que des polluants retireraient toute l'oxygène de l'eau douce américaine, y tuant tous les poissons.
  • A l'occasion de la première Journée de la Terre, le New York Times a proclamé que "l'homme doit arrêter la pollution [...] pour sauver notre race d'une détérioration intolérable et d'une possible extinction."
  • Pour le scientifique Paul Ehrlich, en avril 1970, "La population dépassera inévitablement et complètement nos petites capacités d'augmentation de production de nourriture. Au moins 100 à 200 millions de personnes mourront de faim chaque année pendant les dix prochaines années."
  • Dans un article de 1969, le même Ehrlich, dont les prédictions étaient des best-sellers à l'époque, écrit : "La plupart des gens qui vont mourir dans le plus grand cataclysme de l'histoire de l'humanité sont déjà nés." Dans un autre article, dans un numéro spécial "Journée de la Terre" du magazine The Progressive, il écrivait qu'entre 1980 et 1989, environ 4 milliards de personnes mourraient de faim.
  • Denis Hayes, organisateur de la première Journée de la Terre, déclarait à cette occasion "Il est déjà trop tard pour éviter une famine mondiale."
  • Peter Gunter, professeur à North Texas State University, a écrit en 1970 : "Les démographes sont presque unanimes à faire cette sombre prédiction : d'ici à 1975 des famines massives vont commencer en Inde ; d'ici à 1990 elles comprendront toute l'Inde, le Pakistan, la Chine, le Moyen-Orient et l'Afrique. D'ici à l'an 2000, voire plus tôt, l'Amérique centrale et latine vivront dans des conditions de famines. [...] D'ici à l'an 2000, le monde entier à l'exception de l'Europe de l'Ouest, l'Amérique du Nord et l'Australie, vivront en famine."
  • En janvier 1970, dans le magazine Life : "Les scientifiques ont des preuves expérimentales et théoriques solides qui soutiennent [...] la prévision suivante : dans dix ans, les habitants urbains devront porter des masques à gaz pour survivre à la pollution. [...] D'ici à 1985 la pollution atmosphérique aura réduit de moitié la lumière du soleil arrivant sur terre."
  • Le scientifique Kenneth Watt : "D'ici à l'an 2000, [...] il n'y aura plus du tout de pétrole."
  • Harrisson Brown, de l'Académie nationale des sciences américaines, a publié un graphique dans le magazine prestigieux Scientifique American, qui a estimé que l'humanité arriverait complètement à bout de cuivre un peu après l'an 2000. Le plomb, le zinc, l'étain, l'or et l'argent seraient tous épuisés avant 1990.
  • Pour le Dr Dillon Ripley, secrétaire du prestigieux Institut Smithsonian, "dans 25 ans (en 1995, donc, ndlr), entre 75 et 80% de toutes les espèces d'animaux seront éteintes."
  • Le même Kenneth Watt a prédit une nouvelle Ere glaciaire : "Depuis vingt ans, le monde se refroidit rapidement. Si la tendance actuelle se poursuit, le monde sera plus froid d'environ 4 degrés en moyenne d'ici à 1990, et 11 degrés d'ici à l'an 2000, soit deux fois la baisse qu'il faudrait pour nous plonger dans une nouvelle Ere glaciaire."

Joyeuse Journée de la Terre ! 

>>> A lire aussi : "Petit Traité d'Anti-Ecologie" : blasphèmes jubilatoires ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 22/04/2016 - 08:33 - Signaler un abus dans moins de 10 ans tous ces experts écolos de 1970

    seront morts, tous....!

  • Par J'accuse - 22/04/2016 - 11:17 - Signaler un abus Nostradamus

    Annoncer que la fin du monde est proche, ça fascine depuis des milliers d'années. On pense aussi à l'économiste Malthus, qui avait "calculé" que la population de la Terre mourrait de faim au milieu du XIXe siècle. Rappelons que le malthusianisme économique est la pierre angulaire de nos écolos. Les prévisionnistes, pas meilleurs que les cartomanciennes et les astrologues, se complaisent à prédire des catastrophes pour faire parler d'eux. Qui écouterait quelqu'un qui dirait : "pas de souci, dans 50 ans, tout ira mieux qu'aujourd'hui" ? Et pourtant, la qualité de vie est aujourd'hui meilleure partout dans le monde qu'il y a 50 ans : l'espérance de vie a progressé, avec moins de maladies et moins de famine. S'il y avait moins de guerres, ça irait encore mieux.

  • Par zouk - 22/04/2016 - 14:10 - Signaler un abus 2000 fin du monde

    Bof.... l'avez vous constaté?

  • Par vangog - 22/04/2016 - 17:25 - Signaler un abus La secte ecologiste est la plus dangereuse et la plus trompeuse

    des sectes qu'aient connu cette planète, en incluant les religions. Ce n'est pas une prédiction, mais un constat...

  • Par Ganesha - 22/04/2016 - 21:53 - Signaler un abus J'accuse

    J'accuse, la famine décrite par Thomas Malthus est bien là ! Les pays désertiques du Moyen-Orient et d'Afrique importent plus de 80 % de leur nourriture. Pour ceux qui n'ont pas de pétrole à vendre, c'est la véritable explication des guerres sunnites-chiites : depuis le début de l'humanité, c'est un des moyens les plus efficaces pour ramener rapidement la population à un niveau raisonnable. Vous n'avez pas non plus entendu parler des millions d'immigrants qui sont en route pour nous envahir ?

  • Par Borgowrio - 23/04/2016 - 08:46 - Signaler un abus Réfugiés économiques

    Eva Joly n'est pas mal non plus , Elle prédit des millions de réfugiés climatique d'ici 2025 . Les millions de réfugiés sont déjà là , sauf qu'ils fuient leurs pays de Merde pour venir dans les pays capitalistes . Dans la listes des prévisions , je me souviens des pluies acides qui allaient défeuiller l'Europe . Or la planète n'a jamais été aussi verte , le carbone retourne à son origine

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€