Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’immigration est-elle une plaie ou un bienfait économique pour la France ?

Parmi les nombreuses questions que soulève l'immigration, son coût ne cesse de servir de prétexte pour justifier son encouragement autant que pour la stigmatiser. Le phénomène est d'autant plus important que les sophismes économiques et les analyses "instantanées" faussent les calculs officiels.

Eclairage

Publié le
 L’immigration est-elle une plaie ou un bienfait économique pour la France ?

Manuel Valls. Crédit Reuters

Comme la question de l’immigration est sur le devant de la scène depuis quelques jours, je publie ce billet que j’ai réécrit une dizaine de fois, sans en être jamais satisfait, et que je rechigne à publier car je m’y censure largement, et volontairement. Non que je craigne les conséquences pour moi-même (quoique) de ce que je pourrais écrire, mais simplement parce que je crois que certains aspects du débat deviennent dangereux pour tout le monde lorsqu’ils entrent dans la sphère politique.

Pour conserver un regard froid sur le sujet, je me limiterai à son aspect financier. L’immigration coûte-t-elle de l’argent aux contribuables, ou au contraire en rapporte-t-elle ?

Ce problème étant politiquement très clivant, il entraîne des débats récurrents et des études contradictoires reposant pour la plupart sur des sophismes. Les statistiques internationales compilées par l’OCDE dans son dernier rapport sur le sujet permettent de faire le point sur la question.

Pour en savoir plus, retrouvez notre sujet : Pourquoi répéter de manière obsessionnelle que "l'immigration est une chance pour la France" pollue autant le débat politique que de rabâcher l'inverse.


Le sophisme de la comptabilité instantanée

Il est d’abord nécessaire de dénoncer les raisonnements et études sophistiques portant sur le sujet.

La manipulation la plus fréquente opérée par les économistes et comptables cherchant à montrer les bienfaits de l’immigration consiste à identifier les ménages immigrés et à faire la différence entre les prestations qu’ils reçoivent et les cotisations qu’ils versent. Si ce solde est négatif, l’immigration rapporterait davantage qu’elle ne coûte.

A ce jeu, il est facile de calculer que l’immigration rapporte de l’argent. Il suffit de constater que la part des immigrés dans les actifs est plus importante que dans les retraités. A l’évidence un immigré de trente ans ne coûte rien au système des retraites, et peu à l’assurance maladie… aujourd’hui. Si on appliquait cette méthode à la finance, on aboutirait à la conclusion qu’il faut toujours s’endetter davantage, vu que le différemment du remboursement aboutit à simplement l’ignorer dans une analyse « en instantané ».

Par cette stratégie, Xavier Chojnicki (Lille 2) trouve que les cotisations nettes des prestations d’un immigré étaient de 2 250€ en moyenne (2011). Cette « étude » est régulièrement citée dans la presse ou sur les plateaux télé pour justifier que l’immigration représenterait un gain pour la collectivité. Pourtant, une fois l’ensemble du cycle de vie pris en compte, le même auteur aboutit à une perte de 8 700€ par immigré. Olivier Monso (2008) dans une analyse comprenant aussi l’ensemble du cycle de vie aboutissait à une contribution négative semblable de 7 400€.

Seul le raisonnement intégrant l’ensemble du cycle de vie est économiquement valide, mais le raisonnement en comptabilité instantanée a au moins le mérite d’apporter une nuance utile dans l’appréciation des comptes actuels de l’Etat. L’immigration, causera peut-être d’importants déficits futurs, mais d’après les chiffres de X. Chojnicki, elle n’est pas responsable des déficits actuels, au contraire…

Il est aussi notable que, même en admettant ces chiffres négatifs, les ordres de grandeurs restent relativement faibles. Un million d’immigrés représenterait un coût, sur l’ensemble de leur vie, d’environ 7 à 9 milliards d’euros, c’est-à-dire équivalent à seulement deux années de subventions à l’audiovisuel d’Etat.

Pour l'OCDE, l'immigration serait déjà un coût

Cependant, même en adoptant la démarche de la comptabilité instantanée, l’OCDE conclut quant à elle que l’immigration représente déjà un coût pour la France, en désaccord avec les chiffres de l’étude de Chojnicki. D’après l’OCDE, les ménages immigrés auraient déjà en France une contribution fiscale nette négative de 1 450€, contrairement à la plupart des autres économies développées. Cette particularité de la France vient du fait que l’immigration française est en moyenne plus ancienne que dans les autres pays. Une plus grande proportion de ces ménages se trouve donc dans les tranches d’âge coûteuses.

Le décalage temporel au cœur du problème

Comme je l’ai expliqué, le défaut central de l’analyse comptable « naïve » (instantanée) de l’immigration est qu’elle semble ignorer que les cotisations actuelles des immigrés – qu’elle comptabilise – crée des créances futures (retraites, maladies…) – qu’elle ne comptabilise pas.

Pour corriger en partie ce biais, on peut en particulier exclure de l’analyse le système de retraites (cotisations et pensions), qui y est particulièrement sensible. Dans ce cas, les chiffres de l’OCDE montrent que les ménages immigrés reçoivent légèrement plus de prestations que les ménages natifs, et surtout payent nettement moins de cotisations. En tout, le solde des prestations et des cotisations (hors retraite) est de 4 000€ plus favorable pour le ménage étranger que pour le ménage natif. En faisant l’hypothèse grossière qu’un ménage natif a un solde moyen [prestations-cotisations] égal à zéro (équilibre financier parmi les natifs), cela signifie qu’un ménage immigré coûte en moyenne 4 000€ par an (hors retraites) à la collectivité.

Si on prend l’ensemble du cycle de vie en compte, et qu’on fait une analyse rétrospective des contributions fiscales et des services reçus, le solde devient logiquement particulièrement sensible à l’âge d’arrivée dans le pays. D’après les économistes de l’OCDE, pour les ménages dont le chef de famille a moins de 40 ans l’année de son arrivée, ce solde est positif et devient négatif quand il a plus de 40 ans à son arrivée.

Mais à nouveau, il convient d’être prudent dans l’analyse. Ce solde est la différence au cours de la vie entre l’ensemble des contributions fiscales et des prestations reçues à titre individuel (prestations sociales, aides, dépenses d’éducation) mais ne prend pas en compte les dépenses collectives (routes, défense, justice, police, et tous les dépenses de l’étatisme contemporain). Réintégrer ces dépenses dans l’analyse serait extrêmement compliqué, et pas toujours justifié pour les dépenses qui ne sont pas proportionnelles à la taille de la population (par exemple le traitement de la dette). Cependant, l’OCDE offre de comparer les natifs aux immigrés, ce qui permet de se faire une idée de la correction éventuelle à apporter.

Ainsi, d’après l’OCDE, un ménage immigré paierait, entre 25 ans (âge du chef de famille) et la fin de sa vie, 60 000€ de plus en impôts et cotisations qu’il ne recevra au titre des prestations individuelles. Mais ce chiffre est de 140 000€ pour un natif ! Une manière d’interpréter cette valeur, est que lorsqu’un ménage natif dont le chef de famille a 25 ans quitte la France et est remplacé par un homologue immigré, l’Etat devrait provisionner 80 000€ de pertes nettes. Et bien davantage si on suppose que le français moyen n’est pas représentatif du français qui décide d’émigrer.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par troiscentsalheure - 26/10/2013 - 09:57 - Signaler un abus Pour la droite tiers mondiste

    l'immigration est une chance pour la France, il suffit de voir les réactions hostiles au sein de l'UMP au mini projet de réforme du droit concernant les clandestins. L'UMP est un parti pleinement immigrationniste et tiers mondiste. L'UMP, ce n'est déjà plus la France.

  • Par ITISAR - 26/10/2013 - 10:01 - Signaler un abus Quelle immigration ?

    Trop vague. Faut peut être être plus précis. Le terme "immigration" regroupe tout et n'importe quoi. Pensez-vous que si 1000 médecins, ingénieurs et chefs d'entreprise nous arrivent de Norvège ils seront "repoussés" à la mer par les français ? Bien sûr que non. Un peu de précision ne nuit pas, même si l'on doit tordre le cou au "politiquement correct".

  • Par Le Cécilien - 26/10/2013 - 10:18 - Signaler un abus D' ici 2025 et même avant !

    Redescenez sur terre ! Les Socialos qu'ils arrêtent d'essayer de faire gober la couleuvre ! La France, élue cette année encore aux USA, comme ((pays où il fait bon vivre à cause de ses avantages sociaux)), connaîtra d'ici 2025 ans une position sociale sans précédant à cause de sa générosité, implosion que certains experts comparent à LA RÉVOLUTION FRANÇAISE. La France a accueilli et naturalisé sans projection une émigration maghrébine et africaine qu'elle n'arrive pas à intégrer, ni culturellement (ils ne se sentent pas français), ni économiquement (déficits publics et sociaux exponentiels). Le problème est SI GRAVE qu'il en est politiquement TABOU.

  • Par troiscentsalheure - 26/10/2013 - 10:19 - Signaler un abus Pour la droite tiers mondiste

    l'immigration est une chance pour la France, il suffit de voir les réactions hostiles au sein de l'UMP au mini projet de réforme du droit concernant les clandestins. L'UMP est un parti pleinement immigrationniste et tiers mondiste. L'UMP, ce n'est déjà plus la France.

  • Par carredas - 26/10/2013 - 10:28 - Signaler un abus Immigration et comptabilité...

    Réduire l'immigration à de la comptabilité avec coûts à court moyen ou long terme et retours sur investissement est me semble-t-il, à côté de la plaque pour une grande majorité des français. Ce qui est en cause est d'une part un système d'assistanat social très coûteux pour la collectivité et non extensible à l'infini, d'autre part, un sentiment d'envahissement ressenti par les autochtones dans certaines villes, certains quartiers, qui leur donne le sentiment de ne plus être chez eux et de voir des immigrés bénéficier d'avantages à leur détriment ( sans parler du cas particulier de la pression sociale exercée par l'islam et ses revendications ) Quoi qu'en disent certains, le changement de population est une réalité et cela d'autant plus incontournable qu'il porte sur une population "visiblement " étrangère. Il faut regarder les photos de classe d'il y a cinquante ans, hier, pour constater qu'il n'y avait alors ni africain(e)s ni asiatiques. Pour les libéraux pur jus ( quelques ovni dans notre société étatisée à mort ) la solution est de supprimer l'assistanat social et de laisser une totale liberté à chacun de vivre où il veut. Les autres n'ont guère de solution miracle...

  • Par PACHACHIAN - 26/10/2013 - 10:46 - Signaler un abus PAS NOUVEAU !

    l'immigration a toujours existé, mais dans les années 50/60 les étrangers s'efforçaient à s'intégrer au plus vite, j'avais des amies d'origine italienne, chez eux il était interdit de parler l'italien et en classe elles étaient meilleures que beaucoup de Français (es) de souche. Aujourd'hui, la tendance est renversée, ce sont les Français qui doivent s'adapter aux us et coutumes des gens accueillis ou clandestins. Je comprends l'exaspération des Français qui sont obligés de vivre cela tous les jours, (HLM, quartiers, écoles, etc...). Une immigration contenue, oui pourquoi pas avec une reelle obligation d'intégration par la langue d'abord et de la manière de vivre ensuite. L'école étant un "sanctuaire" laïque, commencer par supprimer la viande hallal, ceux à qui ça ne convient pas font manger leurs enfants à la maison, ma grand-mère disait toujours que le Bon Dieu ne lui en voudrait pas si elle mangeait du lard le vendredi faute de ne pas avoir les moyens de se payer du poisson, je pense que Mahomet pensera la même chose. idem pour tout le reste

  • Par laurentso - 26/10/2013 - 10:52 - Signaler un abus Acrhitène réfute d'un revers de main

    les analyses "en instantané". Elles ont pourtant leur pertinence. L'immigration (légale) rapporte à la France, c'est un fait. D'autre part, le coût d'un immigré au regard de sa situation dans 40-50 ans est tout aussi absurde : qu'en sera-t-il du niveau de productivité, des coûts sociaux, etc. ? On peut espérer que d'ici trente ans, le problème des retraites soit résolu. Dans la même logique, on pourrait conseiller aux Français de ne plus faire d'enfants : une bonne moitié deviendront centenaires et représenteront un coût à la fin du siècle... Cet exposé a tout de moins le mérite de présenter les différents angles d'arguments sans passion ridicule, et l'auteur n'a pas à rechigner d'effectuer ce travail, au contraire. On ne répond pas aux délires de toute sorte par d'autres délires.

  • Par Ravidelacreche - 26/10/2013 - 11:07 - Signaler un abus (économie théorique)

    « La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi ! » de Albert Einstein

  • Par Redomier - 26/10/2013 - 11:18 - Signaler un abus Un collégien scolarisé coûte 8500 E par an

    Cet article rajoute dans la confusion et dans le pathos alors que les choses sont simples . Lorsqu'il y a des enfants , ce qui est souvent le cas , qui va payer les frais de scolarité , de logement, d'habillement de santé voire de loisirs ? Mais qui , b. ? C'est l' Etat avec l'argent des contribuables . Et l'investissement ne sera pas forcément productif : il n'y a aucune loi qui le prouve . Au contraire , les jeunes issus de l'immigration ne trouvent pas de travail non parce que des patrons "racistes " refuseraient de les employer mais parce que la France est un pays d'une certaine taille et ne peut pas se développer à l'infini procurant travail et ressources , en toute harmonie , à tous ceux qui venant des confins du monde prétendent avoir un DROIT sur cette terre parce qu'ils le crient avec hargne , encouragés en cela par des gens dérangés moralement Cette terre qui appartient aux descendants de ceux qui l'ont fait prospérer. Tout le reste est du baratin pour mieux faire passer ses mensonges

  • Par sam75 - 26/10/2013 - 11:54 - Signaler un abus Chiffres

    On peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres. Il ne faut pas oublier que beaucoup d'immigres sont sans travail car il s'agit d'une immigration de peuplement et non de travail, le regroupement familial aussi permet un afflux de population inproductive dont les principaux revenus sont les aides sociales. A cela il convient de rajouter tous les couts induits, education, soins (SMU pour certains etc) . Par ailleurs et malheureusement l'immigration entraine de nombreuses difficultes (que le politiquement correct interdit de mentionner) et qu'il convient de rajouter. A ce jour la France n'a plus les moyens de recevoir une immigration improductive. N'en déplaise aux idéologues intégrationnistes et aux capital ( les deux ont interet a une immigration, les uns par idéologie et clientélisme et les autres par mercantilisme.)

  • Par Benvoyons - 26/10/2013 - 11:57 - Signaler un abus laurentso - 26/10/2013 - 10:52 J'ai du mal à suivre en effet

    tout" rapporte" mais nous avons un trou de la sécu de 16 milliards et une dette proche de 2000 M€.

  • Par Ramos - 26/10/2013 - 11:59 - Signaler un abus Bienfait oui mais pas pour la France ni les Français.

    Bienfait pour le patronat qui reçois une main d'oeuvre à bas coût et pas du tout revendicative et qui met sous pression les ouvriers Français. Bienfait à terme pour les socialo-communistes qui peuvent espérer une majorité de votes favorables à leur égard. Catastrophe pour les budgets de la Sécu, de l'enseignement, pour la sécurité, pour le patrimoine immobilier, etc etc etc. Et "on" s'étonne que Mme Le Pen va faire un malheur aux prochaines élections ?

  • Par jean fume - 26/10/2013 - 12:38 - Signaler un abus Il n'est pas nécessaire de faire des grands calculs,

    mais d'observer le taux d'emploi des populations qui viennent du sud de la méditerranée, aussi bien dans le 9-3 que dans les banlieues nord de Marseille, pour comprendre si c'est un bienfait pour la France ! Pour les autres populations, le problème ne se pose pas.

  • Par la saucisse intello - 26/10/2013 - 12:50 - Signaler un abus Ah, parce qu'il y a ENCORE des neneus..............

    Quise posent la question ! Dramatique !

  • Par golvan - 26/10/2013 - 12:57 - Signaler un abus Ou bien il n'y a pas

    Ou bien il n'y a pas plusieurs millions de chômeurs en France, et alors il convient de fermer "Pôle emploi", de cesser de verser des prestations de chômage à des simulateurs qui font semblant de ne pas trouver de travail, ou bien il y a effectivement plusieurs millions de chômeurs en France et la France n'a pas besoin de main d'oeuvre supplémentaire aussi longtemps que le chômage n'est pas résorbé. Aucune idéologie dans cette remarque logique, aucune manipulation, mais l'évidence qu'en laissant entrer sur le sol français des étrangers majoritairement peu cultivés, parlant mal le français, et culturellement hostiles au monde occidental, on contribue à détruire les fondements d'une société française, et d'ailleurs européenne, dont les capacités à gober les couleuvres des immigrationnistes atteignent les limites du supportable. Si un immigré inculte trouve un travail, c'est que ce travail peut être accompli par un chômeur. Remettons les gens au travail, il sera temps d'ouvrir les frontières en période de plein emploi. Verser des indemnités chômage et accueillir des immigrés est antagoniste, pour le medef et les immigrationnistes pas de problème, ils sont complices, on le savait.

  • Par Glop Glop - 26/10/2013 - 13:16 - Signaler un abus Il faut balayer le politiquement correct...

    ... d'emblé et en venir au fait. Ce n'est pas le fait qu'il existe une immigration qui pose problème, l'immigration a toujours existé. C'est l'immigration conquérante maghrebo-musulmane qui pose un problème à tout point de vue, il suffirait de poser CLAIREMENT la question au peuple: De quelle immigration ne voulez-vous plus?

  • Par TonyG - 26/10/2013 - 13:18 - Signaler un abus Pardon à l'auteur

    Ce genre de calcul n'a aucun sens, dans vos moyennes, vous integrez à la fois le jeune diplomé japonais venant bosser 2 ou 3 ans dans une filliale française et la "mama algerienne" qui n'a jamais bossé dans son pays, qui a un niveau socio-cultrel tres faible et qui rejoint son mari en france dans le cadre du regroupement familiale. Le 1er exemple (japonais) a un salaire de cadre, n'a pas d'enfants et il repartira au japon sans avoir coûté un centime à notre systeme social auquel il aura contribué. Avec celui là, la France fait un gain net. Dans le 2eme exemple, la personne fera enfants sur enfants des qu'elle aura posé un pied sur notre sol, vivra de la "solidarité nationale", squattera advitam eternam le logement social qu'elle aura obtenu grace a une assos grassement subventionné, accordera une attention toute relative a l'education de sa progeniture qui pesera sur l'education national, les services sociaux et plus tard sur le budget de la justice. Bref, il n'y a aucune volonté de caricaturer dans mon propos, juste montrer la stupidité du procédé qui consiste a mettre tous les immigrés dans le même panier et de faire des "moyennes" qui ne traduiront aucune realité concrete

  • Par Acrithène - 26/10/2013 - 13:25 - Signaler un abus @ TonyG

    La deuxième page de l'article propose des statistiques sur le taux d'emploi par origine géographique de l'immigration. Il n'est donc pas vraiment juste de prétendre que je prends des moyennes en négligeant totalement qu'elles ne sont pas révélatrices de la diversité des profils. Je détaille les cas par âge d'arrivée/origine géographique/motif autant que faire ce peu sachant que faire des études sur le sujet est impossible voir illégal en France.

  • Par Acrithène - 26/10/2013 - 13:28 - Signaler un abus *"se peut"

    *"se peut"

  • Par golvan - 26/10/2013 - 13:56 - Signaler un abus Il est évident que le sujet

    Il est évident que le sujet de l'immigration ne peut être dissocié du niveau de chômage du pays d'accueil. A cette aspect du problème l'auteur balaie l'argument en déclarant que le FN met de l'huile sur le feu en prétendant que les immigrés prennent le travail des Français, ce qui serait faux. Mais comme je l'explique plus bas, un pays ne peut à la fois entretenir des chômeurs qui" refusent" de travailler et laisser entrer des immigrés qui font peser les salaires à la baisse, provoquant la colère des exclus du marché du travail, et qui dans l'immense majorité des cas ne cotiseront pas puisqu'ils seront condamnés à travailler au noir. Les calculs sur les cotisations sont donc fausses puisque reposant sur des métiers déclarés alors que le patronat du btp (entre autres) fait grand usage de la main d'oeuvre clandestine. L'exemple le plus récent que je connais concernant les moeurs du patronat français consiste à travailler avec une société d'intérim roumaine et de licencier les travailleurs bretons en Cdi. En conséquence lorsqu'on affecte de croire que l'immigration est neutre quant au chômage des nationaux, on se moque des gens.

  • Par Acrithène - 26/10/2013 - 14:17 - Signaler un abus @ golvan

    Et si le salarié français n'avait pas été remplacé par un intérimaire roumain mais par un robot, votre logique resterait exactement la même. Pourtant, deux siècle d'automatisation à outrance, et dont on a prétendu depuis le début qu'elle aboutirait au chômage, n'a encore produit aucun effet de ce genre. La raison est simple, l'entreprise qui baisse ses coûts en licenciant un natif pour un roumain, un robot ou que sais-je dégage un revenu qui adresse une demande dans une autre branche de l'économie et y recrée l'emploi détruit. C'est pour ça qu'en deux siècle, on a détruit 20 millions d'emplois agricoles sans que le chômage ne grimpe soudainement de 20 millions ! Parce que les revenus créé par les économies réalisées dans l'agriculture se sont déversés dans l'industrie, puis les services...

  • Par lsga - 26/10/2013 - 14:19 - Signaler un abus Méthode pour l'immigration ZÉRO

    Pour avoir zéro immigration de l'Afrique vers la France, c'est très facile. Il suffit de s'inspirer de ce qui se passe en Amérique du Sud :   - Que la France arrête de financer guerres civiles et dictatures en Afrique - Que la France laisse les USA, la Chine et la Russie investir en Afrique - Ainsi, les usines de transformation des matières premières africaines ne seront plus en France, mais en Afrique.   Les pans économiques concernés sont gigantesques : on parle de millions d'emplois : Pétro-Chimie, plasturgie, raffinement, transformation des métaux ( cuivre, or, argent, etc.), du caoutchouc ( les pneus... ), du chocolat, du café, et de tous les sous-traitants de ces industries.             QUAND UN CHAVEZ AFRICAIN DÉBARQUERA, LA FRANCE TREMBLERA          

  • Par Equilibre - 26/10/2013 - 14:38 - Signaler un abus @ Acrithène

    Si je puis me permettre, une autre donnée est à prendre en compte. C'est la part de l'argent gagné ici qui ne sera pas dépensée ici mais renvoyé au pays. Et cela commence à faire des sacrées sommes, surtout dans un pays où le moindre centime est taxé à des pourcentages assez élevés, dirons-nous. Une partie sera récupérée, et encore je PENSE cela faible, par la consommation ailleurs. . Ce que @golvan met en avant a un exemple concret en Bretagne, où des salariés français se sont retrouvés au chômage tandis qu'une usine du même groupe embauchait des roms ou roumains, parce que moins cher. . Il manque un élément, je pense aussi, qui joue dans le temps et qui est l'accélération technologique et le besoin en personnes hautement formées. Le temps où la force d'un pays se mesurait en son nombre de bras est révolu depuis longtemps.

  • Par Equilibre - 26/10/2013 - 14:40 - Signaler un abus @isgateux, t'as oublié de prendre tes xanax

    Chavez africain? Ils sont foutus, ils tomberont à court de PQ en 1 an

  • Par Acrithène - 26/10/2013 - 14:55 - Signaler un abus @ Equilibre

    Si le revenu se déverse en Roumanie, cela ne change rien. On se retrouve dans un cas similaire où la production serait en Roumanie, ce qui s'analyse dans le cadre de l'économie internationale : avantage comparatif, réajustements par la balance des paiements... etcetera. http://fr.wikipedia.org/wiki/Avantage_comparatif Lorsqu'un revenu quitte la France pour la Roumanie, le taux de change EUR/RON est dégradé et la compétitivité prix de la France s'améliore, ce qui lui permet d'exporter davantage (cela fonctionne aussi si les deux pays ont la même monnaie) Cela a été expliqué par David Hume en 1752 !

  • Par lsga - 26/10/2013 - 14:57 - Signaler un abus allez équilibre: un petit effort

    Chavez à botté le cul des USA en Amérique du Sud. Ainsi, il a rélocalisé les activités de transformation du pétrole des USA vers le Vénézuela, et considérablement diminuer le flux d'immigrés qui fuyaient la misère au Vénésuela vers les USA.     ATTENTION : TU AS UN CERVEAU ?   Allez : essaie de t'en servir. La situation est EXACTEMENT LA MÊME entre l'Europe (et surtout la France) et l'Afrique.     C'est normal, l'impérialisme, c'est juste une phase de maturation du Capitalisme.     Allez : réfléchis... Un Chavez Africain : c'est à la France qu'il bottera le cul.        

  • Par Equilibre - 26/10/2013 - 15:32 - Signaler un abus @Acrithène

    Je ne suis pas sûr qu'en 1752 ils avaient un état-providence de la taille du notre vu que son invention est très récente, ce qui peut faire des grosses différences à terme pour les comptes de l'état. :-) Quant à la balance des paiements, plus personne n'en parle trop publiquement depuis longtemps. Et encore moins pour dire qu'il faudrait la ré-équilibrer, au moins en France, sans compter les solutions pour la ré-équilibrer. Loin de moi l'idée de dire le contraire, mais, comme tout raisonnement, il connait des limites. Si on le pousse jusqu'au bout, il n'y a plus qu'à remplacer tous les travailleurs français par des moins chers immigrés, la France regagne en compétitivité prix et exporte plus. Je ne suis pas sûr que les comptes publics tiennent plus de deux semaines. Et la compétitivité-prix n'est qu'un aspect de la compétitivité. Et vu la tête de nos impôts, de la compétitivité-prix, il y a d'autres manières d'en regagner. . Merci pour l'échange.

  • Par lsga - 26/10/2013 - 15:41 - Signaler un abus @Equilibre se défile, il a les chocottes...

    Alors, tu es incapable de répondre sur l'éventualité d'un Chavez africain ?   Tu es incapable de répondre sur le fait que l'immense majorité des usines françaises ( Ex : toutes les raffineries, toute la pétro-chimie, toute les usines de transformation du métal, de construction des câbles, et même de transformation du chocolat ... ), devraient être localisées en Afrique ?   T pas foutu de répondre au fait que ce que les USA ont fait à l'Amérique du Sud, c'est ce que la France fait à l'Afrique ?   allé, un nationaliste comme toi qui haït la mondialisation, m'impérialisme et le NWO doit bien avoir un truc à dire là-dessus ?

  • Par Jaedena - 26/10/2013 - 16:18 - Signaler un abus @Acrithene

    Vous faites une petite erreur de raisonnement avec la balance des payements EUR/RON : l'euro récupéré de l'autre coté sera dépensé quelque part en europe, et non pas forcément en France. Plus probablement dans un des pays ayant un excédent commercial. Le raisonnement de l'argent qui revient forcément au pays ne marche que dans le cas des monnaies nationales.

  • Par Anemone - 26/10/2013 - 16:31 - Signaler un abus @isga

    Vous avez raison. Toutes les entreprises devraient être en Afrique avec seulement des africains embauchés. . Je me demande seulement combien de temps ça durerait. C'est vrai qu'il fait trop chaud pour travailler. . Avec des Roms, remarquez, ce serait bien plus génial : on pourrait faire des pâtés de rats tous les jours. (histoire du à un souvenir d'un terrain tout propre avec un point d'eau et des poubelles, elles aussi propres et utilisables. Un jour des pauvres malheureux Roms y sont arrivés. 3 jours après, le champ ressemblait à une dé"charge d'ordures ménagères (les poubelles restant désespérément vides, les pauvres). Au bout d'une semaine, les rats -je me demande d'où ils venaient- pullulaient. Il a fallu, lorsqu'on les a délocalisés, une pelleteuse et un camion benne pendant une bonne journée pour tout remettre en état) . Je caricature (et prie ces pauvres gens de m'excuser, ce n'est pas contre eux que j'écris) parce que VOUS M'AGACEZ A UN POINT INIMAGINABLE! . Vous constatez que, moi aussi, je sais crier sur un forum!

  • Par Acrithène - 26/10/2013 - 16:42 - Signaler un abus @ Jaedena

    Non, je ne fais pas erreur, mais c'est moins naturel à expliquer lorsque la monnaie est commune. Le raisonnement de Hume en 1752 était à monnaie commune (l'or). L'idée est que les flux de monnaie provoque des différentiels d'inflation. Si vous avez de l'argent qui passe de France vers Roumanie vers Allemagne, le différentiel de croissance de la masse monétaire présente en Allemagne versus France va se répercuter sur les prix de chaque pays, et donc leur compétitivité prix... Vous ne pouvez pas avoir des flux de milliards d'euros qui passent d'un pays à l'autre sans retour sans que cela se répercute dans la création de différentiels d'inflation.

  • Par gliocyte - 26/10/2013 - 16:59 - Signaler un abus Pourquoi continuez vous à dialoguer avec Isga?

    Isga tourne en rond, comme un chien qui voudrait atteindre sa queue. Il ne dialogue pas, il monologue, avec trois ou quatre mots qu'il ressert à chaque fois, tantôt dans un sens tantôt dans l'autre, comme le chien ci dessus qui en changeant le sens rotatoire pense pouvoir atteindre son but. Il annexe le site, augmente ses placards et continue toujours plus belle, espérant entraîner les commentateurs dans sa ronde stérile. Allez, à la niche, le toutou à son pépère. .

  • Par walküre - 26/10/2013 - 17:02 - Signaler un abus Le problème

    c'est que la majorité de nos immigrés sont des parasites, sans qualification, et analphabètes. Faites de même en Suisse ou ailleurs, vous serez bien reçus.

  • Par Jaedena - 26/10/2013 - 17:19 - Signaler un abus @Acrithene

    Même avec les balances TARGET de la zone euro ?

  • Par lsga - 26/10/2013 - 17:23 - Signaler un abus @Anemone : ne t'inquiète pas

    La Russie, la Chine et les USA veulent investir massivement en Afrique, et ainsi développer son industrie, son agriculture, et la doter d'un système social ( écoles, hôpitaux : peu importe qu'ils soient publiques ou privées, l'important est de les construire )   Seul les politiques impérialistes françaises les en empêchent. Elles consistent à soutenir des dictateurs nationalistes, racistes et d'extrême droite ( comme Alassane Ouattara) et à déclencher des guerres civiles en sur-armant des rebelles (Côte d'Ivoire) ou en utilisant des mercenaires islamistes (Libye).         CE NE SONT PAS LES AFRICAINS QUI VOLENT LE TRAVAIL DES FRANÇAIS ! CE SONT LES FRANÇAIS QUI VOLENT LES USINES DES AFRICAINS !       Bientôt, un Chavez africain arrivera, son ennemi sera l'impérialisme français.

  • Par 2bout - 26/10/2013 - 17:33 - Signaler un abus La profitabilité immédiate,

    c'est comme la relance par la consommation : une fois toutes les voitures primées pour aller à la casse, ne reste plus que les usines à envoyer à la casse. Tous les pseudos calculs et conclusions sur l'impact économique de l'immigration sont totalement viciés par l'idéologie de leurs auteurs. Certains arrivent même à articuler un raisonnement sur ces chiffres. Ex : La dette / habitant diminue par l'augmentation d'habitants importés. Nos économistes nous promettent encore de belles années !!!

  • Par la saucisse intello - 26/10/2013 - 17:35 - Signaler un abus Réponse en 2014.....

    Aux municipales d'abord, aux européennes ensuite.......et à TOUTES les suivantes.

  • Par Yves Montenay - 26/10/2013 - 17:37 - Signaler un abus Enfin un article sérieux !

    Pas de conclusion, et c'est normal : le mot « immigration » s'il est bien défini (les étrangers nés à l'étranger et résidant en France), est difficile à mesurer (clandestins, émigration non négligeable, pas seulement de retour mais aussi, comme d'autres Français, vers l'Angleterre, les États-Unis etc.) et surtout n'a pas de sens opérationnel, c'est-à-dire recouvre une réalité trop hétérogène pour qu'elle puisse servir de base à un raisonnement. Voir : http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/diversite/221142280/limmigration-nexiste-debat-serieux-doit-commencer Et découper par origine ne suffit pas : beaucoup de maghrébins et un proportion non négligeable des subsahariens ont de beaux diplômes, un emploi, et font sauter des goulots d'étranglement, donc font employer davantage de Français d'origine. D'autres sont au contraire une charge. A force d'affiner, on arrive au niveau de l'individu, ce qui est normal, car il n'a pas de raison de dire que si X coûte 1000 et que Y rapporte 500, il faut « vider » X et Y car l'ensemble coûte 500. Ce serait une injustice pour Y et une perte pour l'économie française.

  • Par Equilibre - 26/10/2013 - 17:37 - Signaler un abus @gliocyte

    L'une des raisons est qu'il est quand même très con quand il est en manque de xanax, c'est à dire tout le temps. Il est vrai par contre qu'il pollue beaucoup, ce qui nuit beaucoup aux commentaires. Il est par un excellent atout pour démontrer la nocivité du fdg: révisionniste, menteur et incapable du moindre début de raisonnement cohérent.

  • Par padolie - 26/10/2013 - 17:48 - Signaler un abus la question est mal posée ....

    on ne peut répondre à cette question qui est mal posée. l'immigration peut être un atout à condition qu'elle soit choisie et mesurée. Donc comme ce n'est pas le cas, actuellement ce n'est pas un atout mais un handicap.

  • Par gliocyte - 26/10/2013 - 17:53 - Signaler un abus @acrithène

    Tant qu'il y aura une telle discrimination entre privé et public, aucune solution ne sera trouvé. Le système est bloqué, donc considérer que l'immigration est somme toute, un problème secondaire peut se concevoir. Le chômage résulte effectivement de la conjonction de la baisse de productivité ou/et ++ de la hausse du coût du travail. Cependant quand un système est bloqué, les facteurs socio culturels prennent le devant de la scène. Une éponge ne pourra jamais aspirer plus d'eau que ses capacités hydrophiles ne le lui permettent. On en est là. Maintenant pousser à l'immigration tous ceux qui bloquent le système serait la solution rêvée! Exit les "élites", les logues, les syndicats, les associations pseudo humanitaires …(Le nirvana..) La réalité est que ceux qui pourraient débloquer le système sont rejetés par le système et contraints d'immigrer. Les "cerveaux" fuient, et l'hydrocéphalie du système augmente. Sans dérivation, celle-ci conduit à une débilité de plus en plus grave et à un QI très inférieur à 70.

  • Par XI - 26/10/2013 - 18:45 - Signaler un abus En matière comptable , le

    En matière comptable , le solde ne peut en aucune façon être positif puisque même si les immigrés inactifs payent ( admettons ! ) des taxes , ils le font avec de l'argent qu'on leur distribue , donc cette somme ne peut en aucun cas être considérée comme positive . Prenez un épicier , demandez lui de donner 200 Euros à un client , lequel vient dépenser cet argent dans ce même commerce , le CA de l'épicier ne sera jamais positif .Logique indiscutable , quel expert peut prétendre le contraire ? .

  • Par Ben hayat - 26/10/2013 - 18:46 - Signaler un abus Sexe des anges et immigrés.

    C'est déjà trop tard pour se poser la question, d'autres qui s'en sont Allais se l'étaient déjà posée.

  • Par lsga - 26/10/2013 - 18:49 - Signaler un abus Chassez les immigrés de France

    Et vous déclencherez dans toute l'Afrique des révolutions de type chaviste, qui chasseront les impérialistes français.   Les africains et les arabes actuellement tolèrent que leur grand soeur, la France, leurs prenne leurs principales matières premières et les empêchent de développer une industrie. Ils le tolèrent uniquement car ils espèrent éventuellement un jour pouvoir aller eux-même en France, ou avoir un membre de leur famille qui s'y rende. L'espoir fait vivre.     Si vous chassez les immigrés de France, un Chavez chassera les français d'Afrique ( 90% des entreprises Ivoiriennes sont françaises). Il développera l'industrie Africaine avec l'aide de la Russie et de la Chine, voir des USA, et ce seront autant d'usines qui fermeront en France.         CE NE SONT PAS LES AFRICAINS QUI VOLENT LE TRAVAIL DES FRANÇAIS ! CE SONT LES FRANÇAIS QUI VOLENT LES USINES DES AFRICAINS !        

  • Par saint just - 26/10/2013 - 19:15 - Signaler un abus Je connais

    Je connais des enfants de famille monoparentale française, à très faible revenu (agent hospitalier), qui ont amené deux enfants en faculté....Alors cessez de nous bourrer le mou avec ces enfants d’immigrés qui n'ont pas eu la chance . Cessez de confondre la France des années 30 et l’immigration ...des années 30 à celle d'aujourd'hui. C'est de la manipulation. Cette immigration ancienne, qui a été une chance pour la France n'a rien à voir avec l'immigration d'aujourd'hui. Il s'agissait d'une immigration de chrétiens, qui souhaitaient s'intégrer rapidement, dont les us et coutumes étaient très prêts de celle des indigènes...Rien à voir avec cette immigration maghrébine, qui veut garder ses coutumes, très éloignés des nôtres.Regardez, par exemple la place de la femme dans les sociétés musulmanes et en France. Circulez. Il n'y a rien de commun...En réalité, nous avons à faire à une immigration qui veut nous coloniser.Et c'est là ou ça achoppe.Nous ne voulons pas être colonisé.Nous ne voulons pas manger Halal, nous ne voulons pas que nos femmes portent le voile, nous voulons la mixité pour nos enfants scolarisés dans des écoles mixtes etc etc...

  • Par Ben hayat - 26/10/2013 - 19:16 - Signaler un abus @isga

    On ne paye peut être pas à leur juste prix les ressources que nous procure l'Afrique encore que, mais on leur donne le capital culturel et scientifique qui est à leur disposition que nous avons mis des siècles à découvrir et qu'ils leur aurait fallu des millénaires avant qu'ils l'acquièrent seuls.

  • Par saint just - 26/10/2013 - 19:21 - Signaler un abus La seule question

    La seule et vraie question , mais aucun des partisans de l'immigration ne la pose, c'est : avons-nous ou non besoin de nouveau immigrés en France, et ce , quelque soit leur religion ou la couleur de leur peau.Après avoir répondu à cette question et après seulement on peiut aborder les autres questions. Or la réponse est simple . En dehors de vouloir faire plaisir aux grands groupes de distribution comme Auchan, Carrefour ou Casino, car ça fait 1 million de nouveaux consommateurs tous les 5 ans,la réponse est clairement NON. Nous n'en n'avons pas besoin:. 5 millions de chômeurs réels, un niveau de vie des français qui n'a jamais été aussi calamiteux, une démographie qui est la meilleure d'Europe et un seuil de tolérance largement dépassé dans certaines villes nous font rechercher à la loupe les raisons d'une immigration non désirée par les français. En admettant que dans certains secteurs on manque de main d'oeuvre, (ce qui est loin d'être démontré) a t-on besoin de femmes voilées dans nos supermarchés ou nos supérettes, plus nombreuses, ce jour, que les filles en mini jupe? La réponse est encore NON. Prouvez moi le contraire et je suis prêt à me rendre à votre point de vue..

  • Par lsga - 26/10/2013 - 19:25 - Signaler un abus @Pseudo Ben Hayat : c quoi tes autres pseudos ici ?

    La Russie, la Chine et les USA veulent constuire des usines de haute technologie en Afrique. Avec les universités qui vont avec, les hôpitaux qui vont avec, les autoroutes qui vont avec, les voix de chemins de fers qui vont avec, les aéroports qui vont avec, et tous les services qui vont avec.   LA FRANCE A UNE POLITIQUE IMPÉRIALISTE EN AFRIQUE ET L'EMPÊCHE DE DÉVELOPPER SON INDUSTRIE MANU MILITARI.   ET VOUS CROYEZ QUE L'ENJEU SONT LES ASSEDICS ? bande de sous-doués...

  • Par saint just - 26/10/2013 - 19:32 - Signaler un abus Il ne connait pas l'Afrique

    Isgateux n' a jamais mis un pied en Afrique.J'y ai fait personnellement trois missions.Alors laissez-le déblaterez. Je n'ai rarement vu autant de stupidités sur L'Afrique qu'aujourd'hui.Les français volent les usines des africains. Il vaut mieux entendre ça qu'être sourd.Quelles usines? Ou? Celles qu'on a pas construites? Mais pauvre imbécile, on ne constuit une usine comme ça, sans main-d'oeuvre qualifié, sans marché pour écouler la marchandise, sans débouché commercial.Il y avait,par exemple à Abidjan des usines à transformer le cacao, au Sénégal, des conserveries, des usine a traiter l'arachide etc etc. Elles ont toutes soit fait faillite par une gestion désastreuse, soit été victime des troubles politiques de ce pays (Côtes d'Ivoire). Cesser donc de parler de sujets que vous ne connaissez pas et de nous abreuver d’âneries

  • Par Ben hayat - 26/10/2013 - 19:36 - Signaler un abus @gisca

    Erreur , c'est des années lumières qu'il faudrait à l'Afrique pour évoluer seule.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Acrithène

Acrithène tente tous les jours de vulgariser la science économique sur son blog.

Il est diplômé d’HEC Paris (finance) et de l’Ecole d’Economie de Toulouse (économie théorique) et actuellement doctorant.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€