Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Henri Guaino : "Ce n'est pas parce que l'on va se prosterner à Colombey ou qu'on se revendique du gaullisme social que l'on exprime des choix politiques qui ont quelque chose à voir avec le Général de Gaulle ou Philippe Seguin"

Selon Henri Guaino, les réformes proposées par Alain Juppé et François Fillon correspondent exactement à ce que Philippe Seguin appelait il y a quelques années le "Munich Social".

Pas suffisant

Publié le - Mis à jour le 2 Décembre 2016
Henri Guaino : "Ce n'est pas parce que l'on va se prosterner à Colombey ou qu'on se revendique du gaullisme social que l'on exprime des choix politiques qui ont quelque chose à voir avec le Général de Gaulle ou Philippe Seguin"

Henri Guaino : "les programmes des deux candidats ne diffèrent pas par leur nature, mais par leur rythme, leur radicalité. Ce sont des programmes s’inspirant des idées qui dominent les débats et les pensées politiques depuis 40 ans." Crédit DOMINIQUE FAGET / AFP

Atlantico : Henri Guaino, quelle a été votre réaction au premier tour de la primaire ? Ce résultat vous a-t-il surpris ? 

Henri Guaino : Le résultat n'est pas vraiment en soi une surprise. La primaire induit forcément des résultats qui n'ont rien à voir avec ce que peut être l'opinion de l'ensemble des français. Le soi-disant peuple de droite qui a voté à la primaire de la droite et du centre, ce n'est pas le peuple français. 4 millions de votants dont peut être une partie venue de la gauche sont à comparer avec 45 millions de français inscrits sur les listes électorales dont 83% votent à l'occasion de l'élection présidentielle. Il n'est en rien un échantillon représentatif de l'opinion française.

Ce corps électoral est tout naturellement volatil, presque insaisissable. Beaucoup ont voté contre Nicolas Sarkozy, beaucoup ont voté contre Alain Juppé, et le résultat est que François Fillon a peut-être servi d'instrument pour tenter d'éliminer l'un et l'autre. Ce n'est donc pas forcément une adhésion à un programme. 

Ce 24 novembre avait lieu le débat réunissant les deux candidats. Quelle est votre réaction à la présentation des programmes des deux candidats, notamment celui présenté par François Fillon, qui semble en mesure de l'emporter lors du second tour ? 

En réalité, les programmes des deux candidats ne diffèrent pas par leur nature, mais par leur rythme, leur radicalité. Ce sont des programmes s’inspirant des idées qui dominent les débats et les pensées politiques depuis 40 ans. Parler de modernité en invoquant Margaret Thatcher ou Gerhard Schröder est assez paradoxal. Il est un peu court de penser que l'on va emmener la France sur la voie de la prospérité et de la cohésion uniquement en diminuant le nombre de fonctionnaires, en sabrant aveuglément dans les dépenses publiques, ou supprimant les heures supplémentaires. Ce que je discerne derrière tout cela, c'est peut-être le pire programme de casse sociale qui a été imaginé depuis 1944. Et ce n'est pas un homme de gauche qui vous dit cela. Est-ce bien le moment de jeter par-dessus bord notre pacte social, car c'est bien de cela dont il s'agit en fin de compte ? Quand on explique que le programme du conseil national de la résistance est dépassé, et qu'il faut lui tourner le dos parce que nous sommes au XXIe siècle, il s'agit bien de détruire le pacte social français, la sécurité sociale, qui a été forgée au moment de la seconde guerre mondiale. Penser que c'est de la faute de la sécurité sociale, de la protection sociale si le pays est dans cet état, est ravageur pour notre ordre et notre cohésion sociale et ne tient pas debout : ce sont les politiques économiques absurdes qui minent la protection sociale et non la protection sociale qui détruit l’économie. 

Sur ce point, et plus particulièrement, François Fillon a pu aborder la question de la santé, notamment au travers de l'exclusion des "petits risques" de la couverture santé. Quelle est votre réaction à cette proposition ?

L'idée de sortir les "petits risques" de la couverture maladie, et de les reporter sur les mutuelles ou les assurances privées, est un vieux serpent de mer qui circule depuis 30 ans et qui est porté par toutes sortes de groupes de pression et d’intérêts. C'est une idée contre laquelle je me bats depuis longtemps. Elle est à mes yeux moralement inacceptable et intellectuellement absurde. Car comment peut-on faire la différence entre des petits risques et des grands risques ? On sait très bien que le petit risque peut se transformer en grand risque. Je me souviens de cette personne qui avait une dent mal soignée à la suite de quoi elle avait développé une infection de la hanche dont elle avait failli mourir. On pourrait multiplier les exemples de ces maladies banales, mal soignées qui finissent par faire des dégâts considérables. Donc il est impossible, scientifiquement, de faire la différence entre le "petit" et le "grand" risque. Le résultat serait de conduire beaucoup de gens à ne pas se soigner, ou en tout cas pas tout de suite, prenant ainsi des risques considérables avec leur santé. C'est tout le contraire de ce que nous avons essayé de faire depuis la fin de la seconde guerre mondiale avec l'assurance maladie. C'est prendre la voie du système de santé américain qui gaspille plus de ressources, qui soigne moins bien et qui exclut une bonne partie de la population qui n’a pas les moyens de se soigner. Choisir cette option serait un naufrage économique et moral. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 26/11/2016 - 11:00 - Signaler un abus Grande Mosquée de Bordeaux

    Article stupide et follement dangereux ! Les français se trouvent avec une tâche, un devoir immédiat : aller voter demain pour éliminer le promoteur de la Grande Mosquée de Bordeaux. Ensuite, Henri Guaino est incontestablement un des hommes politiques les plus lucides et les plus intelligents dont nous disposions. Il n'éprouve aucune difficulté à nous démontrer que le programme de François Fillon est une gigantesque connerie, un délire de technocrate complètement ignorant des réalités du monde et de son pays. Mr. Guaino, vous ferez un excellent ministre de Marine Le Pen, mais vous ne serez jamais président !

  • Par cloette - 26/11/2016 - 11:18 - Signaler un abus Les petits mèdicaments

    Ce n'est pas un drame si on ne les rembourse pas , un grog et un cachet d'aspirine suffisent pour soigner une grippe et des quantités de mèdicaments sont parfaitement inutiles . De plus pour les petits revenus ils seront remboursés , . Les autres peuvent se les payer . Moi, je l'ai toujours fait . Est ce que tout le programme Fillon est à jeter ? il faut attendre ses explications et la campagne . Il ne faut pas oublier que Juppè a pratiquement le même ( 300 000 plutôt que 500 000 fonctionnaires , c'est pareil car il faut expliquer par quoi les emplois de la fonction publique seront remplacés . Dans la fonction territoriale il y en a trop , ( je pourrais Donner un témoignage psur cette situation mais ce n'est pas le lieu )

  • Par zouk - 26/11/2016 - 11:27 - Signaler un abus Guaino

    A-t-il jamais émis une proposition? Non, il a toujours critiqué, les idées libérales surtout sans avoir jamais eu le courage d'émettre une idée cohérente avec ses critiques.

  • Par moneo - 26/11/2016 - 11:38 - Signaler un abus 2 lignes droites parallèle ne peuvent se rencontrer

    Mr Guaino malheureusement a trop souvent conseillé Nicolas sarkozy c'est un homme du 19eme siècle .Il admet une fois pour toute que notre système social est intouchable ;que c'est le meilleur du monde sauf que....on ne peut distribuer que ce qu'on produit.Si on distribue plus ( ce qui est notre cas depuis très très longtemps) on met à mort chaque année un peu plus les producteurs par des impôts nouveaux et les consommateurs compensent leurs pertes de pouvoir d'achat fiscaux par l'achat de produits importé moins chers ( forcément puisqu'ils ne bénéficient pas du meilleur système au monde).... bref la cause de tout c'est que nos dirigeants successifs se sont vus trop beaux ou trop démagogues....Alors que fait on? on ferme les frontières on récupère notre bon vieux franc pour le dévaluer tous les 6 mois?pas sûr que les consommateurs apprécient longtemps.... dépenser de l'argent que l'on a pas pour payer des fonctionnaires est illusoire ,créer des emplois jeune fictifs est d'une bêtise sans nom va ton oui ou non sortir du Tout Gratuit à la française ou va t on basculer dans le fascisme?

  • Par Wortstein - 26/11/2016 - 12:03 - Signaler un abus Guaino se trompe

    en pensant qu'il faut garder un système "social" à l'agonie qui coûte trop cher et abouti à un déclassement digne des ex pays du bloc soviétique. Son gaullisme social est surtout social. Laisser tous ces corps intermédiaires (syndicats obsolètes, paritarisme de caste..) pognophages gérer la sécu, et bon nombre de régulateurs de la société a abouti à la création d'un état dans l'état qui suce le sang des entreprises et des citoyens. Non, nous ne sommes pas mieux soignés ici que dans les pays qui ont fait sauter les verrous collectivistes au profit d'une alliance état/ assurance privée branche entière que la France refuse d'appliquer alors que les textes sont votés mais non appliqués sous la pression des syndicats et de ceux qui veulent continuer à manger à la gamelle des milliards de la protection sociale. Ça n'est qu'une histoire de sous détournés au profit d'un mille feuille qui refuse de maigrir. Guaino est nostalgique d'une période qui voyait s'affronter l'hégémonique parti communiste au Gaullisme naissant. Il refuse par défaut d'imagination de croire aux solutions qui marchent aux Pays Bas et en Allemagne avec des comptes sociaux revenus dans le vert. Comme c'est curieux.

  • Par Fran6 - 26/11/2016 - 12:07 - Signaler un abus un petit rectificatif

    lire au moins cela pour comprendre comment depuis 1944 nous sommes floués, toujours mettre les honneurs aux même? 70 ans après, il y a pas droit de revoir tout ça, tout ce gâchis? http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2015/08/09/les-racines-vichystes-de-la-securite-sociale/

  • Par clint - 26/11/2016 - 12:10 - Signaler un abus H. Guaino la droite que j'aime !

    Excellente analyse. Mais, bien évidemment vous prêcher dans le désert car ce n'est plus au goût du jour, ce n'est pas vendeur auprès de ceux qui sont allés ou vont aller voter à la primaire. Si vous vous présentez vous aurez ma voix. Il est clair que les électeurs de cette primaire sont tous prêts à voter pour un candidat hors sol qui casse le modèle français, le résultat se verra à l'élection présidentielle où il y aura un tir de barrage groupé du FN et de la gauche !

  • Par von straffenberg - 26/11/2016 - 12:40 - Signaler un abus Que proposez vous Mr GAINO ???

    Je ne vois pas les propositions de Mr Guaino et ce qu'il propose .Pour moi le chômage ne sera jugulé qu'en donnant de l’oxygène au pme et en diminuant drastiquement leurs charges ;quant à notre système social il est a bout de souffle. Je prends toujours , l'exemple cité par Wortstein, des Pays bas on ne peut pas répéter éternellement que l'on ne peut rien faire alors que d'autre ont privatisé une protection sociale avec succès. Je confluerais que malgré ce désaccord total avec Mr Guaino j'ai beaucoup d 'estime pour lui .

  • Par von straffenberg - 26/11/2016 - 12:41 - Signaler un abus Rectif

    Mr GUAINO désolé..

  • Par edac44 - 26/11/2016 - 12:46 - Signaler un abus @Monéo : 2 lignes droites parallèle peuvent se couper

    2 lignes droites parallèle ne peuvent se rencontrer à condition de rajouter DANS UN PLAN car dans un espace 3D, elles n'arrêtent pas de se couper. Pour l'exemple, prenez une feuille de papier et tracez y deux droites parallèles, puis chiffonnez cette feuille de manière à faire ressortir vos deux droites de chaque coté. Vous verrez qu'elles sont sécantes dans le plan observé.

  • Par edac44 - 26/11/2016 - 13:17 - Signaler un abus Pourquoi le système social français coûte cher ???

    Que penseriez-vous d'une compagnie d'assurances qui vous rembourserait vos sinistres, les sinistres de vos petits copains et ceux de votre famille alors que vous n'êtes pas sociétaire, que vous n'avez souscrit aucun contrat et que vous n'avez jamais cotisé ??? parce que c'est bien ce qui se passe en France. Par exemple, la Sécurité Sociale est rackettée depuis toujours par celles et ceux qui la pompent sans aucun droit, tout simplement parce qu'ils n'y contribuent pas !... A savoir aussi, que sans la Sécurité Sociale, aucun laboratoire pharmaceutique français ne pourrait survivre, pas plus que le système hospitalier français. Seules les cliniques privées pour gens friqués pourraient survivre !... Reste à savoir où les médecins et personnels soignants seraient formés ??? Ne pas laisser crever ceux qui n'ont pas ou plus les moyens de se soigner peut-il être un choix ??? Et si oui, alors autant brûler notre drapeau national et enterrer la République

  • Par Ganesha - 26/11/2016 - 13:52 - Signaler un abus Simplement pour vous ''embêter''…

    Simplement pour vous ''embêter''… Le drame de tous les intervenants ci-dessus, c'est qu'il semblent penser que l'espèce humaine a perdu toute imagination, toute capacité d'invention ! Vous discutez de vos problèmes comme des gens du 18ème siècle qui ne savent pas que l'on est en cours de mettre en place l'électricité et la machine à vapeur ! L'informatique, cela a déjà commencé à pénétrer dans vos cerveaux embrumés, mais le Revenu de Base, là on en n'est qu'au tout début. Pourtant il y a quelqu'un ici qui cite les Pays-Bas : ce système économique va y être expérimenté en 2017, ainsi qu'en Finlande. En France, un rapport du Sénat s'est prononcé pour une expérimentation. Non seulement Valls, Hamon et Mélenchon se sont prononcé pour, mais aussi de Villepin et NKM. Je suis convaincu qu'un homme indépendant, intelligent et audacieux comme Henri Guaino participera à sa mise en place !

  • Par Ganesha - 26/11/2016 - 14:04 - Signaler un abus Fran6

    Fran6, vous devriez tout de même vous cultiver un peu et apprendre à connaître la différence entre les Trente Glorieuses et les Trente Piteuses ! Mr. Verhaeghe a dû avoir une angine ou une gueule de bois le jour où il y avait ce cours à l'ENA.

  • Par moneo - 26/11/2016 - 17:20 - Signaler un abus @edac44

    vous avez raison mais l'espace titre ne permettait pas d'ajouter" sur une surface plane-:) 3 là on fait de la géométrie ... je voulais simplement dire qu'en gardant un axiome de base existant depuis 1945 notre système ne peut être discuté ;c'est le meilleur du monde : on a tué notre industrie et fait baisser le pouvoir ' d'achat des français , autrefois par la dévaluation et la course poursuite entre le salaries et le coût de la vie donc l'inflation En signant des accord de modération avec l'UE que nous n'avons jamais respectés qui était obligatoire avec une monnaie commune impossible à dévaluer avec les pays de l'UE. Nos politiques et nos syndicats ont tué le pays/Mr Guaino croit qu'en retrouvant la liberté financière comme M Lepen il pourrait garder notre système :et les 2 confondent le causes pour les effets....nous vivons à credit ,pour l'instant gratuitement comme les autres si les taux d'intérêts grimpent réellement on est tous morts ..c'est pour cela que les banques centrales se font du souci et se battront jusque' au bout pour maintenir les intérêts assez bas ;ça va être titanesque et le premier tir viendra surement d l'Italie

  • Par jurgio - 26/11/2016 - 19:57 - Signaler un abus Juppé est allé à Colombey-les-deux-mosquées !

    Et il n'en a pas trouvé ! Trop en avance sur son temps !

  • Par pierre de robion - 26/11/2016 - 22:21 - Signaler un abus Le meilleur des mondes!

    Celui où ni le mensonge, ni la paresse, ni le désir de lucre, ni la jalousie, ni l'envie..... n'existeraient! Bref l'Eden d'avant la pomme! Mais voilà avec la connaissance l'homme s'est découvert de mauvais penchants et de même qu'il est plus facile de dépenser que gagner en travaillant il est plus difficile de dépenser indéfiniment plus qu'on ne gagne surtout quand de on est affublé d'une population active inemployée car inemployable de gré ou de force! L'enfer est pavé de bonne intention , par ex. pour les soins "chacun paie en fonction de ses moyens et peut se soigner en fonction de ses besoins"! Voyez la CMU qui est l'aboutissement du système! M. Gaino craint une rupture du pacte social, il a raison, mais ce qu'il annonce c'est la scission entre ceux qui paient, en particulier les jeunes, et ceux qui reçoivent, les assistés et les retraités!

  • Par Fran6 - 26/11/2016 - 22:21 - Signaler un abus @ Ganescha

    j'ai vécu les 2 et surtout que la deuxième partie est bien longue, sur ce, Mr. Verhaeghe mérite d'être autant Marx, connais ton ennemi, connais toi, et tu gagneras toutes batailles

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/11/2016 - 01:40 - Signaler un abus Gaullisme social...

    .....les vieilles recettes ont toujours cours.....Et il y en aura toujours pour y croire....le partage du pouvoir politique et du social avec les syndicats estampillés Staline ne peut s'expliquer que par la nécessité impérieuse de relever un pays exsangue. Si on en est là aujourd'hui c'est d'abord grâce à ça, mais surtout à cause de ça car on n'est toujours pas sorti de ce protocole de merde qui n'aurait pas dû durer plus de dix ans....Cet assistanat n'a fait qu infantiliser les Français pour les rendre encore plus dépendant de l'état providence au point qu'il réclament aujourd'hui le revenu minimum, l'équivalent de l'élevage en batterie chez les poules. Il est vrai que ce type de société inspire de plus en plus toutes les feignasses qui désespèrent de pouvoir trouver un emploi de fonctionnaire et attendent de l'état la protection maximum qui leur permettra de poursuivre une vie contemplative ......On comprend mieux l'attrait de la France auprès des fénéants de tous pays, et pourquoi nous sommes envahis.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/11/2016 - 01:42 - Signaler un abus Gaullisme social...

    .....les vieilles recettes ont toujours cours.....Et il y en aura toujours pour y croire....le partage du pouvoir politique et du social avec les syndicats estampillés Staline ne peut s'expliquer que par la nécessité impérieuse de relever un pays exsangue. Si on en est là aujourd'hui c'est d'abord grâce à ça, mais surtout à cause de ça car on n'est toujours pas sorti de ce protocole de merde qui n'aurait pas dû durer plus de dix ans....Cet assistanat n'a fait qu infantiliser les Français pour les rendre encore plus dépendant de l'état providence au point qu'il réclament aujourd'hui le revenu minimum, l'équivalent de l'élevage en batterie chez les poules. Il est vrai que ce type de société inspire de plus en plus toutes les feignasses qui désespèrent de pouvoir trouver un emploi de fonctionnaire et attendent de l'état la protection maximum qui leur permettra de poursuivre une vie contemplative ......On comprend mieux l'attrait de la France auprès des fénéants de tous pays, et pourquoi nous sommes envahis.

  • Par emem - 27/11/2016 - 08:14 - Signaler un abus Démagogie dangereuse

    Le petit risque ne coûte rien à la SS. Comparez le prix d'une boite de Doliprane et celui d'un scanner. Des économies de bout de ficelles ne supprimeront pas le déficit.

  • Par zouk - 27/11/2016 - 10:13 - Signaler un abus GUAINO

    Il critique, mais que propose-t-il? Je ne me souviens pas qu'il l'ait jamais fait.

  • Par Ganesha - 27/11/2016 - 11:10 - Signaler un abus Paulquiroule

    Paulquiroule, comme d'habitude, vous avez tout faux ! Assuré d'avoir le minimum vital, ne craignant pas de mourir de faim, l'inventeur génial ou l'industriel audacieux, le Thomas Edison ou le Henry Ford du 21ème siècle, créera la ''start-up'' qui procurera ensuite d’innombrables emplois et révolutionnera le monde ! Le Revenu de Base sera un formidable encouragement à l'initiative individuelle. Si le Communisme est un caillot vous obstruant le cerveau, voyez si on pourrait vous le retirer. Vous devriez réfléchir un peu et vous renseigner un minimum avant de raconter n'importe quoi sur des sujets dont vous êtes complètement ignorant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base

  • Par Deneziere - 27/11/2016 - 11:36 - Signaler un abus Un autre coup dans le pif de Marine

    Guaino a un positionnement lisible et cohérent. C'est exactement ce type d'idées que le FN doit mettre en avant, sous peine d'être "Mélenchonnisé" s'il ne le fait pas. Sauf que Philipot n'a pas l'ampleur ni la culture de Guaino. La candidature de Guaino est donc une autre mauvaise nouvelle pour Miss Front. L'aigreur des commentaires des encartés FN et groupies de phili-popo sur ce forum ne trompe pas.

  • Par Ganesha - 27/11/2016 - 12:15 - Signaler un abus Deneziere, en bon Stalinien,

    Deneziere, en bon Stalinien, vous n'hésitez pas à affirmer exactement le contraire de ce qui est écrit. 26/11/2016 - 11:00 : ''Mr. Guaino, vous ferez un excellent ministre de Marine Le Pen, mais vous ne serez jamais président !''

  • Par eazyebzh - 27/11/2016 - 16:12 - Signaler un abus Inactivité

    Le modèle social français serait sans doute plus soutenable si la chasse aux inactifs, aux tirs au flanc, aux fraudeurs, était mieux organisée, si l'AME n'existait pas car ce sont eux qui rendent le modèle social français insoutenable>. Le modèle français repose sur l'hypothèse forte qu'un petit nombre de faibles doit etre soutenu par une majorité. Mais quand le nombre de gens voulant se faire passer pour faibles augmente, il ne tient plus..

  • Par René Tardy - 27/11/2016 - 16:51 - Signaler un abus La critique est aisée....

    Il ne faut pas dresser les fonctionnaires contre les salariés du privé...mais bien sûr, Monsieur Guaino ! Seriez-vous du même avis si vous étiez salarié du privé, cotisant jusqu'à 65 ans pour une retraite basée sur les 25 meilleures années, alors qu'à EDF ou SNCF, je crois inutile de rappeler les modalités des retraites maison ? Les conséquences apocalyptiques que vous décrivez, de la remise en ordre de notre code du travail ubuesque, sont-elles observables chez nos voisins, suisses par exemple, dont l'équivalent du code du travail doit faire moins de 100 pages ? Je me demande si ce sont les candidats actuels qui en sont restés aux poncifs des 40 dernières années, ou si c'est vous, Monsieur Guaino, qui restez accroché aux vieilles lunes du pacte gaullisme-communisme de la libération ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Henri Guaino

Henri Guaino est un haut fonctionnaire et homme politique français

Conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, président de la République française, du 16 mai 2007 au 15 mai 2012, il est l'auteur de ses principaux discours pendant tout le quinquennat. Il devient ensuite député de la 3e circonscription des Yvelines.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€