Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La génération Y face à la crise : enquête sur les jeunes adultes du 21e siècle

Portrait-Robot de ceux qui réinventent le concept "d'adulte". Premier volet : l'adulescence (1/4).

D'jeunes

Publié le
La génération Y face à la crise : enquête sur les jeunes adultes du 21e siècle

Née entre 1980 et l'an 2000, d'ici 2015, la génération Y devrait représenter 15% de la population européenne et 40% des actifs français. Crédit Reuters

Si les sociologues désignaient les personnes nées en 1960 et 1979 comme la génération X, on parle aujourd'hui de génération Y, de génération millénaire ou encore de génération Peter Pan. Née entre 1980 et l'an 2000, d'ici 2015, cette génération devrait représenter 15% de la population européenne et 40% des actifs français selon une publication de Cap 2020.

Frappée par la crise, cette génération d'éternels enfants reste positive. Selon une étude du Pew Research Center, aux Etats-Unis, "Les nouveaux entrants sur le marché du travail ont été les derniers à être embauchés et les premiers à perdre leur travail." Toujours Outre-Atlantique, 37% des moins de 30 ans ayant terminé leurs études sont au chômage.

En France, 22% des 15-24 étaient sans-emploi au premier trimestre 2012, selon les chiffres du Bureau International du Travail. 

Et arriver sur le marché du travail en période de crise a malheureusement des conséquences à long termes. Les jeunes diplômés en porteraient les stigmates pendant quinze ans selon une étude de l'Université de Yale. Alors génération sacrifiée par ses aînées comme le décrit l'éditorialiste Hannah Betts ? "Si les baby boomers se sont tout accaparés, les ressources économiques, écologiques, les droits sociaux et sexuels, c'est à nous que revient de payer la facture", écrit celle qui appartient à la génération X dans le quotidien britannique The Guardian.

En France, dans les années 1970, sociologue Louis Chauvel estimait déjà que les classes d'âges succédant aux baby boomers subissaient un triple handicap, avec des salaires moins élevés, un risque de déclassement plus élevé et accès à la politique difficile, la situation a été aggravée par la crise.Mais cette tendance serait exacerbée par la crise comme le souligne Martin Hirsch, haut-commissaire à la Jeunesse, cité par le quotidien Le Figaro. "Entre le troisième trimestre 2008 et le troisième trimestre 2009, le taux de chômage a augmenté 2,7 fois plus vite pour les jeunes que pour la population totale (+ 4,6 points contre + 1,7) pour atteindre 23,8% (9,1% pour l'ensemble de la population)".

Mais la génération Y restera positive face à ces constats. Toujours selon le Pew Research Centre, 41% de la génération Y se dit "satisfaite" de sa situation, contre seulement 30% chez les X. Les Y ou les Peter Pan auraient donc malgré tout confiance en l'avenir. Néanmoins, une des caractéristique de cette génération malchanceuse mais positive, sereait de prolonger l'adolescence, repoussant aussi longtemps que possible toute forme d'engagement selon le sociologue de l'université du Kent, Franck Fured. Pour lui, "les gens ont peur de se sentir adultes. Ils n'y voient aucun avantage. Toutes les valeurs culturelles de notre société sont basées sur la jeunesse. Plus on s'en éloigne, plus ça nous rend anxieux. Les gens se persuadent que leur comportement immature est synonyme d'insouciance et de liberté, mais il est dicté par la peur". 

Mais Hannah Betts offre une toute autre analyse, à cette "peur de l'engagement". Pour elle il s'agirait davantage d'une preuve de prudence vis-à-vis des engagements que l'on ne peut tenir, plutôt qu'une forme d'insouciance. Les Peter Pan, malgré leur insouciance apparente, seraient donc plus responsables que leur aînés ? 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par texarkana - 27/08/2012 - 11:42 - Signaler un abus bonne photo

    ...représente bien cette génération en toc : femelles hystériques à la Pussy Riot, au physique de clones (mêmes coiffures et tenues pseudo négligées, même épilation intégrale...) Elles sont beaucoup moins belles et nature que les jeunes femmes de ma génération et au de la génération au dessus (années 60, 70, 80)...

  • Par incassable - 27/08/2012 - 13:40 - Signaler un abus Texarkana

    Merci pour ce commentaire plein d’intérêt ... Parler de la beauté des femmes après un article sur le malaise de la génération Y, il faut vraiment que vous ayez un ptit problème avec elles ... Retour au sujet: Du haut de mes 28 ans et d'après ce que je vois, notre refus de s'engager s'explique assez simplement: - s'engager = mariage et propriété, çà n'est pas forcément un idéal pour nous, qui avons vu nos parents baby boomers s'entre-déchirer lors des divorces ... - pour la propriété, il est fini le temps d'une inflation à 10% avec les salaires qui suivent pour rembourser l'appart en 7 ans. Maintenant un crédit c'est 25 ans mini, avec coup de pouce familial. - l'article en parle déjà, les études sont plus longues car il faut un BTS pour être hôtesse d'accueil. D'aucuns vont répondre que les études ne valent plus rien, ce n'est pas nous qui avons fait les programmes... de l'autre coté, nous avons de plus grandes facilités à voyager et vivre à l'étranger, ce qui incite à partir à l’aventure (erasmus, stages, fille au pair...) et rallonge d'autant l'entrée de la vie active. Je pense qu'il s'agit ici d'un réel avantage dont profite notre génération.

  • Par François78 - 27/08/2012 - 14:15 - Signaler un abus L'essentiel est sauf

    Du moment qu'elles ont une crème dépilatoire hypoallergénique, l'essentiel est sauf.

  • Par kettle - 27/08/2012 - 14:28 - Signaler un abus Balance hormonale

    @Par texarkana - 27/08/2012 "femelles hystériques" - C'est vrai que la photo donne envie de fuir. Elle est laide la generation Y.

  • Par palède - 27/08/2012 - 16:34 - Signaler un abus Cherche le problème

    J'avoue ne pas bien comprendre les reproches qui semblent s'adresser à ma génération dans cet article. Est-ce un réel problème de se marier et de faire des enfants plus tard? Est-ce notre faute si il y a moins de travail aujourd'hui qu'il y a 50 ans? J'ai presque l'impression que vous nous reprochez d'être plus positif que la génération précédente... Bref je cherche le proclème. Dans vos futurs articles faites attention en écrivant des phrases comme "toutes les valeurs culturelles de notre société sont basées sur la jeunesse", ça fait vraiment vieux aigri. Et puis vous confondez marketing et culture, ce qui démontre un grand manque de...culture.

  • Par zaz - 27/08/2012 - 16:41 - Signaler un abus En vrac...

    @texarkana : vous résumez assez bien la vision des baby boomers. La génération "nous les meilleurs", nos femmes étaient plus belles, la nature était mieux, on est le top de l'humanité. Plus qu'avoir bouffé et endetté les générations d'en dessous, vous avez réussi a installer dans toute la société que personne ne serait jamais a votre niveau. @incassable : Vous avez aussi vu vos grand parents mourir, et ça vous empêche pas de vivre non ? Alors ne vous empêchez pas le mariage parce que vos parents baby boomers ont raté le leur. Moi c'est ça que j'aimerais que les baby boomers comprennent : vous n'êtes qu'une génération, pas vraiment meilleure qu'une autre - même pire sous certains aspects - alors laissez les autres faire leurs choix, et s'épiler intégralement si ça leur chante.

  • Par incassable - 27/08/2012 - 16:46 - Signaler un abus @zaz

    Tout à fait d'accord avec vous, je ne me sens personnellement concerné par çà mais j'ai un certain nombre d'amis qui se refusent à se marier et ont des parents divorcés. Chose qu'on voyait beaucoup moins il y a 30 ans. J'ai du mal à ne pas faire le lien voyez-vous.

  • Par ciceron - 27/08/2012 - 19:14 - Signaler un abus Elles sont jolies ces jeunes femmes

    J'me taperais bien la rousse ! Au fait, d'où vient leur enthousiasme ? Elles sont au concert de Justin bébé, à un flash-mob, à rock en seine, à un meeting de Sarkozy, d'eva joly, de normal 1er ?

  • Par Alliance Nationale France - 27/08/2012 - 20:28 - Signaler un abus Origine de tout ça ?

    Beaucoup de théories sociologistes sur la génération Y... Et personne se pose la question que les grandes différences entre X et Y résultent de la perte de nos Normes, de nos Valeurs, de nos Repères et de nos Traditions ? À forcer dès la maternelle à s'aligner sur les plus lents, interdire de parler de différences, imposer le multiculturalisme pour être tous pareil, des discours communistes en classe, etc ne peut que conduire à un changement radical de comportement et d'engagement... * Raison pour laquelle L'Alliance Nationale France - natallfrance- pense que l'Education doit être revue avec des efforts sur le Savoir-être, le Savoir-faire sans oublier l'accomplissement *

  • Par kettle - 27/08/2012 - 22:11 - Signaler un abus Generation obese

    "vous résumez assez bien la vision des baby boomers. La génération "nous les meilleurs", nos femmes étaient plus belles," - Oui, elles étaient mince et pouvaient porter la mini jupe !

  • Par Durack - 28/08/2012 - 16:05 - Signaler un abus @ tous les aigris.

    "Si les baby boomers se sont tout accaparés, les ressources économiques, écologiques, les droits sociaux et sexuels, c'est à nous que revient de payer la facture" Tout est là, dans cette phrase et dans vos commentaires acerbes.. Nous sommes jeunes et monstrueux, à l'image du monde que VOUS avez bati, à l'image de l'éducation que VOUS nous avez donné, à l'image du monde que VOUS nous laissez.. Bizzarement, beaucoup ne rentrent pas dans ce moule, ne se reconaissent pas dans ce monde... Lachez juste le pouvoir et laissez nous remettre les choses d'aplombs..

  • Par texarkana - 29/08/2012 - 13:35 - Signaler un abus @ Durack

    vous avez tout faux , mes parents (nés dans les années 30 , ados dans les années 50) ont eu beaucoup plus d'opôrtunités et de facilités que moi, qui suis de la génération "plan Barre" (le plan du premier ministre Raymond Barre en 1978 pour lutter contre le chomage qui débutait suite à la crise énergétique de 1974). En revanche nous étions plus sociables que vous, scotchés à vos ordinateurs, et pire, à vos smartphones!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€