Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Free Mobile montre la faillite morale du capitalisme à la française

Nouveau rendez-vous Atlantico. Chaque semaine Pascal-Emmanuel Gobry fait voler en éclat une idée reçue économique.

Le nettoyeur

Publié le

A lire aussi :
Ces autres secteurs de l’économie française
qui attendent leur Xavier Niel pour baisser les prix

S'il y a eu un tremblement de terre économique en France cette semaine, c'est bien l'arrivée de Free Mobile, qui a divisé les prix par 2, 3 ou même 5. Ce séisme met bien en lumière les maladies de l'économie française, et ce capitalisme “à la française” si particulier, qui semble parfois réunir le pire du capitalisme et le pire du socialisme.

La plupart des nouveaux clients de Free Mobile achèteront le forfait illimité à 19.90 euros, mais le plus frappant était le forfait à deux euros, qui répond au forfait “RSA” créé par les opérateurs à la demande de l'Etat, à dix euros.

En annonçant ce forfait, le fondateur de Free, Xavier Niel, avait la voix qui tremblait : plus vous êtes pauvres, plus on vous arnaque. Il a déclaré que Free n'avait pas prévu de faire un forfait premier prix, mais que son équipe avait été tellement choquée par un forfait RSA à dix euros qu'ils avaient décidé de le faire. Un proche de Niel me confirme la réalité de cette version publique. Dans une interview le lendemain sur BFM Business, Xavier Niel a dit que la marge de Free sur ce forfait serait de l'ordre de 50%, montrant à quel point le forfait “RSA” est un forfait “Racket Super Arnaque” comme Niel l'a surnommé.

Voilà comment le capitalisme à la française fonctionne : capitalisme de privilégiés et de castes. Les grandes entreprises gagnent de l'argent pour leurs actionnaires, non pas en jouant le jeu de la concurrence et de l'innovation, mais en obtenant des monopoles et des avantages de l'Etat. Et ce sont les plus pauvres qui en payent le plus souvent le coût.

Nous sommes restés à la société de privilèges de l'Ancien régime : chacun a sa niche qui lui permet d'exploiter une rente économique, accordée par le Souverain et donc nantie du droit divin. La vraie division est là, pas entre les riches et les pauvres, mais entre les privilégiés et les autres. Et comme ces privilèges existent à tous les étages de la société française, le système continue de fonctionner. Un chauffeur de taxi n'est évidemment pas aussi privilégié que Martin Bouygues, mais son privilège fonctionne de la même manière : par un cartel créé par l’État, qui appauvrit la plupart des gens au profit d'une minorité qui en retire une rente économique.

Il n'est pas étonnant, ensuite, que les Français aient une si piètre opinion du capitalisme, puisqu'on ne leur montre pas un capitalisme de marché, mais un capitalisme de mandarins. C'est un capitalisme qui ne profite pas tant que ça aux “super-riches” - l'économie française crée moins de millionaires et de milliardaires en France qu'en Grande-Bretagne et aux États-Unis - mais qui protège la France d'en haut et accable celle d'en bas.

Chaque CDI sur-protégé est un emploi non-qualifié en moins, ou précarisé. Chaque nouvelle niche fiscale immobilière, qui protège le patrimoine des propriétaires fonciers en maintenant les prix sur-élevés, est une famille qui ne peut pas se loger convenablement. Chaque protection des pharmaciens est des médicaments plus chers pour les Français. Chaque protection du “petit commerce” est des biens plus chers, et donc du pouvoir d'achat en moins.

Sur un marché au moins, Free Mobile a mis en évidence la faillite morale de ce système politico-économique. Espérons que beaucoup d'entrepreneurs, sur beaucoup de marchés, pourront faire de même dans les années à venir. Cette semaine nous a montré qu'il y a plus à attendre d'eux que des politiques.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bincedecrabe - 13/01/2012 - 13:58 - Signaler un abus Article très pertinent

    J'ai travaillé dans une grande assurance. Beaucoup de salariés se considéraient comme "de droite" et bavaient sur les fonctionnaires et sur les jeunes qui refusaient la flexibilité. Nous avions tous une très grande sécurité de leur emploi, étions étonamment bien payés et avions un nombre important de congés. Bref des citoyens "plus".

  • Par laurentso - 13/01/2012 - 14:11 - Signaler un abus Bigre, ce brillant diplômé d'HEC

    vient de découvrir que le capitalisme moderne était gouverné par les considérations financières et les oligopoles, tandis que le marché du travail était de plus en plus "dual" ! Enfin, il n'est jamais mauvais de répéter quelques vérités...

  • Par Takezo - 13/01/2012 - 14:15 - Signaler un abus @bincedecrabe

    Et bien j'en ai vu aussi des salariés de gauche qui bavaient sur la droite mais avaient 60 jours de congés et payés comme des rois, donc cessez un peu les clichés, car de ce côté je pense qu'il y a match nul entre la gauche et la droite.

  • Par Takezo - 13/01/2012 - 14:18 - Signaler un abus et c'est amusant

    que l'on parle de privilèges dans ce cas mais pas pour les dockers, pas pour l'imprimerie, pas pour les transports, pas pour les CE financés par l'Etat. Non, non toujours le capitalisme. Et pendant que l'on critique le capitalisme, d'autres innovent, créent des sociétés et donc des emplois. Nous on critique. Si la critique était rémunérée, la France serait un pays de riche, mieux que le pétrole !

  • Par sam84 - 13/01/2012 - 14:20 - Signaler un abus Est ce bien serieux ?

    Penser une seule seconde que le capitalisme peut être morale est ou du cynisme ou une grande naïveté ou une belle langue de bois Par contre si la course a la triche est une de nos spécialités,il faut bien le resituer dans un contexte de carcan de lois et de règlements digne des pays communiste Tricher dans ce contexte est rien qu'une question de survie économique

  • Par Takezo - 13/01/2012 - 14:22 - Signaler un abus il me semble que l'état

    a encouragé l'arrivée de Free, qu'il s'agit donc pile poil de l'avantage du capitalisme, la concurrence. Les opérateurs ont été sanctionnés pour entente illégale aussi il me semble, alors faire croire que l'état a délivré un monopole, c'est encore une fois un mensonge. Et franchement, il ne faudrait pas non plus croire que Free est philanthrope, Niel est là pour gagner de l'argent.

  • Par KiriNan - 13/01/2012 - 14:25 - Signaler un abus Merci

    Pour cet article et votre sens de la pédagogie. Bravo !

  • Par Takezo - 13/01/2012 - 14:25 - Signaler un abus ce qui est insupportable plutôt

    c'est que réussir n'est pas sexy, comme aux USA par exemple. Qu'un entrepreneur n'est pas sexy (on pardonne aux sportifs, aux acteurs). Et surtout, surtout que l'ascenseur social ne fonctionne pas ici ! Et ce n'est pas nouveau ! Tocqueville en parlait déjà il y a près de 200 ans !!!! Le pauvre peut devenir riche et vice-et-versa. Voilà ce qui bloque la France !

  • Par Takezo - 13/01/2012 - 14:30 - Signaler un abus Chaque CDI sur-protégé est un emploi..

    ..non-qualifié en moins, ou précarisé. Là je suis d'accord. Mais quelle solution ? "Assouplir" le droit du travail. Et il faudra bien du courage pour ça ! La France est à des années lumières de ce genre de changement...

  • Par Patrick Ryco - 13/01/2012 - 15:20 - Signaler un abus France, terre de millionnaires

    Votre article est fort instructif, mais comporte à mon avis une erreur importante : la France compte davantage de millionnaires que le Royaume uni ou la Suisse (voir enquête Crédit Suisse, reprise dans la presse). Pas anecdotique, car signifie peut être que ce capitalisme de castes que vous fustigez profite quand même plus aux plus riches qu'aux autres....

  • Par jpg2 - 13/01/2012 - 15:26 - Signaler un abus Un avant et un après mardi 12 janvier.

    Enfin, c'est ce que j'espère. On a bien assisté à une révolution. Sur le plan technologique car cela va démocratiser la 3G. Mais également sur le plan économique. J'espère que les consommateurs vont enfin se réveiller. Je me suis désabonné de SFR en leur disant "Stop aux pigeons !" Les politiques devraient libérer l'esprit d'entreprendre au lieu d'entretenir les castes. Bravo et Merci X. Niel !

  • Par le Gône - 13/01/2012 - 15:56 - Signaler un abus Mais non mon cher..la Capitalisme a la Francaise..

    Mais ca n'existe plus depuis le 19eme siècle ca!!nous ne nous sommes pas remis du Front Populaire de 36..De Gaulle a la liberation a vendu la France aux communistes..la suite est connue!! Mitterand a fini le job..la France est devenu une espece d'economie Marxiste..(50% du revenu de l'etat est "pompé" par la fonction publique) centralisation..ENA..grandes écoles..syndicalisme assisté..on est cuit

  • Par fms - 13/01/2012 - 16:21 - Signaler un abus allez une petite critique de Niel, histoire de prendre cher...

    Free a dénoncé tous les contrats d'installation de la fibre dans les immeubles parisiens et laisse faire le boulot aux autres opérateurs, après avoir pourri pendant 3/4 ans l'ARCEP afin d'obtenir du multi-fibre. Free fait peu d'investissements structurels en "profitant" (contre rétribution effectivement) de l'infrastructure mise en place par les autres... oserai-je dire parasitage ? Parasitage !

  • Par PASCONTENT - 13/01/2012 - 16:28 - Signaler un abus C'est bien dit

    car c'est le système Français des privilèges et avantages de castes (riches ou pauvres) qui fiche tout en l'air. L'une des premières castes étant celle des élus et des Hauts fonctionnaires qui sans autres mérite que d'être dans une structure qu'il contrôlent eux même et se sucrent abondamment

  • Par Glorfindels - 13/01/2012 - 16:50 - Signaler un abus ....

    Mouais ! Vous allez un peu loin ! Free n'a aucune agence physique donc peu d'emplois crées ! Free ne subventionne pas les téléphones portables ! Free n'a pas encore recouvert tout le territoire pour pouvoir fonctionner contrairement aux autres au début du mobile !

  • Par Glorfindels - 13/01/2012 - 16:54 - Signaler un abus mouaiis !

    SI j'achète un telephone à 400€ que je change au bout de 2ans. 19,9€ + 16,7€= 36,6€ , j'économise donc 0,3€ par mois ! J'ai tout compris ?

  • Par le_dude - 13/01/2012 - 18:40 - Signaler un abus Calculs à refaire

    Merci pour cet article, mais je ne crois pas que l'actionnaire soit le grand bénéficiaire. J'essaye d'être synthétique : CA Orange 2010 = 45 Md€, dividendes = 3,5 Md€, soit 7,8%. ARPU abonné Orange env. 36€ - 7,8% = 33,2€. Il sont où les 13,21€ de différence avec le forfait Free (qui ne distribue quasiment pas de dividendes) à 19,99€ ? Pas dans la poche de l'actionnaire en tout cas ...

  • Par bacal - 13/01/2012 - 18:54 - Signaler un abus Free, modèle ?

    Et si Free devait ne pas pouvoir survivre à une charge financière insupportable liée à un endettement gigantesque pour la création de son propre réseau ? Il serait alors le modèle français du capitalisme dans ce qu'il a de pire: grande gueule, coup de manche et plouf.

  • Par ana75 - 13/01/2012 - 19:02 - Signaler un abus Free = assoce à but non lucratif?

    Free est donc une association à but non lucratif dont le seul but est de permettre aux pauvres d'avoir un téléphone mobile.Trêve de plaisanterie. C'est surtout une boîte très forte en marketing mais qui comme toutes les autres ne cherche qu'une chose: faire du profit!

  • Par le Gône - 13/01/2012 - 19:05 - Signaler un abus @Glorfindels

    Bravo..moi aussi j'ai fait ce calcul.(je change de portable 2xan).free c'est du flan..a l'arrissa..y'a rien derriere.tous les post pro free sont issu du personnel de l'entreprise..je vois d'autre réponse!! dans 6 mois ils sont mort car ils n'arriverons jamais a couvrir leur cout de location de la fréquence

  • Par bacal - 13/01/2012 - 21:35 - Signaler un abus Niel/Tapie, même combat

    X. Niel n'est ni plus ni moins que le Nanard des années 2010, tout aussi hâbleur que son ainé et modèle des années 1980/90 en moins populaire mais tout aussi démago. N'oublions pas qu'après avoir été "un bon ministre de la ville" (sic Tonton), il a contribué à la débacle du Ct Lyonnais mais s'en est mieux tiré: il loge dans un confortable hôtel particulier des beaux quartiers. Le temps fera effet.

  • Par bacal - 13/01/2012 - 21:57 - Signaler un abus Leçon musicale

    Ne criez pas trop vite: "au génie" de peur de bientôt devoir crier sur le même air: "au voleur". Souvenez vous des implants mammaires à vil prix, c'était pourtant pas plus lointain qu'il y a une semaine. Les miracles appartiennent à (aux) Dieu(s), les pauvres humains sont réduits au dur labeur et à l'admiration des fausses idoles.

  • Par Moonray - 13/01/2012 - 22:39 - Signaler un abus Capitalisme sans concurrence = pas capitalisme

    Il faudrait tout de même rappeler que le vrai capitalisme implique la concurrence. C' est pourquoi les grands pays capitalistes ont des organisations anti trust et anti cartel.

  • Par Eric-06 - 13/01/2012 - 22:49 - Signaler un abus Belle analyse d'un insider... (responsable mais pas coupable ?)

    L'analyse est lucide et implacable ; le capitalisme à la française est un mélange de copinage, de rente de situations extorquées à un état incapable, de par ses liens de consanguinité, de réguler l'économie de manière efficace. Mais Monsieur, n'est ce pas dans des établissements comme HEC que ces relations incestueuses entre l'état et le privé sont apprises et nouées ? Question ???

  • Par toulonrct - 13/01/2012 - 23:10 - Signaler un abus et canal

    a quand un free qui concurencera canal+ cette chaine de bobo payante avec des tarifs prohibitifs et qui est en situation de monopole

  • Par pmplc - 14/01/2012 - 02:23 - Signaler un abus Ignorance naïve ou Contre-sens terrible?

    "Analyste de Marché Senior"... heureux de ne pas être votre client!! Le marché FR n'a pas attendu Free pour être dynamique et en avance (techno, usages, pénétration), et alimenter les néo-(pseudo)-entrepreneurs 2.0 tels LeMeur&Co, quoiqu'en décident politiques/régul, peu pertinents face à l'innovation-éclair De + la concurrence est plus rude que jamais dans le secteur... mais se joue au niveau mac

  • Par fernandito - 14/01/2012 - 05:57 - Signaler un abus article très juste

    Votre article est très sensé ; la défaite qui s'annonce pour la droite (et elle n'en sera que méritée )elle le doit en grande partie du fait que les français ont le sentiment que les puissants travaillent pour eux mêmes et non pas pour servir l'intérêt commun . Il est temps que la droite soit dans l'opposition et se recompose autour d'un autre chef moins égocentrique, généreux et plus compétent .

  • Par JP34 - 14/01/2012 - 08:52 - Signaler un abus belle pertinence

    Votre analyse est très pertinente.Heureusement le commerce par internet va bouleverser dans beaucoup de secteurs les oligopoles existantes;

  • Par brennec - 14/01/2012 - 08:55 - Signaler un abus Crony capitalism (capitalisme de connivence)

    Il faudrait adapter le vocabulaire. Le capitalisme de caste, de privilèges, exploitant des rentes, n'a rien avoir avec le capitalisme. Aux états unis on appelle ça 'crony capitalism', capitalisme de connivence. Il s'agit d'une dérive du capitalisme due au fait que les états maitrisent une très grande partie des dépenses, on va donc chercher ses bénéfices par la règlementation ou la loi.

  • Par Marky - 14/01/2012 - 09:21 - Signaler un abus De la Démocratie en France?

    Bravo. Relire Tocqueville aujourd'hui c'est voir la France d'hier.

  • Par Gilles - 14/01/2012 - 10:55 - Signaler un abus Pire en pire

    Et c'est pareil à Air France, SNCF, EdF, Éducation nationale, pharmaciens, notaires, ports maritimes, imprimerie journaux, avocats etc . La France est restée figée dans le 20ème siècle alors que la plupart de ses voisins sont bien dans le 21ème. La descente aux enfers va se poursuivre surtout avec une classe politique totalement sclérosée. A l'image du pays.

  • Par mich.mou - 14/01/2012 - 12:41 - Signaler un abus La moindre des choses est de rester objectif

    Bonjour, Je suis scandalisé pour ma part de voir un "maître de conférences à HEC" tenir de tel propos si plats et guidé par ses opinions politiques ! Free arrive et à tout compris, dévoilant les failles d'un système corrompu à tous les étages. Monsieur de grâce, fermer votre bouche ébahit qui avale des paroles d'un homme qui n'a de Steve Jobs que l'apparence.

  • Par mich.mou - 14/01/2012 - 12:46 - Signaler un abus Suite et fin

    Un manque d'objectivité et tout à fait lisible 2,3,5 fois moins cher ce sont effectivement les paroles de XN, faites le calcul vous même c'est votre boulot, plutôt que de bêtement répété ce que vous entendez! Quand aux bénéfices sur le forfait à 2€, ils sont uniquement permis par l'Arcep qui augmente considérablement les frais de terminaisaon d'appels pour le nouvel entrant. Ceci est éphémère ...

  • Par HR - 14/01/2012 - 13:24 - Signaler un abus @mich.mo " fermer votre bouche"

    C'est vrai que c'est insupportable de voir ainsi dénoncé France Télécom, obligatoirement dirigé, quand ça va bien, par un éminent membre de la Noblesse d'Etat obligatoirement haut-fonctionnaire énarque. Comme SFR ou Bouygues Télécom, qui ont obtenus leurs licences grâce à l'éminent membre de la Noblesse d'Etat obligatoirement haut-fonctionnaire énarque Edouard Balladur.

  • Par HR - 14/01/2012 - 13:27 - Signaler un abus @mich.mo " fermer votre bouche" suite

    Licences accordées à Bouygues Télécom pour que Bouygues TF1 assure son élection à la présidence de la République (raté!) et que son directeur de cabinet et éminent membre de la Noblesse d'Etat obligatoirement haut-fonctionnaire énarque, Jean-Marie Messier, puisse profiter de la licence SFR (réussi, il est devenu PDG de Vivendi qu'il avait lui-même privatisé!).

  • Par HR - 14/01/2012 - 13:31 - Signaler un abus @mich.mo " fermer votre bouche" suite

    Oui mich.mo, vous avez raison de protester qu'on accorde encore, dans ce monde, le moindre crédit à ce membre du Tiers Etat de Xavier Niel qui a abandonné ses études comme un vulgaire Steve Jobs, Bill Gates, Larry Page, Sergueï Brin ou Mark Zuckerberg, au lieu de faire sagement polytechnique et ENA pour bien se couler au moule de cette auguste Noblesse d'Etat et préserver ainsi ses privilèges.

  • Par mich.mou - 14/01/2012 - 14:55 - Signaler un abus XN a fait ses débuts sur le minitel rose ...

    XN et son groupe investissent pour l'ADSL chez Cisco et Huawei, pour la 3G Nokia-Siemens. Bravo et qui fait vivre Alcatel ? XN et son groupe grattent là où il n'est même pas pensable de gratter, mais les salariés d'Iliade aussi malheureux soient ils on s'en tape, qu'ils soient au smic et moins, car nous on a notre forfait pas cher, on est content et on sourit. Quelle hypocrisie ! Lamentable!

  • Par mich.mou - 14/01/2012 - 14:59 - Signaler un abus Je ne défends pas Orange à tour prix

    mais n'allez pas encenser Free sous prétexte de tarifs attractifs au premier coup d'oeil. Ils sont bien pires qu'Orange ! Ce sont des sangsues qui profitent du réseau mis en place et des aides de l'Arcep ... le benef avant tout, la baisse des prix n'est qu'illusion ! Dailleurs Free pourrait bien contre attaquer la contre attaque, je serais étonné malgré le discours de ne pas voir un forfait 10€ ..

  • Par Vaticiné - 14/01/2012 - 16:40 - Signaler un abus ...et Orange, il ont pas profité du contribuable ???

    Et le réseau d'Orange, qui l'a mis en place à part FRANCE TELECOM, entreprise publique financé avec NOS sous avant d'être bradée (comme les autoroutes). Autre chose : Free a dominé la bagarre des FAI car ce sont précisément les seuls à avoir investi dans la construction de réseaux de dégroupage, comme ils continuent de le faire avec la fibre optique. Vive Free, vive Neil. Mort à Orange.

  • Par MichelSaintJean - 14/01/2012 - 16:49 - Signaler un abus Je trouve ce commentaire

    Je trouve ce commentaire plutôt faible notamment sur le fond du sujet: ce que j'aimerai c'est pouvoir comparer la structure des coûts de production de chaque opérateur ainsi que leurs marges. mais personne ne sait le faire , pas même notre maître de conf à HEC. A la place il nous sert un bafouillage qui se veut moralisateur, ce qui me semble hors de tout propos sérieux économique.

  • Par @noon - 14/01/2012 - 17:12 - Signaler un abus Il est temps !

    Oui, Mr.XN a vu et compris ce que beaucoup savent depuis belle lurette, les uns l'ont organisé tel quel, ce systeme, Les autres en profitent de la facon la plus immonde. pourquoi bougeraient-ils ? il faut quelqu'un pour leur enfoncer une aiguille dans les fesses pour réagir. C'est le merite qu'a eu et qu'aura Monsieur Niel et son équipe.au fait votre analyse est pertinente, Bravo a eux

  • Par Vaticiné - 14/01/2012 - 17:24 - Signaler un abus ...et le coût est accessoire

    pour beaucoup de ceux qui vont résilier : perso je l'ai fais par principe. Juste retour des choses pour le mépris avec lequel Orange m'a traité pendant dix ans, quand dans le même temps Free (dont j'étais aussi client) ne se permettait pas le dixième de ce que ces repris de justice se permettaient ( je fais allusion aux pratiques mafieuses entretenues avec leurs soit-disant concurrents SFRbouygues

  • Par Benvoyons - 14/01/2012 - 17:40 - Signaler un abus Niel ment en disant que son forfait à 2E il fera 50% de benef

    En faisant croire que les autres font des marges pléthoriques il cherche à faire partir de suite un max de client . Mais il dit sans le dire qu'avec les autres forfaits il fait 500% 1000% de bénéfices. J'aime les professeurs HEC enfin les copains de bonne conduite qui font des articles accompagnant la théorie de l'autre. Cela porte un nom non? La bonne morale Niel Gobry.

  • Par zoom - 14/01/2012 - 18:49 - Signaler un abus pour la concurrence

    Pour bien illustrer cet excellent article, je recommande cette video de Jeffrey Miron (Université d'Harvard) "Top 3 commun Myths of Capitalism" sur la différence entre les "pro-business" et "pro-capitalism". EDIFIANT ! http://www.learnliberty.org/content/top-3-common-myths-capitalism

  • Par bouli - 14/01/2012 - 20:04 - Signaler un abus bouli

    J'ai souscrit un forfait à 2€, mais attention, notre ami FREE peut prélever 200€ en guise de garanti et dans ce cas, c'est un peu différent

  • Par gangsta972 - 14/01/2012 - 20:08 - Signaler un abus un article qui fustige, une réalité qui boulverse

    La réalité économique est là. Il était temps de faire quelque chose dans ce pays de liberté, d'égalité et de fraternité.Quel Prix Nobel faudrait il décerné à Xavier Niel pour avoir défié le système et répondu aux attentes des français : "plus de pouvoir d'achat". le Prix Nobel de la paix ou celui de l'économie? Ce nouveau messie des télécoms a bien du mérite....

  • Par Vaticiné - 14/01/2012 - 20:12 - Signaler un abus @bouli

    ...il ne prélève que si on choisit un autre mode de paiement que le prélèvement automatique, c'est ça ? Ben comme le RSA ça tombe tous les mois à la même date, peu de chances que le prélèvement soit rejeté, non ?...

  • Par bacal - 14/01/2012 - 21:06 - Signaler un abus @Vaticiné

    Y'a pas que Free qui a tout compris, je crois que Vaticiné fait également partie de ceux là !

  • Par bacal - 14/01/2012 - 21:09 - Signaler un abus @Vaticiné

    C'est une vieille théorie qui consiste à dire après observation attentive de la situation que ce sont les pauvres qu'il faut tondre en premier: ce sont les plus nombreux et ceux qui votent le moins...

  • Par Vaticiné - 14/01/2012 - 21:16 - Signaler un abus @bacal

    "On ne peut pas tondre un mouton qui n'a pas de laine"...Tant que quelqu'un a la force de pleurer la bouche pleine, c'est qu'il va bien...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€