Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fraudes sociales :
un montant équivalent
à trois fois le plan de rigueur !

Nicolas Sarkozy devrait aborder à Bordeaux la question des fraudes sociales. On parle de 20 milliards d'euros détournés chaque année par les particuliers... Mais aussi par les entreprises.

La France perd chaque année 20 milliards

Publié le
Fraudes sociales : 
un montant équivalent
à trois fois le plan de rigueur !

La fraude à la Sécurité sociale est estimée à 15 milliards d'euros par an.

Atlantico : En déplacement à Bordeaux ce mardi, Nicolas Sarkozy devrait aborder la question des fraudes sociales. Vous êtes chef de projet fraude à la Sécurité sociale, pourriez-vous dresser un état des lieux : que représente réellement la fraude en France ?

Emmanuel Dellacherie : C’est d’abord un phénomène multiforme. Quand on parle de fraudes à la Sécurité sociale, on évoque aussi bien les fraudes aux cotisations – principalement le travail au noir ou dissimulé, que les fraudes aux prestations – constatées, elles, par les organismes d’'Assurance maladie, les Caisses d’allocations familiales, ou les caisses de retraite.
Si on essaye d’appréhender ce phénomène en termes d’enjeux financiers, on remarque – même si les chiffres sont à prendre avec précaution, sachant que par définition, la fraude est un phénomène sous-terrain - que l’essentiel de la fraude à la Sécurité sociale repose sur le travail dissimulé et la fraude aux cotisations. On estime - avec beaucoup de prudence -, cette fraude à 15 milliards d’euros par an (1). Alors que pour les fraudes aux prestations, tout type de fraudes confondues, nous serions - selon des éléments de la Cour des comptes -, entre 2 et 3 milliards d’euros par an.

Qui sont les champions de la fraude ? Les arnaques à la Sécurité sociale ou le travail au noir ?

Le grand champion est incontestablement le travail au noir – avec 15 milliards d’euros. Il peut lui-même prendre des formes assez variées. Cela représente à la fois, des entreprises souterraines qui n’ont jamais déclaré leur activité. Ou encore des entreprises qui existent, qui payent leurs cotisations et les impôts, mais ne déclarent pas l’ensemble de leurs salariés. Cela peut être également une sous-déclaration du nombre d’heures travaillées.

Qui est le plus important fraudeur après le travail au noir ?

C’est plus difficile à établir car dans les fraudes aux prestations, il existe des escroqueries commises par les assurés mais aussi des  fraudes à l’assurance maladie qui sont le fait des établissements de soins, ou des professionnels de santé…  En maladie, si l’on tient compte des montants financiers, la fraude est plus le fait des prescripteurs que des assurés. En revanche, s’agissant des fraudes aux allocations familiales, la quasi-totalité de la fraude vient des allocataires.  

Cette fraude des allocataires au niveau des Caisses d’allocations familiales, se situe entre 500 et 800 millions d’euros par an. Sachant qu’aujourd’hui, on détecte un peu moins de 100 millions d’euros par an au niveau des Caf : cela signifie qu’on a quand même encore une marge de progrès importante. Même si beaucoup de progrès ont déjà été réalisés pour arriver à identifier une part plus importante des fraudes réalisées au préjudice des Caf, par exemple.
Evidemment si l’on rapporte cela à la totalité des prestations versées par les Caf, cela ne représente qu’un peu plus de 1%. Le phénomène est important, mais cela signifie tout de même que plus de 98 % des prestations sont versées à bon droit, tous les ans en France.

Justement, la France est-elle un mauvais élève en matière de fraude sociale ? Fraude-t-on plus, dans le sud de l’Europe que dans le nord ?

Des travaux ont été réalisés par l’OCDE sur le sujet il y a quelques années. Globalement, il ressort qu’on a un poids de l’économie informelle plus fort dans le sud de l’Europe, en Europe méditerranéenne et dans l’Europe orientale et centrale que dans l’Europe du nord. Ca n’est pas un scoop !
La France a une situation comparable avec celle de l’Allemagne ou de la Belgique, en termes d’évaluation de ce phénomène. Avec cependant, une structuration de l’économie française qui peut expliquer parfois des taux de fraude plus importants. Et notamment l’activité saisonnière. La France est un pays très touristique dans lequel on a recours au travail dissimulé dans des types d’activité tels que les hôtels-restaurants… On constate également une proportion élevée de travail dissimulé dans le BTP (Bâtiment Travaux Publics), les services aux entreprises…

Cette fraude augmente-elle ?

C’est très difficile à mesurer puisque on commence seulement à l’évaluer. On a le sentiment que le travail non déclaré a plutôt tendance à augmenter en période de crise économique. Mais il faudrait mener des études précises là-dessus durant 10 à 15 ans pour le confirmer. Le phénomène demeure somme toute important. On estime ainsi que le travail illégal représenterait entre 3,8 et 4,4% du montant des cotisations recouvrées…

Comment luttez-vous contre cette fraude ?

On augmente les contrôles et on les cible de mieux en mieux. Ces cinq dernières années, on a renforcé les effectifs de contrôle aussi bien dans les Urssaf que dans les caisses prestataires. On dispose aujourd’hui de cellules dédiées en matière de lutte contre la fraude sur le plan national.
Cette professionnalisation du contrôle donne ses premiers résultats. Ainsi, en 2010, on a détecté plus de 450 millions de fraude à la Sécurité sociale. En 2006, nous n’en n’avions décelé que 228 millions ! Et derrière, ce sont des plaintes pénales adressées au Parquet, des pénalités administratives notifiées, des exonérations de cotisations sociales annulées après la découvertes de travail dissimulé… On a un arsenal répressif complet qui permet de sanctionner sévèrement les fraudeurs…
  1. (1) Selon les données du Conseil du prélèvement obligatoire ou l’Acoss - la Caisse nationale des Urssaf.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lézard florissant - 15/11/2011 - 09:09 - Signaler un abus Traquer la fraude sans état d'âme d'où qu'elle vienne

    Les fraudeurs sont ceux qui produisent des fausses pièces, des "kits-emploi", qui se font prescrire des arrêts-maladie abusifs (fonctionnaires territoriaux, champions toutes catégories), qui travaillent au noir, qui planquent la polygamie sous autant de familles monoparentales, les clandestins, ceux qui les emploient et les associations. Ceux qui utilisent toutes les failles des systèmes.

  • Par Demystificateur - 15/11/2011 - 09:23 - Signaler un abus Malgré le refroidissement il y a encore des lézards pour

    dénoncer les fraudeurs ! Bravo !

  • Par zen aztec - 15/11/2011 - 09:31 - Signaler un abus Faut pas se leurrer

    Plus on est chargé plus la tentation de la fraude est élevée,et justifiée

  • Par indo - 15/11/2011 - 09:37 - Signaler un abus un exemple ...

    Professionnel libéral de santé , je peux constater tous les jours , vécu par moi ou d'autres confrères des exemples d'utilisation frauduleuse de la carte vitale ...Un exemple récent : extraction d'une molaire du bas chez un patient il y a quelques mois ,le "patient" revient récemment pour se faire soigner une carie sur cette même dent (j'ai renvoyé ce patient sans le soigner ...

  • Par indo - 15/11/2011 - 09:40 - Signaler un abus un exemple suite ..

    ...Ce patient était peut-être le vrai titulaire de la carte ...) . Bien sûr ,en cas de contrôle sécurité sociale je suis considéré comme le fraudeur si jamais il s'avérait que le vrai patient était celui qui n'avait pas subi d'extraction de sa molaire ...Un petit exemple que vous pouvez multiplier par des milliers de cas et ce dans d'autres professions médicales ...

  • Par Lézard florissant - 15/11/2011 - 09:59 - Signaler un abus Professionnels de la santé complices par omission !

    Les professionnels de la santé ou représentants refusent de coopérer avec les contrôleurs (nous ne sommes pas des flics…ce sont les pauvres qu’on traque…), ils sont complices de la fraude. Quand ils n’y participent pas joyeusement (kinés en maisons de retraite faisant plus d’actes qu’il n’est possible et qui passent juste la tête pour faire coucou). Ils sont complices des abus de l'AME.

  • Par fms - 15/11/2011 - 11:05 - Signaler un abus conclusion de l'article : le travail est trop taxé ?

    80% de la fiscalité sur le travail, donc les secteurs où il a un poids important sont les secteurs où les entreprises tentent de frauder : BTP, tourisme, restauration... Que faut-il changer ? Supprimer (ou réduire) les prestations sociales ? changer leur mode de financement ? modifier la répartition de la fiscalité travail-capital ? un peu des trois pour faire passer la pilule ?

  • Par slavkov - 15/11/2011 - 11:06 - Signaler un abus addition

    ... les vacances sont terminées, aucun grève ne se profile pas sur le horizon - une configuration idéale pour allé voir son médecin, et puis vous avez omis de rajouter 80 milliards - annuels liés sur le coût de l'immigration, les français mériterait éventuellement le savoir ...

  • Par veryliberalguy - 15/11/2011 - 11:27 - Signaler un abus Dans un système aussi bureaucratisé la fraude est facile. D'où

    l'idée qu'il faut remettre à plat notre état-providence et assister plus efficacement ceux étant réellement dans le besoin, sans les excès de l'assistanat. Exemple, une bourse sur critère sociaux pour le étudiants ok, mais exigeont en contrepartie de son maintien une moyenne de 12/20 chaque semestre, sinon suspension provisoire. Ca pousse à travailler plus pour son diplôme.

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 12:57 - Signaler un abus Tenez slavkok

    Un lien qui vous évitera de dire des énormités. http://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_France#Impact_.C3.A9conomique_et_budg.C3.A9taire_de_l.E2.80.99immigration Ne me remerciez pas c'est gratuit.

  • Par PASCONTENT - 15/11/2011 - 13:45 - Signaler un abus Retraité,

    je crains que la vieillesse considérée comme maladie et la retraite considérée comme "arrêt maladie" ne soit touchée par des délais de carence annuels( par exemple 3 mois sans indemnité) avec ces technocrates qui ne touchent qu'aux autres, ça ne devienne un jour possible..

  • Par Ann O'nymous - 15/11/2011 - 14:17 - Signaler un abus Entreprises: 15 GE; particuliers: 2-3 GE

    Pourquoi les commentaires s'en prennent-ils donc aux particuliers en premier ? PS: 1 GE = 1 milliard d'Euros.

  • Par rere - 15/11/2011 - 14:47 - Signaler un abus c'est nouveau la fraude?

    Depuis qu'il est président et même en 1995, Ministre du Budget, Sarko n'a jamais su qu'il y avait autant de fraude ? Etonnant!!!!!

  • Par de Winecki - 15/11/2011 - 15:26 - Signaler un abus Ne croyez pas toujours Wikipédia…

    et encore moins @Nico Pedia: le paragraphe auquel il nous renvoie se conclut par une longue citation d'une certaine Sandrine Mazetier, dont on «oublie» de nous dire qu'elle est députée socialiste et partisane d'une immigration massive et incontrôlée. Quand il s’agit de questions délicates ceux qui l'emportent dans cette encyclopédie ne sont pas toujours les plus compétents mais les mieux appuyés.

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 15:41 - Signaler un abus Winecki

    On s'est pas compris. Ce que je dis c'est que les études sur le sujet sont controversées aussi bien dans un sens que dans l'autre... Les chiffres ne valent pas grand chose....

  • Par Demystificateur - 15/11/2011 - 15:48 - Signaler un abus La fraude n'est pas nouvelle certes...

    mais il n'est jamais trop tard pour bien faire ! Et puis la situation de la France d'aujourd'hui l'exige....

  • Par New - 15/11/2011 - 16:26 - Signaler un abus Arrêts maladie : les chiffres :

    - Secteur privé : 11 jours par an. - Fonction publique d'Etat : 13 jours. - Fonction publique territoriale : 23 jours par an. Sachant en plus que c'est dans cette dernière que la productivité est la plus faible et que les effectifs ont explosé ces 15 dernières années (gérées presque toute par la gauche...). Pas difficile de trouver là où on peut faire des économies.....

  • Par New - 15/11/2011 - 16:30 - Signaler un abus Arrêts maladie - les chiffres - suite

    L'Assemblée Nationale vient d'adopter 1 jour de carence pour le public (0 avant, contre 3 dans le privé). Fillon pense passer à 4 pour le privé. Il faut en tout cas aligner le public sur le privé, et donc passer à 3 j. .Ce gouvernement va dans le bon sens, mais trop tard, pas assez vite, et pas assez radicalement. De toute façon les fonctionnaires ne vont pas aimer 1j, donc autant passer à 3 j !

  • Par New - 15/11/2011 - 16:35 - Signaler un abus Le vrai problème : un manque de courage politique

    Le pouvoir est au courant depuis des années mais ne fait rien ou presque. Il se réveille aujourd'hui, mais on en reste encore trop au niveau du discours, de l'incantation. Pas ou peu de vraies mesures alors que tous les experts savent ce qu'il faudrait faire. Pourquoi ? Par peur d'une explosion sociale, notamment dans les "banlieues" qui vivent de la combine et du détournement de l'assistanat !

  • Par New - 15/11/2011 - 16:40 - Signaler un abus Les racines du mal : la fraude sur les documents d'identité

    L'Etat vient de reconnaître que 4 à 5% des documents nécessaires pour obtenir des prestations sociales sont des faux : carte d'identité, permis de conduire, carte vitale, bulletins de salaire, justificatifs de domicile, certificats de naissance.

  • Par New - 15/11/2011 - 16:43 - Signaler un abus Les racines du mal - suite

    Ce qui est HONTEUX c'est que depuis des années on sait ce qu'il faut faire mais on ne le fait pas : carte d'identité sécurisée bloquée depuis 3 ans; carte vitale sécurisée avec photo bloquée depuis plus longtemps encore; permis de conduire qui va devenir sécurisé en 2013 mais pas obligatoire pour ceux existants à ce jour avant 2033 (oui 33).

  • Par New - 15/11/2011 - 16:46 - Signaler un abus Les racines du mal - suite

    Les industriels français proposent depuis des années des documents sécurisés (carte à puce + photo + empreintes digitales) mais l'Etat ne donne pas suite. Et pas pour des questions de coûts. C'est un manque de volonté politique, la peur du politiquement correct ("on s'en prend aux plus faibles, à ces pauvres immigrés,.."). C'est bien un terrible manque de volonté politique qui est en cause !

  • Par New - 15/11/2011 - 16:50 - Signaler un abus Les racines du mal - suite et fin

    On ajoutera la diminution des mesures de prudence sur les documents à présenter et également la complicité fréquente - ou à tout le moins le peu d'attention porté au respect des règles - des fonctionnaires chargés de délivrer ces documents (par idéologie, par négligence, par je m'en foutisme). Là encore la situation est connue. Il faut passer à des documesnts tous sécurisés, et vite. Qui osera ??

  • Par New - 15/11/2011 - 16:54 - Signaler un abus Les racines du mal - fin

    Quand à la fraude des entreprises, des documents d'identité sécurisés supprimerait l'excuse "je ne savais pas" pour le recours à des sans-papiers. Pour ce pb, comme pour le travail au noir en général, il faut des sanctions exemplaires dissuasives à défaut de pouvoir tout contrôler : dans le BTP, les grands groupes sont complices. Dans la restauration, il faut faire peur : fermetures temporaires,..

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 16:59 - Signaler un abus Champion toute catégorie

    "le travail au noir – avec 15 milliards d’euros" Autrement dit les grandes groupes de BTP, les entreprises de nettoyage, les boites d’intérim etc etc etc. C'est étonnant comme chacun veut voir ce qui l'arrange...

  • Par New - 15/11/2011 - 17:08 - Signaler un abus @ Nico Pedia : vous êtes toujours dans le déni...

    Dans mon post juste en dessous, je parle bien du travail au noir -et du travail des clandestins, les deux étant souvent liés-. Oui ces entreprises en profitent et elles doivent comme je le dis être lourdement dissuadées par des sanctions exemplaires et un renforcement des contrôles. Mais les sans papiers sont aussi les grands profiteurs : travail au noir + allocations indues grâce aux faux papiers

  • Par New - 15/11/2011 - 17:12 - Signaler un abus Les racines du mal - ps

    Précisons qu'il existe un autre moyen de réduire drastiquement la fraude aux allocations et les sans-papiers : partager et croiser les différents fichiers entre organismes (on peut toucher le RSA x fois dans x département car pas de croisement !). C'est bien là encore la preuve que ce qui manque c'est la volonté politique. Toutes les solutions techniques existent. Pourquoi n'agit-on pas ???

  • Par New - 15/11/2011 - 17:30 - Signaler un abus tous les chiffres sont là, en pourquoi on ne fait rien

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/11/11/01016-20111111ARTFIG00533-l-explosion-des-faux-papiers-aggrave-la-fraude-sociale.php

  • Par luchon - 15/11/2011 - 18:07 - Signaler un abus cibler les vrais coupables

    voilà encore des boucs émissaires tout trouvé la solution 1 jour de carence en plus pour les travailleurs mais rien concernant les entreprises ayant recours au ttravail au noir employant des sans papiers notamment les grandes entreprises du btp et autres restaurateurs mais là pas touche et pour cause enfin un domaine ou l'on est à égalité avec l'allemagne et les prommesses de 2007?

  • Par rue102361 - 15/11/2011 - 19:13 - Signaler un abus Attention

    bientôt ils vont s'attaquer aux retraités, je m'en réjouis d'avance.

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 20:05 - Signaler un abus New, il a l'air bien votre monde du "bien"

    Mais je crois que vous avez un problème de chiffre. 7 commentaires pour récupérer 5 milliards et 1 seul pour les 15 restants. Ce dernier étant simple, on ne peut rien faire si ce n'est des exemples ou guillotinons les boites de BTP et les restos qui fraudent. D'ailleurs je me demande pourquoi je n'ai pas brulé ma carte ID. Ça a l'air de rapporter le travail au noir. Double bénéf! :)

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 20:15 - Signaler un abus Allez prenons le mal par la racine

    Moi aussi j'ai une solution simple. Régularisons les sans papiers, de toute façon ils travaillent déjà autant qu'ils cotisent comme ça ils toucherons légitimement la sécu. Pas besoin d'avoir fait l'ENA...

  • Par Lézard florissant - 15/11/2011 - 20:54 - Signaler un abus Pour la traque à la fraude, même Ayrault est d'accord

    Il ajoute aussitôt qu’il ne faut pas que ce soit une chasse aux pauvres. Comme d’hab, la culture de l’excuse du PS. Le vol, d’abord un problème social... Dans un monde interconnecté, les caisses, incapables de croiser leurs fichiers ! Ayrault va encore mettre en garde contre le fichage et les atteintes aux libertés. Toute la presse va pleurnicher sur le sort des pauvres obligés de frauder.

  • Par Lézard florissant - 15/11/2011 - 20:58 - Signaler un abus Nico pédia, vous êtes naïf !

    Quant à l’immigration, Ayrault et le PS vont hurler à la chance pour la France, au racisme et refuser de voir la réalité du coût pour le pays de ces gens non qualifiés, voués à l’assistanat avec l’appui des associations nuisibles subventionnées avec l’argent des racistes. L'AME plombe tout le système. On ne peut plus continuer à distribuer à guichets ouverts à toute l'Afrique.

  • Par Lézard florissant - 15/11/2011 - 21:02 - Signaler un abus @ Luchon

    La journée de carence des fonctionnaires en arrêt de maladie : bien évidemment, le PS hurle au caractère sacré des serviteurs de l’Etat, comme si ces gens ne faisaient pas d’abord un travail, comme tout le monde. Ras le bol du serviteur de l’Etat, ils font un job, protégé en plus. Un job privilégié. Egalité pour tous ! Autant de journées de carence dans le public que dans le privé.

  • Par New - 15/11/2011 - 21:20 - Signaler un abus @ Nico Pedia (stagiaire du PS venue troller sur ce site)

    Comme d'habitude, vous êtes à la fois incompétente et de mauvaise foi. Il suffit de lire cet article : . http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/11/11/01016-20111111ARTFIG00533-l-explosion-des-faux-papiers-aggrave-la-fraude-sociale.php . Note : le travail au noir bénéficie aux entreprises mais aussi à ceux qui travaillent ainsi, souvent des sans-papiers (souvent avec des faux papiers...)

  • Par vangog - 15/11/2011 - 22:54 - Signaler un abus Les réactionnaires pleurnichards ne sont plus que 15% !

    Dès qu'une réforme a pour but de corriger un système de solidarité qui profite de plus en plus aux fraudeurs et de moins en moins aux honnêtes gens, les réactionnaires grincheux ressortent du bois avec leur vieux slogans de victimisation des fraudeurs et de menace sur la sécu. Selon les sondeurs, ils ne sont plus que 15 %:le reste du PC, le PS-Ecolos et malheureusement les syndicats réacs!...

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 23:41 - Signaler un abus @mespartisans

    J'ai rarement eu autant de partisans de ma cause en même temps. Je suis toute émue. New, vous devriez le savoir puisque vous me taxez de troll. La première des règles est qu'on ne parle pas à un troll...mais au vu de la pertinence de votre réflexion je n'en attendais pas moins de votre part.

  • Par Nico Pedia - 15/11/2011 - 23:42 - Signaler un abus Un petit dernier pour la route

    "l'usage de faux papiers d'identité fragilise la compétitivité des entreprises française" Ça dépend pour qui... C'est trollement troll non?

  • Par Lézard florissant - 16/11/2011 - 07:39 - Signaler un abus Bravo Vangog !

    Vous avez raison de souligner le conservatisme de la gauche fonctionnariale cramponnée sur ses zakis et ses slogans délavés, et tant pis si le système s’effondre, ils ne veulent rien voir, ni les voleurs, ni les fraudeurs. La gauche veut avoir raison, la gauche veut dominer, la gauche veut dicter aux autres ce qu’ils doivent penser. La gauche est irresponsable et complice des fraudeurs.

  • Par de Winecki - 16/11/2011 - 08:37 - Signaler un abus Atlantico et Le Monde

    Notons que sur Atlantico, honni comme site de droite par les bien-pensants, @Nico Pedia peut tranquillement exposer ce qu'il croit être des idées en espérant qu'on aura la patience de les lire, tandis que Le Monde, bon journal de gauche, censure au contraire impitoyablement toutes les opinions qu'il estime réactionnaires. Deux conceptions de la liberté de pensée.

  • Par Yop - 16/11/2011 - 09:18 - Signaler un abus L'expérience est une lampe qui n'éclaire que celui qui la porte.

    C'est pas pour cafter, mais il y aurait eu moins de fraudeurs en Grèce, elle n'en serait pas là aujourd'hui.

  • Par Cap2006 - 16/11/2011 - 11:15 - Signaler un abus Tous unis contre la fraude...

    et je suis aussi coupable... ayant fait poser mon carrelage par un cousin... travailler pour mon patron, quelques heures supplémentaires et gratuitement ... je touche aussi des alloc pour mes deux enfants... j'en ai guère besoin à dire vrai.... j'avoue avoir même demandé 2 jours d'arrêt, incapable de parler au téléphone... pour éviter de postillonner mes microbes à mes collègues...

  • Par Cap2006 - 16/11/2011 - 11:22 - Signaler un abus Une solution simple

    la taxation des transactions financières, A LA PLACE DE la taxation actuelle du travail et de la consommation... taxer TOUTES les transactions financières : Virement de compte à compte, retrait d'argent liquide, chéque et CB... un taux unique de 2% se cumulant à chaque étape, collecté par les banques... permettrait de diminuer le cout du travail, de mettre en place une tva sociale/ecologique

  • Par Lézard florissant - 16/11/2011 - 11:28 - Signaler un abus fraudeurs = voleurs

    Tout le monde tourne autour du pot et tout le monde SAIT que la fraude massive est le fait de l'immigration, des clandestins déguisés en sans-papiers par les associations nuisibles qui les aident à frauder pour obtenir des priorités partout du fait de leurs nombreux enfants. Ces gens n'ont pas de qualification et sont voués à l'assistanat sans avoir jamais cotisé, l'AME torpille la Sécu.

  • Par Cap2006 - 16/11/2011 - 11:30 - Signaler un abus une solution simple (suite)

    - les flux financiers souterrains seraient ainsi taxés - les flux purement financiers seraient ainsi taxé... - le taux est à fixer de manière à supprimer les cotisations salariales/patronales et la CSG; à supprimer la TVA. - l'ajustement sociale et écologique se ferait sur une base malus suivant norme sociale/environ. pays producteurs, notion de produit luxe.. - collecte simplifiée, immédiate

  • Par Aie - 16/11/2011 - 12:53 - Signaler un abus pourquoi pleurer des privilégiés ?

    .

  • Par ZOEDUBATO - 16/11/2011 - 14:28 - Signaler un abus Clientélisme et Paternalisme de Gauche ça coûte très cher

    Et encore 20 milliards est un minimum

  • Par Léonidas - 18/11/2011 - 09:18 - Signaler un abus On ne meurt plus en Algérie!

    Intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les comptes de la CNAV, l’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de retraités centenaires algériens était particulièrement important. Ce nombre est même supérieur au total des centenaires recensés par l’’état-civil en Algérie : Les Algériens ayant travaillé en France deviennent immortels !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Emmanuel Dellacherie

 Emmanuel Dellacherie est directeur de projet fraude à la Direction de la Sécurité sociale (DSS).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€