Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande est-il un nouveau Louis XVI ?

Division interne, calculs partisans, manque d'autorité... François Hollande, à force de gérer la France comme un parti politique risque fort de se confronter à la dure expérience qu'a vécu Louis XVI en son temps.

Eternel recommencement

Publié le - Mis à jour le 14 Novembre 2012
François Hollande est-il un nouveau Louis XVI ?

Et si le président François Hollande était un nouveau Louis XVI ? Crédit Reuters

De Louis XVI, les Français ont gardé le souvenir, au demeurant injuste, d’un bon Roi victime des événements, maltraité par l’Histoire, emporté par une inéluctable Révolution. Et l’historiographie marxiste, qui conteste le rôle des hommes et croit à l’inéluctabilité des grands conflits historiques, a nourri cette perspective finalement indulgente pour le dernier des Capet. Le mythe de la révolution bourgeoise est au fond un hommage posthume rendu au monarque, comme s’il avait été le jouet de l’Histoire malgré lui.

La réalité était tout autre : Louis XVI n’avait guère de bienveillance pour son peuple, mais il avait vu juste sur un certain nombre de réformes à entreprendre : réduire les pensions versées aux nobles, réformer la fiscalité et la géographie administrative, réformer la bureaucratie.

Le mouvement des physiocrates qui le talonnait en avait fait son fond politique : les sujets majeurs de l’Ancien Régime s’appelaient réforme fiscale, réforme de l’État et crise de la dette.

Ce qui manquait à Louis XVI, c’était l’esprit de décision: quand il entrevoyait une réforme nécessaire, il faisait un pas vers elle, et tout de suite la somme de difficultés à affronter pour parvenir à ses fins le faisait reculer.

Cette indécision, qui résonnait dans l’esprit des Français comme le signal de la faiblesse, eut raison de notre monarchie décadente. Ainsi, en convoquant les États Généraux le 1er mai 1789, Louis XVI eut l’intuition géniale que seule une consultation large permettrait de surmonter les résistances à une réforme fiscale, indispensable pour financer la dette. Mais, dans son souci de ne pas aller trop loin, il voulut placer ces États sous l’autorité de la noblesse qui ne représentait plus rien. Lorsque le Tiers État, lors de la fameuse séance du Jeu de Paume, refusa ce principe, Louis XVI céda.

Quelques jours plus tard, il rassembla des troupes loyalistes autour de Paris pour reprendre la situation en main. Mais le peuple prit la Bastille pour s’armer, et Louis XVI recula à nouveau. La monarchie se désagrégea peu à peu, à force d’atermoiements et d’indécision.

Comment ne pas voir que la France de François Hollande se promet aux mêmes affres ? François Hollande élu sur le principe d’une renégociation du traité budgétaire ? Quelques semaines suffisent à enterrer l’idée.

François Hollande élu sur la promesse d’une réforme fiscale majeure ? La loi de finances se limite à créer une contribution exceptionnelle pour quelques centaines de ménage, et le reste est oublié. Avait-il juré qu’une loi sur les licenciements boursiers protégerait les salariés contre des patrons voyous ? Il ne reste plus qu’Arnaud Montebourg pour défendre une forteresse fantôme où les futurs chômeurs vérifient jour après jour l’abandon dans lequel le gouvernement les laisse.

L’affaire du rapport Gallois constitue, de ce point de vue, une sorte de zénith dans la dénégation, le reniement, la velléité faite gouvernance.

Lors de la conférence sociale de juillet, le gouvernement avait annoncé un grand chantier sur la réforme du financement de la sécurité sociale. Le projet avait du sens. Dans un premier temps, les experts documentaient les différentes pistes possibles. Parallèlement, Louis Gallois devait établir la cohérence d’un transfert de cotisations vers l’impôt pour diminuer le coût du travail. Rappelons clairement que cette concomitance n’a jamais fait de doute, puisque le document de synthèse de cette conférence présentait la remise de ce rapport comme un préalable à la concertation qui devait rassembler, au premier trimestre 2013, les partenaires sociaux sur l’avenir du financement de la sécurité sociale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kasimir - 23/10/2012 - 07:00 - Signaler un abus Ils vont lui

    couper la tete ?

  • Par Lepongiste - 23/10/2012 - 07:05 - Signaler un abus La comparaison avec Hollande est excellente !!

    "Ce qui manquait à Louis XVI, c’était l’esprit de décision: quand il entrevoyait une réforme nécessaire, il faisait un pas vers elle, et tout de suite la somme de difficultés à affronter pour parvenir à ses fins le faisait reculer" !!!!

  • Par evy - 23/10/2012 - 08:02 - Signaler un abus et pourtant

    la nouvelle marie-antoinette le manipule facilement..

  • Par phidias - 23/10/2012 - 08:31 - Signaler un abus Il est vrai...

    ...que je n'avais jamais noté la similitude de la convocation des Etats Généraux et... la dissolution de l'Assemblée par J. Chirac.   C'est une constante de l'histoire : elle donne des conseils d'une grande fiabilité que l'on écoute ja-mais !

  • Par phidias - 23/10/2012 - 08:35 - Signaler un abus Il y a aussi...

    ... la similitude des prévarications des Fermiers Généraux et des élues Vertes tant qu'on y est ! Les mêmes qui estiment que leur état ne doit pas s'acquitter de l'impôt ! Les révolutionnaires de 1789 étaient de droite, la prochaine révolution sera faite par la droite si l'on veut chasser ces aristocrates orgueilleux, arrogants et catholiques culpabilisants !

  • Par pandore - 23/10/2012 - 08:43 - Signaler un abus Le calme avant la tempète...

    J'ai l'impression que nos gouvernants ( surtout le premier d'entre eux ) sont heureux d'être là où ils sont , et pensent qu'ils ont la légitimité pour eux ainsi que la durée. Ne nous trompons pas, le père Dodu a gagné l'élection ...certes, mais avec un très fort taux d'abstentions. Ce qui signifie qu'il n'est en rien ( lui, ses idées et son clan ) majoritaire dans le pays. Il n'est qu'à voir sa dégringolade dans les sondages 6 mois après son élection..... Il faudrait quand même qu'ils en tiennent compte afin de ne pas trop fracturer la société Française. Elu ; certes, mais combien sont contre ses lois sociétales ???? Mariage pour tous, vote des étrangers, légalisation des drogues ( dites douces ) salles de shoot, inscription dans les manuels scolaires des tendances homosexuelles des grands hommes qui ont marqués l'histoire ou la culture, repentance permanente...etc...etc... Alors toutes ces futures lois ne sont là que pour masquer le vide sidéral en matière d'économie, de politique étrangère ou de réformes structurelles. Les Français ne sont pas tous au PS, et ils exigent des gouvernants des réformes de l'état, des collectivités locales qui tardent à venir....

  • Par Septentrionale - 23/10/2012 - 08:47 - Signaler un abus république décadente, fin de règne de la gauche

    "Ce qui manquait à..., c'était l'esprit de décision: quand il entrevoyait une réforme nécessaire, il faisait un pas vers elle, et tout de suite la somme de difficultés à affronter pour parvenir à ses fins le faisait reculer."

  • Par HdT - 23/10/2012 - 08:57 - Signaler un abus C'est amusant...

    ... mais je le vois plutôt comme un troll qu'un roi.

  • Par Ludo1963 - 23/10/2012 - 09:06 - Signaler un abus Hollande va bientôt payer

    Ses mensonges, son arrogance , sa bêtise et son incompétence Comment les medias ont ils ou adouber une telle quiche ? Et les Français l élire ? tout ce qui arrive maintenant etait largement prévisible. Cela fait près d un an que je prévois une dissolution de l assemblée Encore deux ou 2 mois et les apathie, duhamel et autres moutons médiatiques "oseront " l hypothèse ? Hollande va morfler ainsi que sa petite clique de bouffons (avez vous vu sapin dans "mots croises" hier ? La honte) Dans 6 mois le masque tombera

  • Par HdT - 23/10/2012 - 09:09 - Signaler un abus Quoiqu'il en soit...

    ... l'article est fort bien tourné pour le rapprochement de deux moments de l'Histoire de France, toutefois, il se pourrait fort bien que le second monarque de style paysanesque jusque dans son "port altier" des costumes ne laisse aucun souvenir dans les livres.

  • Par emcé - 23/10/2012 - 09:18 - Signaler un abus hélas

    Il n'a vraiment rien de royal, LXIV n'avait sans doute pas de caractère mais les historiens commencent à penser qu'il avait de grandes qualités humaines ,ce que je dénie à bidochon.Il est cynique,profiteur,calculateur,certainement pas aussi "intelligent "que ses laudateurs le disent(il faut le rep'ter tous les jours),et en plus il est tjrs ridicule! quoi qu'il dise ou qu'il fasse ça sonne faux et surjoué! un désastre.

  • Par Ganesha - 23/10/2012 - 09:36 - Signaler un abus Cannabis

    "il avait vu juste sur un certain nombre de réformes à entreprendre" Voila comment un diplômé de l'ENA résume la Révolution française, le passage de la Royauté à la République ! Et la nuit du 4 Août, vous en faites quoi ? Mr Verhaege, toute une vie de devouement de professeurs de l'Education Nationale qui se sont relayés à votre chevet, ruinée parce que vous avez fumé un mauvais joint hier soir !

  • Par xm - 23/10/2012 - 09:43 - Signaler un abus Le problème de la Justice et les dérives autoritaristes.

    Même si je ne partage pas l'idéologie et les méthodes des Identitaires, l'affaire relative à la mosquée de Poitiers pose la question du respect des droits civiques dans notre pays. Le dossier était déja chargé: bris de clôture, manifestation non déclarée voire dégradation de biens (quoique 10 tapis, ca fait assez ridicule). Pourquoi ajouter des incriminations liées au racisme? Cette affaire (tracts et autres) relève certes de l'islamophobie mais pas du racisme, au regard de ce qui a été porté à connaissance du public. Je rapelle ici tout de même que notre Etat est laïc. Et si véritablement faire simplement référence à Charles Martel donne droit à une inculpation pour propos racistes, il ne fait pas bon d'être étudiant en histoire spécialisé en haut moyen âge en France. Tout cela pour démontrer les dérives autoritaristes de notre Etat et pire de notre justice. là aussi, il y a retour à l'ancien régime. C'est comme au Département du Nord, pour punir un agent qui dénonçait les méthodes sectaires de management du directeur juridique, on l'a révoqué, assassiné socialement sur la base d'un dossier sans preuves sérieuses et pour des faits dignes de Benny Hill.

  • Par denis5460 - 23/10/2012 - 09:43 - Signaler un abus peut être

    que louis XVI ne savait pas prendre les bonnes décisions, je n'en sais rien je ne suis pas historien, ni me suis jamais à cette période de l'histoire. mais une chose que je sais c'est que le comique qui est à la tête de la maison France est un menteur,spolieur,magouilleur

  • Par ZOEDUBATO - 23/10/2012 - 10:13 - Signaler un abus Fh et sa maîtresse sont devenu les gens les plus méprisé de

    France par les citoyens honnêtes qui ne profitent par de leurs fonctions pour enrichir leur clan et vivre en nabab sur l'argent facile des impôts des travailleurs

  • Par troiscentsalheure - 23/10/2012 - 10:22 - Signaler un abus Hang them on !

    L'heure a sonné pour la caste des prévaricateurs qui divisent le peuple avec des lois anti égalité et qui ont confisqué la démocratie. Le citoyen est le souverain lorsqu'il a la possibilité de légiférer et de concurrencer ses représentants clientélistes par le biais du référendum d'initiative populaire. En démocratie c'est le peuple qui décide.

  • Par LSD - 23/10/2012 - 10:23 - Signaler un abus tres juste

    des bons papiers l avaient deja fait remarquer avant meme les resultats du 6 mai mais la comparaisonbest encore plus palpable avec Callaghan,premier ministre travailliste du debut des années 70 ,personnage rondouillard affable qui rajouta encore une couche d impots sans rien reformer,menant son pays au FMI et a Tatcher

  • Par E Verhaeghe - 23/10/2012 - 10:26 - Signaler un abus @ganesha

    Toutes mes salutations, M. le hussard de la République!!! Je maintiens mon avis. Le 4 août a en apparence supprimé des privilèges souvent bien oubliés... et très vite remis en vigueur par des atermoiements révolutionnaires. C'est vrai, j'ai une lecture tocquevillienne de la Révolution. ;-)

  • Par gdv - 23/10/2012 - 10:31 - Signaler un abus Eh! oui les choses ont changé...

    A l'époque de Louis XVI le citoyen n'avait rien à perdre, aujourd'hui les choses ont bien changé avec l'état providence. Il ne bougera pas une oreille..Tondez-le, tondez-le...

  • Par sbgf43 - 23/10/2012 - 10:46 - Signaler un abus Re 1789

    Excellent article qui résume parfaitement l'état actuel en France....attention Louis XVI a fini sur l'échafaud...

  • Par Ravidelacreche - 23/10/2012 - 10:47 - Signaler un abus un nouveau Louis XVI ?

    A mon avis beaucoup plus proche d'un Mr. Bricolage !

  • Par altona - 23/10/2012 - 10:49 - Signaler un abus Quelle légitimité ?

    Aucune direction claire , on navigue à vue, on a des amateurs au gouvernement pa, aucune vision d'avenir,

  • Par altona - 23/10/2012 - 10:53 - Signaler un abus Un GPS pour Hollande ?

    Il est complètement perdu le Normal , son gouvernement n'a aucune vision sur l'avenir , chaque matin on nous annonce une réforme fiscale contredite 2 jours après. On navigue à vue , on se réunit , on discute et pendant ce temps là le navire France prend l'eau de toute part. La Pompadour donne dans le caritatif pour redorer son image et la file des chômeurs s'allonge,

  • Par Titan75 - 23/10/2012 - 11:01 - Signaler un abus Louis XVI ne fut pas le dernier des Capet

    Ses deux frères ont régné après lui (Louis XVIII de 1815 à 1825 puis Charles X de 1825 à 1830) puis son cousin Louis-Philippe (d'Orléans) de 1830 à 1848. Énorme erreur Éric Verhaeghe !

  • Par Titan75 - 23/10/2012 - 11:14 - Signaler un abus Mais hormis votre erreur sur le dernier des Capet

    Article brillant sur la forme et sur le fonds, et cruellement juste, comme d'habitude. Bravo.

  • Par Titan75 - 23/10/2012 - 11:23 - Signaler un abus Enfin, il faut souligner que Louis XVI

    était une homme profondément bon et juste. Pas sur que l'on puisse en dire autant du petit président actuel. Un accident industriel aurait dit l'autre.

  • Par anubis - 23/10/2012 - 11:43 - Signaler un abus Rêve et réalité ...

    Il ne faut pas oublier le rôle (majeur?) qu'a eu la famine dans le déclenchement de la révolution française ... mais nous avons encore a manger ... et il n'y avait pas le RSA, RMI, etc ... non pas que je veuille dire qu'il ne faut pas d'aides mais cela aide à contenter le "peuple" qui aurait des velléités de se révolter contre une classe politique mais surtout une administration qui ne veut pas se réformer ... du pain et des jeux comme on disait en son temps à Rome (rien n'a changé depuis 2000 ans ...) !! Faut-il attendre d'être vraiment dans le mur pour agir ? On nous dit que la gauche nous promet du rêve et de l'espoir ?? Quelques mesurettes plus loin et cela peut devenir un cauchemar: la frontière est mince entre le rêve et la réalité ... Pour faire espérer les gens en un avenir meilleur, il faut déjà avoir une vision correcte de la réalité des français "normaux" ... et ce n'est pas en possédant plusieurs propriétés acquis sur des salaires généreusement alloués par l’État (donc par l’impôt des "riches" tant décriés) ou habitant quartier Saint Germain qu'on peut se croire proche des préoccupations des gens ... Aveugle jusqu’à quand ?

  • Par Sancelrien - 23/10/2012 - 11:49 - Signaler un abus Excellente comparaison

    François Hollande dirige la France comme un parti politique à un tel point qu'il se croit toujours en campagne électorale. Ses discours incessants ( il parle beaucoup plus que Sarkozy et il a bien tort ), y compris celui, lamentable, qu'il a prononcé à l'ONU, sont des discours de campagne électorale.

  • Par Paul Emiste - 23/10/2012 - 13:13 - Signaler un abus Juste

    N´est ce point Marie Valérie qui a dit " Et bien qu´ils lisent Paris Match"?!

  • Par AntiDemago - 23/10/2012 - 13:20 - Signaler un abus Mr BRICOLAGE, c'est bien ça, pas LOUIS XVI !

    Bien joué ZOEOFTHEBOAT ! En même temps il aura tous les outils pour se la couper himself !

  • Par AntiDemago - 23/10/2012 - 13:21 - Signaler un abus @ravidelacrèche

    Pardon pour l'erreur d'auteur et re-bravo pour le Mr BRICOLAGE !

  • Par vlr - 23/10/2012 - 13:51 - Signaler un abus pas sympa pour Louis 16

    Louis 16 était en plus un grand chrétien, qui pensait en (bon) roi, c'est à dire à son peuple avant les intérêts de tels ou tels... Hollande est un homme de parti, un partisan, qui pense en idéologue et en terme de clientèle électorale... A tout prendre, VIVE LE ROI !

  • Par kassian - 23/10/2012 - 14:38 - Signaler un abus a l'auteur

    "Ces circonvolutions donnent l’impression d’être une méthode de gouvernement" Non : ces circonvolutions confirment la peur que beaucoup de français avaient avant l'élection de François 1er, à savoir l'impréparation, l'anachronisme, l'amateurisme idéologique et l'absence totale de programme crédible pour la France. Au moins on est servis. Encore merci à nos concitoyens qui ont permis l'élection de ce navet à lunettes.

  • Par Redmonde - 23/10/2012 - 14:40 - Signaler un abus C'EST VRAI...

    C'est vrai aussi physiquement en plus: on lui mettrait une perruque, il ressemblerait à Louis XVI comme un frère jumeau: mou, bedonnant, des bajoues, pas de charisme, ordinaire, normal quoi. Et la ressemblance de Trierweiler avec Marie Antoinette est frappante: futile, capricieuse, impérieuse, impopulaire, se mêlant de ce qui ne la regarde pas, de mauvais conseil et très nuisible à l'image de son compagnon. Pour un peu, on croirait à une réincarnation. :-)

  • Par pimousse - 23/10/2012 - 15:36 - Signaler un abus aussi nul

    mais finira t il comme le roi? il laisse ce pauvre ayrault se debattre avec les ministres et la realité hollande prefere etre au second plan il n aime pas decider sauf pour faire des gosses 4 a segolene un a anne Hidalgo(a qui il a remis la legion d honneur)segolene leche pour avoir un poste trierweiler avec 3 assistants a l elysée a quel titre pour une concubine pas divorcée hollande a un culot monstre il mettra les francais ds les rues

  • Par Demos - 23/10/2012 - 15:40 - Signaler un abus "il rassembla les forces

    "il rassembla les forces loyalistes autour de Paris, mais le peuple (quel peuple?) pris la Bastille (pas un haut fait d'armes)" Indécision du Roi, sans doute, mais volonté de ne pas faire couler le sang de son peuple. Imaginez que nous fussions en République, une République de gauche, que serait-il advenu? Dans la répression, la gauche n'a jamais fait dans la dentelle

  • Par Demos - 23/10/2012 - 15:49 - Signaler un abus En 89, les privilégiés

    En 89, les privilégiés s'opposaient au pouvoir du Roi. En 2012, les privilégiés sont ceux qui ont mis le Président au pouvoir. Ils sont du même clan, ont les mêmes intérêts. Vont-ils scier la branche sur laquelle ils sont assis ? Bien sûr que non. Ils sont la nouvelle Bastille, bien robuste, bien gardée, bien armée, il la défendront bec et ongle. Cette fois ci il ne suffira pas de quelques ivrognes, quelques braillards, poussés au cul par une bande d'assassins pour en venir à bout.

  • Par Altec - 23/10/2012 - 15:56 - Signaler un abus Après le règne de bling bling

    Après le règne de bling bling 1er, comparer Hollande à louis XVI est juste... stupide. Mais "ça ose tout les c°ns, c'est meme à ça que ça se reconnait"

  • Par lvidelo - 23/10/2012 - 16:44 - Signaler un abus Comme Louis XVI

    Je pense ça depuis son arrivée au pouvoir. Ce type, à force d'indécision, risque, comme Louis XVI, de payer les turpitudes de son entourage politique. Je ne dis pas qu'on va lui couper la tête mais il sera viré comme un malpropre en 2017.

  • Par Mimi Defrance - 23/10/2012 - 16:59 - Signaler un abus Louis XVI

    Cette comparaison m'agrée en partie : côté physique, il ressemble à Louis XVI : un lourdaud indécis qui se laisse porter et une femme qui est détestée par les français. La période aussi ressemble à 1789, la fin d'un monde . Mais qu'on me dise que François Hollande ait de bonnes idées...là je suis étonnée. En tout cas, ça ne se voit pas et je crains que comme sa compagne il n'ait déjà loupé le coche.Le changement c'était maintenant, et maintenant c'était dès le 7 Mai. S'il avait de bonnes idées, il fallait les mettre en place immédiatement. Son indécision, son incapacité à réagir, à choisir ses équipes, dans une période de crise aussi importante, lui sont fatales. Il a aussi beaucoup de mal a réfréner les lubies et les fantaisies de ses ministres sur les sujets sociétaux dont la France et les français(sauf des minorités) n'ont que faire dans ce monde si hard. Espérons pour lui qu'il finira mieux que son sosie.

  • Par Imragen - 23/10/2012 - 17:11 - Signaler un abus @l'auteur

    De plus une noblesse d'Etat a remplacé les noblesses de sang et de robe. Elle tient avec la même rigueur au maintien de ses "privilèges". La seule différence c'est qu'elle n'est pas tout à fait héréditaire, encore qu'on trouve ça et là des dynasties d'élus politiques et de hauts fonctionnaires.

  • Par pandore - 23/10/2012 - 17:12 - Signaler un abus Un con chasse l'autre....

    @ Altec ...vous avez raison, on vous a reconnu...juste à votre commentaire, flagorneur comme d'habitude, mais bon, vous osez ...!

  • Par marc auréle - 23/10/2012 - 17:23 - Signaler un abus Puissant , non

    Altec apparemment apprécie Hollande , seulement il le dessert ici . aucun argumentation , seulement une insulte envers ceux qui exoposent des théses qui lui déplaisent ..... Attention , Altec , quand on écrit , c'est pour être lu , pas pour se faire plaisir : si vous pensez que la comparaison Hollande - Louis 16 est stupide , plaidez cette cause et tentez de convaincre les lecteurs , mais restez poli. Peut-être réussirez vous , qui sait ; En tout cas , comme vous procédez là , le lecteur , objectif , qu'il soit pro ou anti hollande , risque plutot de penser que le C... c'est vous , et que c'est vous meêm qui en apportez la preuve par votre comportement . On attend de voir si ce recadrage sert à quelquie chose ou si vous vous enfoncez un peu plus en en remettant une couche?

  • Par roudoudou - 23/10/2012 - 17:36 - Signaler un abus L'Ancien Régime tout entier !

    La gauche se comporte comme les abbés d'Ancien Régime, prêchant la vertu et se vautrant dans le vice ( cf le haro sur les riches de Hollande et ses SCI échappant à l'impôt, les oeuvres d'art exemptées d'ISF pour plaire à la famille Fabius etc...), muselant la liberté d'expression et condamnant comme hérétique (de nos jours comme fasciste ou néo-fasciste, façon le nouvel Obs) toute pensée autre que la leur. Seule différence : Louis XVI n'avait pas de favorite.

  • Par Glabre et Ingambe - 23/10/2012 - 17:51 - Signaler un abus Couic ?

    Couic ?

  • Par Pihoui - 23/10/2012 - 17:54 - Signaler un abus Le bricoleur et l'horloger

    Louis XVI était horloger...d'aucuns affirment même que c'était un pro ! Monsieur Hollande, lui, n'est rien de cela. Une fois élu, ne sachant pas trop quoi faire de son pouvoir, il bricole, avec les impots, avec les Grands de ce monde, avec les Français qu'il mène à la ruine et au chomage.C'est son hobby. Les horlogers, ce sont plutôt ses Amis : Cahuzac, Moscovici et même Dray ! Marie-Antoinette voulait donner de la brioche aux Parisiens affamés....Valérie, elle, la concubine, veut "faire de l'humanitaire ! La comparaison, là, se justifie plus, semble-t-il... La Bastille n'est plus à prendre....mais si notre nouveau pseudo-monarque insiste un peu, l'Elysée si !

  • Par papounet1er - 23/10/2012 - 19:18 - Signaler un abus L'idée est bien répandue, semble-t-il...

    J'ai été surpris en lisant cet article, d'y trouver bien des réflexions que je m'était faites et que je ne partageais qu'avec quelques proches. La lecture des commentaires montre que nombre d'autres y adhèrent aussi. Petit détail pour le "Fun": Curieusement, c'est par Marie-Antoinette que tout a démarré chez moi, mais Louis s'est aussitôt imposé, ce que n'a pas fait François...

  • Par Angelica-archangelica - 23/10/2012 - 19:21 - Signaler un abus Sans nul doute : la réincarnation de Louis XVI

    Au lendemain du 6 mai, j'ai eu le "malheur " de faire cette même comparaison sur un article d'un journal et j'ai eu droit à la vindicte populaire... Je vois donc que je ne suis pas seule à avoir fait ce parallèle. C'est vrai que j'aurais aimé ne pas être dans le vrai car la personnalité de Louis XVI et sa gouvernance a facilité l'éclosion d'une période turbulente et je crains que dans un futur proche il en soit de même. Nous sommes dans les mêmes conditions à tout point de vue... Il faut se préparer !

  • Par jean-paul - 23/10/2012 - 20:11 - Signaler un abus vous rêvez

    à une révolution libérale en france peut-être? sauf la france n'est pas les EUA, ses révolutionnaires sont tous à gauche!

  • Par Salvatore Migondis - 23/10/2012 - 20:28 - Signaler un abus Moi aussi, cette idée me tracasse..

    En relisant mes "logs"...   23/02/12 - "On l'a qualifié de capitaine de pédalo mais je crois que les vacances sont terminées. Il me rappelle plutôt Louis XVI".. [en réponse à l'article du Figaro: Hollande à l'heure de la confrontation.]    27/02/2012 - "Nicolas Sarkozy me fait de plus en plus penser à Louis XV et François Hollande à Louis XVI.." [en réponse à l'article du Figaro: Hollande: "75% d'impôt à partir d'1M"].   23/09/2012 - "Les citoyens devront être très vigilants du côté de Varennes-en-Argonne.. Parce que celui-là, il ne s'agit pas de le louper." [en réponse à l'article d'atlantico: Quand la France sera à l'arrêt..]

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'ENA (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un DEA d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€