Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 30 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et la religion à laquelle les Français se convertissent le plus est…

La résurgence des vocations religieuses qui se déroule actuellement en France ne touche pas toutes les religions de manière égale. Même si les chiffres sont difficiles à établir avec certitude, les églises évangéliques semblent gagner le plus de "fidèles", même si les religions déjà bien installées continuent d'attirer.

Crise mystique

Publié le - Mis à jour le 24 Novembre 2014
Et la religion à laquelle les Français se convertissent le plus est…

Les religions qui "recrutent" le plus à l’heure actuelle, en France, sont l’islam et les Églises chrétiennes évangéliques. Crédit Reuters

Atlantico : Les affaires de djihadistes français mettent en lumière le phénomène de (jeunes) Français, catholiques ou athées, se convertissant à l'Islam. Mais, dans la France de 2014, quelle est la vraie dynamique des conversions ? Quelles sont les religions les plus attractives ?

Virginie Larousse : Il faut savoir que le nombre de convertis dans chaque grande religion est extrêmement difficile à évaluer.

En effet, nombreuses sont les confessions qui ne recensent pas leurs adeptes. En France, les autorités musulmanes ne le font pas. Idem pour le Conseil national des évangéliques de France, organisation la plus représentative de ce courant, qui ne donne aucun chiffre sur les convertis. L’Église catholique, en revanche, recense rigoureusement le nombre de baptêmes d’adultes chaque année ; or, l’immense majorité de ces adultes sont des convertis.

En tout état de cause, les religions qui "recrutent" le plus à l’heure actuelle, en France, sont l’islam et les Églises chrétiennes évangéliques. S’il est, encore une fois, impossible d’établir des statistiques précises, les études semblent montrer que ces deux religions attirent chaque année sensiblement le même nombre de nouveaux adeptes. En France, il y aurait au total 50 000 personnes converties à l’islam selon Franck Frégosi, sociologue, spécialiste de l’islam au CNRS, qui souligne néanmoins le caractère très approximatif de ce chiffre. Si l’on en croit le ministère de l’Intérieur, 4000 Français se convertiraient chaque année à l’islam. Pour ce qui concerne les Églises chrétiennes, toutes tendances confondues, le nombre de conversions est de 4000 à 7000 par an environ.

Quels sont à l'inverse les croyances, ou les absences de croyances, qui perdent le plus de "fidèles" ? L'Eglise catholique romaine par exemple est-elle toujours en déclin comme on le croit, où attire-t-elle encore des convertis ?

L’Église catholique est sans aucun doute, en France, la religion qui connaît le plus fort recul. Toutefois, son poids initial étant bien supérieur à celui des autres traditions, elle reste encore dominante dans notre pays. Une majorité de Français (56 %) se disent ainsi catholiques, la pratique religieuse étant, elle, bien inférieure à ce taux. Depuis 25 ans, le catholicisme est en chute libre dans l’Hexagone : en 1986, 8 Français sur 10 se disaient encore catholiques. Pour autant, si l’Église catholique perd un nombre non négligeable de fidèles, chaque année, cela ne l’empêche pas d’attirer de nouveaux convertis – environ 3000 par an. À noter que 10 % de ces nouveaux adeptes sont d’anciens musulmans, cheminement d’ailleurs difficile dont témoigne le tout récent film L’Apôtre, de Cheyenne Carron (actuellement en salles). Ce qui provoque le repli du catholicisme, c’est le fait que nombre de fidèles de tradition familiale catholique s’éloignent de l’Église romaine, non l’absence de conversions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 21/11/2014 - 09:08 - Signaler un abus cet article apporte quoi ?

    si c'est pour nous apprendre que ce sont les 2 religions prosélytes qui recrutent à travers le monde, je m'en serais doutée. par contre il faut relativiser le rapport de Dounia Bouzar dans le sens où il concerne les 160 familles environ qui ont alerté (donc classes moyennes, milieu éducatif, souvent athées, Internet) ce qui sous entend a contrario qu'on ne sait absolument rien sur les motivations des quelques 1000 candidats au départ pour le djihad et qu'on ne peut en aucun cas dans l'état actuel de nos connaissance établir un profil type Peut être faudrait il rappeler aussi que la conversion pour une certaine religion est quasiment instantanée et ne nécessite aucun effort de compréhension ni des textes ni des exégèses ni de la langue originale

  • Par Anguerrand - 21/11/2014 - 11:35 - Signaler un abus Ces deux religions/ Marie- E

    Ceux qui choisissent l'islam sont le plus souvent des révoltes contre la société, et aiment les versets du Coran qui pour certains sont d'une violence inouïe. Ceux qui choisissent le Christianisme sont attirés par l'amour contenu dans la Bible et les Commandements qui parlent d'amour, de Tolerence soit exactement le contraire de l'islam. Quand vous parlez de prosélytisme vous trouvez que les chrétiens le seraient? Chacun malgré des Valeurs communes s'arrangent avec le dogme, ce qui est totalement impossible dans l'islam ou chaque musulman a le devoir de tuer ou convertir le monde entier ( le Prophète l'a dit alors....)

  • Par ISABLEUE - 21/11/2014 - 11:39 - Signaler un abus Pour avoir de la morale , est-il obligé

    d'avoir une religion ??? Quand on est con on est con , pas la peine de se convertir......

  • Par Benvoyons - 21/11/2014 - 12:04 - Signaler un abus ISABLEUE - 21/11/2014 - 11:39 Là pour une fois je te donne

    raison pas la peine de te convertir tu es au summum! je rigole! mais ton texte ne te laisse aucune chance sur le sujet. Pour avoir de la morale, est-il obligé d'avoir une religion? Il faudrait définir le contenu de la Morale car suivant les personnes et la psychologie de chacun et bien elle est à géométrie variable. Au finale et bien la morale est valable avec ou sans religion cela dépend donc du contenu et ou tu veux mettre le curseur . Cela c'est la liberté de chacun. Je ne pense pas que tu sois contre la liberté!===== Maintenant la connerie étant une donnée universelle et également répartie. D'ailleurs je pense que cela est la seule chose parfaitement égalitaire; C'est pour cela que la France l'a mis sur les frontons.

  • Par Anguerrand - 21/11/2014 - 12:12 - Signaler un abus À ISABLEUE

    Bien sur que l'on n'est pas obligé d'avoir une religion, c'est une question totalement personnelle et toute les attitudes sont honorables mais il est à noter que nos lois sont largement inspirées par le christianisme ( tu ne tueras point, tu ne voleras point, tu aimeras ton prochain comme toi même, etc.). Impossible de trouver de tels termes dans le Coran ou dans la bouche du prophète. Le problème n'est pas d'être con ou non, mais d'avoir une éducation qui respecte l'autre.

  • Par ISABLEUE - 21/11/2014 - 12:12 - Signaler un abus avoir de la morale n'est ni une religion ni

    de la philosophie. Avec une ligne dans la vie, ne pas emmerder ses voisins, enfin, les tables de la loi de Moise, vous voyez, et un condensé des péchés capitaux... une civilisation de notre histoire européenne que l'on soit croyant ou pas.

  • Par vangog - 21/11/2014 - 13:15 - Signaler un abus Les religions de l'immigration!

    L'islam et les églises chrétiennes évangéliques s'offrent à ceux qui ont perdu les repères humanistes que devraient offrir éducation et assimilation, si elles étaient bien menées, et par des gens responsables. La bipolarisation malsaine qu'offre aux nouveaux arrivants la vie politique et sociale française les détourne de l'humanisme et les conduit à rechercher leurs repères ailleurs...chez des "guides" dont la foi et la morale sont plus affirmées, les méthodes plus énergiques...l'éternel choix par défaut de la France!

  • Par ISABLEUE - 21/11/2014 - 13:33 - Signaler un abus Anguerrand

    Tout à fait d'accord, et bien mieux dit que moi !

  • Par Deudeuche - 21/11/2014 - 14:26 - Signaler un abus A vangog

    L'humanisme c'est la religion de l'homme, aucune transcendance. C'est pour ça que ça marche pas. La sagesse humaine ne mène pas très loin, voir la brillante première moitié du 20eme siècle et la deuxième moitié aussi. La morale fondée sur des principes humains qui changent selon la majorité du moment ça n'attire évidemment pas des conversions. Signé Deudeuche an ancien athée devenu chrétien.

  • Par arcole 34 - 21/11/2014 - 14:53 - Signaler un abus Peut-être aussi que les églises historiques sont en crise ??.

    Ce qui expliquerait le succès de ces croyances , les évangéliques proposent une version du protestantisme la plus rudimentaire , quand à l'islam peut-être aussi que cette religion très rituelles avec ses codes et modes de pensée attire de plus en plus de personnes en quête d'une spiritualité . après il s'agit de la liberté de conscience . il ne faut pas oublier que tant pour l'église réformée et l 'église catholique , les théologiens issus de mai 68 ont rendus les prédications pratiquement illisibles pour les fidèles et quand je dis illisibles je pense plutôt incompréhensibles . Ceci expliquant cela , je suppose qu'il y a une relation de cause à effet dans ces phénomènes de conversions . De toute façon les cultes évangéliques animés par des guitares voire du rock chrétien attirera toujours des jeunes , et l'utilisation de la glossolalie en terme de communication internationale fera toujours recette dans les temples qui livrent une véritable concurrence à l'église catholique , il suffit pour cela de regarder ce qui se passe en Afrique , voire au Brésil jusqu'où cela peut en arriver . Après la recherche d'une identité aussi par le biais d'une religion est compréhensible .

  • Par Deudeuche - 21/11/2014 - 15:19 - Signaler un abus A arcole 34

    Bien vu, je confirme; converti chez les protestants Eglise Réformée de France, j'ai bien vu le déclin de la foi lié à la théologie dite libérale qui y a fait des ravages, et me suis retrouvé par choix comme beaucoup de jeunes protestants chez le évangéliques. Le catholicisme français était plein d'athées "catholiques sociologiques" sans aucune foi chrétienne pour nombre d'entre eux et pour beaucoup bouffeurs de curés, adeptes de la "teuf" familiale après le baptême (forcément d'enfants inconscient de leur choix), à Noêl sans référence à Jésus Christ pour beaucoup et bien sûr pour les enterrements avec café et peits gâteaux à l'issue. En bref pas grand chose concernant le Salut, l'Eternité avec ou sans Dieu, et la vie chrétienne, maintenant tout de suite au travail, dans la famille, dans la société. Ceci dit le Révéil est possible chez les protestants historiques résiduels et les Catholiques en dehors du traditionalisme ou du fondamentalisme. .

  • Par Benvoyons - 21/11/2014 - 16:32 - Signaler un abus Deudeuche - 21/11/2014 - 15:19 Tu dis :

    (forcément d'enfants inconscient de leur choix) C'est clair même quant ils sont nés (sans leur consentement) même dans les premiers temps de l'éducation. Si je te comprends bien il faut laisser les enfants sans aucune influence d'aucune sorte et donc sans éducation jusqu'au moment ou ils pourront décider par eux mêmes. Pourquoi pas car de toutes les manières nous n'en sommes plus très loin.

  • Par Benvoyons - 21/11/2014 - 16:35 - Signaler un abus Nous n'en sommes plus très loin vu le résultat actuel dans les

    écoles et autres lieux.

  • Par sheldon - 21/11/2014 - 17:03 - Signaler un abus L'islam est "facile", codifié (justification par les oeuvres!)

    Il n'y a qu'un dieu et son prophète. Les 5 piliers de l'islam sont une obligation qui s'impose à tous, structurant la vie du fidèle (la justification par les oeuvres dont parlait Luther, vs la justification par la foi). La religion catholique de moins en moins pratiquée n'est plus connue. Elle est très difficile (pendant des siècles les chrétiens se sont battus pour savoir si c'était au nom du Père, (et) du Fils et du Saint Esprit, et qu'elle était la hiérarchie entre les trois. Les évangélistes gomment ces difficultés par une participation très active des fidèles et le rôle de l'évangéliste qui est fait pour dynamiser. Le pape François a tout bien compris et je pense qu'il arrivera à faire bouger ce gros mastodonte (son guide étant la Bible)

  • Par Anguerrand - 21/11/2014 - 18:03 - Signaler un abus Quel que soit la tendance du christianisme

    en dehors des sectes, peu m'importe, les Valeurs humanitaires sont communes. Et pour moi c'est la grande différence avec l'islam, religion dictatoriale. Le christianisme recule en Europe, mais fait de nombreux adepte et c'est surprenant, en Asie. Je ne suis pas pratiquant mais les Valeurs de la chrétienté me semblent infiniment supérieurs à celle de l'islam. Je regrette non pas que la pratique religieuse baisse, mais que les Valeurs qui lient ce qui reste de notre société soient oubliées ou niées au noms une tolérance subie du fait des lois qui tentent de nous étouffer au profit d'un l'islam intolérant.

  • Par Deudeuche - 21/11/2014 - 18:24 - Signaler un abus A Benvoyons,

    Non pas laisser les enfants sans aucune influence. Ca c'est le discours des déchristianisés (mes parents, ...) qui gardent à distance toute référence chrétienne en disant hypocritement qu'ils n'exercent aucune influence. Il s'agit d'éduquer dans le christianisme, être cohérent dans sa vie de famille avec ce qu'est d'être chrétien et la pratique de sa foi dans la religion; cad culte tous les dimanche, avec école du dimanche (le catéchisme chez les protestants, le dimanche pendant que l'assemblée des adultes est au culte). Dans la pré adolescence les scouts (flambeaux, éclaireurs etc...A l'adolescence il y a les camps chrétiens, puis à l'age adulte chacun est libre de demander le baptême ...ou pas. Le sens du baptême est de devenir chrétien.

  • Par Deudeuche - 21/11/2014 - 18:29 - Signaler un abus A Sheldon

    Catholiques et non Catholistes, de même Evangéliques et non Evangélistes. Cette ignorance sémantique est fort répandue chez nos journalistes sécularisés souvent ignorants du fait religieux.

  • Par Anouman - 21/11/2014 - 21:00 - Signaler un abus Conversions

    Une religion en vaut une autre. La vraie question pour moi est pourquoi y-a-t-il tant de gens qui ont besoin d'avoir une religion, quelle qu'elle soit. Est-il si difficile de vivre dans le réel, avec sa propre solitude?

  • Par Gré - 21/11/2014 - 21:36 - Signaler un abus Mauvaise foi !

    Une religion en vaut une autre ? Vraiment ? Lisez les livres fondateurs de l'Islam et du Christianisme et nous en reparlerons

  • Par jlmr - 21/11/2014 - 22:59 - Signaler un abus ANOURMAN, d'accord,

    "Est-il si difficile de vivre dans le réel, avec sa propre solitude?" : c'est juste la bonne question. Le fait d'être passé par plusieurs étapes, de points de vu la plupart axés sur le nombril, de religions à d'autres, me fait conclure à ce constat. Pas un "prêtre" ou autre endoctriné ne sait voir en son semblable l'image de soi, le dieu vivant enfermé dans ses milliards de solitude. Mazdéisme, Judaïsme, Christianisme et Islam le portent en bandoulière pour qui sait voir. Quant à vociférer sur l'une ou l'autre tendance, cela fait partie les délires de voisinage humain. Demandez aux ours de Hokkaidō ce qu'ils en pensent. C'est une religion aussi, elle, réellement horrible !

  • Par vangog - 22/11/2014 - 02:21 - Signaler un abus Pas transcendant, l'humanisme? Possible...

    Et pourtant, il est plus universel, plus éternel, plus spatio-temporel, plus quintessentiel et moins belliqueux que les "mystérieuses et transcendantes" religions...il n'a besoin ni de dogme, ni de rituel, ni de prêtres pour assurer une illusoire suprématie, car il n'est ni une religion, ni une idéologie. Et il peut même offrir une place au besoin naturel de mysticisme de l'homme, mais c'est un autre voyage et une autre histoire que celle des religions et des idéologies...

  • Par Ganesha - 22/11/2014 - 08:29 - Signaler un abus Octuple Sentier

    Pour ceux qui seraient un tout petit peu ''fatigués'' par les éternelles discussions entre chrétiens et musulmans, je signale qu'il existe en Asie une toute autre façon de voir : le Bouddhisme et son ''Octuple Sentier''. Plutôt que d’innombrables interdits et des injonctions contraignantes, cette philosophie se contente de recommandations positives ! Et cela donne des sociétés qui sont infiniment plus heureuses et sereines... Quelle est la voie menant à l'extinction de la souffrance ? C'est le noble sentier octuple de la vue juste, de l'intention juste, de la parole juste, de l'action juste, du moyen d'existence juste, de l'effort juste, de l'attention juste, de la concentration mentale juste. http://fr.wikipedia.org/wiki/Noble_Chemin_octuple

  • Par Deudeuche - 22/11/2014 - 08:36 - Signaler un abus @Ganesha: Octuple massacreurs

    En vertu du deuxième mythe, celui des religions asiatiques – boudhisme et hindouïsme – "foncièrement pacifiques et tolérantes", les crimes anti-chrétiens commis en terre bouddhiste (Laos, Cambodge, Vietnam, etc) ou hindouïste (Etats de l’Union indienne dirigés par le parti nationaliste BJP) sont ignorés par nos bonnes consciences "bobo" qui pensent que le christianisme est la pire des religions. Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/chretiens-persecutes-dans-monde-entre-indifference-et-complicite-alexandre-del-valle-587015.html#kIcoeYP8RwsAaEhQ.99

  • Par Benvoyons - 22/11/2014 - 10:06 - Signaler un abus Finalement en lisant les commentaires et se qui en ressort et

    bien c'est ce qu'en fait l'homme que cela soit la religion ou l'athée, l'agnostique.. Tout peut être bon mais rien n'est bon puisque des hommes se chargent de le dévoyer pour sa (puissance personnelle), Cette puissance personnelle n'a rien avoir avec les religions et les sans religions. Elle est inhérente à tous les hommes depuis la nuit des temps. C'est elle qui les a fait survivre, c'est elle qui a fait créer par les plus sages les religions, mais qui sont dévoyer par d'autres. Les hommes athées ont cru pouvoir créer une nouvelle voie en prenant la synthèse des religions avec des adaptations régionales. Mais rien n'y fait l'Homme aime par dessus tout son EGO donc l' ORGUEIL qui le gouverne, avec la perversité qu'il produit systématiquement. Vous pouvez en débattre à l'infini mais l'homme est l'homme pas un ange même si parfois un cas particulier peut émerger et aussi bien chez les religieux que chez les hommes athées.

  • Par Benvoyons - 22/11/2014 - 10:17 - Signaler un abus Etre dans une religion ne veut pas dire être un Dieu. C'est

    être un homme qui voudrait devenir meilleur suivant des principes de cette religion.. Mais tout le monde n'y arrive pas et même pour (prêtre toute personne représentant une religion avec une connaissance approfondie de cette religion) cela est très difficile car il est un homme pas un Dieu. Je suis athée mais quand je vois les commentaires d'homme athée, qui sans connaissance, même pas d'eux même et surtout pas des religions, assènent des injures sur les autres, prouvent bien que l'homme n'a toujours rien compris à sa propre nature. Sa propre nature est un combat quotidien et l'oublier c'est aller vers justement ce qu'ils reprochent à tous les autres.

  • Par Ganesha - 22/11/2014 - 10:44 - Signaler un abus Pol-Pot

    Je m'attendais évidemment à ''l'objection Pol-Pot'' ! Ayant vécu cinq ans dans la Thaïlande voisine, parlant la langue et intégré à la population, permettez-moi ''d'éclairer votre lanterne'' ! Le génocide cambodgien ne s'explique pas tellement par des références au Communisme ou au Bouddhisme : il s'agissait essentiellement du massacre des chinois à peau claire, qui détenaient le monopole du commerce dans les villes, par les populations paysannes à peau foncée. Au détour d'un reportage télé, il y a quelques jours, on nous expliquait enfin, négligemment, ce qui se passe actuellement en Centrafrique : des chrétiens exterminent à la machette des musulmans : cette minorité détenait le monopole du commerce... En fait, si on ajoute le Rwanda, on constate que le génocide est surtout une spécialité chrétienne : Pol-Pot a vraisemblablement été contaminé pendant les années qu'il a passé comme étudiant à Paris. Toute vérité n'est pas bonne à dire ? Le fascisme est une tendance humaine fondamentale ?

  • Par Ganesha - 22/11/2014 - 10:55 - Signaler un abus Boucs Emissaires

    A chacun son bouc émissaire ? Il y a sur Atlantico un ou deux charmants vieux messieurs qui répètent pratiquement tous les jours que la solution unique pour sortir la France de la Crise est très simple : il suffirait d'exterminer les cinq millions de fonctionnaires ! C'est évidemment absurde et grotesque, mais l'avantage, c'est que s'ils choisissaient plutôt les immigrés comme boucs émissaires, ils seraient considérés comme racistes et aussitôt exclus du site. Il y a aussi quelques petits malins, disciples de Margaret Thatcher et d'Angela Merkel, qui disent délicatement qu'il faut ''réformer les pauvres''. Personnellement, mon ''bouc émissaire'', c'est comme François Hollande : l'Oligarchie Financière, mais comme fantasme, je me contente d'imaginer mr Gattaz, vêtu d'un bel uniforme vert, et muni d'un balai, brossant les feuilles mortes dans un jardin public...

  • Par Benvoyons - 22/11/2014 - 11:01 - Signaler un abus Ganesha - 22/11/2014 - 10:55 Tu es bien loin du Noble Chemin

    Octuple. Donc pas la peine d'en parler comme d'une infinie non souffrance en l'utilisant. Comme quoi chacun à sa vision mais reste campé sur son EGO.

  • Par Benvoyons - 22/11/2014 - 11:11 - Signaler un abus Ganesha - 22/11/2014 - 10:55 Demander comme dans les

    autres pays démocratiques ( USA,UK, Pologne, Autriche, Allemagne etc..) que les Fonctionnaires ne peuvent être en même tant des élus cela ne fait pas une demande pour exterminer les Fonctionnaires. Pour le moment et la décrépitude de la France ne provient que de la notion Socialo Marxiste de la France depuis l'après guerre. Il faut y ajouter après 1981 une main mise totale sur la France car les Fonctionnaires détiennent tous les pouvoirs avec ( 55 à 60% des élus députés, sénateurs, régions,) il faut ajouter les Contrôles de l'Etat), les Syndicats,. Donc la situation de la France est bien le résultat de l'élite de cette corporation minoritaire mais qui a tous les pouvoirs. Ceci n'est pas une demande de détruire la Fonction Publique mais simplement que le peuple et les entreprises qui font vivre la France reprenne le pouvoir pour les décisions qui les concernent.

  • Par cloette - 22/11/2014 - 23:43 - Signaler un abus Il faut savoir cibler la bonne question

    Est ce que c'est le neurone qui fabrique l'âme ou est ce la Transcendance ? Tout le reste est du bla bla en particulier celui de Ganesha qui confond religion et sagesse pour vivre sereinement. La religion , la vraie est compliquée, elle ne peut pas être simple et n'est donc pas a la portée de tout le monde a moins de l'appréhender avec la foi du charbonnier ( "heureux les simples ar ils verront Dieu "

  • Par sheldon - 23/11/2014 - 00:22 - Signaler un abus @cloette : et c'est le coeur du christianisme !

    Dans le "Sermon sur la montagne" les Béatitudes (Mathieu 5.1- 17) Jésus essaie de nous faire comprendre que justement tout est une question de foi.

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 05:49 - Signaler un abus La religion compliquée ?

    La religion n'est pas compliquée : ce sont "certaines personnes" qui la compliquent à loisir. Jésus a clairement indiqué quel était le 1er commandement (Aimer Dieu, l'Unique) et le 2e, qui lui est semblable (aimer son prochain). Le reste en découle. Pas la peine d'être polytechnicien. Il est vrai qu'à l'époque, les "dix commandements" étaient devenus "613 préceptes" : impossibles à savoir par cœur.... Pour ce qui est de l'islam, pas compliqué non plus, le mot aimer n'existe pas. A la rigueur, cela fait plaisir à Allah de tuer en passant quelques chrétiens... Bon d'accord, il y a quelques rites, chez les uns et les autres, lesquels permettent d'étançonner la mémoire : c'est leur rôle...

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 05:54 - Signaler un abus Octuple voie

    Le bouddhisme ! A Dieu ne plaise ! Il est synonyme de désespérance ! Un espoir, le Nirvana ? Le vide ? Cela ne me convient guère ! J'espère en un trop plein de vie, en laquelle je puisse fusionner. Accessoirement : que veut dire "juste" ? A chacun sa réponse ? Ce n'est guère une référence.

  • Par Anguerrand - 23/11/2014 - 09:46 - Signaler un abus L'athéisme nouvelle religion.

    L'athéisme est la conviction que le Créateur n'existe pas, il est d'essence marxisme ou, dans l'ex URSS et les pays satellites, les chrétiens n'avaient pas le droit d'exercer leur religion. Ayant déjà eu plusieurs fois l'occasion de discuter avec ceux qui se disent athées en fin de conversation, beaucoup ont admis que c'est bien une forme de religion que de ne pas croire. Cette attitude consiste à penser qu'aucun créateur n'existe, et que la Terre, l'univers tout s'est créé tout seul, y compris des êtres vivants évolués comme l'homme. Difficile à croire pour un esprit cartésien.

  • Par Benvoyons - 23/11/2014 - 10:34 - Signaler un abus Le gorille 23/11/2014 - 05:49 C'est un peu facile!

    Il suffit d'aimer Dieu et son prochain! Si tu prends un peu plus de temps dans ta lecture, et bien tu prendras conscience que la foi en Dieu est un résultat d'un travail personnel sur soi et sans rien demander à Dieu et sans comparaison avec les autres. C'est prendre conscience de sa fragilité, de sa lâcheté , de son vol permanent envers les notions d'équités de justice envers les autres. Prendre conscience de toutes les facilités avec lesquelles nous composons notre vie est beaucoup plus dur, compliqué, et d'une grand difficulté pour son être personnel, donc de son orgueil mère de tous les vices. Que Dieu existe ou pas; le travail personnel par rapport à une "Morale" à un état d'être, est aussi difficile, car l'homme n'est pas un (Dieu ni un surhomme), Dans la religion Musulman il existe des textes magnifiques, mais aussi des textes particulièrement nauséabonds car ils propulsent des choix faciles. Ils demandent de détruire la pensée différente de l'autre pour obtenir sa pureté personnel. Ce qui est contraire à leur prophète Jésus qu'ils ont récupérer sur le Catholicisme. "Personne ne peut prouver que Dieu existe mais personne ne peut prouver qu'il n'existe pas" Descartes.

  • Par Ganesha - 23/11/2014 - 12:06 - Signaler un abus Anguerrand, Jean-Jacques Rousseau

    Quelques temps après Descartes, J.J. Rousseau a apporté un très important complément de réflexion : je crois que c'est quelque part dans le ''Contrat Social'', qu'il écrit : ''Quand on voit toute l'imperfection de notre planète terre, on se dit que, si vraiment un Dieu créateur existe, Il est vraiment soit très maladroit, ou très méchant, ou les deux...''. Dieu n'aurait-il pas pu nous fournir un espace de vie avec un sol stable : pourquoi les tremblements de terre et les éruptions volcaniques ? Dieu existe probablement, mais ce n'est pas un individu très respectable ni très intéressant : Il ne mérite certainement pas que nous lui construisions des églises ou que le prions à genou !

  • Par Ganesha - 23/11/2014 - 12:14 - Signaler un abus Pénicilline et Quinine

    Ayant une formation médicale, ce qui me frappe, c'est l'aspect de Dieu comme un ''dangereux fantaisiste''. D'un côté Il crée des microbes comme le Streptocoque, le Méningocoque, le Gonocoque ou le Plasmodium de la Malaria, mais de l'autre, il crée une moisissure qui produit la Pénicilline, et Il place une plante en Amérique du Sud qui contient la Quinine : ces deux substances permettent de lutter efficacement contre ces micro-organismes. Mais le problème, c'est que des millions d'êtres humains sont morts dans d'atroces souffrances, avant qu'au bout de quelques dizaines de milliers d'années, des chercheurs médicaux ne fassent la relation. Dieu a voulu les hommes mortels, mais pourquoi ne pas les faire disparaître simplement, comme une ''ampoule électrique qui claque'' ? Bouddha l'avait déjà dit dans sa première Noble Vérité : ''Il y a la Souffrance''.

  • Par Ganesha - 23/11/2014 - 12:28 - Signaler un abus Le Gorille, Démocratie

    C'est toute l'astuce du Bouddhisme : c'est à chaque être humain de déterminer lui-même ce qu'il considère comme ''Juste'', ou, en cas de besoin, à l’État de l'énoncer, si possible démocratiquement. Et donc, ces notions changent en permanence selon les lieux et les époques. Il n'y a que dans les trois stupides ''Théocraties Moyen-Orientales'', que des hommes se sont prétendus ''prophètes'' et nous imposer des ''Vérités Éternelles'', des ''Dix Commandements'' et autres fumisteries...

  • Par JonSnow - 23/11/2014 - 13:30 - Signaler un abus Oubli

    Ce texte oublie de préciser que selon le Coran, l'apostat mérite l'enfer, et que d'après les hadiths, c'est même la peine de mort. Changer de religion pour un Musulman est donc beaucoup plus difficile à assumer que pour un Chrétien.

  • Par Benvoyons - 23/11/2014 - 15:13 - Signaler un abus Ganesha - 23/11/2014 - 12:06 Mais il a écrit aussi:

    « Monseigneur, je suis chrétien, et sincèrement chrétien, selon la doctrine de l'Évangile. Je suis chrétien, non comme un disciple des prêtres, mais comme un disciple de Jésus-Christ. » Bon maintenant sa propre nature était plus important que toutes les autres ( il a abandonné ses 5 enfants pour ne pas avoir de contrainte et pouvoir vivre comme bon lui semble. La dureté de la vie apparemment n'était pas pour lui, ni de son niveau. ======"Rousseau affirme que l'humanité dans sa condition primitive est exempte de perversité ou de vice" J'ai bien l'impression qu'il s'est gentiment oublié, sa conscience d'être, lui a joué des tours.

  • Par vangog - 23/11/2014 - 15:16 - Signaler un abus Le Bouddhisme est une religion, certes plus "équilibrée"

    que les trois autres religions monothéistes, et probablement plus proche de l'humanisme, par l'individualisation de sa propre morale à chaque être humain, mais c'est une religion d'immobilisme, qui nie le mouvement ondulatoire, parfois lent et paresseux, d'autres fois violent et subversif, de chaque être humain vers son idéal propre. Ce carburant existentiel, est indispensable à la vie elle-même, afin d'entretenir le mouvement saccadé et rythmique qui l'anime! l'inertie prônée par le Bouddhisme, en niant la composante dynamique de l'humanisme, en fait une Religion comme les autres, moins belliqueuse, certes, mais possédant les mêmes imperfections...

  • Par Ganesha - 23/11/2014 - 17:38 - Signaler un abus Impermanence

    Cher Vangog, le but de ce forum n'est pas de faire des cours de Bouddhisme, mais vous devriez vous intéresser à la notion fondamentale d'Impermanence. L'être humain est comparé à un fleuve, qui parait stable, mais qui est constitué d'eau qui s'écoule et n'est jamais le même, ou à une vague de l'océan : un phénomène très précaire. Pour le Bouddhisme orthodoxe, il n'y a pas de ''Moi'', pas ''d'âme immortelle'' et la réincarnation, si chère aux tibétains, est une notion hindouiste donc le Bouddha n'a jamais parlé. Il y a la notion de ''Ici et Maintenant'' (déshonorée par l'intérêt que lui portait François Mitterrand ?)

  • Par vangog - 23/11/2014 - 19:27 - Signaler un abus @Ganesha vous m'avez mal lu!

    Je n'évoquais pas l'être humain, dont aucune religion, ni aucune philosophie ne puisse concevoir qu'il soit une flaque d'eau dormante et immuable...j'évoquais l'énergie qui anime le moteur de chaque être humain et le propulse de façon passionnelle et irrépressible vers son idéal ( d'ici et maintenant...). Il m'avait semblé (mais j'écris sous votre contrôle expert...) que le bouddhisme considérait la passion comme un frein à l'épanouissement des êtres humains et comme la source de nombre de leurs malheurs. Je considère, au contraire, que l'énergie passionnelle est indispensable à l'épanouissement des êtres humains et que cette passion doit être cultivée sans relâche, jusqu'au jour le plus lointain possible où son tarissement est inéluctable. L'inertie émotive et pulsionnelle prônée par le bouddhisme n'est pas ma copine!

  • Par cloette - 23/11/2014 - 19:34 - Signaler un abus Les bouddhistes

    De toute l'´Asie ont le culte des ancêtres , c'est à dire puisqu'il n'y alusde corps visible d'un corps invisible dans lequel il y a leur esprit ( ou leur âme ) , cela veut donc dire qu'ils croient à une survie dans un autre plan , car leur culte n'est pas un simple mémorial , donc vous dites ( encore une fois ) qq. chose d'erroné

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 19:51 - Signaler un abus Un peu facile ? Trop facile !

    @Benvoyons... Oh que non ! Ce n'est pas facile ! Ces deux commandements sont très difficiles à suivre jusque dans leur dernier retranchement... qui peut être le martyre. C'est-à-dire mourir dans les supplices tout en aimant ses bourreaux, au point de leur pardonner. l'amour demandé est d'aimer jusqu'à ses ennemis.... Alors c'est difficile, car cela demande une conversion totale des cœurs.

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 19:59 - Signaler un abus Religion, démocratie ?

    @Ganesha... la démocratie n'est pas, à mon sens, gage de justice (notion que je déduis de "juste"). Elle est plutôt sujette à des courants dominants, qui peuvent certes évoluer dans le bon sens, mais qui peuvent aussi aboutir au lynchage. Ce qui me turlupine le plus, c'est l'absence de référence commune, et donc de vérité sur laquelle l'homme en général puisse fonder une espérance. Le bouddhisme ne donne pas d'espérance, seulement un art de vivre qui atténue la souffrance, qu'il ne peut expliquer, ou simplement mettre en perspective. C'est son défaut.

  • Par cloette - 23/11/2014 - 20:07 - Signaler un abus @gorille

    Ne pas confondre bouddhisme orthodoxe et bouddhisme tibétain (très minoritaire) qui semblerait être plus religieux dans les rites , mais avec une théologie de la réincarnation assez farfelue mais pas dans le fond inintéressante !

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 20:10 - Signaler un abus A l'Etat de décrèter ce qui est juste ?

    @Ganesha... Les exemples historiques et actuels sont trop nombreux pour vous faire l'injure de les citer. Nombre d'Etats ont eu et ont encore une notion du "juste" parfaitement dévoyée, au seul profit d'un petit groupe dominant (je ne dis pas "aristocrate", mot qui a un sens vraiment noble) et au détriment, voire à l'anéantissement de ceux qui dénoncent ce dévoiement. Je reste très surpris donc que vous ayez pu l'écrire.

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 20:21 - Signaler un abus Raison du succès : je reste sur ma faim

    Atlantico, je suis déçu car vous n'avez pas assez insisté. Vous avez abordé les raisons du succès. La réponse a été prosélytisme et salut universel, tout en mélangeant conversion d'une religion à salut universel à une autre qui a aussi le salut universel. Vous eussiez du aiguiller votre intervenant : l'athéisme militant, j'allais écrire prosélyte, républicain, haineux envers le seul catholicisme, est la véritable toile de fond. Ce point a été omis, ce qui montre l'actuelle omerta. Cet athéisme crée un vide spirituel. Le reste est donc à écrire.

  • Par Le gorille - 23/11/2014 - 20:24 - Signaler un abus Orthodoxe et thibétain

    Merci Cloette : je vais donc replonger dans ma bibliothèque.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Virginie Larousse

Virginie Larousse est la rédactrice en chef du Monde des Religions.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€