Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron, le candidat du renouveau tel que se l’imaginent les vieux

Outre les qualités que les Français constatent chez Emmanuel Macron, la sociologie électorale du ministre de l'Economie, parangon du renouveau en politique (ou du moins présenté comme tel) traduit un fait : son argumentaire fait davantage mouche chez les seniors que chez les jeunes.

Renouveau pour le compost

Publié le
Info Atlantico
Emmanuel Macron, le candidat du renouveau tel que se l’imaginent les vieux

Atlantico : 77% des plus de 65 ans jugent aujourd'hui qu'Emmanuel Macron est "compétent" quand 51% des 18-24 ans estiment qu'il ne l'est pas. Comment expliquer que le jeune ministre de l'Economie, présenté comme le chantre d'un renouveau politique, remporte paradoxalement une telle adhésion chez les plus âgés ?

Jérôme Fourquet : Il est intéressant de noter que les résultats relatifs aux qualités du ministre de l'Economie ne varient pas énormément (quelques points seulement) selon les CSP, ce qui est assez surprenant. Le clivage partisan ne se retrouve pas tout à fait. En revanche, il y a clairement une divergence au travers du prisme générationnel. Plus on avance en âge, plus on a un jugement positif sur Emmanuel Macron. C'est évident sur la compétence – et cela se traduit de façon linéaire – bien que ce soit légèrement moins accentué sur sa potentielle sympathie.

Les moins de 35 ans ne sont que 43% à estimer qu'il est différent des autres responsables politiques quand 74% des 65 ans et plus en sont convaincus. La capacité à rassembler se voit également davantage chez les seniors que chez les autres et il est jugé plus proche des préoccupations des Français par cette même catégorie de population (38% chez les moins de 35 ans contre 49% chez les plus de 65 ans). 

De la même façon qu'il est soutenu massivement par les centristes, il l'est aussi par les générations les plus âgées… alors même que l'image qu'il véhicule – de même que la stratégie qu'il poursuit – insiste fortement sur sa jeunesse. Il est logique de penser qu'Emmanuel Macron correspond donc à une personne jeune qui rassure les seniors, sans pour autant que les jeunes ne s'identifient massivement à lui. Son image n'est pas non plus mauvaise auprès des populations les plus jeunes, mais elle fonctionne clairement mieux auprès des plus âgés. Le style qui est le sien, ses valeurs, tout cela est de nature à parler d'abord à l'électorat le plus âgé, en attente d'une certaine transformation économique ; progressive et consensuelle. C'est probablement en réponse à ce genre d'attente que vient l'idée d'un rassemblement trans-partisan, mis en avant dans la présentation de son collectif "En marche !". Ce genre d'idée ; l'image qu'il dégage, tout cela parle bien plus aux personnes âgées qu'aux jeunes générations.

>>> A lire aussi : Vous croyez encore au suffrage universel ? Détrompez-vous, en 2017 ce sont les baby-boomers et les bobos qui décideront pour vous

>>> A lire aussi : 63% des Français jugent qu’Emmanuel Macron est compétent mais seulement 40% qu’il est proche de leurs préoccupations et 53% adhèrent à l’idée qu’Alain Juppé le nomme Premier ministre s’il était élu

A l'inverse, les plus jeunes lui préfèrent une personnalité comme Manuel Valls. En évoquant la suppression de l'Impôt sur les grandes fortunes (ISF) au profit d'une augmentation des droits de succession, Emmanuel Macron ne donne-t-il pas en effet des gages à l'électorat le plus âgé et aisé au détriment des jeunes ?

Il rêve que tous les jeunes espèrent devenir millionnaire, mais la pyramide des âges assujettis à l'ISF n'est effectivement pas très jeune. Je ne suis pas convaincu que vouloir supprimer l'ISF se fasse au détriment des jeunes. En outre, toute génération confondue, il y a un rejet viscéral de l'augmentation des droits de succession dans la société française. Ils sont perçus comme fondamentalement injustes, en dépit du fait que la grande majorité des successions ne sont pas assujetties à cette taxe. Revenir là-dessus lui permettrait de tenir une position potentiellement perçue comme iconoclaste et courageuse. Au regard des chiffres des sondages dont nous disposons, cette position me semble risquée tant vis-à-vis des jeunes que des seniors.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 21/04/2016 - 08:48 - Signaler un abus Mondialisation totale

    Circulation inconditionnelle des biens et des personnes immigration évidemment, idéal de gouvernement européen puis mondial, Macron c'est le poulain de J Attali , les " vieux " le savent ils ?

  • Par Ganesha - 21/04/2016 - 09:55 - Signaler un abus Racisme

    Mr Fourquet, soyez circonspect : les lecteurs d'Atlantico n'aiment pas qu'on leur parle de ''vieux'' : ils se sentent ostracisés !

  • Par ISABLEUE - 21/04/2016 - 12:05 - Signaler un abus Pauvre France

    Nous attendons tous un Churchill et nous récoltons un macron..

  • Par foxlynn - 21/04/2016 - 12:34 - Signaler un abus Vieux ???

    Non, pas vieux mais plutôt "intelligents" ... quand on voit comment Macron , ministre de l'économie et conseiller de Hollande avant , oriente EDF, PSA , RENAULT , AREVA , ALSTHOm, etc .... on se dit que c'est une branque ! .... qu'il retourne à AMiens donner des cours de philo !

  • Par vangog - 21/04/2016 - 13:56 - Signaler un abus Deux articles Atlantico à propos de Macron...

    est-ce bien raisonnable?

  • Par Septentrionale - 21/04/2016 - 14:12 - Signaler un abus Macron La chose de Merlinpinpin

    L'Angelot du PAF. Sa com' ParisMatch. Celui qui met de l'eau dans le gaz en se défaussant sur son épouse. Et pour achever son pedigree en eaux troubles, le gazier lui a sans doute fait ses plus ironiques plates excuses.

  • Par raslacoiffe - 21/04/2016 - 17:46 - Signaler un abus La macronite est-elle une maladie virale ?

    Dites Docteur Fourquet avez-vous trouvé un remède à la macronite ? Hâtez vous car la contamination est rapide et vous pourriez vous même en être atteint. Votre incubateur statistique ne peut-il pas enfin nous trouver le bon diagnostic ?

  • Par yapuka - 21/04/2016 - 18:02 - Signaler un abus les vieux !! au fait c'est quoi un vieux ?

    C'est quoi un vieux ? une personne âgée, un senior ? Et non le vieux c'est celui qui à des vieilles idées dans la tête et par les temps qui courent on en trouve dans toutes les générations.

  • Par Fran6 - 21/04/2016 - 19:44 - Signaler un abus @ ISABLEUE

    non, pas Macro, mais macaron qu'on affiche en permanence comme un drapeau de la croix rouge

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€