Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déjeuners secrets
avec la presse :
l’autre scandale de l’affaire DSK ?

Des rédactions « convoquées » en secret dans de grands restaurants parisiens. Un candidat qui se déclare devant des journalistes dont il réclame le soutien… mais qui n’en piperont mot jusqu’à sa chute. Et si l’autre scandale de l’affaire DSK tenait aux indéfectibles soutiens politiques dont il bénéficiait auprès des médias français ?

Les politiques et les journalistes

Publié le
Déjeuners secrets 
avec la presse : 
l’autre scandale de l’affaire DSK ?

Quelques journaux qui titrent sur l'affaire DSK.

Vue d’Amérique, l’information est plus que dérangeante. Elle est pourtant passée presque inaperçue dans le flot ad nauseum de nouvelles sur l’affaire DSK... Quelques semaines avant son arrestation, le champion socialiste, le Jedi du FMI censé rétablir l’équilibre dans la Force après un quinquennat de stupre sarkozyen, organisait des déjeuners secrets avec la crème des journalistes politiques parisiens.

Quel était le concept de ces rencontres pour « happy-few » médiatiques ? DSK disait tout… mais les journalistes, eux, ne pouvaient rien en dire ! Curieuse dialectique médiatico-politique. Enfin… jusqu’au crash new-yorkais et à la mort politique de l’intéressé, qui a brisé de facto le vœu de silence des journalistes. Des journalistes qui ne pensaient vraisemblablement pas à mal en acceptant de taire les informations qu’ils recevaient, puisque c’est un des leurs (Denis Jeambar de Marianne), qui a raconté par le menu, et avec une candeur désarmante, le contenu de l’une de ces rencontres secrètes.

Pas encore officiellement candidat mais déjà en pré-campagne (notamment en vue des primaires socialistes), Dominique Strauss-Kahn avait invité fin avril les pontes des rédactions de Marianne, du Nouvel Obs et de Libération, pour trois déjeuners « off » dans de grands restaurants parisiens. Une façon informelle et pleine de tact d’anticiper la mue du directeur-général du FMI en candidat socialiste et de dévoiler en primeur aux heureux élus (et à mots à peine couverts) son intention de se porter candidat à la présidentielle… tout en exigeant encore une fois de ses convives qu’ils demeurent bouche cousue.

Un travail de désinformation ?

Et tant pis si le travail des journalistes présents consistait justement à assurer au quotidien la couverture de la campagne électorale… Tant pis surtout pour leurs lecteurs qui ont pu lire dans leurs colonnes, et jusqu’à l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn, des informations tronquées sur la primaire socialiste. Ce petit cirque aurait eu d’ailleurs toutes les chances de perdurer quelques semaines encore sans l’intervention de la police new-yorkaise…

Le doute sur les intentions de DSK, savamment entretenu par ses proches, était indéniablement un acte politique, qui jouait en sa faveur tant il faussait la campagne interne au parti socialiste, handicapait les challengers (Royal, Hollande) et faisait monter un « désir » artificiel auprès de l’opinion. Mais la connivence d’une brochette de journalistes avec un politicien en vue posait surtout un sérieux problème de déontologie.

Connaître trois mois à l’avance les intentions d’un homme politique dans une course présidentielle n’a rien à voir avec un banal embargo de quelques heures ! L’alibi du « off » n’est pas recevable face à des éléments et des rencontres de cette importance ! Le « off » journalistique a pour objet d’enrichir et d’humaniser les données recueillies au cours de l’enquête… pas d’opérer de la rétention volontaire.

Manquement au devoir d’informer donc. Mais la portée de ces causeries informelles allait bien au-delà du fameux « atterrissage en douceur » voulu par les proches de DSK. Dans la campagne qui s’annonçait, l’ex-futur candidat socialiste comptait sur « l’engagement militant » de ces trois médias traditionnellement orientés à gauche qui (doux euphémisme) ne portent pas Nicolas Sarkozy dans leurs cœurs.

Reprenons le compte-rendu édifiant du déjeuner dressé par Denis Jeambar. En plein exercice de séduction, DSK demande au patron de Marianne (Maurice Szafran) si son journal « souhaite bien que la France soit débarrassée de ce type-là ». Nicolas Sarkozy s’entend… La réponse de Maurice Szafran semble convenir à Dominique Strauss-Kahn qui poursuit : dans ce cas-là, « Marianne n’a pas d’autre choix que de (le) soutenir dans ce combat ».

Les déjeuners. Les journalistes. Le « off ». Tout s’explique. Même pour l’ingénu Denis Jeambar qui perçoit une demande de « soumission » (qu’il considère toutefois « choquante »). Ces déjeuners, au secret scrupuleusement respecté par des dizaines de journalistes, n’étaient en réalité rien de moins que la mise en branle d’une machine de guerre journalistique contre Nicolas Sarkozy au service du PS.

Pour DSK, les journalistes présents avaient vocation à se transformer en fantassins au cours de la campagne présidentielle. L’auraient-ils déçu sur ce point ? Impossible de le dire, mais leur simple silence sur ces rencontres éminemment politiques en faisait de toute façon des alliés objectifs d’un DSK en lévitation sondagière.

Aux Etats-Unis, les convives de ce genre de déjeuners auraient eu à s’expliquer devant leurs confrères (et le public)… et auraient in fine été renvoyés. En France, le copinage (qui tourne souvent à l’enrôlement partisan) semble demeurer la norme… une zone grise et malsaine de la vie politico-médiatique.

 

NOTE : Une malencontreuse erreur nous a conduit à publier une première version de cet article sous une signature qui n'était pas celle de l'auteur. La rédaction d'Atlantico.fr s'en excuse auprès de ses lecteurs, ainsi qu'auprès de M. Denis Tillinac et de M. François Tillinac.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par le Gône - 28/05/2011 - 09:05 - Signaler un abus Je suis même pas surpris..juste écoeuré

    Vu ce que je pense de la majorité des journalistes , je suis juste attéré que ces mêmes journalistes clament sur tous les média,depuis que leur heros est en taule,comme quoi ils font bien leur boulot,qu'ils ont une déontologie blindée,hier soir encore le "nain" de la 2 a fait son numéro d'offusqué,quoi! comment! DSQ harceleur sexuel!..mais que me dites vous là! personne savait..jsute un murmure !

  • Par le Gône - 28/05/2011 - 09:06 - Signaler un abus Ooooops

    DSQ au lieu de DSK...lapsus..(normal) Merci cher Denis c'est un plaisir de vous lire....

  • Par NOVY12 - 28/05/2011 - 09:10 - Signaler un abus Les médias inféodés à la gauche !!

    Ce n'est pas nouveau déjà à l'époque de Mitterrand ceux-ci l'ont bien aidé au départ et largement épargné ensuite !! ''Ces déjeuners, au secret scrupuleusement respecté par des dizaines de journalistes, n’étaient en réalité rien de moins que la mise en branle d’une machine de guerre journalistique contre Nicolas Sarkozy au service du PS '' Eh dire que certains s'offusquent de cette féodalité...

  • Par NOVY12 - 28/05/2011 - 09:11 - Signaler un abus Quel plaisir de lire un tel article dénonçant les dérives

    de ces médias de gauche !!!

  • Par FIGAROCB - 28/05/2011 - 09:23 - Signaler un abus Merci pour cet article.

    Heureusement qu'il existe encore des journalistes qui font leur vrai travail d'investigation et savent rendre compte aux lecteurs les informations qu'ils détiennent. Ce DSK est le symbole même du politicard malsain et contre toute franchise, heureusement l'affaire USA nous en a débarrassé, nous n'aurons pas à le supporter comme Président !

  • Par Wild Cat - 28/05/2011 - 09:28 - Signaler un abus Sous contrôle .

    Les petits saints de gauche comme perroquets et perruches, nous rabâchent que la droite contrôlent Presse et journalistes...

  • Par slavkov - 28/05/2011 - 10:20 - Signaler un abus fanatiques

    ... en effet, comme dans les pays d'ex l'union soviétique, nos agitateurs et les adeptes de cet idéologie nauséabonde utilisent leur "boulot" comme moyen de propagande en faveur de la gauche stalinienne - dans l'impunité totale! ...

  • Par amike - 28/05/2011 - 10:41 - Signaler un abus Résistance !

    Ces journalistes se jouent vraiment un film dans leur tête : ils ont dû clamer "Résistance, résistance !" à la fin. On pourrait penser qu'ils ne sont pas dupent du cynisme de la situation. Même pas...

  • Par sunnie - 28/05/2011 - 11:15 - Signaler un abus DSK

    bah ce n'est pas pire que de faire faire des des fiches par la DCRI sur des candidats potentiels à la présidentielle en les fliquant dans des lieux privés un peu particuliers dans le but de créer un scandale au moment du lancement des campagnes officielles... A t-on fait la même chose sur G.Tron présumé impliqué lui aussi dans un scandale de même nature ??

  • Par NOVY12 - 28/05/2011 - 11:20 - Signaler un abus Et les écoutes de l'Elysée sous Mitterrand !!!

    Vous avez peut être oublié !!!

  • Par veryliberalguy - 28/05/2011 - 11:29 - Signaler un abus Ca ne me dérange pas qu'il y

    Ca ne me dérange pas qu'il y ait une presse de gauche dans ce pays et c'est même bien normal, mais de la à être totalement anti-sarkosyste au point de faire campagne pour un parti politique précis, la gauche en l'occurence, ca me choque. Si le communisme existait encore, il y aurait des goulags dans ce pays.

  • Par Wild Cat - 28/05/2011 - 11:56 - Signaler un abus Invitation

    On parle du Lobbying des Labos auprès des médecins...DSK, disposant de gros moyens financiers faisait lui aussi du lobbying, certains journalistes sont vénaux...Dans cette corporation, l'honnêteté n'est pas supérieure à celle d'autres professions.

  • Par Clojea - 28/05/2011 - 11:59 - Signaler un abus les médias

    Les médias sont depuis longtemps inféodées soit aux politiques, soit au business... Heureusement il y a internet. DSK, l'homme aux 35, mais pas les 35h, mais 35 000€ le costard et en ce moment 35 000€ de loyer......et il se dit de gauche????? Sans blague, totalement indécent

  • Par marie - 28/05/2011 - 12:05 - Signaler un abus dsk

    il est le digne heritier de mitterant j ai vu la cassette ou il faisait une leçon de droit a sarko en 2007/08 pretentieux, bouffi de sa suffisance il a ete depute de ma haute savoie il a ete impose car il ne passait pas mais deja il etait "indispensable" mais bcp de rumeur deja une rumeur ne fait pas un violeur mais la pression sur la presse met a mal "sa democratique "attitude du ps

  • Par marie - 28/05/2011 - 12:06 - Signaler un abus dsk

    presse de gauche oui mais avec verite presse de droite oui mais avec verite sinon c est de la pub et dsk est il une lessive, un soda?

  • Par marie - 28/05/2011 - 12:09 - Signaler un abus marianne

    maurice safran, ami lecheux de sarko , puis devenu jaloux quand celui ci devient president une haine d'arriviste qui fait de lui un ennemi cf son brulot donc il se livre a sdk quel homme!!! quelle presse sale

  • Par benj117 - 28/05/2011 - 12:08 - Signaler un abus Ce n'est pas normal!!

    c'est purement et simplement de la Propagande!! je savais pas qu'on avait le droit de faire ça. En méme temps, est-ce étonnant? il faut dénoncer ses pratiques! les francais ont le droit d'etre au courant, sutout si ces journalistes n'ont rien à se reprocher. Remarquez que jamais personne n'a quelque chose à se reprocher! PERSONNE!!! Tous des petits anges!

  • Par Avicenne - 28/05/2011 - 12:14 - Signaler un abus Quel métier pourri

    Ils ont sali et vont peut être tuer les journaux tout court, ces Jeambar, Demorand and co. Quelle bande de "vendus". Pardonnez mon ton véhément, mais comment laisser passer cette fumisterie ?. Un grand merci à Denis Tillinac pour cet article. Remarquez, je m'en doutais un peu concernant Marianne, Libé, mais Joffrin ? Je suis déçu. Pendant 4 ans, ils nous ont bassiné avec les médias "aux ordres".

  • Par Avicenne - 28/05/2011 - 12:19 - Signaler un abus .. (suite)

    Et ils se pavanent sur les plateaux de télévision : Banal +, même les télé publiques. Il faut absolument que des sites d'information comme Atlantico leur taillent des croupières à ces propagandistes de gauche. Plus ils tapent sur Sarko, plus ils vont perdre en 2012. En ce moment c'est la fête à Hollande et son prjet que personne n'explique, sauf qu'il est un candidat "normal". C'est ça le débat ?

  • Par Nico Pedia - 28/05/2011 - 12:28 - Signaler un abus C'est quoi cette histoire?

    Ah bon les gens de gauche sont pauvres? Et ils ne devraient pas être partisan? Et blablabli et blablabla...? Déconnez pas, j'étais pas au courant, il eut fallu me prévenir plus tôt, j'vais quand même pas virer de bord. A droite ils m'ont l'air bien déprimé...le marasme ambiant me fait de la peine pour eux.

  • Par Iohann - 28/05/2011 - 12:33 - Signaler un abus iohann

    On ne peut que se féliciter du fait que le destin de ce triste sire aie dévoilé quelle est la véritable personnalité de DSK. Sous l'aspect d'un homme honorable en fait c'est Dr Jekill et surtout Hyde. Bouffi d'orgueil, imbû de sa personne, ivre de pouvoir, usant de celui-ci pour faire pressions sur les faibles et les journaleux aux ordres.

  • Par Iohann - 28/05/2011 - 12:36 - Signaler un abus j'ose tant pis

    Comme dans la fable des grenouilles qui demandaient un roi, gardons nous de faire un choix catastrophique dans le futur... proche

  • Par Thomas Bishop-Garnier - 28/05/2011 - 12:42 - Signaler un abus Ce n'est même pas une surprise !

    Cette info n'est même pas une surprise, plutot une confirmation de l'ambiance de collusion permanente entre certains patrons de presse et le staff strauss-kahniens. Nb: j’apprécie particulièrement les livres de Denis Tillinac.

  • Par LAgrandetraversée - 28/05/2011 - 12:54 - Signaler un abus à 10 mn près

    DSK voulait capturer le pouvoir s'entourant de médias aux pouvoirs de désinformation, classique de la gauche toujours haineuse ça rappelle le socialisme soviet l'autre toujours ennemi à détruire in fine ... et sa clique en en rajoutant une couche a tombé le masque et c'est pas la classe c'est réjouissant

  • Par Avicenne - 28/05/2011 - 13:00 - Signaler un abus .. (et fin provisoire)

    @ Denis Tillinac, le terrien, le fidèle "homme de fer". A celui qui aime l'Afrique. En 2002, j'ai participé à la campagne de Chirac sous votre magistère. Rappelez vous les quolibets : "super menteur" des guignols, les crachat qu'il a reçus en banlieue, et je ne parle pas des socialistes (ceux là !). Et bien, ils ont voté la tête basse pour lui au 2ème tour. Comme quoi, rien n'est joué. A + Respect

  • Par malcomes - 28/05/2011 - 13:02 - Signaler un abus dictature

    c'est un véritable scandale que personne n'ose dénoncer - c'est la main-mise d'un groupe politique sur la liberté de la presse - c'est l'utilisation à des fins inavouables des médias - le noyautage des moyens d'information et des hommes - jamais on n'en n'avait vu autant depuis les ères staliniennes, maoïstes et autres dictatures sud-américaines - Français de gauche, réveillez-vous, ouvrez les yeu

  • Par Chamaco - 28/05/2011 - 13:11 - Signaler un abus le silence est une info.

    Cela confirme ce que j'ai souvent entendu : acheter un journaliste est moins coûteux qu'une call-girl. mais comment être surpris ? un travail de propagande ne se réalise bien qu'avec des relais dociles et prêts à s'allonger... Visiblement ça ne manque pas !

  • Par LAgrandetraversée - 28/05/2011 - 13:19 - Signaler un abus merci Mr Tillinac

    DSK voulait capturer le pouvoir il avait à sa botte les médias de la désinformation qui ont les "bonnes manières" du socialisme soviétique mais il est tombé chargé par ses démons; évidemment hors de France; son entourage aveuglé croyant bien faire pour sauver leur maître en rajoute spontanément une couche et tombe tous les masques c'est réjouissant

  • Par Nico Pedia - 28/05/2011 - 13:24 - Signaler un abus Moi j'comprends rien!

    A ce qu'il parait la gauche est haineuse? La droite devrait se relire...et puis il faudrait savoir, DSK est un riche queutard ou un communiste? Je m'y perds un peu. Parfois l'argent est inutile, mais peut être que la droite n'a pas intégré cette "idée des idées". Avec toute l'empathie de gauche dont je puisse faire preuve je n'ai pas la réponse à cette question.

  • Par porticcio - 28/05/2011 - 13:27 - Signaler un abus Ils font là où on leur dit de faire et ils le font bien !

    Il me faudra longtemps pour oublier la merde que déversa un soir au Grand Journal, Demorand sur la gueule de Didier Porte. Et pourtant, celui-ci était peut-être plus journaliste au sens camusien que celui-là ? Pauvres journaux thuriféraires de superquéquette, vous sentez le bout et pas l’encens ! Quant au Dictionnaire amoureux du DSK en préparation chez vous, il est mort-né ! Bingo !

  • Par texarkana - 28/05/2011 - 13:43 - Signaler un abus et pourtant selon les plus récents sondages

    ...APRES l'affaire dsk donc, les Français s'appreteraient à remettre la gauche au pouvoir en 2012 (comme si de détenir toutes les régions sauf 3-dont 2 outre-mer-n'était pas déjà assez hégémonique... Je suis dégouté de ce pays.

  • Par Nicevac - 28/05/2011 - 13:52 - Signaler un abus Il était temps

    Bravo...des jours que tous les chroniqueurs marqués à gauche nous racontent des extraits de ces rencontres "off" avec DSK sans que personne ne réagisse.

  • Par mi1000 - 28/05/2011 - 14:04 - Signaler un abus Sympa le dîner

    Moi je trouve ça assez convivial. DSK est un homme de classe et ça gêne les jaloux qui n'ont pas été invité!

  • Par faded yasser - 28/05/2011 - 14:18 - Signaler un abus L'establishment:

    DSK était l'alternative de Sarko pour les magnats de la presse ,de la finance et des lobbies. Avec DSK ,qui bat Sarko au 2° tour en 2012,notre démocratie aurait sauvé sa face et on aurait montré au autres la santé et la validité de notre grande démocratie basée sur l'alternance mais tout le monde sait que DSK et Sarko étaient les 2 faces de la meme médaille proprieté des memes lobbies.

  • Par faded yasser - 28/05/2011 - 14:24 - Signaler un abus L'establishment:suite

    Je défie toute personne qui me démontre une différence entre la poitique et les programmes de DSK et de Sarko, soit comme politique libériste antipopulaire soit comme choix de politique extérieure et de subordination aux grands influents de ce monde. Au FMI DSK était l'homme choisi par Sarko, par leurs amis communs patrons des médias,par les grands banquierset par leurs sponsors de paris et de NY.

  • Par ZOEDUBATO - 28/05/2011 - 14:46 - Signaler un abus Qui a perdu son âme ?

    Ceux qui impose leur interprétation sans donner les faits? Ceux qui méprisent les électeurs en imposant leur idéologie et le pouvoir de la rue ? Ceux qui refusent des citoyens responsables demandant des comptes ? Ceux qui veulent être "responsables pas coupables " avec une gestion "juge et partie"? Ceux qui maintiennent les privilèges, les avantages et les monoploles de leurs électeurs ?

  • Par Rossinante - 28/05/2011 - 14:50 - Signaler un abus Off alors !

    Vous êtes indignés ? Mais pourquoi donc ? A quelle presse pensez-vous avoir affaire ? Croyez-vous vraiment que DSK est le premier homme politique à pratiquer le off ? Les petites réunions informelles entre journalistes politiques « compréhensifs » et politiques « persuasifs », où les informations sont données sur le ton de la confidence, est monnaie courante, à droite comme à gauche.

  • Par Rossinante - 28/05/2011 - 14:52 - Signaler un abus Off alors ! (suite et fin)

    Un ancien journaliste politique en a très bien décrit la logique dans « Bien entendu... c’est off » (Albin Michel) ». C’était en 2003. Il faudrait troquer ces journalistes de boudoir qui confondent information et ascenseur social contre de vrais enquêteurs. Mais là, je vous le donne en mille : ce seront les politiques qui prendront cette fois leur défense. Demandez-vous pourquoi.

  • Par ALI BABA - 28/05/2011 - 15:41 - Signaler un abus LES AMIS DE MES ENNEMIS...

    Denis Tillinac découvre la consanguinité entre la presse française et la classe politique ; Denis Tillinac, ami et proche de Jacques Chirac, qui s'offusque du comportement de la presse de "gauche" : "mise en branle d’une machine de guerre journalistique contre Nicolas Sarkozy au service du PS". Denis Tillinac, arbitre des primaires du PS... Bref Denis Tillinac se mêle de ce qui ne le regarde pas

  • Par boubounette - 28/05/2011 - 15:48 - Signaler un abus Devinette

    Qui sont: Gros Cochon, Porcinet Suant et Truie Pocharde?

  • Par Nico Pedia - 28/05/2011 - 15:57 - Signaler un abus Ce monde merveilleux...

    où la presse serait totalement indépendante, où les journalistes seraient totalement objectif, où il nous délivreraient la Vérité...blabla...blabla... Un début d'idée? Bravo belle utopie! Continuez comme ça.

  • Par Vincennes - 28/05/2011 - 15:57 - Signaler un abus Je lis "le Jedi du FMI qui

    Je lis "le Jedi du FMI qui voulait rétablir l'équilibre après un quinquenat de stupre sarkozien" Apparemment il connaissait bien la signification du mot "stupre" ce a quoi nous avons certainement échappé......le bomerang a agit Quant à l'équilibre, là aussi, nous l'avons échappée belle. Mais, il ne faut pas oublier, non plus, tous les Journalistes qui se sont prêtés à ce petit jeu malsain

  • Par Vincennes - 28/05/2011 - 16:05 - Signaler un abus Et j'ajoute...

    Où la déontologie qui devrait règner sur les chaines dites publiques envahit par des journalistes de gauche payés et TB payés par nos deniers qui font passer leurs idées et prendre des vessies pour des lanternes. Il y a vraiment du ménage à faire et il serait grand temps

  • Par le Gône - 28/05/2011 - 16:39 - Signaler un abus @ALI BABA

    et vous ..vous ne vous mêlez pas assez de se qui vous regarde justement.."il n'y a pire aveugle que celui qui ne veux pas voir"..c'est un peu votre cas non?..allons sans rancune disons merci a ce cher Denis qui vous ouvre les yeux sur la sois disant "liberté de la presse" et la déontologie journalistique a la Française.

  • Par céleste - 28/05/2011 - 18:16 - Signaler un abus Ah, la presse française (de gôche) !!!

    Il y a de quoi être écoeuré, en effet, par ces collusions tellement évidentes depuis que l'on voit tous les liens qui se créeent entre les unes et les autres dans un monde qui n'est après tout que celui du Pouvoir et du mépris souverain de l'électeur qu'il s'agit de bluffer, puisque nous sommes malgré tout en "démocratie", sale coup pour les valeurs morales quand même !

  • Par Leeloo - 28/05/2011 - 19:02 - Signaler un abus connivence ou confit d'intérêt ?

    La connivence de la presse avec les politiques n'est plus à démontrer. Ce n'est pas par hasard de bcp d'hommes politiques sont mariés avec des journalistes. Les élites du monde politque /journalistiques s'autocongratulent, s'autoprotègent, s'autoentretiennent. Ces gens là sont en plein conflit d'intérêt structurel, mais ils ne s'en rendent pas compte, ils sont tellement au dessus du lot ..........

  • Par texarkana - 28/05/2011 - 21:45 - Signaler un abus @ Nico Pedia

    Ce monde merveilleux existe : c'est le monde anglo-saxon, et même, de manière surprenante, depuis qu'elle s'est débarrassée du communisme, la Russie.

  • Par robespierre - 28/05/2011 - 22:02 - Signaler un abus Terreur ou épuration ?

    Peu importe le terme. Nous savons, avec l'Histoire de France qu'il faut en passer par là. Qui jouera le rôle de Brasillac ? Pas de volontaire bien sûr.

  • Par Martin_Guerre - 28/05/2011 - 22:26 - Signaler un abus Défense et illustration de la langue française...

    'La rédaction d'Atlantico.fr s'en excuse auprès de ses lecteurs...' Je ne suis pas français, mais il me semble que la formule "La rédaction...prie ses lecteurs de bien vouloir l'excuser..." tomberait mieux sur l'oreille, non? Si ce n'est pas logique, ce n'est pas français, quoi! Vous risquez de perdre vos lecteurs internationaux si vous ne faites pas attention au langage que vous employez.

  • Par Avicenne - 28/05/2011 - 22:54 - Signaler un abus @ Martin _Guerre

    Bonne correction de français de la demande d'excuses d'Atlantico. Ceci dit, je viens de découvrir qu'il s'agissait de François Tillinac. Pour moi ça ne change rien. C'est un bon article bien documenté. Bravo à lui. nb : est il parenté à Denis T. ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Francois Tillinac

François Tillinac est un chef d'entreprise, tout juste trentenaire, installé à New York depuis plusieurs années.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€