Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Droite radicale : Houria Bouteldja, PIR que Marine Le Pen ?

L'extrême-droite s'est dotée d'une nouvelle composante particulièrement croquignolette. Les cartographes de gauche feraient bien de l'intégrer à leur GPS s'ils veulent éviter de perdre le Nord.

Hip hip hip Houria !

Publié le
Droite radicale : Houria Bouteldja, PIR que Marine Le Pen ?

La Horde, un collectif d’extrême-gauche, a établi la cartographie de son pendant de droite avec pas mal d'acuité. Toutes les mouvances y sont répertoriées et classées en fonction de leurs obsessions respectives, qu'elles soient plutôt spécialisées dans le racisme basique, l'antisémitisme, le sexisme, l'homophobie, l'identitarisme, l'ultra-nationalisme ou l'intégrisme religieux. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Une véritable auberge franquiste, quoi.

C'est plutôt clair et pas mal fichu, avec des codes couleurs qui permettent de s'orienter dans ce maquis (un terme assez peu approprié à ceux qui avouent cultiver une certaine nostalgie de la collaboration, mais bon...) et de repérer passerelles inter-courants et proximités idéologiques.

Je me faisais tout de même la réflexion qu'il y manquait quelque chose, à savoir le segment radical le plus généraliste du lot, au sens où il cumule l'ensemble des critères sus-cités plus quelques autres : le fameux Parti des Indigènes de la République de la non moins fameuse Houria Bouteldja. Mais il s'agit certainement d'un oubli et la carte, régulièrement amendée, lui fera bien une petite place (pile au milieu, ça collerait bien) lors de sa prochaine mise à jour.

Car existe-t-il, en notre doulce France de ce début de XXIe siècle, un courant politique organisé plus objectivement d'extrême-droite que le PIR (je kiffe vraiment l'acronyme, il y a sûrement un jeu de mots rigolo à faire avec ça, du genre le PIR est l'ennemi du GUD, mais je planche encore dessus), avec son mix de délires archaïcho-fascitoïdes ?

La Lider maxima vient d'ailleurs, sans doute au bénéfice des cartographes de La Horde, de publier un petit précis de sa pensée profonde que je n'ai pas encore eu en main (j'attends la sortie de Mein Kampf en français chez Fayard pour bénéficier d'une promo "un pour deux" chez Amazon, vous savez comment sont les gens comme moi !), mais que d'autres m'ont gentiment résumé (ici et ). On y découvre ainsi que l'humanité est divisée en "races" - les blancs, les juifs et tous "les autres"1 -, les deux premières catégories étant les ennemies ataviques et irréconciliables de la troisième, qu'elles passent d'ailleurs leur temps à opprimer. Que l'homosexualité et le féminisme sont des vices occidentaux ; qu'il est temps (pour "tous les autres" s'entend) de balancer Descartes à la poubelle pour crier Allah Akbar ; que la Shoah est en fait "moins qu'un détail" ; qu'une noire violée par un noir ne devrait pas le dénoncer par évidente solidarité raciale.

Argh, direz-vous.

Mais je trouvais ça un peu gros tout de même et, même si l'on sait que le PIR organise désormais des camps d'été façon Ku Klux Klan où c'est le taux de mélanine ou la soumission à un dieu spécifique qui détermine le droit d'entrée, je me suis dit qu'il fallait tout de même aller chercher l'info à la source et je suis allé écouter la belle Houria (elle est effectivement assez jolie, si je peux me permettre cette digression sexiste, mais j'aurais du mal à aggraver mon cas de toute manière en tant membre de la tribu des adorateurs du veau d'or à gros pif esclavagistes) sur Oumma.com et j'en suis revenu édifié.

Bouteldja pense effectivement toutes ces choses, mais considère en outre que l'universalisme est une "idéologie française mortifère" empêchant de "séparer les blancs des indigènes" ; que "l'humanisme blanc" est le prolongement de son impérialisme à l'égard des pays du Sud ; que visiter Auschwitz est "obscène" ; qu'elle appartient, dans l'ordre, "à sa famille, son clan, à son quartier, à sa race, à l'Algérie et à l'islam" (tiens, ça me rappelle quelque chose, cette tirade), l'injonction faite aux femmes musulmanes de se libérer du patriarcat étant une machination blanche, une invitation à "cracher sur sa famille", une nouvelle expression du "racisme républicain", un "arrachement à son histoire", une "trahison de sa mère"...

Re-argh, non ?

Résolument "contre l'intégration", hostile à l'existence même d'Israël ("Je reprends ce slogan d'extrême-droite en me l'appropriant pour dire qu'il faut fusiller Sartre"), elle conclue sur un "Dieu est grand" signifiant que c'est "de sa foi que l'indigène tire sa puissance", permettant de rappeler la hiérarchie suprême entre le divin et ses "créatures humaines" et suggérant de lutter contre le "sionisme" (source de tous les maux avec le libéralisme) pour éviter la guerre civile. Ouf !

Punaise, enfoncée, la Marine ! Coiffés au poteau, les Ménard, Collard, Civitas et autres Soral ! L'extrême-droite traditionnelle va devoir s'accrocher si elle veut rester dans la course. L'extrême connerie n'a jamais été aussi compétitive.

1 Les juifs n'étant ni blancs ni "autres", l'hypothèse extra-terrestre n'est pas clairement exposée mais implicite. Ou au minimum envisageable.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 10/05/2016 - 08:54 - Signaler un abus Incoherence

    Elle revendique sa race , l'Algérie , pourquoi n'y va t elle pas et n'y reste t elle pas ? Elle y serait mieux entourée des siens . Remarque valable pour elle et les autres du parti des indigènes . Remarquons d'ailleurs que les indigènes , c'est nous .

  • Par Yves3531 - 10/05/2016 - 09:39 - Signaler un abus A côté d'elle...

    Dieudonné est un enfant de cœur. Mais tien, pas un juge pour s'en émouvoir !

  • Par Borgowrio - 10/05/2016 - 09:43 - Signaler un abus Les antifacsistes d'aujourd'hui seront ... etc ...

    Il faut dire que nos intellectuels de gauche ont produits ce genre de personnage . Comme souvent dans l'histoire , leur "humanisme" se retourne contre eux et leurs théories . Le plus inquiétant est peut être la jeunesse de ce petit monstre.

  • Par 2bout - 10/05/2016 - 12:41 - Signaler un abus Pour elle, il n'y a pas de bons et de mauvais blancs,

    et c'est justement parce qu'elle ne distingue pas le patron blanc du salarié blanc que le FDG prend ses distances. https://www.ensemble-fdg.org/content/propos-de-les-blancs-les-juifs-et-nous-houria-bouteldja-la-fabrique-2016 . Elle perdra ses soutiens, ses subventions, "ses" subventions de ses soutiens, et quand on aura enfin bien admis son rôle (et pas seulement le sien) dans la destruction du sacro-saint « Vivre ensemble » si cela a simplement un sens si l'on se détache du mode multi-communautarisme, alors elle aura également perdu son omniprésence médiatique.

  • Par Anguerrand - 10/05/2016 - 12:50 - Signaler un abus A Bartleby 1

    Vous pouvez croire au grand remplacement, Kenner ministre des sports envie, dans un élan de sincérité et en faisant un gaffe dans une interview de Bourdin a dit que la France avait 13 millions de musulmans. L'omerta par le biais de l'interdiction de statistiques ethniques tombe. On est est loin des 5% ou l'on nous annonçait soit 3,3 millions de musulmans. Donc on nous ment régulièrement et l'on nous impose par le biais de ce mensonge le Grand Remplacement. La plus grande manipulation politique de tous les temps a une époque où il n'a jamais été possible de faire circuler les infos !

  • Par Anguerrand - 10/05/2016 - 12:52 - Signaler un abus A 2 bout

    Pourquoi faudrait il séparer " le patron blanc du salarié blanc". N'est ce pas le meme ?

  • Par 2bout - 10/05/2016 - 14:07 - Signaler un abus Anguerrand,

    Pour une explication concise et claire, adressez-vous à Ganesha, en grande forme actuellement.

  • Par Karg se - 10/05/2016 - 17:11 - Signaler un abus Les identitaires français

    se délectent de l'émergence de ces leaders issus de la "diversité" qui étalent la haine raciale généralisées, endémiques et systémiques chez les leurs en toute impunité. Vous savez maintenant ce que pense la plupart de ces gentilles victimes.

  • Par Ganesha - 10/05/2016 - 17:36 - Signaler un abus Mon avis

    Puisqu'on me demande mon avis, je dirai qu'à mes yeux, Marine Le Pen est la moins raciste de toutes les personnalités politiques française : pour elle, tous les porteurs de la carte nationale d'identité sont strictement égaux ! Cela perturbe beaucoup d'entre vous, mais vous trouverez bien votre bonheur ailleurs !

  • Par Gré - 10/05/2016 - 17:47 - Signaler un abus Pas grave

    Elle est peut-être raciste, homophobe, islamiste, et antisémite, mais il y a une chose qu'elle n'est pas. Elle n'est pas ... populiste. Alléluia !!!

  • Par vangog - 11/05/2016 - 00:22 - Signaler un abus Bouteldja est le pur produit de l'UMPS!

    Ce nouveau fascisme indigène est le produit d'une immigration débridée, d'une assimilation merdique, d'une justice à vitesses multiples, d'une Éducation trop gauchiste pour être honnête...trente ans d'UMPS ont produit ce monstre. Et ceux qui en sont la cause sont aussi ceux qui sont le plus étonnés de leur créature...ce serait drôle si ce n'était si triste!

  • Par Lapalatine - 11/05/2016 - 11:49 - Signaler un abus Ah!!!

    Merci...Vous m'avez bien fait rire! même si le sujet est dramatique..Tant de connerie portée haut, c'est pathétique. Quant à moi, je me demande si je vais continuer à séparer (horreur) les blancs des jaunes quand je fais un gâteau!

  • Par Lapalatine - 11/05/2016 - 11:50 - Signaler un abus Et puis..

    Quelle tourte cette Boutelja!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€