Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Contrôle des loyers : retour au Moyen-Âge économique

Cette semaine, le "nettoyeur" Pascal Emmanuel Gobry, fait voler en éclat l'idée reçue selon laquelle on pourrait régler la crise du logement par le contrôle des loyers, comme le souhaiterait Cécile Duflot.

Le nettoyeur

Publié le
Contrôle des loyers : retour au Moyen-Âge économique

Le contrôle des loyers est une des rares choses sur laquelle les économistes sont presque tous d'accord. Crédit Reuters

Cécile Duflot, le nouveau ministre du Logement, a une idée géniale pour mettre fin à la crise du logement : le contrôle des loyers. La réaction de l'observateur impartial ne peut être que le désespoir face à l'inculture économique complète de nos dirigeants politiques et l'urgence de solutions nouvelles.

En effet, le contrôle des loyers est une des rares choses sur laquelle les économistes sont presque tous d'accord. L'économiste Paul Krugman, Prix Nobel et fortement ancré à gauche, reprenait déjà dans une chronique célèbre la citation d'Alan Blinder : “Les économistes ont le moins d'influence sur la politique sur les sujets où ils savent le plus et sont le plus d'accord, et en ont le plus sur les sujets où ils en savent le moins et sont en fort désaccord”, relevant que dans un sondage, 93% des économistes américains sont opposés à tout contrôle des loyers.

93% ! L'économiste suédois et socialiste Assar Lindbeck a eu ce mot mémorable : le contrôle des loyers est le moyen le plus efficace de détruire une ville, avec le bombardement.

Les économistes se disputent sur de nombreuses choses. L'économie est loin d'être une science exacte. Il y a de nombreux sujets très difficiles : la crise de l'euro, la bonne politique fiscale ou monétaire face à une crise financière. Là dessus, les opinions diffèrent, et on peut être en désaccord avec tel ou tel grand économiste tout en restant parfaitement respectable et cohérent avec les bases de l'économie.

Le contrôle des loyers est un sujet différent. Le contrôle des loyers est un peu à l'économie ce que le créationnisme est à la biologie ou ce que le révisionnisme est à l'histoire : un point de vue qui est quasi unanimement rejeté par les scientifiques de la discipline en question.

Mais, il y a bien une crise du logement, en France, non ? Les prix sont trop élevés, non ? Il faut bien faire quelque chose !

Certes. Le marché du logement en France est à l'image de la plupart des marchés : surréglementé pour priviliégier des castes particulières.

Pour comprendre le logement, les bases de l'économie sont encore utiles : le prix est déterminé par l'offre et la demande. La demande augmente au fur et à mesure que la population augmente. Par contre l'offre est maintenue fixe par de nombreuses réglementations - plans locaux d'urbanisme, coefficients d'occupation des sols, limites de taille des bâtiments... - qui font qu'il y a un stock fixe de logements. Donc les prix augmentent. Il est impossible de revenir sur ces réglementations, en partie à cause de l'inculture économique, et surtout parce que les bénéficiaires de ces réglementations sont les propriétaires fonciers, qui verraient leur patrimoine et donc leur rente diminuer.

Rajoutons à cette injustice le fait qu'il est très difficile pour un propriétaire d'expulser un locataire, ce qui naturellement fait que les propriétaires ont très peu envie de louer leurs appartements, ou alors uniquement à des conditions exorbitantes (revenus de plusieurs multiples, garanties diverses, etc.). Le mécanisme est le même que sur notre marché du travail.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zaz - 25/05/2012 - 15:16 - Signaler un abus Conditions exorbitantes...?

    Votre passage sur les "conditions exorbitantes" est assez étrange. Vous semblez dire que ces conditions ont pour conséquence d'augmenter les prix. Alors que c'est très certainement l'inverse qui se passe : les conditions exorbitante ont pour effet de réduire le nombre de candidats solvables, et donc la demande. Si le revenu moyen est de 3000€ par mois et que l'on exige 3 fois le montant du loyer, le loyer moyen ne dépassera pas 1000€. Si l'on exige 4 fois, il ne pourra plus dépasser 750€.

  • Par Jaedena - 25/05/2012 - 15:17 - Signaler un abus Enfin

    Cela fait plaisir de lire un article aussi vrai sur un des principaux problèmes de la France. Félicitations.

  • Par lelou13 - 25/05/2012 - 15:54 - Signaler un abus Mouais

    Je suis désolé ZAZ mais vous n'avez pas du bien comprendre. L'idée est de dire que parce que les propriétaires ne sont pas incités à louer il y a peu d'offre. Le résultat est donc un déséquilibre fort entre l'offre et la demande immobilière qui met les propriétaires en situation de force pour exiger des conditions (loyers, garanties, multiples de salaires, etc..) complétement délirantes. Cette situation est très préjudiciables pour les plus faibles. Pourtant les socialistes et la droite sont d'accord pour ne rien faire depuis des années.

  • Par SteakKnife - 25/05/2012 - 16:03 - Signaler un abus @zaz

    Je ne sais pas d'où vous sortez le chiffre de 3000€, mais le salaire médian en France est à environ 2000€. Plus de 70% des gens en France gagnent moins de 3000€ par mois. Aujourd'hui à Paris, le moindre 20m² coute au moins 600-700€. Ce qui exclue d'emblée 50% des travailleurs.

  • Par Guti - 25/05/2012 - 16:10 - Signaler un abus Ahahahaha l'apologie du

    Ahahahaha l'apologie du libéralisme par un maitre de conference de HEC.

  • Par Tan - 25/05/2012 - 16:10 - Signaler un abus @zaz

    Louer à perte ou à faible rendement, peu de propriétaire le feront. Par contre le manque de construction neuve fera monter le prix de l'immobilier, donc un propriétaire aura tout intérêt à valoriser son bien uniquement sur l'augmentation de l'immobilier sans se casser la tête à louer avec les risques importants de la location (dégradations, loyers impayés, quasi impossibilité de virer un locataire indélicat...) L'encadrement des loyers ne fera qu'augmenter cette situation. D'autre part, l'ISF accompagné des délires d'Hollande n'inciteront nullement les propriétaires à valoriser leurs biens par des travaux. Pourquoi payer des travaux d'amélioration alors que cela entrainera des impôts supplémentaires. Ce serait ridicule. Donc une belle crise du logement se profile.

  • Par Laulau - 25/05/2012 - 16:11 - Signaler un abus Allocations logement

    Je ne nie pas l'utilité des allocations logement, mais elles ont un effet pervers en poussant les loyers à la hausse. Pour les étudiants, par exemple, les proprios demandent des loyers exorbitants pour des studios minuscules au prétexte qu'une partie sera couverte par les APL. D'ailleurs les éternels dénicheurs d'assistanats ne parlent pas trop des APL, peut-être sont-ils propriétaires ?

  • Par Guti - 25/05/2012 - 16:16 - Signaler un abus Serieusement ce papier

    Serieusement ce papier n'apporte rien, un eleve d'economie de premiere année pourrait en faire autant. Aucune explication n'est apporté,le néant.

  • Par sr740 - 25/05/2012 - 16:40 - Signaler un abus Et pourquoi pas essayer de

    Et pourquoi pas essayer de contrôler les prix de l'essence ... on se demande où elle a pu trouver une idée aussi saugrenue.

  • Par Anatole Lampion - 25/05/2012 - 16:41 - Signaler un abus Pourtant simple

    Quand on aura compris, dans ce pays de débiles mentaux, qu’arrêter d'emmerder les propriétaires avec des lois et des taxes dissuasives, ça fera baisser le prix des loyers ! Aujourd'hui, je suis obligé de passer par une régie pour gérer mes apparts, d'une société spécialisée pour l'état des lieux, je passe sur les contrôles de surface, de plomb et autres âneries, je suis obligé de prendre une assurance pour loyers impayés (vu que si le locataire paye plus ... j'ai quasiment plus de recours) et je m’apprête à payer plus d'impôts, puisque notre bon gros président tout mou a décidé de surtaxer les revenus du patrimoine ! A votre avis, j'ai 2 solutions : soit je loue plus, soit je loue plus cher ! Mais ça doit être trop compliqué pour une fille écologiste qui situe le Japon dans l'hémisphère sud !

  • Par jean-paul - 25/05/2012 - 16:50 - Signaler un abus vous prêchez au chor

    allez publiez cet article dans "Le Monde", le Fox News de la France...mais on n'aimerait pas ce genre d'article dans ce journal, ce n'est pas suffisamment de gauche...

  • Par fms - 25/05/2012 - 16:51 - Signaler un abus blocage des loyers = vente

    enfin une bonne nouvelle, tous les investisseurs bailleurs qui ne font jamais de travaux dans leurs logements pour encaisser le max d'argent, seront obligés de vendre, et des primo-accédants pourront enfin rentrer sur le marché des petites surfaces à Paris. Ces rapaces se retourneront vers d'autres cieux et iront créer une bulle spéculative dans un autre secteur de l'économie... PS : juste un dernier mot, le problème du logement en région parisienne est d'abord un problème de transport... cf. le débat du le Grand Paris.

  • Par Ravidelacreche - 25/05/2012 - 16:56 - Signaler un abus Cécile Duflot, le nouveau ministre du Logement

    A quand le prix Nobel d'économie ? Tout système est profondément injuste dans son fonctionnement. Si un système vous paraît juste, alors de deux choses l’une : - soit vous profitez de son injustice, - soit vous n’avez rien compris à son fonctionnement.

  • Par PEG - 25/05/2012 - 17:02 - Signaler un abus @zaz

    Je ne dis pas que les conditions exorbitantes font augmenter les prix, je dis qu'elles témoignent du déséquilibre entre l'offre et la demande (et de la surréglementation). La demande est tellement élevée pour chaque logement que le propriétaire peut fixer des conditions aberrantes.

  • Par fms - 25/05/2012 - 17:22 - Signaler un abus @ PEG : sur-réglementation...?

    quelles mesures doivent être supprimées ? Ou alors, en renversant le raisonnement, pour quelle raison cette réglementation enfle régulièrement ?

  • Par castrofidel - 25/05/2012 - 17:39 - Signaler un abus Nous voulons

    Taxe sur la vacance L’élargir à toutes les communes comprises dans une agglomération de plus de 50 000 habitants ; L’appliquer aux bureaux vides ; La doubler pour la rendre réellement dissuasive ; Abaisser à un an le délai de vacance nécessaire pour la déclencher. Réquisition Appliquer l’ordonnance de 1945 pour la réquisition des logements vacants ; Octroyer cette compétence aux maires. Renforcer l’application de la loi SRU Quintuplement de la pénalité contre les municipalités qui refusent les 20 % de HLM ; Rendre inéligibles les maires qui refusent de construire ; Substituer les préfets aux maires récalcitrants ; Exclure les PLS de la catégorie « logement social ».

  • Par castrofidel - 25/05/2012 - 17:39 - Signaler un abus Nous voulons Fin provisoire

    Gel des loyers et encadrement des baux à la relocation. Geler l’Indice de référence des loyers (IRL) pendant cinq ans pour donner un peu d’air aux locataires ; rétablir l’encadrement des baux à la relocation pour éviter les hausses fulgurantes entre deux locataires, et favoriser l’offre durable. Encadrer les loyers sur le modèle allemand (miroir des loyers) Baisser de 20 % les loyers dans les zones tendues, renforcer la loi SRU Créer une garantie universelle publique et obligatoire contre les impayés.

  • Par zaz - 25/05/2012 - 17:45 - Signaler un abus @lellou13 : bien sur qu'il y

    @lellou13 : bien sur qu'il y a un déséquilibre. Ce que je voulais pointer du doigt c'est que, paradoxalement, la "surprotection des locataires" a probablement plutot pour effet de faire baisser les prix de location, car elles réduisent la base de locataires "intéressants" pour les bailleurs. Au final, un certain nombre de bailleurs finissent par vendre, à des gens auxquelles ils n'auraient pas voulu louer. En soit, ce n'est ni un bien ni un mal. C'est d'ailleurs aussi ce qui risque de se passer avec la loi qui arrive, les bailleurs vont un peu plus se détourner, et vendre les biens en question. Mais au final, il faut bien raison garder, les prix ne peuvent baisser durablement que si l'on construit des biens aux emplacements utiles.

  • Par Tuffgong - 25/05/2012 - 18:07 - Signaler un abus "Contrôle des loyers : retour

    "Contrôle des loyers : retour au Moyen-Âge économique" Le moyen-age? Seulement? Et pourquoi pas la préhistoire ? C'est vrai, tant qu'à etre caricatural et ridicule allez-y à fond ?

  • Par SteakKnife - 25/05/2012 - 18:15 - Signaler un abus En parlant de Moyen-Âge

    Ne sommes-nous pas déjà au Moyen-Âge économique, avec des seigneurs en situation de rente souvent héréditaire qui font la pluie et le beau temps pour la majorité des gens qui sont obligés de louer?

  • Par Darian - 25/05/2012 - 18:34 - Signaler un abus @PEG - esquisse de solution ?

    Autant je comprends bien que le blocage des loyers ne fera que renforcer le manque de logements, autant l'article pourrait esquisser des solutions plus efficaces que la déréglementation de l'urbanisme. Peut être que c'est vrai à Paris, mais en province le manque de logement est d'abord un problème de disponibilité des terrains et de manque de densité. Et ce manque de densité n'est pas du à la règlementation, mais aux habitudes des français qui les pousse à vouloir de grands terrains et de petites maisons, là où d'autres pays ont compris qu'il valait mieux construire des grands logements sur des petits terrains. C'est aussi dû à cette obsession de la maison individuelle. Enfin il y a la question de la qualité du logement et de son impact sur les charges, mais cette question mériterait un article à elle seule.

  • Par castrofidel - 25/05/2012 - 19:32 - Signaler un abus Il n'y a aucune raison de bloquer les loyers

    Vendredi 24 mai 19H15 A louer Studio 19 m² 720 €cc* 75011 Paris 11ème (Paris) A louer Studio 40 m² 1 300 €cc* 75016 Paris 16ème (Paris) A louer Studio 30 m² 800 €cc* 75015 Paris 15ème (Paris) A louer Appartement 2 pièces 46 m² 1 170 €+ch 75014 Paris 14ème A louer Appartement 2 pièces 31 m² 1 000 €cc* 75011 Paris 11ème (Paris) Location meublée appartement 2 pièces 38 m² Paris 9E 1.450 € Annonce nouvelle du 25 mai 2012 Location meublée appartement 2 pièces 28 m² Paris 9E - 1.180 € Location meublée appartement 3 pièces 60 m² Paris 16E - 1.800 € Ah, ce petit bijou de 19 m² à seulement 720 € !!!

  • Par bobocleaner - 25/05/2012 - 20:19 - Signaler un abus pour comprendre la suite allez lire l'article loi de 48

    sur wikipedia ( et si vous étes locataire frottez vous les mains vous allez gagner de l'argent assez vite ) extrait de l'article En dépit des espoirs, la loi ne résolut pas les problèmes de logement (avant 1973, c'était trouver un logement - et non trouver un travail - qui était difficile). Son résultat fut un maintien de la pénurie, motivant de nouvelles politiques coûteuses (notamment par le mécanisme de l'exonération fiscale) pour contrebalancer la démotivation des investisseurs. ... et encore ils ne détaillent pas tous les effets de ce genre de truc

  • Par bobocleaner - 25/05/2012 - 20:26 - Signaler un abus sur la loi Quillot de 82 ( record des baisses de mise en chantie

    lire un article de Vincent Bénard ( y a tout ) http://www.objectifliberte.fr/2007/09/contrle-des-loy.html c'est le moment de louer ...

  • Par cednono - 25/05/2012 - 20:41 - Signaler un abus aaaaah Tuffgong et Castrofidel

    finalement un bon vieux kolkhoze ça vous irait bien non ? Ravidelacreche a tout bien résulmé

  • Par Totophe - 25/05/2012 - 21:46 - Signaler un abus Dufflot doit arrêter de fumer de l'herbe

    Duflot comme ses copains d'EELV a trop fumé de joins.

  • Par pithylion - 25/05/2012 - 22:02 - Signaler un abus Les prix augmentent...

    ... tant qu'il se trouve des cons pour payer. C'est le principe de l'offre et de la demande. Plus de cons, plus de hausse. C'est pourtant simple.

  • Par castrofidel - 25/05/2012 - 22:17 - Signaler un abus @cednono « tête pensante »

    "kolkhoze" ? Non, Non. Moi je vous passe au téléphone, Ginettte, caissière à Auchan, 52 ans, qui touche « ROYAL » son SMIC de 1096,94 euros (qqqu'il ne fait surtout pas augmenter, sinon, c'est le DELUGE, COSA NOSTRA, et APOACLYPSE NOW) Pas de pot, la conne, elle n'a eu qu’un môme ! Je lui donne votre email « tête pensante » pour que vous lui trouviez un logement ?

  • Par castrofidel - 25/05/2012 - 22:20 - Signaler un abus @ bobocleaner WIKIPEDIA ?

    Eh, bonhomme ! Il n'y a que les collégiens qui vont recopier WIKIPEDIA. Vous en êtes là ?

  • Par pithylion - 25/05/2012 - 22:55 - Signaler un abus Castrofidel...

    ... un pseudo qui vous va à ravir. Réquisition, taxe, pénalité... hum ca donne trop envie votre vision de la société idéale ! J'ai hâte...

  • Par bobocleaner - 25/05/2012 - 23:00 - Signaler un abus @castrofidel

    ca vaut mieux que de prendre comme pseudonyme le nom d'un assassin et d'un dictateur A moins de sortir de Normale Sup je crains que vous n'ayez tort de vous engager sur ce terrain. révolutionnaire de mini bar

  • Par ricouti - 25/05/2012 - 23:25 - Signaler un abus On n'y peut rien : le Marché l'a voulu ainsi.

    Tout cela est bel et non mais le "nettoyeur" se contente de nous rappeler le catéchisme de la Religion, mais ne propose rien, malgré la phrase "Les prix sont trop élevés, non ? Il faut bien faire quelque chose !". Un des avantages de la science (?) économique est qu' elle permet de se réfugier dans des concepts abstraits et donc d'oublier le réel cad ici que plein de gens n'arrivent plus à se loger. Voila une des différences entre la Gauche et la Droite (modérée). Les deux compatissent et reconnaissent le problème. Mais la Droite ne fait rien en disant que c'est la loi du Marché. Il y a 200 ans, la bonne Dame du château disait : "Dieu l'a voulu ainsi". La Gauche pense qu'il faut intervenir si le marché ne permet plus à chacun de se loger. L'article oublie de parler des investisseurs étrangers qui ont fait exploser les prix, le non respect de la loi SRU, l'absence de politique d'urbanisme là où des terrains se liberent. Il est vrai qu'on toucherait aux Dogmes de la Religion.

  • Par Da Capo - 26/05/2012 - 00:42 - Signaler un abus Pauvre Cécile

    Louer était déjà très risqué. Désormais, c'est suicidaire. Voilà une vraie mesure de gauche! Nicolas, reviens! c'est encore pire que ce qu'on craignait. Et vous M.Hollande, ne laissez pas Cécile jouer toute seule dans son ministère: elle est capable de faire ce que vous avez promis.

  • Par vangog - 26/05/2012 - 01:14 - Signaler un abus Le contrôle des loyers est le prototype de la Social-démagogie

    de notre Gauche française archaïque, social-démagogie qui n'est même pas assumée puisqu'elle concerne les propositions d'un parti qui rassemble 2,4% des suffrages français, mais qui aura toute sa place à l'assemblée et dans la social-démagogie de Flamby grâce à ses accords électoraux avec PS et PC; triste gauche!...

  • Par vangog - 26/05/2012 - 01:28 - Signaler un abus Une idée qui aurait été beaucoup plus saine et "naturaliste"

    pour les écolos décidément en retard de trois trains sur l'histoire, eut été de laisser ces loyers intra et péri métropoles sur-saturées de pollution, de bagnoles, de délinquance et d'habitants, s'auto-réguler à la hausse afin de permettre aux gens plus modestes de reconquérir les moyennes et les petites villes françaises qui dépérissent et se dépeuplent au rythme de la désindustrialisation auxquels ont contribué ces mêmes écologistes! A l'inverse, les mesures de contrôle Léniniste des loyers ne feront qu’accélérer le phénomène de transfert des populations vers des mégalopoles sur-saturées qui n'accueilleront alors que fonctionnaires, employés du tertiaire et assistés qui sont l'avenir de la France désindustrialisée et plombée par le socialisme...

  • Par Bergamo - 26/05/2012 - 02:51 - Signaler un abus Offre et demande

    Ah l'offre et la demande ! Comme pour le marché du travail ou en période de fort chomage, on peut proposer des salaires indécents. Heureusement en France, en ayant appelé à la responsabilité des employeurs, on ne trouve pas ces salaires indécents. Les lois Robien, Scellier et autre Borloo ont crée des zones ou l'offre est largement supérieur à la demande avec les conséquences que je vous laisse deviner sur le prix des loyers de ces zones. Alors appelons en à la responsabilité des chasseurs de réduction fiscale et de rendement pour éviter l'existence de ces loyers indécents.

  • Par a.l.l. - 26/05/2012 - 07:43 - Signaler un abus Besoins

    Il ne manque pas de logements ! il manque des logements pour une population impécunieuse et insolvable, pour les raison déjà décrites.

  • Par Lepongiste - 26/05/2012 - 09:08 - Signaler un abus Elle a du faire son stage de fin d'études à Cuba !!

    En cela elle se rapproche de Mélenchon qui est un grand fan de Castro et de la politique menée par le leader maximo....

  • Par Violette_ - 26/05/2012 - 10:24 - Signaler un abus Principes économiques incitatifs

    Bon alors la solution libérale - jamais essayée - : - diminuer les taxes sur les revenus locatifs (pour inciter à louer) - supprimer les frais de notaire (pour augmenter les transactions) - augmenter fortement les taxes sur les plus-values immobilières - augmenter la taxe foncière (lutter contre les logements vides) et: - vendre tout le parc de logement social (et alléger la dette de l'état) - le remplacer par des subventions aux loyers privés (et la garantie qui va avec) finalement: - taxer les entreprises dans les grandes villes (détaxer en banlieue) - augmentation progressive du coût des transports banlieues lointaines et poursuite des investissements transports en commun (+ péage urbain) - taxe d'habitation directement proportionnelle à la surface divisée par le nombre de parts fiscales (faciliter le logement en ville; éliminer le casse-tête de la révision des bases locatives)

  • Par Rhytton - 26/05/2012 - 10:24 - Signaler un abus Pourquoi s'agglutiner dans des agglomerations toutes etriquees?

    Pour une ville de 600 000 hab comme Vancouver, les loyers sont en moyenne bien plus eleves. Pour une ville de taille comparable a Paris, Toronto est aussi plus chere. Pas de quoi se plaindre sauf quand on ne voit Midi qu'a sa porte!!! Et puis en province, je suis sur qu'on trouve des apparts a 250 euros par mois alors si vous etes cheap, il vous reste la campagne pour essuyer vos larmes... http://vancouver.craigslist.ca/apa/ http://toronto.craigslist.ca/apa/

  • Par castrofidel - 26/05/2012 - 12:57 - Signaler un abus @vangog "gens plus modestes de reconquérir les petites villes"

    Et les tarés tu les mets où ?

  • Par castrofidel - 26/05/2012 - 13:06 - Signaler un abus Vous les prendrez dans la figure …

    Les dix propositions du Haut Conseil de la famille : Imposer 25%, voire 30% de logements sociaux aux villes ; Fixer les loyers HLM en fonction des revenus des locataires ; Encourager la mobilité dans le parc social ; Encadrer les loyers du parc privé ; Garantir les propriétaires contre les risques d’impayés ; Augmenter les aides au logement ; Imposer des provisions pour travaux aux bailleurs ; Taxer à 100% la plus-value sur la vente de terrains non bâtis ; Alourdir la taxe sur les logements vides ; Réserver le Prêt à taux zéro aux ménages les plus modestes. Bisous, et une gorgée pour @bobocleaner, sans glaçon …

  • Par bobocleaner - 26/05/2012 - 13:39 - Signaler un abus Alors qui va les prendre dans la gueule 1

    en admettant que ce programme soit appliqué Les dix propositions du Haut Conseil de la famille : I mposer 25%, voire 30% de logements sociaux aux villes ; Pourquoi pas 50 ou 32, 5 , etc Surtout que la définition n'est jamais la bonne pour le tenant d'une économie administrée ainsi il faut des barres , pas des petit immeubles, si on loge des étudiants comme c'est des futurs bourgeois ca compte pas, qui paiera le foncier ? quand il n'y a pas de foncier y aura t il preemption sur les biens existants en vente ? c'est comme l'ineffalbe loi DALO : émettre un chiffre tiré aux dés et penser qu'on fait une poiitique Si jamais la coercition augmente les habitants des villes ciblées auront tout loisir de s'en rappeler eT il est cocasse de voir les chantres de la démocratie de proximité s'en prendre aux libertés communales. Fixer les loyers HLM en fonction des revenus des locataires ; La on va rigoler grave , car soit ca mettra en péril l'équilibre économique des bailleurs ou bien c'est le coeur de l'électorat PS qui va payer les surloyers Si c'est censé s'appliquer au parc privé une incitation de plus à ne pas être bailleur

  • Par bobocleaner - 26/05/2012 - 13:43 - Signaler un abus Alors qui va les prendre dans la gueule 2

    Encourager la mobilité dans le parc social ; ca veut dire quoi concrétement ? dégager le prof qui vient de sauter un indice dans sa grille ou virer la grand-mére qui vient de devenir veuve de chez elle ? Encadrer les loyers du parc privé ; Mais ils le sont. Ecrire ca c'est ne rien écrire une proposition serait de fixer un plafond au métre carré para rapport à un prix du metre carre . Mais sur quelles bases ? et ensuite l'expérience économique montre ou méne ce genre de mesures. Garantir les propriétaires contre les risques d’impayés ; Tout propriétaire est déja LIBRE de souscrire une assurance Ce qui se cache derriére ce "garantir" c'est créér une redevance pour éponger les conséquences de rapports contractuels et de la jurisprudence trop protectrice des locataires. Augmenter les aides au logement ; Ca c'est du vent La je peux écrire "Proposition no 5 doubler les revenus des locataires" augmenter les aides EXISTANTES ? ca revient à ce que soit le contribuable ou le cotisant qpaye. Imposer des provisions pour travaux aux bailleurs ; Bailleurs personne physique aussi ? sur quelle base de calcul ? Les propriétaires sont ils si mauvais pour l'entretien ?

  • Par bobocleaner - 26/05/2012 - 13:45 - Signaler un abus Alors qui va les prendre dans la gueule 3

    si il s'agit des office HLM ca montre surtout le mode de fonctionnement de ces structures. Taxer à 100% la plus-value sur la vente de terrains non bâtis ; Plus value calculée depuis quand ? si l'on mets le point suivant en regard confisquer serait plus simple et puis le droit cosntitutionnel à ce stade je suppose que pfuit Alourdir la taxe sur les logements vides ; Les logements vides ne le sont pas plus souvent par spéculation mais soit suite a ds situations juridiques complexes ( et on s'asseoit sur le droit ? ) ou parceque le propriétaire en a marre des emmerds. Réserver le Prêt à taux zéro aux ménages les plus modestes. ca pas de probléme les couillonades aidées moins il y en a mieux ca vaut. Voyez vous si ce beau programme était appliqué vous verriez la plus belle crise du logement en France depuis toujours , oui il y aurait des gagnants ceux qui seront logés à coup d'aide dans des logements confisqués, préempté ou à loyer bloqués . Mais ce sont les jeunes actifs et les méanges de 2 à 4 SMIC qui en paieraient les conséquences quelque part qu'ils appliquent ca : électoralement ca sera tout bénéfice

  • Par vangog - 26/05/2012 - 13:47 - Signaler un abus @castrofidel si vous voulez parler des "faibles d'esprit",

    je ne les mets nul part, car une démocratie libre ne possède heureusement ni camps ni hôpitaux psychiatriques pour les"accueillir" eux et les "anti-sociaux"...Par contre, dans la ville moyenne ou j'habite,nous accueillons tout le monde quel qu'il soit; la pollution y est rare, le travail fréquent pour qui supporte les petites entreprises et les loyers peu élevés relativement aux grandes villes! Il reste de nombreux logements disponibles pour ceux qui désirent fuir les mégalopoles saturées, pour peu qu'ils en aient le goût...

  • Par l'enclume - 26/05/2012 - 17:56 - Signaler un abus Contrôle des loyers

    Par castrofidel - 26/05/2012 - 12:57 @vangog "gens plus modestes de reconquérir les petites villes" Et les tarés tu les mets où ? A Cuba bien entendu, cela coule de source.

  • Par castrofidel - 26/05/2012 - 18:24 - Signaler un abus @l'enclume Grave erreur cher ami

    @ vangog avait déjà répondu de lui-même et avec brio! "dans la ville moyenne ou j'habite ..."

  • Par Pixys - 26/05/2012 - 18:49 - Signaler un abus @ Violette_

    C'est du libéralisme version UMP : vous ne savez manifestement pas ce qu'est le libéralisme... Une vrai solution libérale serait : - supprimer les aides au logements qui sont en partie responsables de l'augmentation des loyers - assouplir les PLU (arrêter les barres, l'aménagement optimal est l'immeuble de type Hausmanien (pas de parking)) , en retirer la responsabilité aux maires pour augmenter l'offre - supprimer toutes les niches fiscales (scellier et autes) : ça distord le marché - faciliter l'accès à la justice pour les propriétaires et les locataires afin qu'ils y règlent leurs différends de façon efficace D'un point de vue libéral, la crise du logement est le symptôme d'une adéquation entre l'offre et la demande (pas nécessairement en terme de quantité) et à une trop grande rigidité de l'offre

  • Par GOGO - 26/05/2012 - 19:50 - Signaler un abus quel rapport entre écologie et loyers ?

    ben voyons un poste de ministre ! Mais vous esquintez pas elle devrait rater la marche de la députation ! (selon un sondage )

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€