Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

C'est quoi un bon prof ? De l'enthousiasme communicatif et beaucoup de persévérance...

Un bon prof, c'est beaucoup de persévérance. Il n'y arrive pas toujours, mais ne pas y croire serait renoncer à sa mission avant même d'avoir essayé. Deuxième épisode de notre série.

L'instit'

Publié le - Mis à jour le 9 Septembre 2012

A (re)lire aussi sur ce sujet : Rentrée scolaire : Qu'est-ce qu'un bon prof ?

L’immense majorité des publications sur l’école sont d’un pessimisme radical, et présentent l’école et les enseignants dans leurs travers et leurs côtés les plus noirs, voire parfois les plus malsains et les plus sordides. Il s’agit d’être réaliste : la situation dans les établissements scolaires est souvent très difficile, parfois catastrophique, jusqu’à être dans certains cas dramatique. Pour autant, dans ce contexte quelque peu maussade, il existe de nombreux professeurs inoubliables, qui marquent à jamais leurs élèves. Ils sont pourtant confrontés aux mêmes problèmes, aux mêmes élèves, à la même école, à la même société.

Si quelqu’un vous demande d’évoquer le souvenir d’un bon prof que vous avez eu dans votre propre scolarité, il y a de fortes chances pour qu’un nom, un visage ou une situation vous reviennent très rapidement en mémoire. Par contre, répondre de façon plus globale à la question « Qu’est-ce qu’un bon prof ? » est bien plus complexe, car chacun a un avis sur la question, et identifie ce que peut être un bon prof à la lumière de ce qu’il a lui-même vécu dans sa propre scolarité.

Dans le cadre de l’ouvrage, les personnes interrogées ont donné tellement de caractéristiques différentes du bon prof qu’il semble impossible d’en dresser un portrait-robot. Certaines personnes appréciaient l’autorité d’un prof, alors que d’autres trouvaient qu’il les oppressait. Un élève mettait en avant l’humour toujours fin d’un enseignant, alors que son camarade affirmait qu’un prof n’était pas là pour faire rire les élèves. Parmi cette diversité de réactions et de ressentis forcément subjectifs, un fil rouge est progressivement apparu. La relation qui se noue entre élèves et professeurs est souvent une relation qui associe deux aspects complémentaires : une relation humaine et une relation basée sur les savoirs. Boris Cyrulnik, interviewé dans le cadre de l’ouvrage, affirme que les profs « ne peuvent devenir instructeurs que si auparavant, par ailleurs ou en même temps, il y a eu une relation avec l’élève. Un prof qui déclenche des émotions relationnelles chez l’enfant le motive et peut à ce moment-là transmettre des connaissances ».

Les souvenirs de bons professeurs sont souvent associés à leur exigence du point de vue du travail, de l’attitude, de l’apprentissage. En étant exigeants envers leurs élèves, même ceux qui étaient en difficulté, ces professeurs les ont marqués en leur permettant finalement de réaliser ce dont ils ne se sentaient peut-être pas capables au départ. Axel Kahn se souvient de l’un de ses professeurs de Sciences Naturelles « ayant cette exigence de l’élitisme républicain amenant à la promotion de l’effort chez ses élèves ». La passion de l’enseignant pour sa discipline et sa passion de transmettre participent pleinement à ce processus. Par son engagement, sa motivation, les élèves peuvent se laisser happer, se laisser emmener sur les chemins de l’apprentissage. Il ne s’agit pas ici uniquement de la personnalité enjouée de l’enseignant ou d’une quelconque représentation théâtrale, mais bien de l’enthousiasme et de l’engouement qui accompagnent la transmission des savoirs, tellement communicatifs qu’ils incitent l’élève à s’engager dans les apprentissages, parfois sans même sans apercevoir. C’est alors que le fameux « déjà ! » de fin de leçon peut facilement retentir dans la bouche des élèves !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bobocleaner - 04/09/2012 - 11:09 - Signaler un abus un critére

    il n'est pas devenu prof pour devenir fonctionnaire et avoir trois mois de congés ..... allez il doit bien y en avoir 1 sr 10 qui aime enseigner et un sur 10 dans une matiére non fantaisiste ca en fait 1 sur 100 , donc beaucoup , aprés il faut que vos enfants aient de la chance

  • Par Boriss77 - 04/09/2012 - 11:47 - Signaler un abus Pas si simple

    L'auteur de cet article, Nicolas Mascret est Maître de Conférences à l’IUFM Aix-Marseille et Membre du Collectif d’Etude Disciplinaire pour la Rénovation de l’EPS. Donc il est dans le sud ( cool ) et ça matière de prédilection est le sport( cool ). Il serait bon de prendre un peu plus de recul par rapport au métier d'enseignant. Il est plus facile d'être un bon prof de dessin dans un lycée privé du pays basque que prof de math dans une ZEP à ST Denis. Le bon prof ne maîtrise pas forcément son secteur sur le bout des doigts ( prof d'informatique, avec un tiers de mon savoir faire qui disparaît chaque année, je sais de quoi je parle ), mais il saura inspirer du respect et de la confiance à travers son attitude et son écoute. Le bon prof doit être en forme tout le temps et déployer des trésors d'imagination pour garder l'attention de ses élèves. Autant dire que le bon prof n'existe pas ; pas plus ... que le bon élève, dont on oublie de parler, c'est quand même dommage !

  • Par elrousa - 04/09/2012 - 21:23 - Signaler un abus Un bon prof c'est d'abord

    Un bon prof c'est d'abord quelqu'un qui ne cache pas sa personnalité derrière son petit doigt.... Un bon prof c'est quelqu'un qui cherche à inculquer à ses élèves son savoir, un point c'est tout Un bon prof c'est quelqu'un qui est exemplaire dans sa tenue, sa façon d'être, Un bon prof c'est quelqu'un qui prépare ses élèves à la vraie vie

  • Par GBCKT - 04/09/2012 - 21:24 - Signaler un abus Fichtre!

    Cela fait très très longtemps que j'ai quitté les bancs de l'enseignement . J'ai eu quelques profs incapables de faire cours, des profs que je comprenais mal, des profs avec lesquels je réussissais très bien. C'est après des études supérieures assez bien réussie que j'ai découvert que la compositions française et la dissertation pouvaient être l'objet d'une méthodologie depuis la compréhension de la question jusqu'à sa rédaction. J'ai donc rencontré une série continue de profs de lettres, de philo voire d'histoire et de géographie parfois sympathiques voire à la conversation intéressante mais incompétents. Ces exercices soutenant l'apprentissage de la réflexion et du jugement objectifs affichés de l'enseignement.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Mascret

Nicolas Mascret est Maître de Conférences à l’IUFM Aix-Marseille et Membre du CEDREPS (Collectif d’Etude Disciplinaire pour la Rénovation de l’EPS).

Il est l'auteur de N'oublions pas les bons profs (Anne Carriere, 2012)

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€