Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats : après le syndrome de Stockholm, le syndrome de Paris

Le syndrome de Stockholm … un grand classique de la psychologie collective : des otages partageant la vie de leurs geôliers développent une forme de sympathie pour leurs discours.

Terrorisme

Publié le
Attentats : après le syndrome de Stockholm, le syndrome de Paris

Avec la récurrence des attentats en France, nous avons droit à une sorte de version décalée de cet étrange phénomène qui pointe dans la presse de gauche. On n’est pas encore dans l’empathie mais on se croit malin en déjouant les arrière-pensées prêtées aux criminels. Il ne faut pas sur-réagir et combattre avec trop de force leurs auteurs et leurs instigateurs car ce serait tomber dans leur piège. Tel est le discours. Macron le ressasse ad nauseam.

L’angle mort logique et moral de cette pétition de principe est évident : si les assassins récidivent et récidivent encore, quand pourrons-nous faire autrement que de répliquer avec la férocité nécessaire ?

Puisqu’il s’agit de morale chrétienne mal interprétée, posons le problème autrement.

Si l’on te frappe sur la joue droite, tends la joue gauche, certes. Il ne s’agit en effet que d’atteinte à ton amour-propre. Mais si l’on te tue ou si l’on abat tes proches, alors la loi du talion retrouve son sens. Elle est la seule à pouvoir interrompre le cycle de la violence car la haine mortelle est incarnée dans celui qui a tué et qui recommencera s’il le peut. Jésus rappelait le talion pour ajouter « et » moi je te dis s’agissant des atteintes à l’orgueil. Il n’ajoutait pas « mais » moi je te dis quand il s’agit de mettre le criminel hors d’état de recommencer à tuer.

Le message de ces attentats est clair : une lutte à mort est engagée. Nous ne parviendrons à en éradiquer les causes qu’en relevant le gant. Nos ennemis sont prêts à perdre la vie. Ils sont animés d’une pulsion auto destructrice dont on ne peut les délivrer qu’en les supprimant. Cette conclusion simple n’est pas sommaire, elle est la traduction lucide d’un combat qui ne connaît que deux issues : la défaite ou la victoire.

Ce n’est pas Daech qui nous frappe. C’est l’islam intégriste, le fascisme coranique, le vrai néo-nazisme, instillés au plus profond de notre société et auxquels adhèrent en conscience des dizaines de milliers d’individus, fichés ou non fichés. Dans le meilleur des cas pour eux, ils doivent être expulsés au plus vite, peu importe le passeport qui les déclare d’une nationalité qu’ils méprisent.

Daech n’est qu’un précipité, un condensé de ce qui nous attend si nous ne réagissons pas et acceptons de finir d’ici quelques décennies comme les minorités religieuses d’Orient. Les Français ont oublié ce qu’était un ennemi mortel. L’actualité va se charger de le leur rappeler jusqu’à ce qu’ils comprennent.

Ces mots sont difficiles à écrire. Mais il faut bien que quelqu’un fasse le sale boulot intellectuel.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 21/04/2017 - 14:16 - Signaler un abus La gauche à la recherche d'un

    La gauche à la recherche d'un électorat.........Celui des musulmans représente aujourd'hui près de 50% chez les moins de 18 ans.... On comprend mieux le "pas d'amalgame"...

  • Par Djib - 21/04/2017 - 15:42 - Signaler un abus Daech n'est qu'un faux nez.

    Le problème n'est pas en Syrie mais en France, dans les territoires perdus de la république, gangrenés depuis cinquante ans par une immigration incontrôlée qui a engendré le communautarisme, la délinquance et pour finir le terrorisme. Si demain Daech disparait ces populations qui rejettent majoritairement l'intégration, prônent majoritairement la charria et défendent majoritairement une place inférieure pour les femmes dans la société, trouveront d'autres prétextes et d'autres enseignes pour exprimer leur haine de la France. Et les pitoyables contorsions des médias pour mettre cette évidence sous le tapis sont de plus en plus visibles, comme cette contradiction encore relevée ce jour qui consiste dans un premier temps à bien souligner, avec une satisfaction à peine dissimulée, que le terroriste est "français", pour ensuite tenter d'expliquer son acte par les "bombardements infligés aux siens". Il faudrait savoir: il est "français" ou "syrien" ou se définissant que par sa religion, auquel cas il n'est pas français, mais membre de "l'oumma".

  • Par tapio - 21/04/2017 - 16:10 - Signaler un abus Si encore ces terroristes se contentaient ...

    ... de s'attaquer aux français et à la France - ce pays sans culture et coupable de crimes contre l'humanité ; fin de citation - ce ne serait pas trop grave. Mais FAIRE LE JEU DU FRONT NATIONAL, ça c'est indigne et intolérable ! signé bernard edwy macron

  • Par vangog - 21/04/2017 - 16:12 - Signaler un abus @tapio votre intervention est minable!

    "Se contenter de s'attaquer aux Français" vous suffirait, dites-vous...minable, va!

  • Par ISABLEUE - 21/04/2017 - 16:14 - Signaler un abus Vangog ?????

    vous ne savez pas lire ?????

  • Par langue de pivert - 21/04/2017 - 16:30 - Signaler un abus Voter n'est pas un jeu et engage votre responsabilité...

    Les Français qui n'ont pas encore compris finiront par comprendre ! Il faut laisser du temps aux cons ! Ce n'est qu'une question d'attentats et de victimes ! Laissons les muzz s'entre-tuer entre eux en terre d'islam ! Au gaz, au couteau, au canon, à la kalach, au mortier, au napalm, aux cailloux, à la corde à ce qu'ils veulent : pas d'intervention, pas d'interposition, pas de parti-pris ! ILS SONT CHEZ EUX ! Juste observer pour pas que"ça" déborde chez nous ! Simple, moral, efficace, économique et même jubilatoire (moi en tout cas je me régale :- ) Concomitamment extirper la merde musulmane de notre sol par tous les moyens qu'autorise la guerre ! Pas de mosquée, pas d'islam, pas de muzz, pas de problème de muzz ! Sans faire de tri, sans faire de détail, sans faire dans la dentelle ! ON EST CHEZ NOUS ! Ça nous donne tous les droits ! Personnellement je me réjouis d'imaginer que la moitié des victimes (statistiquement) des attentats et leurs proches aient voté pour Hollande et ses gouvernements de nazes ! Et si ils veulent 5 ans de plus avec Macron-le-dauphin qu'ils ne se gênent pas : j'irai cracher sur leur tombe ! Si je suis encore vivant ! ☺

  • Par Geolion - 21/04/2017 - 17:41 - Signaler un abus Intervention honteuse de B. Cazeneuve !

    J'estime que l'intervention dans la campagne de B .Cazeneuve pour fustiger M. Le Pen et F. Fillon est un scandale. J'estime qu'Il tente d'influencer honteusement le vote des citoyens en se servant de l'attentat d'hier ! S'il voulait participer aux débats entre candidats, il fallait qu'il se porte candidat à la candidature à la Présidence de la République. Et en parlant de haine et de division, j'estime aussi que c'est lui qui agite ces épouvantails ! Or, concernant cet attentat, je pense qu'il a une responsabilité : celle d'avoir entériné la liberté de cet assassin sorti de prison bien avant la date et compte tenu de son passé de violence ! Par ailleurs, en rappelant la diminution des effectifs de police 10 ans en arrière, il donne dans le ridicule et les coups bas, car, à cette époque le terrorisme n'était pas ce qu'il est aujourd'hui et ces restrictions d'effectifs concernant aussi d'autres catégories de fonctionnaires, ont largement contribué à amortir, dans notre pays et financièrement, le choc de la crise de 2007, choc bien plus violents dans les autres pays européens. Donc, B. Cazeneuve doit cesser de tenter de perturber cette élection déjà perdue par le PS !

  • Par toupoilu - 21/04/2017 - 17:56 - Signaler un abus Merci pour cet article Monsieur Federbusch.

    .

  • Par tubixray - 21/04/2017 - 18:04 - Signaler un abus pas de langue de bois

    Un article on ne peut plus clair accompagné d'une photo édifiante prise à Paris .... Cette distinction entre Daech et ces "français" qui haïssent nos valeurs est à garder l'esprit.

  • Par Deudeuche - 21/04/2017 - 19:46 - Signaler un abus Macron nous serine

    Pas d'amalgame entre les tueurs et l'Islam. En fait si et même complètement. Le candidat de "soumission" de Houellebeque c'est lui!

  • Par joseph jean - 21/04/2017 - 21:34 - Signaler un abus les valeurs

    un jour ils seront jugé pour cela et il le savent , les mouches changent d'anes , compagnons !!!

  • Par JG - 21/04/2017 - 23:04 - Signaler un abus Votez Macron

    Et vous aurez quelques islamistes comme compagnons de jeu...à grands coups de Kalachnikov....

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 22/04/2017 - 00:06 - Signaler un abus @dedeuche...

    Macron...Fillon ou Marine, un simple répit de cinq ans. En 2022 avec l'aide du PS, ou en 2027 sans l'aide de personne, le parti des démocrates musulmans sera le premier parti de France........ Tout simplement gràce à une natalité près de 5 fois supérieure à celle des Français de souche. Alors les petites querelles de chapelle n'ont plus lieu d'être, et la tendance ne peut plus s'inverser....Il est trop tard, il restera.....la valise ou le cercueil !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€