Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Montebourg : Démondialisation,
demandez le mode d'emploi !

A la veille de la publication du programme du Parti socialiste, Arnaud Montebourg développe pour Atlantico son concept de "démondialisation" qu'il définit comme 'un processus politique visant à reterritorialiser l'économie en rapprochant les lieux de consommation et de production". Pour le candidat aux primaires socialistes, la mondialisation et son cortège de dégâts sur la société française n'est pas une fatalité : d'autres choix sont possibles

Programme du Parti socialiste

Publié le - Mis à jour le 5 Avril 2011
Montebourg : Démondialisation, 
demandez le mode d'emploi !

"La mondialisation nous est présentée comme un fait alors qu'il s'agit de choix que les gouvernements ont faits à l'insu des populations".

La France a pris, dans la crise, conscience de ce qu'est la mondialisation, cette inacceptable mise en concurrence des systèmes productifs, des protections sociales, des niveaux de salaires, et l'obligation de renoncement aux choix politiques libres des peuples. Elle nous est présentée comme un fait alors qu'il s'agit de choix que les gouvernements ont faits à l'insu des populations.  

Plutôt qu'évoquer la peur - assez partagée dans les pays européens - face au processus de globalisation, on devrait plutôt mesurer les dégâts concrets que les Français ont pu subir de ces choix contraires à nos intérêts : désindustrialisation, délocalisations, pression à la baisse sur les salaires, distribution délirante de dividendes pendant que ceux qui n'ont que que leur travail pour vivre, se serrent la ceinture de plus en plus durement.

A bien des égards, l'explosion des inégalités dans notre pays, lequel exprime une persistante et historique préférence pour l'égalité, résume l'expérience concrète et difficile pour notre Nation de la mondialisation.

Mettre de la politique dans l'économie

Ainsi, le remplacement du capitalisme industriel par un capitalisme patrimonial de prédation a durablement modifié les équilibres internes de la société française. Ses profits récents - 35 milliards de dividendes distribués pour les entreprises du CAC 40 en 2010 – démontrent que l’actionnariat va beaucoup mieux que le salariat.

En France en effet,  le phénomène de « déclassement » a durement frappé les familles. Bien souvent les parents ont vu leurs revenus stagner ou baisser. Ceux qui ont consenti d'énormes sacrifices pour les études de leurs enfants les voient peiner à trouver un emploi stable. Entre 2003 et 2005, c'est à dire avant la crise, une moitié de Français ont vu leur niveau de vie baisser. 76% des Français sont désormais convaincus que leurs enfants vivront moins bien qu'eux. Les inégalités ont explosé et la désindustrialisation a miné à la fois notre appareil productif et le moral du pays. Il est urgent de mettre de la politique dans l'économie, avant que celle-ci n'achève de nous dissoudre ou de nous détruire comme peuple ayant choisi de vivre selon ses lois propres et non selon celles imposées par d'autres.

Le développement d'un libre-échange sans aucune limite a précipité les Français – et l'Europe en général – dans une concurrence sans fin. 60% des exportations chinoises sont le fait des seules entreprises européennes ou nord-américaines qui assemblent dans « l'Empire du Milieu » des biens qu'elles réexportent ensuite vers nos pays. Le déficit commercial vis-à-vis de la Chine a explosé depuis l'entrée de la Chine dans l'OMC en 2001. La question du protectionnisme européen comme outil de reconstruction de notre économie, doit être assumée et posée nettement.

A ces réalités financières et commerciales qui nous affaiblissent, correspond une autre réalité. Des pays comme l'Inde ou la Chine ont des stratégies de développement de leur recherche, de leur enseignement supérieur. Louis Gallois a par exemple expliqué que l'industrie aéronautique était obligée d'aller chercher en Inde les 3000 ingénieurs dont elle manque annuellement en Europe. Dans le même temps, nous avons envoyé un très grand nombre de nos ingénieurs, en théorie chargés de l'innovation industrielle, dans les salles de marché où ils ont développé les modèles mathématiques qui ont provoqué les krachs boursiers que nous avons connus. L'Occident, l'Europe, la France acceptent mal de perdre leur hégémonie passée dans les domaines du savoir. Cela implique de développer un nouveau projet collectif à notre pays, notamment dans le domaine de la recherche, de l'industrie et de l'innovation. J’appelle à l’alliance des producteurs, qu’ils soient entrepreneurs, salariés, chercheurs, contre les rentiers et actionnaires dont les profits sont aussi indécents qu’inutiles.

Réorienter l'Union européenne

L'Europe, en théorie chargée de défendre les Européens dans la mondialisation, est apparue, hélas, comme une machine plus obsédée par l'augmentation aveugle de sa propre mise en concurrence, pour ne pas dire son autodestruction, plutôt que sa construction extérieure. Hubert Védrine a raison de souligner que « l'Europe ne doit plus se mettre les peuples européens à dos, mais rassembler leur énergie politique et économique et leurs espérances ».

Il faut donc réorienter l'Union européenne, notamment en politisant – enfin ! - le droit européen de la concurrence et en discutant avec l'Allemagne d'une stratégie industrielle commune, coeur d'une stratégie commune de l'Europe dans la mondialisation.

Enfin, admettons que les « réformes structurelles » promues par les néolibéraux n'ont pas rendu nos pays compétitifs. Ces « ajustements » ont, en outre, créé une défiance endémique dans le tissu social, dont nous mesurons les conséquences par les taux d'abstention et le vote extrémiste. Ce double sentiment d'incapacité du politique à affronter les problèmes et le dédain pour la parole du citoyen a créé une ambiance délétère dans notre pays. Je ne me résigne pas à cet affaiblissement.

Les grands principes de la "démondialisation"

Je propose un autre chemin au pays pour relever la France et renouer avec sa tradition productive :  la démondialisation. C'est un processus politique visant à reterritorialiser l'économie en rapprochant les lieux de consommation et de production.

L'impératif de lutte contre le changement climatique y trouvera son compte, en surtaxant les transports mondiaux de marchandises, pour rendre plus compétitifs les produits fabriqués en Europe plutôt qu'à 20 000 kilomètres. C'est un processus économique visant à tirer à nouveau les salaires à la hausse, au nord comme au sud, à l'est comme à l'ouest pour favoriser le dynamisme des marchés intérieurs, plutôt que les économies de dumping qui surproduisent sans distribuer les salaires correspondants, tout en détruisant sans retenue les ressources naturelles.

Utiliser les critères de l'Organisation internationale du Travail pour infliger des taxes extérieures sur les produits industriels contenant du dumping social, et des taxes carbones extérieures sur les produits contenant du dumping environnemental nous permettra de renouer avec la puissance du politique pour discipliner à nouveau l'économie.

Je propose de créer une agence française sanitaire, sociale et environnementale chargée de calculer le coût écologique et social des produits fabriqués hors d'Europe, qui servira de base à l'engagement de la responsabilité sociale et écologique des entreprises. Ce sont là quelques-unes de mes propositions pour rendre confiance aux Français dans leur représentation politique.

La « démondialisation », c'est l'assurance d'un développement harmonieux et juste des sociétés humaines, qu'elles se situent au Nord ou au Sud, en Occident ou en Orient, c’est aussi, pour paraphraser Habermas, la meilleure façon de redonner « du pouvoir d’achat au bulletin de vote ».

 

NDLR : les intertitres et le gras ont été rajoutés par Atlantico.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bacal - 04/04/2011 - 13:35 - Signaler un abus Vision à sens unique

    Tout cela est beau et angélique. Avez vous envisagé et mesuré les mesures de "rétorsion" que ne manqueraient pas de prendre les pays concernés par vos mesures protectionnistes. Et au passage que faites vous de l'internationale socialiste des travailleurs de tous les pays ? Encore un socialiste qui raisonne comme une bascule.

  • Par le Gône - 04/04/2011 - 14:41 - Signaler un abus Bravo Arnaud...

    tes seul au Monde pépère..ta une monaie d'enfer..une industrie au top niveau..des avantages sociaux uniques au Monde..une Adminstration que le reste de n'univers nous envie...et toi tu va nopus changer tout ca!!!..je dis Wouhaouuuuuuuuuuu trop fort!!

  • Par ecor1 - 04/04/2011 - 14:59 - Signaler un abus Démondialisation ou relocalisation?

    Il n'y a nul besoin de "démondialiser", mais juste celui de recréer des emplois qui ont été supprimés par la désindustrialisation.

  • Par slavkov - 04/04/2011 - 15:08 - Signaler un abus ras-le-bol

    ... "le cerveau", je me demande comment la france pourra s'en passer ? ...

  • Par Pierre242 - 04/04/2011 - 15:22 - Signaler un abus évidemment, Montebourge passe

    évidemment, Montebourge passe sous silence les 45 % de prélèvements obligatoires qui plombent tout espoir de véritable relance économique, tout comme il évite de parler de l'Allemagne qui s'en sort beaucoup mieux grâce à son modèle social qui pénalise moins les entreprises et qui parvient à exporter sans politique protectionniste.

  • Par Didier Lejeune - 04/04/2011 - 17:01 - Signaler un abus En réalité, voilà ce qui va se passer

    Les produits incriminés arriveront chez nous via un transit par un autre pays d'Europe, échappant ainsi à votre taxe. Le surcoût sera passé au consommateur français, qui devra en plus payer les fonctionnaires de votre agence française machin. En parallèle, les entreprises iront dans un autre pays d'Europe pour échapper à cette nouvelle paperasse coûteuse, emportant des emplois avec elles.

  • Par dufoli - 04/04/2011 - 17:13 - Signaler un abus nostalgie....

    C'est vraiment la pensé idiote nostalgique. Plutôt que d'essayer d'inverser ce qui se passe à l'échelle planétaire. Il faut miser sur nos atouts (enseignement par exemple) et donner l'envie d'entreprendre en baissant les charges. Apple, yahoo, google crée de l'emploi mais en embrassant la mondialisation plutôt qu'en la combattant...

  • Par Moonray - 04/04/2011 - 17:58 - Signaler un abus Augmentation générale des prix

    Taxation des importations, augmentation des salaires, cette idée ne peut qu'augmenter les prix de manière drastique. Que cela soit "le prix à payer" pour la démondialisation, pourquoi pas, mais il faut le dire clairement Mr Montebourg

  • Par Lazare - 04/04/2011 - 18:47 - Signaler un abus au secours

    Mr Montebourg serait il parent avec Igor et Grichka Bogdanoff ??

  • Par NOVY12 - 05/04/2011 - 07:28 - Signaler un abus Montebourg écrit comme un livre....

    mais résonne comme une couverture !!!

  • Par ddlinotte - 05/04/2011 - 09:57 - Signaler un abus Utopie, quand tu nous tient...

    Cela ressemble à l'une des propositions du projet du PS : réinvestir dans les PME en augmentant les charges des entreprises. L'idée serait plutôt de voir comment réduire ces 45% en moyenne de charges pour éviter que les entreprises partent à l'étranger. L'off shore est de plus en plus développé par les sociétés. Arrêtez de vous voiler la face, ouvrez les yeux!!

  • Par AMMON - 05/04/2011 - 10:17 - Signaler un abus Montebourg : Démondialisation, demandez le mode d'emploi !

    Voilà un article qui demande des éclaircissements, mais les commentaires ne sont pas mieux, qu'attendons-nous ,que notre monde politique face redémarrer le pays? alors toutes les idées sont à étudier. Droite comme gauche n'ont de solutions que dans le verbe, alors discutons sans arrières pensées.

  • Par FIGAROCB - 05/04/2011 - 10:23 - Signaler un abus SACRE MONTEBOURG !

    Il se prend pour François Mittérand ! Il veut nous refaire le coup de mai 1981 ! Très peu pour nous, on a vu le résultat et la marche arrière toute opérée en son temps. C'est un utopiste dangereux, qui ne connaît rien à l'économie, qui ne fait que flatter les égos des petites gens en tapant sur les investisseurs et tous ceux qui peuvent produire OUI les actionnaires sont utiles n'e lui déplaise !

  • Par TROTTA Olivier - 05/04/2011 - 11:22 - Signaler un abus Mr Montebourg réhabilite "le bons sens près de chez nous" !

    Salut les amis, si vous voulez en apprendre plus et de manière plus approfondie cf www.co2mprendre.fr vous verrez très clairement que décarbonisation de nos systèmes = nouvelle éco2nomie = déglobalisation = démondialisation = réindustrialisation = le cercle vertueux qui améliore le système dans son entier ! Bien cordialement Olivier TROTTA , l'inventeur de la co2mmunication et de l'éco2nomie.

  • Par chateleine - 05/04/2011 - 11:26 - Signaler un abus montebourg

    qu,en pense leur ami et sauveur DSK ?????????

  • Par Shaoling - 07/04/2011 - 10:12 - Signaler un abus Grosse rigolade a 9 600 km de la bonne patrie !

    Ah les vocations loupées... avec sa gueule d'ange son sourire carnassier et sa verve de tribun il aurait pu avoir une belle carrière sur scène et jouer les grands auteurs! Quand il veut se targuer d'économie on tombe dans guignol ! Si au moins il faisait rire les enfants !!! Bref vue d'un pays et d'entreprises qui "fondent" le monde de demain j'en mourrais de rire si cela ne concernait pas mon pay

  • Par Shaoling - 07/04/2011 - 10:12 - Signaler un abus Grosse rigolade a 9 600 km de la bonne patrie !

    Ah les vocations loupées... avec sa gueule d'ange son sourire carnassier et sa verve de tribun il aurait pu avoir une belle carrière sur scène et jouer les grands auteurs! Quand il veut se targuer d'économie on tombe dans guignol ! Si au moins il faisait rire les enfants !!! Bref vue d'un pays et d'entreprises qui "fondent" le monde de demain j'en mourrais de rire si cela ne concernait pas mon pay

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€