Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

68% des Français désormais favorables au mariage pour tous et 53% à l'adoption par les couples homosexuels

Lundi 17 novembre marquera les deux ans de la première grande mobilisation organisée par la Manif pour tous contre le projet de loi de mariage pour Tous. Aujourd'hui, une majorité de Français s'est ralliée à la réforme, mais la question de l'adoption continue de diviser.

Sondage Ifop pour Atlantico

Publié le - Mis à jour le 21 Novembre 2014
Info Atlantico
68% des Français désormais favorables au mariage pour tous et 53% à l'adoption par les couples homosexuels

68% des Français désormais favorables au mariage pour tous  Crédit Reuters

 

Atlantico : Quels enseignements peut-on tirer de ce sondage, alors que 68 % des Français sont favorables au mariage homosexuel et que 53 % d'entre eux sont favorables à l'adoption ?

Jérôme Fourquet : Les deux dispositions sont majoritairement soutenues par les Français mais on a toujours un écart entre le droit au mariage simple et le droit à l'adoption qui cristallisait les critiques. Ce décalage perdure mais ces deux mesures sont majoritairement soutenues par les Français avec une forte prime pour le mariage des couples homosexuels. Nous serons lundi deux ans jour pour jour après la première grande mobilisation organisée par la Manif pour tous le 17 novembre  2012. Or on constate que jamais on avait vu autant de Français favorables au mariage pour tous et qu'on est quasiment au plus haut concernant l'adoption.

Deux ans après cette première manifestation, une majorité de Français se rallient donc à cette mesure.

On avait déjà vu ce mouvement d'opinion au moment du PACS qui avait lui aussi fait couler beaucoup d'encre. Une fois que le texte était voté, les Français qui étaient alors opposés avaient adopté une sorte de réflexe légitimiste et s'étaient progressivement ralliés. Ce fut la même mécanique lors du mariage pour tous avec d'abord des tensions extrêmes et une forte mobilisation. Quand on regarde de près la courbe on voit qu'elle nous montre un fléchissement concernant le mariage et surtout l'adoption lors du pic de la mobilisation fin 2012 et début 2013. L'adoption redevient alors minoritaire chez les Français. Quand le sujet revient au cœur de l'actualité l'électorat un peu mou et hésitant rebascule en effet dans l'opposition mais une fois que c'est voté et que la bataille est finie cet électorat flottant se rallie à la majorité et à la légalité. Ce sont en effet des gens qui se posent des questions.

C'est la même mécanique qu'au moment du PACS. On a donc eu un avant et après sur la question du mariage comme sur le PACS. Le débat a ouvert une fenêtre de tir à un moment donné lorsque beaucoup d'arguments ont été échangés sur une période brève. Il y a eu un débat et l'opinion s'est fait son avis. Elle est chauffée à blanc alors que ce sujet n'intéresse qu'un segment très réduit en temps normal. Pour autant l'opposition à l'adoption pour les couples homosexuels est encore forte car 53 % des Français sont favorables à l'adoption. On passe seulement de 46 % à 53 % en deux ans.

Lors d'une interview aux Inrocks cette semaine, Alain Juppé avait surpris en se déclarant favorable à l'adoption par un couple du même sexe. Le maire de Bordeaux a-t-il perçu une évolution sociétale sur cette question ?

Cette évolution de fonds et d'opinion de la société française a une actualité très récente avec la déclaration d'Alain Juppé. Le sondage a été fait avant la prise de position du maire de Bordeaux. Soit Alain Juppé avait anticipé le mouvement et senti auprès ce mouvement de l'électorat de droite, soit il est à mon avis l'un des exemples de ces personnes a priori contre à la base et qui se dit que maintenant que la loi est passée et que le débat a eu lieu, on ne revient pas en arrière et on ne va pas remettre ça sur le tapis, il faut passer à autre chose.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Franck-Alexandre Michel - 15/11/2014 - 14:40 - Signaler un abus @ mado83@free.fr

    Bienvenue dans le 21eme siècle mado !

  • Par MEPHISTO - 15/11/2014 - 15:46 - Signaler un abus Sondage fumeux

    Réalisé par qui ? et pour qui ! satisfaire les intellectuels et les partisans de la " gauche caviar " la majorité socialiste qui cherche à conserver ou capter le vote en plus grand nombre parmi les homosexuels/ lesbiennes . cette frange de population , encore marginalisée aujourd 'hui ( qui pour la plupart d 'entre eux n ' exigeait en rien , pour eux , un nouveau contrat social équivalent dans les foyers légaux existants ) a été imposé à la communauté nationale , tout comme la suppression de la peine de mort en 1981 . quant à l 'adoption d 'enfants et la PMA par les couples unisexes , elle continue de cristalliser les passions dans les chaumières . tout comme encore cette réforme du mariage pour tous , qui dénature la famille parce que l 'on est tous issu d 'un géniteur ( père biologique) et d 'une génitrice ( mère biologique )

  • Par D'AMATO - 15/11/2014 - 16:35 - Signaler un abus L'Ecologie, les nutritionnistes...

    conseillent le retour au BIO, c'est à dire à la nature et aux fonctions naturelles. On ne voit pas pourquoi ce serait different pour le ...reste. par ailleurs on connait la valeur des sondages....

  • Par Deudeuche - 15/11/2014 - 17:59 - Signaler un abus Le mariage homo est un vecteur de panique morale

    Ce que les post modernes de droite ou de gauche ne comprennent pas. Cela dépasse le simple cadre d'un projet sociétal. Le camp du mariage homo de Washington à Paris devient le camp de la décadence, et les ennemis d'hier Russie Chine, ou d'autre pays comme la Corée du sud devienne les gardiens des valeurs anciennes de ce qui faisait le corpus moral de l'ancien Occident. En clair ce phénomène de panique morale fait que le vieil Ouest est devenu une Sodome et Gomorrhe libre et démocratique avec arme nucléaires. Pour les tenants de la panique morale cette liberté sociétale post moderne n'a plus aucune valeur lorsque que l'on est devenu Sodome et Gomorrhe. De la à dire vive Poutine ou vive la Chine qui devient lentement chrétienne, il n'y a qu'un pas.

  • Par assougoudrel - 15/11/2014 - 18:05 - Signaler un abus Ce midi, aux infos sur TF1,

    on n'a pas arrêté de nous bassiner avec ça. Certainement pour nous y habituer progressivement, afin que ce suppositoire pimenté passe mieux . A l'heure où le français est rafalé par les impôts et taxes de toutes sortes, la veilles des fêtes, je crois qu'il a autres soucis à résoudre et n'a pas la tête à ça.

  • Par Orchidee31 - 15/11/2014 - 18:57 - Signaler un abus Sondages manipulateurs

    Je n'y crois pas une seconde - ces sondages sortent dans le but de manipuler les esprits et pour faire plaisir aux bobo gaucho intello, j'en passe et des meilleures - ils n'ont aucune valeur - ne vous laissez pas pieger !!

  • Par Haddock36 - 15/11/2014 - 20:28 - Signaler un abus Insondable

    Le cerveau des français est comme la batterie de l'engin envoyé sur la comète, il ne fonctionne qu'une heure et demie par jour et est en voie d'extinction.

  • Par Veyrat - 15/11/2014 - 20:35 - Signaler un abus La part des choses

    S'opposer à la loi Taubira, c'était pour beaucoup de Français s'opposer à Hollande pour qui ils n'avaient pas voté, comme presque 50% des électeurs de 2012. Maintenant que Hollande navigue dans les 10% à 20% d'opinion favorable, ils font la part des choses.

  • Par vangog - 16/11/2014 - 00:01 - Signaler un abus Lorsque le FN aura rendu son pouvoir au peuple de France...

    sera rédigée une éthique des Instituts de sondage assurant le respect de leur indépendance vis à vis des partis politiques et de toutes les minorités de Pression. Idem pour les Médias, les associations, les syndicats... La France redécouvrira la Liberté de penser par elle-même...un délice!

  • Par Le gorille - 16/11/2014 - 05:55 - Signaler un abus Le marteau-pilon en marche

    Non ! Votre sondage obtient de bons résultats car il procède du matraquage. On en a marre. Cessons d'en parler, et les esprits vont revenir à des idées saines. Ils se demanderont par quelle tourmente on pu faire une telle horreur. Vite, en 2017, abrogation de la loi Taubira, puis durcissement de la loi sur le mariage, c'est-à-dire mettre les points sur les "i" là où le flou a laissé des brèches... Et il y en a plusieurs, dont la définition de l'homme et de la femme...

  • Par Gilly - 16/11/2014 - 08:04 - Signaler un abus Sondage aussi bidon

    Que ceux qui concernent Juppé. Le matraquage continue.

  • Par Anguerrand - 16/11/2014 - 09:31 - Signaler un abus Ce sont les sondages qui gouvernent maintenant?

    Seul un référendum avec une campagne préalable pourrait donner une réponse objective. Je ne suis pas sur qu'après cette campagne, si on expliquait que la suite quasi automatique de ce mariage est la GPA ou PMA , c'est à dire imposer à un enfant de vivre entre 2 hommes l'ayant acheté ou entre 2 mères, sans connaître leur père, la réponse serait aussi évidente. Je voudrais que l'on demande aux enfants eux mêmes s'ils seraient heureux de vivre dans ces conditions, ou s'ils préféreraient avoir un père et une mère. Il s'agit des droits de l'enfant et non du désir égoïste d'adultes qui veulent le beurre et l'argent du beurre, si je peut dire, le bonheur et l'équilibre de l'enfant me semble prédominant.

  • Par cloette - 16/11/2014 - 10:33 - Signaler un abus La manip pour tous

    A remplacé la mani f pour tous .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€