Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

40 ans pour devenir millionnaire en moyenne : comment devient-on riche en France en partant de rien

The Economist a calculé en combien de temps un foyer moyen arrivait au palier symbolique d'un million de dollars en fonction des revenus et des différents pays.

Crésus

Publié le

En combien d'années une personne peut-elle espérer devenir riche dans son pays ? C’est la question que s’est posé The Economist, qui a calculé combien un foyer moyen gagne par an dans vingt pays différents, et ainsi en combien de temps chacun arrivait au palier symbolique d'1 million de dollars. Les Etats-Unis fabriquent le plus rapidement des millionnaires –en 20 années environ–, et en plus grand nombre –5 millions de ménages, soit 4% de la population.

La France est à la septième place avec une quarantaine d’années.

Cliquez pour agrandir

Combien-de-temps-faut-il-pour-gagner-un-million-de-dollars.jpg

 

En première lecture, il semble bien que nous vivions une époque où les riches n’ont pas la cote. Et pourtant ... Nous sommes toujours plus nombreux à jouer au Loto toutes les semaines ... dans l’espoir de gagner le gros lot … celui qui nous rendra riche. Pourquoi ? Parce que derrière l’idée de la richesse, il y la liberté, le choix, une vie "plus" (plus intense, plus agréable, plus épanouissante ...)

Et il y a l’espoir. L’espoir de sortir des difficultés, de la crise, d’une vie qu’on n’a pas forcément choisie. C’est pourquoi l’envie de devenir riche n’est pas prête de s’éteindre.

Mais comment faire pour le devenir ? Ce privilège serait-il réserver à quelques happy fews, gagnants du loto ou déjà riches ? Peut-on espérer devenir riche en France en partant de rien – ou presque ?

Je pourrais vous parler des placements qui rapportent - ou de ceux qui rapportent moins ; des mérites comparés de l’immobilier et de la bourse ; du non choix entre le livret A et l’assurance vie ... vous parler placements, diversification de votre portefeuille et protection de votre patrimoine.

J’ai choisi de vous parler "richesse". Ce n’est pas tout à fait la même chose ! Apport ou pas, vous ne deviendrez riche qu’à quatre conditions. Quatre conditions simples à comprendre et difficiles à mettre en œuvre, tellement elles vont à l’encontre de notre "éducation financière".
Que je vous livre ici.

Condition n° 1 : pour devenir riche, il faut ... s’intéresser à son argent

Une évidence me direz-vous ... ? ...Pas si sûr ! Les personnes qui considèrent l’argent autrement que comme une résultante de leur activité professionnelle, qui regardent leur situation financière comme un domaine à part entière de leur vie, sont rares.

Or si votre richesse (absolue ou relative) peut effectivement provenir de votre activité professionnelle, elle peut tout aussi bien découler d’un loisir ou d’une passion (la cuisine, la photo, internet ...), de votre carnet d’adresses (en étant rémunéré en tant qu’intermédiaire) ou de l’intérêt que vous porterez aux investissements financiers ou à l’immobilier.

Pour les nombreuses options financières à votre disposition, il vous faudra d’abord apprendre à dissocier le travail et l’argent ; apprendre à vous intéresser à vos finances et leur consacrer du temps et de l’attention. Impossible de devenir riche si "l’argent ne vous intéresse pas" !

Condition n° 2 : affirmer son envie

Au fond, tout le monde a envie d’être riche. Par héritage, par mariage ou en jouant au loto. Sans rien faire et surtout sans le dire ! Parce que vouloir gagner de l’argent et "devenir riche" est mal vu (depuis quand "riche" est-il devenu un gros mot ?) et forcément hasardeux (pas de succès garanti), nombreux sont ceux qui se contenteront d’en rêver et danseront en permanence un grand écart entre le discours ambiant (haro sur les riches !) et leur désir secret.
Le premier pas pour devenir riche : arrêter d’en vouloir aux riches ; arrêter de prétendre ne pas vouloir plus d’argent ; accepter des ambitions pour lesquelles l’argent sera le carburant ; accepter l’envie d’avoir ou de faire plus … et commencer à agir dans ce sens.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lennart - 14/02/2013 - 07:00 - Signaler un abus Il faudrait bien connaitre

    le patrimoine d'un jeune entrant en politique et voir comment celui ci à évolué après 50 ans en politique après pour certains des carrières très très longues finissant au sénat.

  • Par kettle - 14/02/2013 - 12:45 - Signaler un abus En France ont devient riche

    Soit par un bon mariage, soit en faisant de la politique.

  • Par golvan - 14/02/2013 - 14:17 - Signaler un abus Depuis quand faudrait-il

    Depuis quand faudrait-il aimer les riches ? Est-ce que les riches étaient aimés par le passé ? Je ne crois pas que les riches aient particulièrement été aimés par le passé, en tout cas pas plus que maintenant, ils étaient probablement enviés, tout comme maintenant. La différence, à mes yeux, est plutôt à chercher du côté des riches eux-mêmes. ce sont eux qui voudraient être aimés, ou même adulés pour certains d'entre eux. Ils semblent avoir du mal à comprendre que l'estime des autres n'est pas forcément liés à leur richesse et ont du mal à accepter que le confort lié à cette richesse soit le seul profit à en tirer. Est-ce qu'on admire plus l'homme le plus riche de France ou celui qui a choisi d'être l'un des plus pauvres, en l'occurrence l'Abbé Pierre ? La réponse est dans la question, car chacun d'entre nous sait que le choix de la pauvreté est infiniment plus difficile que celui de la richesse. Alors que les riches se contentent de savourer leur argent sans être aimés me paraît être une récompense suffisante.

  • Par géodith - 14/02/2013 - 15:51 - Signaler un abus Ca c'était

    AVANT hollande... @ golvan http://www.enquete-debat.fr/archives/les-fondements-de-laversion-des-francais-pour-les-riches-pascal-bruckner-23414

  • Par golvan - 14/02/2013 - 18:41 - Signaler un abus @géodith

    Il reste un solution pour être aimé: distribuer leur richesse. Le problème c'est que même pauvre il n'est pas sûr qu'ils soient aimés. Parce qu'il y a également beaucoup de pauvres qui ne se sentent pas spécialement aimés. Mais en plus ils sont pauvres.

  • Par Salvatore Migondis - 14/02/2013 - 18:48 - Signaler un abus En français..

    Definitely not = Absolument pas..

  • Par JYP - 14/02/2013 - 19:43 - Signaler un abus La notion de riche est relative : de quoi on parle ?

    Pour un jeune qui a 25 euros d'argent de poche, ou un smicard chronique, quand il voit (autre article) que les entrepreneurs gagnent en moyenne 4 500 euros par mois... il va les traiter de sales riches... Alors que quand on gagne ça... et qu'on travaille 70 heures par semaine, sans protection, etc... ben on ne s'estime vraiment pas riche du tout. CETTE NOTION DE RICHE EST STUPIDE EN FAIT, encore un truc pour diviser les français, dont les médias raffolent.

  • Par Teo1492 - 14/02/2013 - 23:43 - Signaler un abus en jouant au Loto !

    A qui le tour ?

  • Par GUSTAVSON - 15/02/2013 - 12:26 - Signaler un abus Nouveau riche ? Le guide en chanson !

    UN petit manuel musical sur la vie d'un nouveau riche. Plusieurs règles indispensables à suivre pour vous faire accepter par votre nouveau milieu social : https://www.youtube.com/watch?v=vPg4AOjy8P4 (copiez collez l'adresse ou tapez gustavsongs sur Youtube )

  • Par 20dicte - 15/02/2013 - 12:53 - Signaler un abus Voilà une étude à bien des

    Voilà une étude à bien des points interessante. 1) la course aux millions ne figure pas au programme de l'éducation nationale 2) il y a sans millions et 100 millions 3) il n y a pas de riches pauvres mais des pauvres riches en France 4) En politique on est riche avec les millions des autres autrement dit si vous mal nés vous aurez des millions de problèmes Merci Madame de ce témoignage de foi républicaine

  • Par Anonymous - 16/02/2013 - 10:04 - Signaler un abus Putain, je suis riche!

    "C’est LA condition essentielle pour espérer devenir riche un jour : penser autrement ; voir ce que les autres ne voient pas (le palais sous le tas de pierres) et agir différemment (acheter quand les autres vendent ... épargner quand tout nous incite à consommer ... investir dans une formation plutôt que dans une nouvelle voiture)." Bon, j'aide des gamins en difficulté en leur disant que se sont des petits princes (le palais sous le tas de pierres), en cela j'agis différemment, je fais des études et je n'ai pas de voiture. En cela j'investie, en effet qui parie sur des gosses qui redoublent leur 6ème? Car "au fait, que signifie "investir" ? Voici ma définition : investir, c’est mobiliser une ressource sans garantie sur le résultat. En prenant le risque que cette "dépense" (d’énergie ou d’argent) puisse être perdue." Au final, je ne gagne pas de fric, mais de la confiance, j'ai confiance et on me fait confiance. Je suis riche de relations de confiance, et ça vaut plus que tout l'or du monde Mais ça va vous causer du soucis, comme j'épargne et ne consomme pratiquement rien, je fais partie d'une minorité qui si elle se développe détruira votre système capitaliste. C'est con, hein!

  • Par Paul Emiste - 16/02/2013 - 14:05 - Signaler un abus Simple

    En France, on commence par être représentant d´une association étudiante de gôche, puis le chemin est tout tracé et après une dizaine d´années on cumul les mandats et on devient millionnaire aux frais de l´ état. Bien sûr on va haïr les riches bourgeois capitaliste pour la galerie, et déjeuner à la "tour d´argent" avec eux en privé, des fois que nos bons socialos ne seraient pas réélu, il vaut mieux prévoir.

  • Par géodith - 16/02/2013 - 16:15 - Signaler un abus @ golvan

    moralité : autant être riche puisqu'on aime pas non plus les pauvres ! Au moins les riches payent des impots alors que les pauvres coutent de l'argent; je vous laisse expliquer cela à moudepartou.

  • Par lechapai - 17/02/2013 - 09:13 - Signaler un abus @géodith

    Un pauvre coûte de l'argent ? il crée la richesse, ça ne va pas être le millionnaire qui va construire votre maison, cultiver la terre ou une multitude d'exemples. Travailler l'argent c'est cool, mais s'il y a rien à coter c'est juste inutile

  • Par un - 17/02/2013 - 11:20 - Signaler un abus un

    on est toujours le riche de quelques uns comme on est toujours plus con que quelques uns.......

  • Par géodith - 17/02/2013 - 21:02 - Signaler un abus Lechapai

    ah ! le "pauvre" qui construit "ma" maision il la construit avec quoi ? la pelleteuse ou la toupie du "riche"... Pas de riche pas d'emploi pour les "pauvres". Cultiver la terre avec quoi ? le tracteur du riche ... oui les exemples sont multiples. Et les pauvres sont être encore plus pauvres parce que les riches ont fui la France.

  • Par dyonisos69 - 18/02/2013 - 11:12 - Signaler un abus @anonymous, En épargnant tu

    @anonymous, En épargnant tu fais tourner le capitalisme comme si tu consommés...

  • Par golvan - 18/02/2013 - 18:06 - Signaler un abus @ geodith

    Je ne crois pas qu'on parle des mêmes riches. Parce que le riche que j'ai en tête il ne cultive pas la terre et il ne possède pas de bétonneuse, qu'on peut d'ailleurs louer, même lorsqu'on est pauvre. Et puis en France, avec un patrimoine placé prudemment de 1million de dollars, parce ce que l'article parle de cette somme, on ne dégagera après impôts que 3% par an. Autrement dit un peu plus de 2000 euros mensuels. Là encore pas de quoi se pavaner et se qualifier de riche. Il faudrait donc reprendre le débat au début et remarquer que de nombreux politiques de droite ou de gauche, haut-fonctionnaires d'Etat, sont infiniment plus riches, puisqu'ils toucheront jusqu'à la fin de leur vie chaque année des sommes énormes qui équivalent à un patrimoine placé de plusieurs millions de dollars.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nathalie Cariou

Nathalie Cariou est consultante en intelligence financière. Elle accompagne les particuliers et les professionnels dans leur relation à l’argent et sur le chemin de leur indépendance, financière ou professionnelle. Elle est l’auteur de deux livres : Prenez la responsabilité de vos finances et Oser devenir riche, aux Editions Jouvence, et depuis 2009, elle dirige la société qu’elle a créée : les Clefs de la Réussite.
Conceptrice d’un programme en ligne pour apprendre la liberté financière
et organisatrice des Rendez-vous de l’indépendance financière , elle intervient régulièrement en conférences et dans les média en tant que coach financier. Vous pouvez retrouver ses tribunes sur l’argent et la liberté financière sur son site : www.clefsdelareussite.fr

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€