Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

17% des Français pensent que les attentats de Charlie Hebdo et de la porte de Vincennes relèveraient d’un complot: un thermomètre de l’état de la société

EXCLUSIF - Un sondage CSA pour Atlantico sur le rapport des Français aux théories du complot pour les attentats montre que 83% d'entre eux ne croient pas à la thèse du complot. Par ailleurs, 16% d'entre-eux ont une bonne image de Dieudonné, et 30% se positionnent contre les poursuites engagées après qu'il ait écrit "je suis Charlie Coulibaly", estimant que cela relève d'humour.

Sondage exclusif CSA-Atlantico

Publié le
Info Atlantico
17% des Français pensent que les attentats de Charlie Hebdo et de la porte de Vincennes relèveraient d’un complot: un thermomètre de l’état de la société

Pour 17% des Français, l'attentat qui a touché Charlie Hebdo serait un complot. Crédit Reuters

Vous trouverez sur la première page les résultats des deux sondages commentés par Yves-Marie Cann, directeur du pôle Opinion de l'institut CSA. En deuxième page, François-Bernard Huyghe analyse ces résultats avec le prisme du lien social. 

Attentats de Charlie Hebdo et complot

Cliquez sur les images pour les agrandir

Yves-Marie Cann : Plusieurs médias se sont fait l'écho ces derniers jours de l'apparition et de la multiplication sur internet de thèses complotistes suite aux attentats de 7 et 9 janvier en France. Ce type de phénomène n'est pas nouveau mais reste difficile à appréhender avec précision. Dans ce contexte, il peut être utile d'interroger un échantillon représentatif de Français et leur demander de se positionner sur ce sujet. Les résultats du sondage CSA pour Atlantico sont sans appel à ce sujet : 83% des personnes interrogées réfutent l’hypothèse du « complot", dont 58% "tout à fait", soit une intensité des réponses négatives rarement observée dans les enquêtes d’opinion.

A l’autre extrême, seuls 4% des répondants se disent convaincus qu’il s’agit d’un « complot », 13% penchent plutôt pour cette hypothèse sans être toute convaincus. Ces résultats doivent par ailleurs être mis en perspective avec d’autres expériences passées, lesquelles avaient révélé une opinion publique beaucoup plus perméable aux thèses complotistes. Il ressortait ainsi d'un sondage CSA pour BFMTV réalisé en mai 2011 montrait notamment que pour 57% des Français Dominique Strauss-Kahn avait été victime d’un complot à New-York. Et dans une enquête réalisée en 2008 par nos confrères de TNS, 28% des personnes interrogées exprimaient leur doute quant à la version officielle des événements imputant les attentats du 11 septembre 2001 à Al-Qaida et Ben Laden.

>> Lire également Allo Moscou, ici la Terre : mais pourquoi cet appétit russe pour les théories du complot et autres visions fantasmées des attentats de Charlie Hebdo ?

Dans le détail, si le rejet des thèses complotistes atteint ses plus hauts niveaux chez les plus de 50 ans (88%) et les cadres (90%), les réponses collectées auprès des jeunes et des ouvriers s’avèrent à la fois plus contrastées et moins fermes. A titre d’exemple, 8% des 18-24 ans et des ouvriers interrogés se disent convaincus qu’il s’agit d’un « complot », soit le double de la moyenne nationale. A l’inverse, 45% des 18-24 ans rejettent « tout à fait » l’hypothèse d’un complot, soit 21 points de moins que les plus de 65 ans (66%).

A l’échelle des familles politiques, c’est parmi les sympathisants du Front national que l’on retrouve la plus forte proportion de soutiens aux thèses complotistes avec 6% de convaincus (contre 2% à gauche et 3% à droite), auxquels il faut ajouter 21% penchant plutôt pour cette hypothèse (contre 7% à gauche et 11% à droite). 

Notons enfin que les disparités territoriales s’avèrent minimes, notamment entre l’Ile-de-France et les autres régions. Elles apparaissent toutefois un peu plus prononcées en fonction du type d’agglomération dans lequel résident les personnes interrogées. Dans les communes rurales, seuls 3% des répondants se disent convaincus qu’il s’agit d’un « complot », contre 7% en agglomération parisienne (Paris et départements limitrophes)

Les Français & Dieudonné

Yves-Marie Cann : Seuls 16% des Français déclarent avoir une bonne image de Dieudonné, 84% en ayant une image négative. L’intensité des opinions négatives à sont encontre s’avère particulière vive puisque 47% des personnes interrogées en ont « une très mauvaise image ». Ces résultats témoignent par ailleurs d’un très net durcissement de l’opinion publique puisque la proportion de bonnes opinions à l’égard de Dieudonné baisse de 9 points par rapport à un précédent sondage CSA réalisé en janvier 2014.

Ces représentations très majoritairement négatives se vérifient toutes catégories de population confondues, avec toutefois quelques variations notables. Si 95% des personnes âgées de plus de 65 ans ont une mauvaise image de Dieudonné, cette proportion s’abaisse à 69% parmi les 25-34 ans, lesquels sont les plus nombreux à apprécier l’humoriste controversé (31% de bonnes opinion contre 4% chez les plus de 65 ans). Dieudonné bénéficie aussi de jugements plus contrastés chez les ouvriers : 30% déclarent en avoir une image positive contre 13% des cadres, par exemple. Enfin s’il suscite des réponses majoritairement négatives toutes familles politiques confondues,  30% des sympathisants FN en ont une image positive, contre 7% des sympathisants de droite et 13% de ceux de gauche (10% au PS).

Dieudonné et la liberté d'expression

Yves-Marie Cann : Pour 69% des Français, Dieudonné est allé trop loin en écrivant sur les réseaux sociaux « Je suis Charlie Coulibaly ». Par conséquent, ils considèrent qu’il est justifié que des poursuites judiciaires soient engagées contre lui. A l’inverse trois personnes interrogées sur dix invoquent la liberté d’expression : pour elles, cette expression relève avant tout de l’humour.

En toute logique, les réponses à cette question s’avère très fortement corrélées à l’image qu’ont les personnes interrogées de Dieudonné. Ainsi, 75% des personnes en ayant une image positive invoquent l’humour et la liberté d’expression, lorsque 77% de ceux en ayant une image négative jugent qu’il est allé trop loin et qu’il est justifié que des poursuites judiciaires soient engagées.

Par ailleurs, si une majorité de personnes interrogées considèrent systématiquement que Dieudonné est allé trop loin quelle que soit la catégorie de population considérée, quelques écarts notables se font jour. On notera ainsi que 41% des 25-34 ans invoquent l’humour et la liberté d’expression, soit 11 points de plus que la moyenne nationale (34% chez les 18-24 ans et 24% chez les plus de 65 ans, par exemple).  De même, les hommes sont plus nombreux que les femmes à privilégier l’argument humoristique (35% contre 25%), ainsi que les ouvriers par comparaison avec les cadres (38% contre 24%). Notons enfin que si les sympathisants du Front national sont plus nombreux que la moyenne à avoir une bonne image de Dieudonné, ils rejettent ses écrits à un niveau équivalent voire légèrement supérieur à celui de l’ensemble des Français interrogés (70% contre 69%).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Fojema - 25/01/2015 - 09:49 - Signaler un abus Et ZEMMOUR avec sa "Liberté" d'expression...

    Vous en parlerez quand ?

  • Par tubixray - 25/01/2015 - 09:58 - Signaler un abus 90 % des médias

    Nous disent qu'il s'agit de terroristes anonymes qui ont attaqué le "droit de vivre ensemble" . Je suis Charlie est devenu un slogan de ralliement à la pensée unique de gauche; on en déduit une indécence totale de cette gauche "morale" à l'encontre des journalistes assassinés et par extension un oubli des autres victimes de cette barbarie. Avec les 17 % de comploteurs ça fait un paquet de français qui s'enfoncent dans un déni de la réalité ....sordide.

  • Par Fojema - 25/01/2015 - 10:03 - Signaler un abus En l'occurrence, je dirai...

    Que 17% des "français" (français ?) sont des veaux (je ne dis pas des porcs, parce que leur fréquentation est interdite par qui vous savez). En attendant, si ils les fréquentaient plus souvent, ils seraient peut-être plus "conviviaux" (pas les porcs)

  • Par Solognitude - 25/01/2015 - 10:43 - Signaler un abus Il manque un sondage:

    Parmi les Français qui approuvent les poursuites contre Dieudonné, quelle est la proportion de ceux qui ont réellement vu ou écouté ses sketches?

  • Par cloette - 25/01/2015 - 10:51 - Signaler un abus Ce sondage

    Ce sondage n'a pas grand sens s'il n'est pas spécifié ce qu'on entend par complot ! Complot ourdi par qui ? Les assassins étant morts on ne saura pas

  • Par langue de pivert - 25/01/2015 - 11:07 - Signaler un abus Complot de qui contre qui ?

    Un complot de la vermine islamiste contre l'occident ? Assurément ! Posez la question avec imprécision vous aurez une réponse imprécise et sans aucune signification !

  • Par Henrik Jah - 25/01/2015 - 12:10 - Signaler un abus Mouais

    Ce que dit le pivert est tout à fait juste. Ayant été enquêteur pour des instituts de sondage quand j'étais étudiant, je vous garantis que les gens quand on leur pose ce genre de questions un peu vague ils répondent vraiment au pif. "Bah,euh...si on considère que des islamistes ont comploté contre la République et bien euh oui je crois en la thèse du complot".

  • Par cloette - 25/01/2015 - 12:23 - Signaler un abus Définition

    La définition du complot est : action concertée pour accomplir un attentat par un ou plusieurs actes .

  • Par Celan1971 - 25/01/2015 - 12:30 - Signaler un abus Si Bedos avait sorti

    Si Bedos avait sorti "Charliecoulibaly" toute la gauche l'aurait trouvé impayable ; Sur la une de charlie hebdo , on aurait souri ...Alors , crier à la provocation raciste relève clairement du délit de sale gueule .

  • Par sandhom - 25/01/2015 - 14:54 - Signaler un abus Quel complot ?!! Par qui et

    Quel complot ?!! Par qui et pour qui ? Que l'on puisse s'interroger est normal sur une éventuelle manipulation d'un gvt ou autre ! Sondage donc sans intérêt. Quant à la liberté d'expression, qu'on nous parle de Zemmour, des veilleurs, de la manif pour tous, de l'interdiction de la manif de Riposte Laïque.. Il n'y a pas de liberté d'expression, il y a une permission d'expression gouvernemental de propagande et de politiquement correct. "L'idée que les médias nous aliènent et que l'idéologie dominante nous manipule par l'émotion et le conformisme pour s'assurer notre docilité, cette idée qui caractérisait plutôt il y a quelques décennies les élites intellectuelles de gauche "critiques"... : Ca a existé une gauche critique ? Fini, c'est elle qui nous aliène par tous ces médias.

  • Par Hugues001001 - 25/01/2015 - 15:39 - Signaler un abus Tiens tiens

    17% pensent que c'est un complot. 16% ont une bonne image de Dieudonné et il y a quelques mois on apprenait que 17% des Français avaient une opinion favorable de Daesh... De là à ce que ce petit monde soit constitué des mêmes personnes...

  • Par vangog - 25/01/2015 - 16:24 - Signaler un abus Et vous croyez encore aux sondages?

    Vous n'avez pas encore compris que c'est une niche à subventions supplémentaires, dans une France ou les seules valeurs qui progressent, sous régime gauchiste, sont les subventions et les allocations. Quand on voit cinq minutes comment sont réalisés les sondages, on s'aperçoit du gros bidon âge des réponses, grâce à des questions grossièrement orientées, et des sondeurs ( directeurs et salariés) fortement à gauche, donc fortement dépendants du système d'allocations qui y est attaché. Le but de l'histoire débile du complot? Détourner le bas peuple des vrais problèmes et prolonger artificiellement la popularité factice de nos dirigeants, qui ont su habilement voler la vedette à notre Police. Les dirigeants des dictatures socialistes ne faisaient pas différemment, en alimentant la thèse du complot occidental contre le socialisme.

  • Par cloette - 25/01/2015 - 16:49 - Signaler un abus Le fin mot de l'histoire

    c'est que personne n'a plus confiance ni dans les médias ni dans les politiques ni dans les sondages ni dans l'école ni dans les banques où ils vont placer leur petites économies ni dans la nourriture qu'ils achètent pour s'alimenter .......triste époque !

  • Par JonSnow - 25/01/2015 - 18:07 - Signaler un abus Un sondage qui ne va pas assez loin!

    Dommage. Vous n'avez pas osé décomposer ce sondage en fonction de la culture religieuse. Cela aurait pourtant pu être intéressant! Il y a encore des choses qu'on ne veut pas voir?

  • Par bjorn borg - 25/01/2015 - 18:24 - Signaler un abus Un complot?

    et contre qui, mimolette???C'est pour quand ce sordide complot???

  • Par vangog - 25/01/2015 - 21:06 - Signaler un abus Pediga, cela pourrait être le début d'un complot...populaire!

    Mais la manifestation Pediga a été interdite "préventivement" par notre Caudillo Vallsito... Il y en aura une autre, car Pediga est une réaction populaire qui se veut apolitique, afin de pousser un cri d'alarme contre l'islamisation de notre société européenne. C'est aussi la seule façon de torpiller la stratégie du grand remplacement par les ecolo-immigrationnistes et Trotsko-internationalistes qui nous gouvernent (et squattent tous les médias)!

  • Par jurgio - 25/01/2015 - 21:53 - Signaler un abus Le complot de la Gauche

    contre la pensée libre, la critique de la propagande, les croyances, la bataille pour la vérité, l'espoir envers des jours meilleurs que l'état de déliquescence socialiste.

  • Par breiz - 26/01/2015 - 00:17 - Signaler un abus Les attentats un complotou pas un complot ..

    Je ne pense pas effectivement que ces attentats soient part d'un complot .... mais dans un sens il serait tout a fait possible que cela soit un complot mais personne n'en a amene d epreuves jusqu'a maintenant . Pour quoi cela pourrait il etre un complot ... 1) Dans un passe pas si lointain que ca il me semble bien qu'un certain president aurait manque d'etre victime d'un complot qu'il aurait monte de lui meme et contre sa personne .... 2) vu la cote d'impopularite du bien mou presdent tout detournement d'attention aurait pu jouer en sa faveur et come par hazard effectivement sa cote de popularite est remontee , alors q'il n'est vraiment pour rien qu'en au fait que les "terroristes " aient abattupar sa propre personne ... le sucs est du a la police et rien qu'a la police alors qu'il en retire un benefice !!!!! Lui quide tout temps comme la goche a deteste la police l'armee et la gendarmerie .... Si unjour il est revele que le president ait ete derriere toute cette histoire .... disons que cela ne me surprendrait pas .... La fourberie , la deviance ,les menson la demagogie , . l'hypocrisie de nos politiciens est telle qu'ils sont prets a tout pour se faire mousser , elire reelire

  • Par Vincennes - 26/01/2015 - 10:31 - Signaler un abus Pourquoi AUCUNE émission spéciale sur cet attentat et les

    disfonctionnements NOMBREUX qui l'entourent ?? alors que durant que quinquennat de Sarko, le gros CALVI réunissait le banc et l'arrière banc des Journaleux pour disséquer ses paroles et le critiquer au moindre évènement !!! idem pour DELAHOUSSE qui, avant Mai 2012, réunissait , le dimanche après le JT, les mêmes Journaleux pour "taper" alors que depuis, il "sert de la soupe à la sauce Hollandaise" bien vaseuse pour endormir le chaland

  • Par Vincennes - 26/01/2015 - 10:42 - Signaler un abus Parmi les disfonctionnements la suppression de la voiture +

    policiers en faction devant Charly H .......remplacé par UN seul garde du corps tué dans l'attentat........alors que par ailleurs la Cour des comptes avait dénoncé l'utilisation du (SPHP) service qui regroupe 700 policiers utilisés pour des missions NON JUSTIFIEES dont qq bénéficiaires : BAYROU....ROYAL et enfants...DEVILLEPIN etc + maintenant les copines (ex et nouvelle + enfants) d'Hollande sans oublier, bien sur, tout les moyens déployés sur mieux surveiller SARKO et savoir ce qu'il fait....ce qu'il dit à chaque moment de sa journée.......... et pendant ce temps, il MANQUE 700 policiers pour protéger les citoyens......mais de cela, bien sur, IL NE FAUT PAS PARLER!!!!

  • Par bjorn borg - 26/01/2015 - 11:01 - Signaler un abus hors sujet!!!

    Christine Lagarde : le roi Abdallah, « un grand défenseur des femmes » On peut être pour ou contre nos liens avec ce pays, on peut débattre de l’intérêt ou de la responsabilité de l’Arabie saoudite dans le terrorisme, on peut dire qu’il faut la charia ou pas, on peut dire que l’on ne peut pas se passer de l’argent saoudien ou pas, mais expliquer que le roi Abdallah est un grand défenseur des femmes c’est véritablement drôle, hilarant même. Christine Lagarde, la patronne du FMI, ferait tout de même mieux de faire comme moi et de ne parler que d’économie !! Charles SANNAT

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves-Marie Cann

Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil.Twitter : @yvesmariecann

Voir la bio en entier

François-Bernard Huyghe

François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’IRIS.
 
Il enseigne notamment au Celsa Paris IV à l’IRIS Sup et anime le site http://huyghe.fr
 
Spécialiste des stratégies de l'information, il est l'auteur de nombreux ouvrages - dont La Soft-idéologie (Robert Laffont ), L'Ennemi à l'ère numérique (PUF), Comprendre le pouvoir stratégique des médias (Eyrolles), Maîtres du faire croire de la propagande à l'influence (Vuibert), Les terroristes disent toujours ce qu'ils vont faire (avc A. Bauer, PUF), Terrorismes, Violence et Propagande (Gallimard) 
 
Son dernier ouvrage : Désinformation Les armes du faux (Armand Colin 2016)

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€