Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le plus vieux morceau connu de la Terre date de plus de 4 milliards d'années

Dans une étude publiée dimanche par le magazine Nature Geoscience, une équipe de chercheurs a expliqué leur méthode pour dater ce petit cristal de zircon.

Age de raison

Publié le
Le plus vieux morceau connu de la Terre date de plus de 4 milliards d'années

C'est une avancée scientifique majeure. En tout cas, l'équipe de recherche menée par John Valley, un chercheur en sciences de la Terre de l'université du Wisconsin l'a expliqué ainsi dimanche dans le magazine Nature Geoscience. En effet, elle est parvenue à dater un petit cristal de zircon découvert près d'un élevage de moutons en Australie et deux fois plus épais qu'un cheveu. Et selon leurs recherches, il aurait 4,4 milliards d'années et serait donc le plus vieux morceau connu de la Terre. 

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont employé deux méthodes différentes de datation, qui concordent à montrer que le cristal s'est constitué relativement peu de temps après la formation de la planète, il y a 4,5 milliards d'années. Selon John Valley, ces observations renforcent la théorie de la "Terre primitive froide", selon laquelle la température de la planète s'est réduite suffisamment rapidement après sa formation pour que la date d'apparition des océans soit plus ancienne qu'envisagé auparavant. 

Pour lui, l'existence de ce type de roche il y a 4,4 milliards d'années laisse penser qu'une vie microbienne était possible 100 millions d'années plus tard. "Nous n'avons aucune preuve que la vie existait à l'époque", a-t-il indiqué.

"Nous n'avons aucune preuve qu'elle n'existait pas. Mais rien ne permet de penser que la vie ne pouvait pas exister sur la Terre il y a 4,3 milliards d'années.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LeditGaga - 24/02/2014 - 10:55 - Signaler un abus Bien vu

    Pas "zircon" que ça les chercheurs !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€