Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 28 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un gynécologue radié pour avoir stimulé le point G de ses patientes

Ce médecin américain a également avoué avoir eu des relations sexuelles avec l'une de ses patientes.

touché-coulé

Publié le
Un gynécologue radié pour avoir stimulé le point G de ses patientes

Un gynécologue américain a montré à ses patientes où se trouvait leur point G. Crédit Reuters

Aux Etats-Unis, le docteur Kurt Froehlich, dans l'Ohio, a été interdit d'exercer en raison d'un "comportement inapproprié" avec deux patientes. Le praticien les avait aidées à trouver leur point G, avant d'aller plus loin dans le contact sexuel, selon le Conseil médical de l'Etat de l'Ohio, qui lui a retiré sa license.

Selon un membre du Conseil médical qui a voté pour la révocation permanente du docteur Kurt Froehlich, il s'agit du "cas le plus indécent" qu'il a connu en 40 ans de carrière, rapporte The smoking gun.

Les deux patientes en question étaient salariées de l'hôpital Bethesda Nord de Cincinnati, où le gynécologue exerce la pluplart du temps.

Selon le docteur Kurt Froelich, en 2010, la première patiente lui a demandé où se situait son point G. En temps ordinaire, selon ses dires, il aurait simplement montré un schéma expliquant où se situe le fameux point G et donné des conseils pour le trouver. Mais la patiente aurait insisté pour qu'il lui montre concrètement où se trouve son point G, ce qu'il a fait, mais "sans la stimuler jusqu'à l'orgasme."

Lors d'une seconde consultation, la même patiente a renouvelé sa demande. Le gynécologue a reconnu qu'il l'avait alors "stimulée jusqu'à l'orgasme". Une semaine plus tard, il a eu une relation sexuelle à l'hôpital avec elle.

Même scénario pour la seconde patiente. A sa demande, Kurt Froehlich lui a montré où était son point G et l'a stimulée jusqu'à provoquer un orgasme, mais n'a pas eu de relation sexuelle avec elle. Selon le Conseil médical de l'Ohio, le gynécologue a regretté son comportement, qu'il a mis sur le compte du stress, occassionné par le décès de sa belle-mère, son diagnostic d'un cancer de la prostate, et le régime qu'il suivait à cette époque...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 11/02/2015 - 23:07 - Signaler un abus Radié?

    Comprends pas. Il les a aidées à trouver leur point G à leur demande. C'est mal d'aider son prochain?

  • Par bjorn borg - 12/02/2015 - 04:59 - Signaler un abus Ben voyons !

    Voilà encore la démonstration, s'il en était besoin, de la faiblesse des hommes face à leur sexe. Une femme refuse bien souvent de passer à la casserole sauf peut-être contre rémunérations sonnante et trébuchantes. N'Est-ce pas ici la reproduction de l'affaire DSK?? Heureusement, la dame de la Télé était là avec son poignon! C'est comme ça que ça se passe ma brave dame.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€