Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 25 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cyril Hanouna s'explique après avoir été accusé de "menaces" contre un chroniqueur de Canal+

Le présentateur de Touche pas à mon Poste accusé d’avoir proféré des menaces à l’encontre de l'humoriste et chroniqueur sportif Julien Cazarre, s’est justifié sur le site de Jean-Marc Morandini.

L'explication

Publié le
Cyril Hanouna s'explique après avoir été accusé de "menaces" contre un chroniqueur de Canal+

Cyril Hanouna s’explique. Le présentateur de Touche pas à mon Poste accusé d’avoir proféré des menaces à l’encontre de l'humoriste et chroniqueur sportif Julien Cazarre, s’est justifié sur le site de Jean-Marc Morandini. "C'est vrai que j'ai pris mon téléphone pour lui parler. Je lui ai dit ce que je pensais, car je défends toujours mes équipes et dans le cas présent Estelle Denis, Enora Malagré et Gilles Verdez ont été blessés par les propos qui ont été tenus dans la presse. Je lui ai simplement dit que je voulais qu'on se rencontre pour en parler les yeux dans les yeux. Mais cette histoire est close. On s'est reparlé depuis et tout va bien. En tout cas de mon côté je continuerai à dire directement et franchement ce que je pense aux gens sans passer par la presse.

Fin de l'histoire.'"

Selon le Canard enchaîné, Julien Cazarre aurait déposé plainte au commissariat du IXe arrondissement de Paris contre Cyril Hanouna et Enora Malagré le 8 février dernier, pour "menaces de violences physiques". Une nouvelle qui n’avait pas tardé à faire du bruit. Dans une interview, le chroniqueur avait en effet démonté l’émission de Cyril Hanouna ainsi que certains de ses chroniqueurs. "On m'a proposé 'Touche pas à mon Sport', le copier-coller de 'Touche pas à mon poste' sur D8. Cyril Hanouna m'a appelé, m'a dit qu'il aimait bien ce que je faisais, malheureusement, je ne peux pas en dire autant! C'est pas du tout ma came. Gilles Verdez c'est le dîner de cons et Enora Malagré c'est la vulgarité à l'extrême. Ça ne m'intéresse pas. J'ai besoin de bosser avec des gens que j'admire un peu."

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€