En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 4 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 31 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 20 heures 38 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 22 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 18 heures 40 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 19 heures 51 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 39 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 9 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
© Reuters
© Reuters
Micro-turbine

Quand votre téléphone portable sera alimenté grâce à des micro moulins à vent

Publié le 27 janvier 2014
De repos à la campagne, vous n'avez pas d'électricité pour recharger votre téléphone portable ? No panic, bientôt, des micro-moulins à vent fourniront assez d'énergie pour vous permettre de rallumer votre précieux bien.
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De repos à la campagne, vous n'avez pas d'électricité pour recharger votre téléphone portable ? No panic, bientôt, des micro-moulins à vent fourniront assez d'énergie pour vous permettre de rallumer votre précieux bien.

Atlantico :  Smitha Rao and J.-C. Chiao, chercheurs américains, ont fabriqué une turbine si minuscule que dix d'entre elles peuvent tenir sur un grain de riz. Ces micro-moulins à vent seraient une source décente d'énergie. Comment ce concept est-il réalisable ?

Gilles Berhault : Le 21e siècle est autant celui des bouleversements climatiques que celui des révolutions technologiques qui s’enchaînent. Il est celui de la rupture avec un modèle ancien fondé à la fois sur l’abondance d’une ressource notamment énergétique peu chère et la difficulté d’accès à l’information (et au savoir). Le paradigme a changé totalement. Le modèle est aujourd’hui celui de l’efficacité, de l’accès au partage et à la communication et surtout de la créativité. Et c’est bien ce qui interpelle avec ce projet de micro-moulins à vent, c’est qu’il représente un vrai pas de côté dans l’approche. Nous ne cherchons plus une énergie très « centralisée », avec la puissance de la multitude gérée en autonomie.  

Il n’y a pas encore d’éléments techniques  permettant de dire si ce concept pouvait fonctionner. A l’heure actuelle, on constate de nombreuses nouveautés techniques ; de plus en plus d’idées de ce genre prennent naissance. L’évolution est que ces communautés techniques, interconnectées, ne viennent plus du MIT (Massachusetts Institute of Technology, ndlr) ou d’un grand laboratoire de recherche. Mais dans le cas précis on manque de référentiel.

L'énergie générée par ces turbines de 1,8 millimètre de large est-elle suffisante pour recharger un téléphone portable ? Comment ça fonctionne, concrètement ?

Nous sommes à du micro, du précis… avec un premier pas vers les technologies embarquées dans le corps. Nous devons faire confiance à l’imagination. Et accepter que ce qui était de l’ordre de la science fiction d’un Philip K. Dick soit aujourd’hui de l’ordre du possible. C’est aussi cela s’inscrire dans une démarche de développement durable.

Vu l’évolution des technologies à l’heure actuelle, ça doit être possible de mettre en œuvre ces micro-moulins à vent. A partir du moment où c’est une éolienne, il y a un générateur. Avec le vent, l’aile tourne et produit de l’électricité. Pour le moment, on est dans une logique de très grandes éoliennes qui alimentent des villages entiers. Ici, on part dans l’excès inverse : on essaie de faire des éoliennes les plus micro possible. Ca pose plein de questions : comment adapter ces éoliennes aux autres sources d’énergie ? Comment en faire une énergie interopérable avec d’autres sources ? Il est évident que ces moulins à vent ne pourront pas seuls résoudre les problèmes. Mais ils pourront en résoudre une partie si est inventé un générateur qui a une productivité en terme d’énergie supérieure à ce qu’on sait faire aujourd’hui. 

Peut-on encore accroître davantage la puissance énergétique de ces micro-moulins à vent en conservant leur petite taille ?

Une autre dimension intéressante est celle de la petitesse… Tout l’imaginaire ancien était fondé sur le gigantisme… Ulysse affrontait les géants. Nous sommes face à tout le contraire. Bernard Werber a écrit un livre sur les microhumains. La technologie réduit les humains ce qui résolvent plein de problème suite à des catastrophes industrielles ou en médecine. Et bien évidemment un micro humain (dix fois plus petits) consomme dix fois moins la planète.

Il est évident qu’il est possible d’accroître davantage la puissance énergétique de ces micro-moulins à vent en conservant leur petite taille. La priorité reste, on l’a dit, de consommer moins d’énergie. Un téléphone qui dépense peu d’énergie se recharge plus rapidement. Ce n’est pas parce qu’on invente des nouvelles choses qu’il faut oublier l’obsession de consommer moins

Ce concept pourrait-il être étendu à d'autres produits rechargeables ? Pourrait-il être utilisé comme source d'énergie dans la vie courante ?

Il reste à développer la troisième dimension, celle de l’interopérabilité. Une innovation technologique doit et devra de plus en plus s’inscrire en complémentarité. À l’ère des nanotechnologies – pourra-t-on aller jusqu’à des éoliennes à un niveau macro ? – la question prioritaire est celle de l’interopérabilité. Si la faisabilité des micro-moulins à vent semble plus ou moins résolue, se pose la question de la batterie et des complémentarités énergétiques. L’avenir économique de l’énergie ne se fondera pas sur une solution, mais sur des complémentarités et sur la capacité à collaborer entre les entreprises, ceux qui gère les territoires et ceux qui les utilisent.

On pourra utiliser plein de sources d’énergie, les micro-moulins à vent ou en un peu plus grand. N’oublions jamais qu’il faut bien calculer le cout de fabrication énergétique de l’éolienne et être sur qu’il n’est pas supérieur à l’énergie qu’elle consommera dans sa vie. Avec toutes ces réserves, oui on verra toujours plus ce genre de moulins à vent.

On pourrait voir ces micro-moulins à vent compatibles plutôt sur du bâti. Les scientifiques sont partis du téléphone car c’est tendance et que ça concerne de nombreux utilisateurs. Mais la réelle question est l’énergie. On en a besoin partout, donc tout ce qui va dans le sens de récupérer de l’énergie renouvelable va dans le bon sens. On ne va pas mettre des micro-moulins à vent sur des arbres, il faut préserver ce qui reste de végétal. On peut imaginer sur une maison, un lampadaire public, etc. Les lampadaires publics commencent à être équipés avec du solaire alors pourquoi pas avec des micros-moulins à vent ?

Quand risque-t-on de voir ces turbines mises en vente ? Cette innovation peut-elle être pérenne ?

L’enthousiasme face à ces découvertes utiles à une humanité en développement devra se limiter ou bien au contraire se partager si les technologies trouvent tant de nouveaux modèles économiques qu’une vision responsable. Par exemple, il faudrait être sûr que ces éoliennes ne consomment pas trop de ressources et d’énergie à fabriquer, aient une durée de vie suffisante… 

On l’a dit, vu l’évolution des technologies à l’heure actuelle, ça doit être possible de mettre en œuvre ces micro-moulins à vent. La grande question est juste de savoir quand. L’énergie générée pourrait recharger les téléphones portables, mais ça dépend de la quantité désirée et de l’année dans laquelle on se trouve : on peut imaginer que dans quelques années, les besoins en consommation des téléphones portables et les capacités de stockage des batteries n’auront plus rien à voir avec ce que c’est aujourd’hui. Les questions énergétiques sont une question de temps : chaque jour amène de nouvelles découvertes, toutes dans le sens d’une capacité de production à moindre coût. La priorité absolue aujourd’hui est de diminuer la consommation. A côté de la priorité absolue, il y a des questions d’autonomie de l’énergie, particulièrement importantes quand on va dans des lieux où il est difficile de produire de l’énergie. Il faut se mettre dans le modèle où, pour des raisons de ressources et environnementales, il faudra se libérer de l’énergie fossile (d’ici trente à quarante ans). A ce moment là, le transport de l’électricité devra être autonome. Aujourd’hui il manque toutefois des données techniques sur ce projet de micro-moulins à vent.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 27/01/2014 - 17:13
alimenté grâce à des micro moulins à vent
Je téléphonerais avec une baguette de pain ?!