En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 7 min 6 sec
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 3 heures 57 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 5 heures 32 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 5 heures 53 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 6 heures 37 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 2 heures 10 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 6 heures 43 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 22 heures 21 min
© Reuters
© Reuters
Micro-turbine

Quand votre téléphone portable sera alimenté grâce à des micro moulins à vent

Publié le 27 janvier 2014
De repos à la campagne, vous n'avez pas d'électricité pour recharger votre téléphone portable ? No panic, bientôt, des micro-moulins à vent fourniront assez d'énergie pour vous permettre de rallumer votre précieux bien.
Gilles Berhault
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De repos à la campagne, vous n'avez pas d'électricité pour recharger votre téléphone portable ? No panic, bientôt, des micro-moulins à vent fourniront assez d'énergie pour vous permettre de rallumer votre précieux bien.

Atlantico :  Smitha Rao and J.-C. Chiao, chercheurs américains, ont fabriqué une turbine si minuscule que dix d'entre elles peuvent tenir sur un grain de riz. Ces micro-moulins à vent seraient une source décente d'énergie. Comment ce concept est-il réalisable ?

Gilles Berhault : Le 21e siècle est autant celui des bouleversements climatiques que celui des révolutions technologiques qui s’enchaînent. Il est celui de la rupture avec un modèle ancien fondé à la fois sur l’abondance d’une ressource notamment énergétique peu chère et la difficulté d’accès à l’information (et au savoir). Le paradigme a changé totalement. Le modèle est aujourd’hui celui de l’efficacité, de l’accès au partage et à la communication et surtout de la créativité. Et c’est bien ce qui interpelle avec ce projet de micro-moulins à vent, c’est qu’il représente un vrai pas de côté dans l’approche. Nous ne cherchons plus une énergie très « centralisée », avec la puissance de la multitude gérée en autonomie.  

Il n’y a pas encore d’éléments techniques  permettant de dire si ce concept pouvait fonctionner. A l’heure actuelle, on constate de nombreuses nouveautés techniques ; de plus en plus d’idées de ce genre prennent naissance. L’évolution est que ces communautés techniques, interconnectées, ne viennent plus du MIT (Massachusetts Institute of Technology, ndlr) ou d’un grand laboratoire de recherche. Mais dans le cas précis on manque de référentiel.

L'énergie générée par ces turbines de 1,8 millimètre de large est-elle suffisante pour recharger un téléphone portable ? Comment ça fonctionne, concrètement ?

Nous sommes à du micro, du précis… avec un premier pas vers les technologies embarquées dans le corps. Nous devons faire confiance à l’imagination. Et accepter que ce qui était de l’ordre de la science fiction d’un Philip K. Dick soit aujourd’hui de l’ordre du possible. C’est aussi cela s’inscrire dans une démarche de développement durable.

Vu l’évolution des technologies à l’heure actuelle, ça doit être possible de mettre en œuvre ces micro-moulins à vent. A partir du moment où c’est une éolienne, il y a un générateur. Avec le vent, l’aile tourne et produit de l’électricité. Pour le moment, on est dans une logique de très grandes éoliennes qui alimentent des villages entiers. Ici, on part dans l’excès inverse : on essaie de faire des éoliennes les plus micro possible. Ca pose plein de questions : comment adapter ces éoliennes aux autres sources d’énergie ? Comment en faire une énergie interopérable avec d’autres sources ? Il est évident que ces moulins à vent ne pourront pas seuls résoudre les problèmes. Mais ils pourront en résoudre une partie si est inventé un générateur qui a une productivité en terme d’énergie supérieure à ce qu’on sait faire aujourd’hui. 

Peut-on encore accroître davantage la puissance énergétique de ces micro-moulins à vent en conservant leur petite taille ?

Une autre dimension intéressante est celle de la petitesse… Tout l’imaginaire ancien était fondé sur le gigantisme… Ulysse affrontait les géants. Nous sommes face à tout le contraire. Bernard Werber a écrit un livre sur les microhumains. La technologie réduit les humains ce qui résolvent plein de problème suite à des catastrophes industrielles ou en médecine. Et bien évidemment un micro humain (dix fois plus petits) consomme dix fois moins la planète.

Il est évident qu’il est possible d’accroître davantage la puissance énergétique de ces micro-moulins à vent en conservant leur petite taille. La priorité reste, on l’a dit, de consommer moins d’énergie. Un téléphone qui dépense peu d’énergie se recharge plus rapidement. Ce n’est pas parce qu’on invente des nouvelles choses qu’il faut oublier l’obsession de consommer moins

Ce concept pourrait-il être étendu à d'autres produits rechargeables ? Pourrait-il être utilisé comme source d'énergie dans la vie courante ?

Il reste à développer la troisième dimension, celle de l’interopérabilité. Une innovation technologique doit et devra de plus en plus s’inscrire en complémentarité. À l’ère des nanotechnologies – pourra-t-on aller jusqu’à des éoliennes à un niveau macro ? – la question prioritaire est celle de l’interopérabilité. Si la faisabilité des micro-moulins à vent semble plus ou moins résolue, se pose la question de la batterie et des complémentarités énergétiques. L’avenir économique de l’énergie ne se fondera pas sur une solution, mais sur des complémentarités et sur la capacité à collaborer entre les entreprises, ceux qui gère les territoires et ceux qui les utilisent.

On pourra utiliser plein de sources d’énergie, les micro-moulins à vent ou en un peu plus grand. N’oublions jamais qu’il faut bien calculer le cout de fabrication énergétique de l’éolienne et être sur qu’il n’est pas supérieur à l’énergie qu’elle consommera dans sa vie. Avec toutes ces réserves, oui on verra toujours plus ce genre de moulins à vent.

On pourrait voir ces micro-moulins à vent compatibles plutôt sur du bâti. Les scientifiques sont partis du téléphone car c’est tendance et que ça concerne de nombreux utilisateurs. Mais la réelle question est l’énergie. On en a besoin partout, donc tout ce qui va dans le sens de récupérer de l’énergie renouvelable va dans le bon sens. On ne va pas mettre des micro-moulins à vent sur des arbres, il faut préserver ce qui reste de végétal. On peut imaginer sur une maison, un lampadaire public, etc. Les lampadaires publics commencent à être équipés avec du solaire alors pourquoi pas avec des micros-moulins à vent ?

Quand risque-t-on de voir ces turbines mises en vente ? Cette innovation peut-elle être pérenne ?

L’enthousiasme face à ces découvertes utiles à une humanité en développement devra se limiter ou bien au contraire se partager si les technologies trouvent tant de nouveaux modèles économiques qu’une vision responsable. Par exemple, il faudrait être sûr que ces éoliennes ne consomment pas trop de ressources et d’énergie à fabriquer, aient une durée de vie suffisante… 

On l’a dit, vu l’évolution des technologies à l’heure actuelle, ça doit être possible de mettre en œuvre ces micro-moulins à vent. La grande question est juste de savoir quand. L’énergie générée pourrait recharger les téléphones portables, mais ça dépend de la quantité désirée et de l’année dans laquelle on se trouve : on peut imaginer que dans quelques années, les besoins en consommation des téléphones portables et les capacités de stockage des batteries n’auront plus rien à voir avec ce que c’est aujourd’hui. Les questions énergétiques sont une question de temps : chaque jour amène de nouvelles découvertes, toutes dans le sens d’une capacité de production à moindre coût. La priorité absolue aujourd’hui est de diminuer la consommation. A côté de la priorité absolue, il y a des questions d’autonomie de l’énergie, particulièrement importantes quand on va dans des lieux où il est difficile de produire de l’énergie. Il faut se mettre dans le modèle où, pour des raisons de ressources et environnementales, il faudra se libérer de l’énergie fossile (d’ici trente à quarante ans). A ce moment là, le transport de l’électricité devra être autonome. Aujourd’hui il manque toutefois des données techniques sur ce projet de micro-moulins à vent.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 27/01/2014 - 17:13
alimenté grâce à des micro moulins à vent
Je téléphonerais avec une baguette de pain ?!