En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 2 heures 50 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 3 heures 27 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 5 heures 23 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 6 heures 41 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 8 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Consommation
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

il y a 11 heures 14 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 3 heures 4 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 4 heures 32 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 6 heures 2 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 9 heures 4 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 9 heures 33 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Guerre commerciale : Donald Trump argue du coronavirus pour relancer les hostilités avec Pékin

il y a 11 heures 25 min
© Jean-Pierre MULLER / AFP
© Jean-Pierre MULLER / AFP
Atlantico Green

Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas

Publié le 15 décembre 2019
Selon certains analystes, consommer bio ralentirait les effets néfastes du réchauffement climatique et le rejet de gaz à effet de serre. Une taxe sur la viande est également évoquée. Pourtant, de moins en moins de personnes en consomment.
Gil Rivière-Wekstein est rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement. Il est l'auteur du livre "Panique dans l’assiette, ils se nourrissent de nos peurs". 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gil Rivière-Wekstein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gil Rivière-Wekstein est rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement. Il est l'auteur du livre "Panique dans l’assiette, ils se nourrissent de nos peurs". 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon certains analystes, consommer bio ralentirait les effets néfastes du réchauffement climatique et le rejet de gaz à effet de serre. Une taxe sur la viande est également évoquée. Pourtant, de moins en moins de personnes en consomment.

Atlantico.fr : De nombreux analystes expliquent que consommer bio ralentirait les effets néfastes du réchauffement climatique et le rejet de gaz à effet de serre.. Certains veulent par exemple taxer la viande, or de moins en moins de personnes en consomment à l'heure actuelle. D'autres veulent privilégier l'agriculture biologique.  

Que pensez-vous de ces mesures ? Sont-elles viables ?

Gil Rivière-Wekstein : C’est tout le contraire ! Les études sérieuses montrent que l’intensification des méthodes agricoles a un impact bien meilleur sur le climat qu’une agriculture à faible rendement et extensive. Ce sont notamment les conclusions de l’étude « The Environmental costs and benefits of fhight-yiel farming  », publiée en septembre 2018 dans la revue Nature Sustainability par Rowan Eisner. Ce qui est parfaitement logique. 

C’est exactement le même phénomène qui est observé dans la production de l’énergie, contrairement à ce qu’affirment certaines ONG. Ainsi, la production électrique fournie par les centrales nucléaires a un bilan carbone bien meilleur que tous les autres modes de production, y compris les éoliennes ou les panneaux solaires, précisément en raison de la forte densité d’énergie produite par les centrales nucléaires. 

En agriculture, c’est la même chose : vous pensez bien qu’occuper deux fois plus d’espace pour produire la même quantité de céréales, avec de surcroît des passages de tracteur bien plus nombreux afin de procéder aux désherbages,a un impact bien plus fort sur les émissions de carbone que lorsqu’on adopte par exemple les techniques de sans labour. Et si on utilise des semences résistantes à un herbicide, c’est encore plus efficace contre les émissions de carbone, puisqu’on peut encore réduire le nombre de passages.

Dans l’élevage, c’est pareil : les grandes exploitations intensives ont un bien meilleur bilan carbone que les élevage extensifs. C’est tellement vrai que le député LRM Jean-Baptiste Moreau a défendu un amendement pour supprimer la référence à l’analyse du cycle de vie (AVC) dans l’élaboration de l’affichage environnemental des produits car, appliquée aux produits de l’élevage, « elle favorise les viandes issues d’élevages intensifs ». 

Certains veulent par exemple taxer la viande. Taper dans le portefeuille des consommateurs, est-ce une bonne idée ?

Dois-je vous rappeler que, selon l’observatoire des inégalités, « 800 millions de personnes sont sous-alimentées dans le monde, soit une personne sur dix ». Certes, c’est 200 millions de moins qu’il y a dix ans, mais cela reste considérable. Et la question de la malnutrition touche également la France, puisque, d‘après le baromètre 2018 du Secours populaire, « 21 % des Français ont du mal à se procurer une alimentation saine pour assurer trois repas par jour ». Ce baromètre indique aussi que « 48 % de personnes, dont le revenu mensuel net du foyer est inférieur à 1 200 euros, éprouvent des difficultés financières pour se procurer une alimentation saine pour faire trois repas par jour ». Alors, soyons sérieux ! Notre défi, c’est de nourrir l’ensemble de l’humanité, qui continuera sa croissance encore au moins pendant les cinq prochaines décennies, avec des produits de qualité et pour un prix abordable. Et la viande reste un aliment essentiel. Ainsi, 2 milliards de personnes – soit plus de 30% de la population mondiale – souffrent d'anémie, principalement en raison d'une carence en fer. En France, 25 % des femmes non ménopausées présentent un déficit en fer et 5 %, une anémie. Diminuer la consommation de viande n’est pas toujours un bon plan…

Enfin, il est utile de préciser qu’aujourd’hui, les bons morceaux de viande, les morceaux nobles, ou encore les bons poissons sont devenus trop cher pour de nombreux citoyens qui sont déjà en train de diminuer leur consommation.

Au vu de l'augmentation de la population dans des zones comme l'Afrique, que pouvons-nous faire, face aux défis climatiques à venir en termes d'agriculture et de consommation ?

Nous devons procéder à une nouvelle révolution dans l’agriculture en privilégiant tout ce qui va permettre d’optimiser la production agricole, tout en préservant l’environnement et en réduisant les diverses formes de gaspillage (à la production comme à la consommation). C’est-à-dire, notamment, poursuivre le développement de nouvelles variétés plus résistantes à divers stress, des variétés plus productives ou des variétés dont les valeurs nutritionnelles auront été améliorées. Ainsi, les carences en vitamine A représentent selon l’OMS «  un grave problème de santé publique dans le monde entier, affectant plus de 100 pays ».

Ensuite, il est indispensable d’appliquer partout dans le monde les méthodes de l’agriculture de précision, ce que va nous faciliter la double révolution qui a lieu actuellement dans la robotique et le big data. 

Enfin, grâce à une meilleure connaissance des besoins alimentaires, nous allons pouvoir proposer aux consommateurs des produits alimentaires plus adaptés à nos besoins réels. Cette évolution est d’ailleurs déjà en cours depuis de nombreuses années partout dans le monde, d’où l’augmentation de l’espérance de vie en bonne santé, qui continue à s’accroître (avec le problème que cela entraîne pour, par exemple, le financement des retraites, comme en témoigne l’actualité).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre marie
- 24/12/2019 - 18:11
Beaucoup de sagesse dans cet interview
Mais les lecteurs dominants sont hors sol.

N'ont aucune notion d'écologie (la vraie), d'agriculture, etc. Savent-ils ce qu'est un pissenlit ?

- Longue vie aux légumes bio emballés sous plastiques (qui viennent d'où ? ), longue vie au plats cuisinés végan (sous plastique), etc...
- Longue vie aux batteries des bicyclettes électriques et des voitures électriques (made in China, dans des conditions de productions super écolo !)
- Longue vie aux éoliennes ( le peuple paiera, les actionnaires toucherons et ça fera pas bézef d'électricité mais beaucoup de fric)
- Longue vie au cuivre (fongicide), au Pyrèthre (insecticide) au Spinosad (insecticide) et à L'Azadirachtine (insecticide), tous bios... Tous autorisés... tous tueurs de tout (entre autres des abeilles). Mais quel bobo le sait ? Et oui, bobo bio, tes fruits et légumes sont pleins de trucs pas gentils pour les bébêtes....

En fait, dans cette histoire, en résumé, c'est la campagne qui crève, pour des fantasmes d'idiots utiles citadins et.... surtout des investisseurs avisés qui vont nous vendre du "steak végétal" de l'électricité "éolienne" etc...
Je crois que je vais investir dans le vert. Ça va rapporter !
Dr Guy-André Pelouze
- 21/12/2019 - 09:27
Parlons des subventions à l’agriculture
Une des causes essentielles de gaspillage, de surproduction, de sous production, c’est la question à plusieurs centaines de milliards de dollars des subventions agricoles dans les pays occidentaux. Subventionner massivement La production de sucre, subventionner massivement les céréales entraîne des distorsion dans l’offre et bien évidemment a des conséquences environnementales ou en santé publique. Ces subventions sont aussi à l’origine de la paupérisation des agriculteurs. Sans les subventions Nous aurions des prix réels beaucoup plus proches des coûts et des externalités négatives dans nos pays.
Onc Donald
- 15/12/2019 - 19:42
Ecologisme
Aucune hésitation pour les écologistes politiques sauveurs de la planète pour faire passer leurs messages en utilisant au besoin des contres vérités faciles réfuter, comme le fait très bien l'auteur de cet article . Jusqu'où ira cette dictature de la pensée ?