En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 21 min 30 sec
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 3 heures 33 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 7 heures 45 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 14 heures 17 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 2 heures 45 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 6 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 8 heures 37 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 14 heures 1 min
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 1 jour 4 heures
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Mourir pour des idées

"Gilets jaunes de salon" : le grand retour de Saint-Jean bouche d'or

Publié le 24 février 2019
Qu'est-ce qui plus méprisable encore qu'un casseur de fin de manif brisant des vitrines et brûlant des autos par pur crétinisme nihiliste ? Son supporter de canapé.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qu'est-ce qui plus méprisable encore qu'un casseur de fin de manif brisant des vitrines et brûlant des autos par pur crétinisme nihiliste ? Son supporter de canapé.

Bien pire encore que le gilet jaune violent, celui qui descend dans la rue tous les samedis pour en découdre avec les flics et démolir des monuments : le gilet jaune de salon.

Sur les réseaux sociaux, le gilet jaune de salon se met en colère contre Macron à coups de petits smileys montrant leurs dents. Il « comprend » l’exaspération, il « approuve » le ras-le-bol, il « soutient » la brutalité, il « applaudit » le nihilisme, il « like » la bêtise et « retweete » les lynchages en vidéo, mais toujours depuis le confort de son canapé, l’œil rivé sur les chaînes d'info qu'il conspue ensuite sur Facebook et Twitter.

Parce qu’il n’a lui-même ni boutique ni voiture, ou qu’elles sont l’une et l’autre à l’abri de la horde, il se gausse du bourgeois apeuré qui s’inquiète du nombre de vitrines brisées ou de bagnoles brûlées en murmurant « tout de même, est-ce bien nécessaire, tout ça ? ».

Le gilet jaune violent est le pion de jeu d’échec du gilet jaune de salon. Son petit soldat de plomb de jeu sur plateau. Son gobelin sanguinaire de Donjons et dragons. Son argument rebelle des dîners en ville. « Oui, c’est vrai, il y a des dérives, un peu de racisme ici, un peu d'homophobie là, mais on ne fait d’omelette sans casser des œufs », il assène à son cousin Alfred, si timoré, si craintif, en se resservant un peu de mimolette extra-vieille.

Le gilet jaune de salon, c'est le fameux « Saint Jean bouche d'or qui prêche le martyre  » de la chanson de Brassens. Celui qui veut bien mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente.

Même sa compassion pour le gilet jaune non-violent des carrefours qui se les gèle près d’un brasero est en carton-pâte. Car enfin, un vêtement fluo, il n’en a pas un quelque part dans un tiroir ou dans une boîte à gants, le gilet jaune de salon ? Il ne pourrait pas l’enfiler pour aller tenir compagnie à cet ami, ce frère moins fortuné, par une moche soirée d’hiver ?

Mais non, le gilet jaune de salon, il préfère lui faire part de sa solidarité sur son ordi. Le gilet jaune de salon, c’est vraiment un foie jaune, comme on dit chez Lucky Luke.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 25/02/2019 - 14:16
Le journaliste de salon
Il y a une race de journalistes - les journalistes de salon - qui méprisent le peuple et servent de porte voix au pouvoir en place, quel qu'il soit.
Ils font partie des "bourgeois effrayés par le bon peuple"
Les Macronards et leur supplétifs ont réussi à diaboliser ce mouvement : en laissant agir en toute impunité les casseurs, pourtant facilement identifiables ; en montant en mayonnaise toute les diatribes antisémites, sans les attribuer à leurs vrais auteurs (les islamo-gauchistes et les salafistes) mais en utilisant les poncifs éculés de la gauche mitterandienne sur le "pseudo péril brun".
Il n'y a pas de différence entre le "gilet jaune des villes" qui vient manifester depuis 3 mois, au risque de perdre un oeil ou une main, poursuivi injustement par la police pour laquelle il est plus facile de tirer sur des gilets jaunes innocents que de courir après les vrais casseurs (à leur décharge, les casseurs sont habitués à courir vite et à échapper à la police...) et le "gilet jaune des champs" sur son carrefour.
Dans les deux cas, ce sont des français de la France périphérique de Guiluy qui n'ont pas eu la chance d'être bien nés et de pouvoir faire une école de journalime...
spiritucorsu
- 25/02/2019 - 00:43
Macronie et mauvaise réputation (suite et fin)
Puisque notre sémillant censeur cite a l'envie le regretté G. Brassens,il pourrait méditer les paroles d'une autre chanson du même auteur,mais c'est vrai qu'en macronie seuls les opposants ont mauvaise réputation et le locataire de l'Elysée,sa cour et ses obligés ne font de tort à personne.
spiritucorsu
- 25/02/2019 - 00:35
Macronie,et mauvaise réputation.
Faut-il que les gilets jaunes effraient le monarque,sa cour et ses obligés pour que mr Serraf amnésique des matraquages de masse,des blessures graves,des jugements et des emprisonnements expéditifs,des accusations lapidaires d'antisémitisme,de racisme relayées sans cesse par des médias aux ordres,rejoigne la meute des porte flingues de la macronie pour discréditer un peu plus un mouvement populaire une jacquerie des temps modernes qui conserve contre vents et marées un soutien vivace dans l'opinion et surtout dérange et déstabilise le monarque et sa cour qui ont mis du temps à comprendre que le gilet jaune qui bat le pavé n'est que l'arbre qui cache la forêt des mécontents:les gilets jaunes de salons,qu'il convient de rééduquer d'urgence en leur distribuant sans compter à leur tour les bontés et les bienfaits de notre bon prince.