En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 8 heures 9 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 9 heures 47 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 12 heures 38 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 8 heures 15 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 11 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 12 heures 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 12 heures 54 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Fractures

La France en morceaux : ces fractures sociales et territoriales qui percutent le projet d'émancipation politique

Publié le 20 février 2019
L'institut de sondage Elabe et l'institut Montaigne ont publié le baromètre des territoires 2019 intitulé "La France en morceaux" qui montre l'importance des fractures territoriales.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Vitiello est Chef de projet ELABE et chercheur associé au CEVIPOF.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Thomas Vitiello
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Vitiello est Chef de projet ELABE et chercheur associé au CEVIPOF.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'institut de sondage Elabe et l'institut Montaigne ont publié le baromètre des territoires 2019 intitulé "La France en morceaux" qui montre l'importance des fractures territoriales.

Atlantico : Dans leur baromètre des territoires, l'Institut Montaigne et  Elabe dégagent quatre rapports différents des Français à leurs territoires. Quelle est l'étendue des fractures que recouvre cette typologie ?

Bruno Cautrès et Thomas Vitiello :  La typologie que nous avons élaborée est une typologie du rapport au territoire et à la mobilité, à la fois géographique et sociale.  Elle a été construite en croisant statistiquement de très nombreux indicateurs de la base de données développée par Elabe et l’institut Montaigne. Nous avons ainsi pu dégager quatre grands types de rapport des Français à la mobilité et au territoire, en fonction de deux grandes dimensions qui structurent toutes ces données : la mobilité est-elle un choix ou une contrainte ? A-t-elle pu être réalisée ou pas ? Les quatre types que nous avons identifiés sont respectivement :

-        les « Affranchis » (21%) pour qui la mobilité est positive et s’inscrit dans un détachement vis-à-vis du territoire. Il s’agit de personnes affranchies des contraintes territoriales et sociales, avec un important capital social et culturel qui leur permet de saisir les opportunités de mobilité.

-        les «Enracinés » (22%) qui ont font le choix d’un enracinement dans leur territoire. Ils sont heureux de « vivre au pays », dans un cocon local avec beaucoup de lien social, une sorte de bulle protectrice même s’ils sont concernés par les inégalités.

-        les « Assignés » (25%) qui sont l’exact opposé des « affranchis » : souvent dépourvus de capital économique, social ou culturel, ce sont des « assignés à résidence » qui endurent des souffrances sociales et sont coincés dans un lieu de vie ou une situation sociale difficile dont ils ne peuvent s’extraire

-        les « Sur le fil » (32%) qui vivent une forte tension entre leur aspiration à la mobilité sociale et territoriale et une difficulté à s’affranchir de leur situation socio-économique et des inégalités territoriales.

Ces quatre types sont comme quatre « morceaux de France » et montrent à quel point notre pays est encore très marqué par la « fracture sociale » : le sentiment d’une France injuste et inégale est d’ailleurs très présent dans nos données, et bien sûr particulièrement dans un groupe comme les « assignés ».

La question de la mobilité et de la capacité à prendre sa vie en main a été au cœur de la crise des Gilets jaunes. La catégorie où l'on retrouve le plus de Gilets jaunes est celle des Assignés – enracinement subi. Comment expliquer cette surreprésentation par rapport aux autres catégories ?

Cette catégorie est celle qui est le plus objectivement en situation de souffrance sociale. On en rencontre beaucoup en Seine et Marne par exemple, l’un des foyers de départ des Gilets jaunes. Notre enquête et ses résultats permettent de voir que la crise des Gilets jaunes et son explosion trouve ses origines dans la profondeur et l’enracinement de la fracture sociale française. D’ailleurs on retrouve des Français qui se disent Gilets jaunes dans les quatre catégories de Français que nous avons identifié, certes dans des proportions moindres que parmi les Assignés mais cela montre bien le caractère diffus du sentiment d’injustice sociale et/ou fiscale. Une contradiction sidérante et une série d’incompréhensions entre le message de départ d’Emmanuel Macron, portant justement sur la question de la mobilité et de l’émancipation, et la réalité brutale du pays. Il n’est pas anodin que la crise ait trouvé son point de départ dans la question de la taxation du diesel et que sa première expression publique se soit manifestée dans des ronds-points. Les Gilets jaunes ont, en tout cas au départ, rappelé à Emmanuel Macron que sa promesse d’émancipation territoriale et sociale devait passer par la réduction de la fracture sociale. C’est l’un des résultats majeurs de notre étude que de montrer que sans nier la réalité des fractures territoriales, les fractures sociales sont encore plus fortes et durement ressenties. Par ailleurs, nos données montrent un autre paradoxe : l'injonction à être mobile (le « traverse la rue pour trouver un job ») n'est pas nécessairement vécu comme un objectif positif par de nombreux français qui vivent bien dans leurs racines locales. Etre enraciné localement ne veut pas nécessairement dire être « assigné à résidence », les deux notions ne se recoupent pas nécessairement. 

Politiquement, comment s'expriment ces fractures ?

On trouve bien sûr un très gros contingent d’électeurs d’Emmanuel Macron parmi les « Affranchis », c’est près de la moitié de cette catégorie. De même, parmi les « Assignés », on compte un très forte surreprésentation d’électeurs de Marine Le Pen (pas loin de 40%) et dans une moindre mesure de Jean-Luc Mélenchon. Parmi les « Enracinés », on trouve une distribution des votes de 2017 qui ressemble beaucoup à celle de l’ensemble des Français mais avec une surreprésentation des électeurs de François Fillon (de l’ordre du quart de cette catégorie). Enfin, les français « Sur le fil » se distribuent assez largement comme l’ensemble du corps électoral. On voit donc que les fractures sociales que notre typologie met en exergue trouvent un écho assez important, voire très important pour certains cas, dans la sphère des choix politiques. La crise des Gilets jaunes l’a montré, les conflits sociologiques, certains disent « de classe » (comme l’a dit notre collègue du CEVIPOF Luc Rouban dans l’analyse qu’il a récemment faite du soutien aux Gilets jaunes), ont encore de beaux jours devant eux…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 20/02/2019 - 16:09
Paradoxe!
Comment ne pas voir dans ce retour au conflit de classes, le résultat de cinquante ans de politique inspirée paradoxalement par une gauche qui se disait égalitariste?