En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Médiologie amusante
Primaire ligue : rions de bon coeur avec la ligue du LOL
Publié le 17 février 2019
L’affaire de la ligue du LOL, ce club de jeunes gens brillants qui déclamait du #MeToo dans les bons journaux de jour mais semait la terreur sexiste sur Twitter de nuit, c’est Émile Louis qui jouerait les doubles maléfiques d’Édouard Louis. Ça ne donne plus très envie de lire les Inrocks ou Libé dans un bus scolaire.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’affaire de la ligue du LOL, ce club de jeunes gens brillants qui déclamait du #MeToo dans les bons journaux de jour mais semait la terreur sexiste sur Twitter de nuit, c’est Émile Louis qui jouerait les doubles maléfiques d’Édouard Louis. Ça ne donne plus très envie de lire les Inrocks ou Libé dans un bus scolaire.

L’histoire de la ligue du LOL est tellement microcosmique qu’elle en deviendrait presque microscopique mais, comme on l’explique aux romanciers en herbe dans les ateliers d’écriture, c’est en allant du particulier vers le général qu’on touche à l’universel (enfin, moi je leur dis ça mais je raconte souvent n'importe quoi).

Ici, le particulier, c’est comment une petite clique de journalistes et de communicants parmi les plus progressistes de la place de Paris s’est organisée pour harceler sur Twitter, Facebook, par téléphone et IRL, des années durant, en toute impunité, toute une tripotée de femmes, d’homosexuels, de juifs ou de juste trop grosses dont la tronche ne leur revenait pas ou dont ils étaient jaloux...

Et le général, c’est comment des pharisiens passant leur temps à exciper de leurs vertus en public dans la journée torturent des petites filles handicapées dans leur cave dès la nuit tombée (c’est juste une image bien sûr, même si, au rythme auquel de nouvelles turpitudes sont exhumées depuis huit jours, on ne serait pas étonné d’apprendre un truc dans ce genre).

Vous voyez bien qu’on s’en approche, de l’universel.

Mais plus que de petits Harvey Weinstein, dont la beauferie semble avoir toujours été assumée, voire de mini Dieudonné, dont le sarcasme discriminatoire est même le fonds de commerce, nos loleurs en réunion tiendraient plutôt du Denis Baupin mettant du rouge à lèvres ou du Tariq Ramadan lapidant la femme adultère. Du directeur de conscience vaticanesque donnant des leçons de bonne conduite à la terre entière et ne loupant jamais un combat d’avant-garde...

Un peu comme si l’on découvrait désormais une ligue du LOL de sociologues bourdieusiens tous passés par l’EHESS, où les Pinçon-Charlot harcèleraient des chômeurs en fin de droit et des sociologues analytiques. Avouez qu’on trouverait ça plutôt MDR.

Pour autant, au-delà de la meute d'ambitieux doublement connectés confondant bêtise crasse et wittiness brillante et considérant qu’après trois lignes d’excuses ultra-formatées, il est déjà temps de leur lâcher les Stan Smith pour qu’ils puissent se remettre à rédiger des sermons en écriture inclusive, ce sont leurs parrains professionnels qu'on aimerait entendre s'expliquer. Ces vieux routiers qui savaient mais ne disaient rien, ou qui faisaient semblant de ne pas savoir, ou qui, pourquoi pas, trouvaient toutes ces saloperies si délicieusement bon enfant.

Oh, pas parce que l'on serait méchant nous aussi (si on l'était, on aurait on aurait monté notre propre ligue), mais vraiment, franchement, sincèrement par désir de comprendre. Et aussi parce qu'on aimerait éviter de monter dans bus au volant duquel Emile Louis aurait discrètement remplacé Edouard Louis. Un accident est si vite arrivé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
La France et la Syrie : amie/ennemie
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 17/02/2019 - 18:45
Progrès
Le harcèlement est très bien intégré dans le progressisme et c'en est même un des éléments. Ainsi les "meetoo" et autres mouvements similaires, du féminisme à l'écologie, ne sont que des bandes de harceleurs. Le tout est de savoir si on harcèle pour la bonne cause ou la mauvaise.
Poussard Gérard
- 17/02/2019 - 11:43
Les joffrinades et autres
Moralisateurs islamo gauchistes se taisent.....donc complices ou cautions de ces journaleux qui donnent la gerbe..merci monsieur serra