En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 11 heures 56 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 18 heures 47 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 21 heures 54 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 22 heures 36 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 14 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 15 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 17 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 18 heures 17 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 22 heures 51 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 15 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 17 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 17 heures
© ROBYN BECK / AFP
© ROBYN BECK / AFP
Minute Tech

Comment les assistants personnels d’Amazon et de Google dominent la tech 2019

Publié le 14 janvier 2019
Au CES, les gadgets ne manquent pas : téléviseurs intelligents, E-santé, maison connectée, voitures, pianos et même des toilettes intelligentes. Et ce ne sont là que quelques exemples d'appareils dotés d'assistants à commandes vocales…
Franck DeCloquement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre du CEPS (Centre d'Etude et Prospective Stratégique), de la CyberTaskForce et membre fondateur du Cercle K2, il est en outre professeur à l'IRIS (Institut...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au CES, les gadgets ne manquent pas : téléviseurs intelligents, E-santé, maison connectée, voitures, pianos et même des toilettes intelligentes. Et ce ne sont là que quelques exemples d'appareils dotés d'assistants à commandes vocales…

Atlantico : Les assistants personnels sont les stars du CES 2019 de Las Vegas qui vient de fermer ses portes. « Google home » et « Alexa », l'assistance vocales intelligente d’Amazon, sont en pole position dans ce registre. Peut-on parler d'une véritable normalisation des assistants personnels ? Quelle est leur efficacité à l'heure actuelle ?


Franck DeCloquement : Au dernier CES 2019 de Las Vegas, le salon qui regroupe des milliers de start-up et de géants de la Tech, les gadgets ne manquent pas, en effet. Aucune annonce fracassante cette année, sinon dans l’univers des écrans et celui des transports. Cette dernière édition affirme les progrès notables des constructeurs dans certains domaines, comme l’audio et la vidéo. Et il semble bien que les assistants vocaux devenus incontournables aient définitivement fait le show cette année. 
Pléthore de téléviseurs asservis, de parasols de jardin contrôlés à la voix, de voitures connectées, de pianos, et même des toilettes intelligentes… Et ce ne sont là que quelques exemples emblématiques d'appareils dotés d'assistances à commandes vocales… Cette année, un bus non officiel amenait même en « off » certains visiteurs du salon jusqu’au portail d’une maison de prostitution - légale aux Etats-Unis - où étaient installées des chambres de « sex tape » contrôlées par l’assistant virtuel d’Amazon… Certains produits ne conviennent à aucune catégorie existante et n’auraient pas dû être acceptés, s’est d’ailleurs justifié la CTA (Consumer Technology Association), qui organise l’événement. À l’image de l’incongru sex-toy féminin nommé « Osé » de la jeune entreprise Lora Dicarlo, qui pensait pourtant faire découvrir au grand public, ce robot qui « simule les sensations procurées par les doigts, la bouche et la langue » et « promet l’orgasme sans utiliser les mains »... D’abord primé le 12 octobre 2018 dans la catégorie « Robotique et Drones des CES Innovation Awards », son prix lui a depuis été retirée, et le produit a été banni du salon…
Présenté par « Jabra », le casque audio à réduction de bruit Elite 85h de son côté innove en embarquant son propre système « d’intelligence artificielle ». Celui-ci adapte en outre son volume en fonction de scénarios spécifiques, grâce à l'intelligence artificielle notamment. Ici, on peut évidemment convoquer « Google Assistant » ou « Alexa » d’Amazon, comme sur le casque Bose QC35 II. Mais avec son système « Smart Sound », l’appareil équipé de huit micros détecte plus de 6000 caractéristiques sonores ambiantes, ce qui lui permet d’adapter automatiquement la puissance du son qu’il diffuse avec l’environnement extérieur. Passer d’une rame de métro très bruyante à un environnement sonore beaucoup plus paisible ou feutré devrait maintenant s’effectuer de façon beaucoup plus naturelle et harmonieuse. Et de surcroit, sans avoir à jouer constamment avec le bouton « volume » de son smartphone… Lancement sur le marché de ce nouvel objet « intelligent » en avril 2019. 

Se dirige-t-on dans un avenir proche vers un quotidien géré par ces assistants personnels ?


Globalement, un assistant intelligent est en mesure de nous permettre d’interagir avec tous nos appareils connectés, dès lors que nous prononçons le mot magique. Mais aussi de nous apprendre de très nombreuses choses. Il est ainsi capable d'interaction vocale, de lire de la musique, faire des listes de tâches, régler nos alarmes, lire nos podcasts et nos livres audio, de nous donner la météo, la densité du trafic routier et d'autres informations de même acabit en temps réel. « Alexa », l'assistance vocale intelligente d’Amazon, peut par exemple contrôler plusieurs appareils intelligents concomitamment en faisant office de « hub » domotique. L’assistant intelligent comprend tout ce que vous dites, tant que vous utilisez un langage intelligible, simple et courant : il vous diffusera les flashes infos à la demande, enregistrera vos listes de courses, et pourra même effectuer vos propres recherches sur Wikipédia à votre place… Dites « Alexa » à l'assistance vocales intelligente d’Amazon, et de sa voix synthétique, elle vous dira alors tout ce que vous voulez savoir... Plus besoin non plus d’avoir votre agenda sous les yeux puisqu’elle enregistrera vos rendez-vous pour vous. Elle vous les rappellera même de surcroit, en temps et en heure. Ses micros peuvent rester en veille et ne jamais s’éteindre… Vous êtes connecté en permanence à elle, pourquoi alors vous soucier de votre vie privée ? Cependant, pas de panique, si vous ne voulez pas que vos disputes ou vos éclats de voix soient enregistrés à votre insu, vous n’aurez qu’à vous rendre dans les paramètres et supprimer les fichiers incriminant... Cependant, même si certains apprécient d’ores et déjà la présence de l’intelligence artificielle au quotidien, beaucoup d’utilisateurs se demandent toutefois légitimement si Amazon est bien le seul à pouvoir accéder à leurs données personnelles traitées au bout du micro... « Et si je ne suis plus seul désormais, qui est aussi dans la pièce avec moi ? Amazon ou NSA ? » À en croire certains esprits chagrins, Big Brother s’est d’ores et déjà introduit durablement par ce biais cognitif dans nos habitats et nos foyers. Affaire à suivre donc…

Le mois dernier, Amazon avait envoyé par erreur 1700 fichiers sonores enregistrés par une enceinte « Echo » à la mauvaise personne. Quel type de dérive potentielle est d’ores et déjà à craindre compte tenu de la diffusion galopante de tous ces objets connectés dans nos écosystèmes de vie moderne ?

Ces dérives sont nombreuses, hélas… La cybersécurité ne passe pas que par le choix raisonné d’un mot de passe sûr… Vulnérables, les objets connectés le sont à maints égards, et peuvent être exploités de manière particulièrement malveillante par les hackers de tous poils. Leur objectif étant à ce titre assez simple : prendre le contrôle, voler des données personnelles, ou s'attaquer aux infrastructures sur lesquelles ces objets sont connectés. En 2016, une attaque informatique exploitant des failles dans des caméras connectées avait d’ailleurs paralysé temporairement une partie du Web… Rendant Twitter, Spotify ou Netflix totalement inaccessibles plusieurs heures durant. 
Les assistants vocaux représentent à ce titre un danger potentiel supplémentaire de captation malveillante. Et en marge de certains choix industriels parfois discutables incombant à certains constructeurs - ou leur implémentation technique à travers des dispositifs complexes que nous avons souvent décrypté pour nos lecteurs d’ATLANTICO - « Acklio » qui était présente au CES 2019 est une start-up française qui veille justement sur la sécurité et l’intégrité de nos objets connectés. Elle développe à cet effet des protocoles de sécurité dédiés à la sécurisation des réseaux sur lesquels sont branchés les objets connectés. Elle a été fondée en 2016 par deux chercheurs, Alexander Pelov et Laurent Toulain, qui se sont rencontrés à l'ancienne école d'ingénieurs Télécoms Bretagne. Leur travail est en passe de devenir un standard mondial dans la sécurisation de l'Internet des objets (IoT). Un domaine en plein essor, mais qui représente aussi une porte d'entrée indéniable pour de nombreux pirates informatiques...
De plus en plus d'objets connectés - hors smartphones et ordinateurs - fonctionnent grâce à l'utilisation d'un réseau à longue portée et basse consommation, aussi appelé LPWAN. Ce dernier permet de transmettre des informations tout en consommant très peu d'énergie électrique. Un atout essentiel pour les appareils fonctionnant sur batteries, afin de préserver leur durée de vie. Or, il existe plusieurs types de réseaux « Low-Power Wide-Area Networks », développés par différentes entreprises, mais reposant chacun sur leurs propres normes spécifiques. Les fabricants d'objets connectés sont donc obligés de choisir l’une de ces technologies, au risque que celle-ci finisse par être rapidement dépassée par la concurrence en termes de sécurité… Le logiciel de la société française Acklio répond justement à ce problème en proposant une « surcouche » entre ces différents réseaux, en les rendant compatibles avec le protocole IP qui sert déjà à échanger des informations entre des périphériques sur l'Internet « classique ». Résultat : les LPWAN peuvent ainsi communiquer entre eux, mais surtout bénéficier du même niveau de protection. Cette technologie innovante baptisée « SCHC », est désormais en passe de devenir un standard international, promu par « l’Internet Engineering Task Force », qui publie la majorité des standards actuels de l’Internet. A ce titre, Acklio est aujourd'hui hébergée par l'incubateur de start-up « d'IMT Atlantique », à Rennes. Elle emploie une quinzaine de personnes et doit boucler sa première levée de fonds avant la fin du mois de janvier 2019. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 14/01/2019 - 09:11
Les gogos
Parfait, dans ce "meilleur des mondes" les heureux propriétaires d'Alexa ou de Google home seront les pantins de ces multinationales tant qu'il leur restera un euro sur leur compte en banque .... Fuyez tous les services d'Alphabet et d'Amazon comme la peste et lisez "the store" de James Patterson ..... A ne pas commander sur Amazon !!!