En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 10 heures 23 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 48 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 58 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 43 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 16 heures 12 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 44 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 51 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 18 heures 15 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 44 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 34 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 30 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 16 heures 1 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 16 heures 13 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 46 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 18 heures 2 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 18 heures 22 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 49 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Politico Scanner

Grand débat national : radioscopie de ce que pensent vraiment les Français des thèmes retenus par le gouvernement

Publié le 20 décembre 2018
Alors que le gouvernement va lancer son grand débat national, des interrogations subsistent sur les attentes des Français.
Erwan Lestrohan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le gouvernement va lancer son grand débat national, des interrogations subsistent sur les attentes des Français.

Atlantico: Le gouvernement lance son grand débat national avec les Français autour de 4 thèmes. Comment est perçu ce débat par les Français ? 

Erwan Lestrohan: Annoncé par Emmanuel Macron la semaine passée, le futur « grand débat national » dispose d’une notoriété à la hauteur de l’audience de l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron le 10 décembre. Dans notre baromètre politique pour Orange, RTL et La Tribune de décembre, on mesure que 81% des Français ont déjà entendu parler de ce débat et que 45% souhaiteraient même y participer, un niveau élevé indicateur d’attentes potentiellement très élevées.

Parmi les Français qui manifestent le plus fortement l’intention de s’impliquer dans le grand débat national, on trouve notamment les 50 ans et plus (53%), les cadres (56%), les sympathisants de LaREM (61%) et de la gauche (50%), notamment ceux d’Europe-Ecologie-les-Verts. En revanche, le souhait de prendre part au débat est moins prononcé au sein de populations comme les moins de 35 ans (31%), les ouvriers (34%) et les membres de foyers à bas revenus (34%) qui figurent pourtant parmi les soutiens significatifs du mouvement des gilets jaunes…mais également parmi les populations dont la participation politique est souvent restreinte.

 Cette distance vis-à-vis du débat parmi les populations les plus concernées indique tout l’enjeu de ce débat : réussir à mobiliser des populations qui partagent le sentiment de ne pas être suffisamment concernées par l’action publique. Pour cela, il conviendra de garantir la transparence de la démarche, de générer de la confiance autour du dispositif de concertation et, surtout, d’assurer les Français que ce débat a pour objectif de dépasser la simple opération de communication et de faire émerger des pistes d’actions concrètes et engageantes pour l’exécutif.

 Comment rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive et plus lisible ?

 Il est très important de souligner un point dans ce domaine c’est que dans la hiérarchie des préoccupations des Français, le pouvoir d’achat occupe la 1ère place quand les impôts n’arrivent qu’en 10ème position. Compte-tenu de cette primauté de la question du pouvoir d’achat, il faut bien avoir en tête que la fiscalité est appréhendée par les Français sous l’angle du pouvoir d’achat qu’elle leur accorde plutôt que de la compétitivité du système. En ce sens, les mesures prises depuis le début du quinquennat par Emmanuel Macron et notamment la hausse de la CSG ont été perçues négativement : en mai 2018, 70% des Français jugeaient négativement l’action présidentielle en matière de fiscalité.

 Sur le plan de l’organisation, la réforme du prélèvement à la source ne devrait pas bouleverser les Français. En septembre nous mesurions que 28% des Français considéraient cette réforme comme plutôt une bonne chose car elle répartit mieux le montant de l’impôt sur le revenu à payer sur l’année quand 43% jugeaient que cela ne changeait rien. Seuls 28% établissaient que cela allait leur donner l’impression que leurs revenus diminuent.

Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?

Les Français semblent aspirer à ce que les institutions les intègrent et les représentent plus fortement, un sentiment qui a peu évolué avec l’élection d’Emmanuel Macron : seuls 26% des Français considéraient en septembre 2018, que l’Assemblée nationale française reflète bien la diversité des opinions politiques des Français.

 Cela pourrait passer tout d’abord par l’introduction de la proportionnelle aux élections législatives à laquelle sept Français sur dix sont favorables. Généralement lésés par le scrutin majoritaire, les sympathisants de la France Insoumise et du Front National sont ceux qui expriment le plus fort soutien à cette possibilité de réforme.  

 Alors que le recours du gouvernement de Manuel Valls à l'article 49-3 pour adopter les lois Macron (2015) et El Khomri (2016) a été ressenti comme un « déni de démocratie » par une partie de l’opinion, une large proportion de Français (71%) se déclaraient favorables en octobre 2017 (sondage BVA pour Atlantico) à l’introduction d’un « référendum-veto » d’initiative citoyenne. Cette mesure proposée par Benoît Hamon durant la campagne présidentielle de 2017 permet de suspendre une loi pour la soumettre à référendum. Elle recueillait notamment un fort soutien des sympathisants de la France Insoumise (85%), des jeunes (82% chez les 18-34 ans), des sympathisants du Front National (81%) ou encore des ouvriers et des employés (79%). Le référendum d’initiative citoyenne souhaité par les gilets jaunes s’inscrit également dans cette logique de consultation plus directe des citoyens.

 Autre moyen d’améliorer la représentation citoyenne, la possibilité de rendre le vote obligatoire aux élections locales et nationales recueillait aussi un large soutien dans notre sondage d’octobre 2017 (61% de favorables), sans pour autant faire l’unanimité. Les plus réservés vis-à-vis de la proposition étaient les sympathisants de la gauche (55%) et les interviewés ne déclarant aucune proximité partisane (47%).

Comment faire évoluer l'organisation de l'État et des services publics pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ? Mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se loger, se déplacer, se chauffer ?

 Les Français ont plutôt une bonne opinion des services publics et des efforts réalisés par l’Etat pour les moderniser et les rendre plus accessibles. Ils se montrent notamment satisfaits dans les enquêtes d’opinion de la dématérialisation des services publics et des gains qu’elle a permis en termes de temps et d’organisation tout comme la sensibilité de l’administration publique à la satisfaction des usagers est plutôt bien notée même si les Français ne sont pas unanimement positifs sur ce point.

 En revanche, et au-delà de la question du montant des aides disponibles qui dépend d’orientations budgétaires spécifiques, il existe probablement des pistes d’amélioration dans le fléchage des aides à la disposition des Français qui restent encore mal connues. Ainsi, la crise des gilets jaunes a révélé une certaine méconnaissance par la population du chèque énergie destiné à accompagner les ménages à revenus modestes pour payer leurs factures d’énergie ainsi que des aides aux transports mises en place par certaines régions pour les habitants réalisant plus de 30km de déplacements professionnels quotidiens. En matière de logement, les conditions d’accès au logement social sont encore peu maîtrisées par les Français. Des déficits de connaissances peuvent générer le sentiment que le système est injuste ou inéquitable alors même que des dispositifs existent pour tous les Français ou que des supports d’information sont disponibles. En ce sens,  un des grands chantiers dans le domaine du service public d’action sociale est la pédagogie sur son fonctionnement, l’information sur son organisation et l’harmonisation des dispositifs proposés entre les différents acteurs publics.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 20/12/2018 - 18:37
Débats
Les débats sont faits pour ne pas prendre de décisions ou faire croire que l'on tient compte de l'avis des citoyens. Mais les thèmes ne sont pas adaptés. Trois thèmes auraient été les bienvenus: moins d'Etat? moins d'Europe? et moins d'immigration? Aucun des sujets n'est traité, donc, pas de gros intérêt, même intellectuel.
lasenorita
- 20/12/2018 - 15:28
Ils dilapident nos sous!
Depuis Mitterrand on vend la France à la découpe.. Les incompétents qui nous gouvernent sont très ''généreux'' avec les sous des autres...Macron donne les sous des contribuables français aux pays musulmans et aux terroristes musulmans qui nous envahissent, puis il crée des taxes pour cacher le manque à gagner...Hollande a augmenté mes impôts de 50%...On devrait supprimer les Conseils Généraux, cela nous ferait faire des économies: ceux qui ''travaillent'' au Conseil Général du Gard sont tous des ''copains'' (socialistes)du président (socialiste) de ce Conseil Général où il y a pléthore d'employés et c'est nous qui payons, c'est-à-dire les 40% des habitants de ce département, qui sont imposables...La devise socialiste est: ''C'est gratuit! c'est la France qui paie!''...
cloette
- 20/12/2018 - 10:59
100% d'accord
avec j'accuse, c'est exactement cela .