En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 50 min 21 sec
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 5 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 1 heure 26 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 7 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 20 heures 23 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 21 heures 38 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 54 min 57 sec
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 1 heure 47 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 2 heures 31 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 4 heures 23 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 19 heures 44 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 21 heures 22 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 1 jour 15 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Bourse

Se préparer à des taux plus élevés

Publié le 25 septembre 2018
La nouvelle est passée pratiquement inaperçue la semaine dernière mais mérite quand même l’attention de tous les épargnants : les taux 10 ans américains sont repassés au-dessus de 3% et les taux allemands frôlent désormais les 0.5%.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nouvelle est passée pratiquement inaperçue la semaine dernière mais mérite quand même l’attention de tous les épargnants : les taux 10 ans américains sont repassés au-dessus de 3% et les taux allemands frôlent désormais les 0.5%.

Rien de dramatique à ce stade bien sûr : historiquement, même avec la petite hausse récente, les taux longs, et plus encore les taux courts, évoluent sur des niveaux particulièrement bas et ne constituent pas un frein à l’activité économique. Chefs d’entreprise et ménages peuvent s’endetter pour un coût encore faible. 

Nous révisons périodiquement nos prévisions à moyen-terme pour affiner nos stratégies d’investissements et à ce stade nous n’anticipons pas de flambée des taux longs. Par contre, entre les hausses de taux courts de la banque centrale américaine (FED), la petite remontée de l’inflation et l’accroissement des déficits dans certains pays, il nous semble probable que la tendance à la hausse des taux longs  se poursuive dans les prochains mois. Toute la question réside, selon nous, dans le rythme de cette hausse. Nous pensons que cette hausse sera modérée et progressive. En effet nous pensons que les banques centrales feront le nécessaire pour éviter un emballement à la hausse des taux longs.  
 
Les opérateurs de marchés distinguent 3 évolutions possibles dont chacune peut avoir un impact différent sur les entreprises et leur valorisation sur les marchés. 
• Hausse des taux longs 
• Hausse des taux courts 
• La différence entre taux courts et taux longs, ce que dans le jargon des marchés nous appelons « la pente ». 
 
Pour évaluer les entreprises, le niveau des taux est déterminant. 
 
Prenons 2 exemples : 
1- Une entreprise ayant une croissance structurelle élevée et une bonne visibilité sur son activité sera mieux appréciée et valorisée quand les taux longs baissent : en effet, grâce à la croissance attendue et « assurée », l’investisseur peut aujourd’hui être certain des flux de résultats à venir et plus les taux longs sont bas, plus la prise en compte, aujourd’hui, des flux futurs sera élevée. Effectivement, ces dernières années les valeurs de « croissance » ont particulièrement bien performée en bourse dans le sillage de la baisse des taux. 
2- Une entreprise dépendante des cycles de l’économie et offrant une visibilité seulement à court-terme sera moins sensible à la valorisation, aujourd’hui, des flux de résultats, incertains,  à venir. Les valeurs dites « cycliques » sont en fait, on l’a vu ces derniers mois, moins impactés par des hausses de taux longs. 
 
Le rendement élevé des actions a également poussé de nombreux investisseurs à privilégier les placements dans des entreprises généreuses en termes de dividendes. Les taux longs étant encore très bas, il n’est pas rare de trouver des actions ayant un rendement supérieur à celui des emprunts d’état ! Si la tendance à la hausse des taux longs s’installe, il sera possible de voir des arbitrages intervenir. Les gérants institutionnels privilégiant la qualité des signatures d’état, vendront leurs actions de rendement pour se porter vers les emprunts d’état.
 
Les investisseurs sont aussi très attentifs au niveau de dettes des entreprises : si l’endettement est très élevé, il est évident que dans les périodes de hausse des taux le refinancement de ces dettes sera plus coûteux et pèsera sur l’appréciation de l’entreprise par les marchés... C’est bien sûr l’inverse pour les entreprises comme les assurances qui reçoivent des primes qu’elles doivent « sécuriser » sur des supports sans risque : pour elles, les taux bas sont pénalisants. 
 
Pour les banques, c’est plus l’écart entre les taux courts et les taux longs qui compte. Structurellement, elles prêtent à long-terme et se financent à court-terme. Plus l’écart est grand plus leur marge potentielle est élevée. 
 
En synthèse suivant les scénarios de hausse de taux les entreprises pouvant en profiter peuvent être classées de la manière suivante 
• Hausse des taux longs : Banques, Assurances, entreprises ayant des provisions ou des engagements importants ( EDF par exemple)
• Pente accrue (écart élevé entre taux longs et taux courts) : Banques. 
• Inflation modérée : concession, distribution, immobilier, publicité. 
• Hausse des taux courts : banques, entreprises ayant beaucoup de cash. 
 
A l’inverse, sont pénalisés par la hausse des taux longs en particulier, les entreprises dites de croissance et surtout les entreprises lourdement endettées. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires