En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 9 heures 48 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 13 heures 25 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 13 heures 36 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 14 heures 36 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 17 heures 3 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 17 heures 29 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 17 heures 29 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 10 heures 19 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 13 heures 28 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 14 heures 5 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 15 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 16 heures 33 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 17 heures 29 min
Agriculture plus verte

Insecticides et pesticides sont-ils encore vraiment indispensables dans l'agriculture moderne ?

Publié le 25 mars 2012
Avec Zegreenweb
Avec ZEGREENWEB - La France est un gros consommateur de pesticides. Une consommation qui devrait être réduite de moitié dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'objectif sera difficile à atteindre, pourtant des alternatives existent.
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec ZEGREENWEB - La France est un gros consommateur de pesticides. Une consommation qui devrait être réduite de moitié dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'objectif sera difficile à atteindre, pourtant des alternatives existent.
Avec Zegreenweb

 

 

Premier consommateur européen de pesticides, avec soixante-cinq mille tonnes vaporisées chaque année, la France a de fait énormément de progrès à accomplir en la matière. Les pouvoirs publics le savent, eux qui, dans le cadre du Grenelle de l'environnement, ont élaboré le plan Écophyto 2018, qui vise à réduire de moitié le recours aux substances phytosanitaires à l'horizon 2018 (par rapport aux niveaux de 2008). Les mauvaises habitudes ayant la vie dure, cet objectif sera difficile à atteindre. Il existe pourtant des alternatives, et une utilisation réduite, même dans des proportions élevées, n'altèreraient pas nécessairement la productivité.

Les araignées, futurs alliées des agriculteurs ?

Au diable les fongicides, herbicides et autres pesticides qui polluent les nappes phréatiques et menacent la santé des agriculteurs ! Des chercheurs australiens de l'Institut pour la bioscience moléculaire de l'Université du Queensland ont identifié des centaines de protéines naturelles présentes dans le venin de plusieurs espèces d'araignées (en l'occurrence l'araignée à toile entonnoir, la tarentule et l'araignée orbe). Celles-ci permettraient d'éradiquer les insectes nuisibles qui prolifèrent dans les cultures en produisant un véritable « insecticide naturel », et pourraient également servir à contrôler la propagation des parasites.

Le venin de l'araignée à toile entonnoir en particulier renfermerait jusqu'à cinq cents « protéines insecticides » différentes, chacune possédant sa propre puissance et son espèce cible. En outre, chaque protéine pourrait théoriquement être « fabriquée » par les scientifiques, qui utiliseraient des bactéries pour produire des quantités suffisantes et commercialisables d'insecticides naturels. Prometteur.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur zegreenweb.com

 

La semaine sans pesticides, un événement au succès grandissant

La septième édition a débuté mardi et s'achèvera vendredi prochain. Initiée par l'association Générations Futures (qui en est aujourd'hui la coordinatrice) avec l'ACAP, un collectif qui regroupe cent soixante-dix organisations, la Semaine sans pesticides concerne cette année quelque vingt-et-un pays. La France bien sûr mais aussi, entre autres, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la Suisse, le Mali, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie. Autant d'États où le mouvement « alterpesticides » progresse...

En tout, sept cents initiatives sont au programme de la manifestation, qui a vocation à faire évoluer les mentalités à travers des ateliers, des conférences-débats, des projections de films, des repas bio, des spectacles ou encore des visites. « L'axe santé est l'un des axes forts de cette septième édition », ont résumé les organisateurs sur le site Internet de l'événement. D'où un congrès exceptionnel les 23 et 24 mars, au terme duquel des doléances ont été formulées et seront transmises aux pouvoirs publics. Dans l'intérêt des agriculteurs et de l'environnement, ces derniers doivent prendre leurs responsabilités.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur zegreenweb.com

 

L'estimation qui pourrait tout changer

Elle émane de chercheurs de l'INRA (l'Institut national de recherche agronomique, par ailleurs engagé dans le plan Écophyto 2018), selon lesquels le recours aux pesticides pourrait diminuer de 30 % sans pour autant avoir de répercussions négatives sur les rendements et les bénéfices du secteur primaire. À partir d'expertises et d'expérimentations antérieures, ces derniers ont élaboré des scénarios de pratiques culturales réduisant plus ou moins la quantité de pesticides consommée, et prenant en compte les différents modèles agricoles qui existent aujourd'hui dans nos frontières (l'agriculture intensive, encore largement majoritaire et au sein de laquelle les pesticides règnent en maîtres ; l'agriculture bio, qui ne progresse pas aussi vite que ce qu'espérait le gouvernement au début du quinquennat, et qui proscrit les pesticides ; l'agriculture raisonnée, qui cherche à maîtriser les intrants agricoles ; l'agriculture dite à bas niveaux d'utilisation de pesticides ; et enfin l'agriculture intégrée, qui met en œuvre des rotations de cultures).

Un travail qui a donné lieu à un modèle de simulation économique valable pour les grandes cultures, notamment céréalières, et qui a permis de déterminer l'utilisation optimale des pesticides dans chacune d'entre elles et dans chaque région. L'Institut a enfin calculé que, pour parvenir à cette réduction de 30 % de l'usage de produits phytosanitaires, ceux-ci devraient être taxés à 100 %. Sachant que les recettes, combinées à des subventions et à de nouvelles dispositions en matière de formation, seraient intégralement reversées à la filière agricole...

Retrouvez l'intégralité de l'article sur zegreenweb.com 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yvesdemars
- 30/03/2012 - 19:17
pesticides dans le bio
l'agriculture bio utilise des pesticides et ce n'est pas parce qu'ils sont d'origine naturelle qu'ils sont inoffensifs voir le problème du rotanène ou de l'huile de neem. la nature est pleine de plantes toxiques même à faibles doses cf les feuilles de laurier rose ou la cigüe

Et en viticulture on utilise en bio plutôt plus de cuivre qui s'accumule dans les sols

ET pour limiter les usages de phytosanitaires il y a une méthode : les OGM mais on n'en veut pas pour des raisons irrationnelles
twin peaks
- 25/03/2012 - 21:01
Appel aux citadins
L'agriculture manque de bras, hélas ceux-ci sont remplacés par les herbicides, les pesticides et phytosanitaires permettent d'avoir des récoltes assurées avec un rendement suffisant pour alimenter les populations.
Marcel Meyer
- 25/03/2012 - 16:00
La folie démographique, une fatalité ?
Monsieur « zen aztec » estime que pour nourrir les 9 milliards d'hommes l'agriculture intensive avec pesticides et tout le tintouin est indispensable. Bien que nous n'en soyons encore qu'à sept milliards, il est vrai que nous serons bientôt neuf et peut-être dix, douze milliards ou plus. Jusqu'où faudra-t-il détruire l'environnement, les paysages, la qualité de vie, le silence, la nature pour courir après une logique démographique imbécile ? Au diable les crétins irresponsables qui hurlent au drame devant la sagesse de ces pays développés qui s'achemineraient doucement vers une baisse des populations sans l'immigration de masse. Au diable les populationnistes fanatiques, ils nous mènent au désastre !