En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 3 heures 35 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 9 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 10 heures 16 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 13 heures 40 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 16 heures 50 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 9 heures 1 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 13 heures 20 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 14 heures 25 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 17 heures 13 min
Revue de presse des hebdos

Hollande, les secrets de sa vie d'après ; Les frondeurs d'en Marche donnent de la voix ; Valeurs Actuelles veut sauver nos villages ; Que faire des petits Européens de Daech ?

Publié le 27 juillet 2017
Histoire, avec la fin de Che Guevara, Nostalgie avec un appel à sauver nos Villages, Nature avec l'Intelligence des Animaux, il y en a pour tous les goûts dans les vos hebdos cette semaine.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Histoire, avec la fin de Che Guevara, Nostalgie avec un appel à sauver nos Villages, Nature avec l'Intelligence des Animaux, il y en a pour tous les goûts dans les vos hebdos cette semaine.

Le Point veut nous faire marcher (au sens étymologique du terme); le mag célèbre les  (innombrables) vertus de la marche. L'écrivain  randonneur Sylvain Tesson, en couverture du magazine, donne le ton  "la marche nous arrache à la "semi présence de la vie immobile et cimentée... Le marcheur est anti moderne...Il est d'arrière garde, certes, mais éternel...La marche est le dérivatif de l'agitation intérieure. Elle dompte la bête". Grand marcheur également, l'ancien patron en titre du journal, Franz-Olivier Giesbert qui a illustré son article avec "l'Homme qui marche" de Rodin, affirme: "La marche apaise, panse, euphorise. Elle ouvre les yeux, vous fait changer d'univers, vous sort de la vase qui nous menace tous, vous remet à votre place, chasse les idées noires". Elle éloignerait même le crabe. Et FOG de conclure en citant Jacques Audiberti: "Un  con qui marche vaut dix intellectuels assis". Sans transition, comme on disait à  la radio, L'Express s'attaque à un autre grand sujet de débat (-moins conflictuel que la politique,):l'intelligence animale. Rien de très nouveau, mais il est bon de rappeler  que "la mémoire d'éléphant consiste, pour cet animal, à se souvenir de la localisation des sources d'eau et de nourriture dans un rayon de 600 kilomètres". En revanche, d'après le mag, l'expression "avoir une cervelle d'oiseau serait injuste". Et de citer l'exemple d'une corneille japonaise ..."une noix dans le bec, l'animal volait au dessus d'une route urbaine. Il l'a laissée tomber pour que les voitures l'écrasent...Et a attendu le feu rouge pour en récupérer les morceaux! Savoir patienter est un  signe fort d'intelligence", conclut l'Express...à propos des oiseaux. 

A propos de patience, il aura fallu patienter cinquante ans pour connaitre "Les derniers secrets du Che" (Guevara). L'Obs en fait sa couverture, mais finalement on n'est sûr de rien, car nul ne sait exactement qui a provoqué la chute du révolutionnaire en Bolivie. Valeurs Actuelles ordonne :"Il faut sauver nos villages"! Pas si simple, quand les commerces ferment" non parce que le milieu rural est délaissé mais parce que les  commerçants sont mal formés "ou n'ont pas su évoluer ..."Et puis, aux raisons conjoncturelles, s'ajoutent des explications structurelles qui font que les centres villes moyennes dépérissent..."les amplitudes d'ouverture, la souplesse d'emploi, la législation des baux commerciaux, sans oublier le montant des loyers. Les commerçants atteignent de plus en plus difficilement le seuil de rentabilité"... Face à a des recettes fiscales qui diminuent, les villes cherchent des ressources ailleurs en accordant des surfaces supplémentaires aux centres commerciaux..."la situation est devenue ubuesque :la consommation des ménages n'augmente plus alors que la hausse des autorisations de mètres carrés commerciaux en périphérie est de 4% par an", d'après Bernard Morvan, le président de la Fédération nationale de l'habillement. A l'identité heureuse V.A.? Oppose " l'identité malheureuse du village français " et interroge le sociologue Jean-Pierre Le Goff auteur de" la Fin du Village", (paru en 2012). Pour lui il ne s'agit pas seulement de " fractures entre grandes métropoles  bénéficiaires de la mondialisation et une France périphérique constituée de petites et moyennes villes  délaissées et mises à l'écart ", il s'agit aussi d'une "fracture culturelle... On peut appartenir aux catégories aisées et ne pas partager la mentalité bobo qui s'est répandue partout....Pour lui " la part de l'immigration "renforce le malaise mais n'est pas forcément première.L'"identité malheureuse se retrouve dans des villages où il n'ya  quasiment pas d'immigration. Mais un phénomène nouveau est venu renforcer le désarroi : le port du foulard, puis du tchador, très voyant dans les petites rues d'un village. Cela est vécu comme une provocation, le signe manifeste d'une volonté de ne pas s'intégrer... Il est d'autres phénomène qui ont contribué à la dégradation  des anciens rapports villageois : le développement des séparations et des divorces, les déstructurations familiales (gentiment dénommées familles recomposées), combinés avec le chômage de masse et l'érosion de solidarités traditionnelles..."

Ainsi va la majorité!

L Express donne quelques conseils aux "Bleus de la République en Marche :"Il ne faut pas se faire piéger par le micro, comme  Francois de Rugy, (pas un bleu à l'Assemblée, mais au perchoir) qui lors de ses premiers pas au perchoir a marmonné :"P... il fait chier lui", juste avant la prise de parole d'un député communiste; il n'avait pas remarqué que son micro était resté ouvert. Le mag déconseille aussi de "cracher sur ses petits camarades, micro ouvert en commission : Excédée par la tournure des débats de la loi de moralisation de la vie politique la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet a, lors d'une interruption de séance, lâché:" On a une responsable de texte inexistante c'est comme si elle était à Nouméa sur une chaise longue et on a un groupe qui dort qui ne sait pas monter au créneau. Et aujourd'hui on voit le résultat non plus en commission mais en séance publique. Alors ,pas facile de diriger le groupe majoritaire composé de 314 députés très divers. C'est le job le plus ingrat et c'est Richard Ferrand qui en a écopé .L'Express remarque qu'il est ,"Déjà Frondé" , et " sous le feu des critiques" " C'est un très mauvais président de groupe "ose un élu LREM:"  de l'extérieur on a l'impression d'un groupe caporalisé, alors que de l'intérieur il ne tient rien , son d'autorité n'est pas reconnue" assène un autre. Pour  Stanislas Guerini l'un des quatre porte-parole "il ne faudrait pas que quelques déception individuelle donne l'impression qu'il y a un malaise dans le groupe".  Malaise il y a pourtant après l'éviction d'un règlement intérieur très stricte discipline de vote interdiction de signer les amendements déposés par d'autres groupes obligation de faire valider les questions écrites adressée au gouvernement sous peine de sanction certains points sont des décale que du règlement du groupe socialiste édicter sous la férule de Pierre Joxe en 1981 auxquels les députés PS ne se conforme plus aujourd'hui parler à la presse aussi et mal vu il y a une chasse aux sorcières déclarer un article négatif se plaint député qui refuse désormais de se montrer en compagnie d'un journaliste dans le quartier de l'Assemblée nationale". 

François Hollande et l'après Macron...

Tout cela, si l'on en croit Le Point, est observé de près, mais de loin par ...François Hollande. Le mag a reconstitué son emploi du temps depuis la veille de son départ de l'Elysée .Ce jour la "le président partant remplit quelques cartons. Des photos. Des livres. Des souvenirs. Devant son  aide de camp, il marmonne " je n'ai pas grand chose à moi"... Le futur ancien président  passe ensuit l'après midi à éplucher la liste des candidats LREM aux législatives, examinant chacun des 428 noms, la plupart inconnus...Le lendemain, le premier jour de sa vie d'ex président, la Cour des Comptes lui signifie la procédure de sa mise à la retraite définitive"... Mais qui est François Hollande?  " c'est mon ami, je ne sais pas comment il va, reconnait Michel Sapin...Mais écrit le Point "il est une chose que François Hollande attrape à bras le corps et ne lâche pas au fil de ce singulier été, c'est la politique..Il ne suit que ça et ne se résigne pas à voir " gommer le mouvement social-démocrate en un printemps. Il ne tire pas de ficelle, mais n'abandonne rien", d'après son ami Bernard Poignant, l'ancien maire de Quimper". En réalité, Hollande manoeuvre, espérant voir Najat Vallaud-Belkacem, sa ministre dévouée pendant cinq ans, qui échoua à se faire élire députée devenir première secrétaire du PS. Officiellement, François Hollande présidera dès septembre le conseil d'administration de la Fondation " La France s'engage"... François Hollande sait ce qu'il ne fera pas. Il ne siègera pas au Conseil Constitutionnel il ne donnera pas de conférences privées, il ne reviendra pas comme maire de Tulle... Il ne dira rien non plus à propos d'Emmanuel Macron dont il étudie les débuts "avec attention", d'après Sapin, tout en rappelant que "Macron, ça ne va pas durer toute la vie ".Il y aura un après Et, en l'échafaudant tant que faire se peut, Hollande consulte et téléphone"...

La bande à Edouard

L'Obs s'intéresse à la" Bande à Edouard", Edouard Philippe s'entend .Le mag relate la saga de cette bande de copains " dont quatre siègent aujourd'hui au gouvernement", qui avaient coutume de se retrouver dans le restaurant " Bellota-Bellota"… "C'est sur les bancs de l'Hémicycle, après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, que le noyau se constitue...Ensemble, le groupe va suivre les montagnes russes de la droite depuis 2012. Rangés dans des écuries différentes -les uns soutiennent Alain Juppé, les autres Bruno Le Maire, un autre Nicolas Sarkozy-ils vont œuvrer pour graver dans le marbre le principe d'un primaire à droite, dont l'organisation reviendra à l'un d'eux, Thierry Solère... A droite, le clan, repéré depuis longtemps, énerve....A LR certains refont le film et sont persuadés que cette association de malfaiteurs a vite lancé en secret l'opération Macron... Ils n'ont pas complètement tort. Depuis le premier tour de la présidentielle, la bade du Bellota-Bellota s'est beaucoup activée. Le 9 mai, deux jours après la victoire d'Emmanuel Macron, Edouard Philippe n'est pas encore à Matignon, mais il est secrètement en marcher vers le poste .Il a déjà rencontré le président de la République... Le 19 juin...le premier Ministre obtient ce qu'il veut: un groupe de sécessionnistes de droite à l'Assemblée. Bien moins fourni que prévu : seuls 12 L.R ont franchi le pas aux cotés des centristes. C'est Jean-Pierre Raffarin qui a trouvé le nom : les Constructifs...Leurs anciens camarades de droite s'étranglent. Que feront ces constructifs ? Créer un mouvement avec l'UDI et le soutien de plusieurs maires (Toulouse, Reims, Angers), pour acter la rupture avec leur parti? C'est ce que laisse entendre Riester :"Nous travaillons à la refondation de la droite et du centre, c'est la première brique"...

Les enfants de Daech

Paris-Match a retrouvé deux Européennes (une jeune allemande mineure, et une française mère de quatre  enfants, capturées par les forces anti-Daech à Mossoul. "si elles sont jugées sur place Linda et Mélina risquent la peine de mort. Mais parce que l'une d'elles est mineure et que l'autre a des enfants ,leurs gouvernements ont envers elles un devoir moral et humanitaire", écrit le mag... Linda, la jeune allemande " s'était radicalisée dans sa chambre d 'ado via Internet...". Melina, " originaire de Seine-et-Marne, a expliqué aux soldats qui l'ont découverte que " son mari, Lionel, n'était pas un combattant, mais qu'il est parti chercher de l'eau et n'est jamais revenu. L'homme condamné en France dans le cadre d'une affaire de terrorisme, a rejoint Raqqa en Syrie, via la Turquie, emmenant avec lui sa famille  en octobre 2015... Melina n'aurait joué aucun rôle au sein du groupe djihadiste. Mais " La loi irakienne prévoit qu'une mère ne peut être séparée de ses enfants que si elle y consent ... Des avocats, dont Me Bourdon et Me Brengarth se penchent sur son cas et estiment que " les enfants devraient être pris en charge par les services de l'aide sociale, placés en famille d'accueil ou confiés à leurs grands parents.  Pour l'Etat français le  retour " se gère au cas par cas: l'Etat anticipe une double nécessité; celle de protéger l'enfance, mais aussi celle de protéger la société". Et le mag se s'interroger sur ce que vont devenir les orphelins irakiens de Daech dont les parents sont morts sur les bords du Tigre? Il y aurait 460 mineurs français en Irak et en Syrie".

Et encore

-Emmanuel Macron est furieux que la vidéo de sa visite aux députés de la majorité invités par Christophe Castaner le 18 juillet, ait tourné en boucle alors qu'il venait à peine de terminer son discours. "Ils ne me reverront pas de sitôt", se serait-il exclamé (Le Point).

-L'Obs raconte de Claude Goasguen, député du 16e arrondissement de Paris, réélu de justesse, règle ses comptes sur son blog .Visé  le sénateur Pierre Caron, désigné tête de liste de LR pour les sénatoriales à Paris, accusé " d'être présent dans toutes les combines, absent dans tous les débats"....

-Bernard Cazeneuve, Thierry Mandon,Mathias Fekl, anciens ministres et Gaspard Gantzer, l'ex patron de la com de François Hollande ,vont tous devenir profs à Sciences Po Paris à la rentrer...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cereusnobilis
- 28/07/2017 - 20:15
au secours !
N'y a t'il pas de correcteur pour vérifier avant de passer à l'écran pour la revue de presse des hebdos ? C'est assez lassant d'être distraite par les fautes fussent-elles de frappe ? Merci d'avance de corriger et je ne serais pas vexée si je passe à la trappe pourvu que vous corrigiez.
ISABLEUE
- 28/07/2017 - 11:52
j'aime bien l'exemple de cette dame sur Daesh
deux vraies européennes converties;.. afin de minimiser les autres !! On va avancer.
Ce qu'il faut en faire ?? LES NEUTRALISER;