En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Green
97% de scientifiques d’accord avec la théorie du dérèglement climatique ? Euh… c’est un peu plus compliqué qu’il y paraît
Publié le 18 juin 2017
Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique.
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique.

Atlantico : Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique. Comment expliquer que tant de scientifiques n'ait pas exprimé d'avis sur les causes du réchauffement climatique ? Quelle différence entre la certitude politique et le doute scientifique ?

Christian Gérondeau : Tout d'abord, personne ne connait l'origine de ce chiffre de 97% qui circule partout. Apparemment il y en aurait un autre de 99,9%. Ça fait partie des intoxications générales qui circulent sur ces problèmes, car la deuxième source que vous citez elle, est sérieuse. On connaît les références et effectivement une grande majorité des papiers scientifiques ne disent pas qu'il y a une certitude de l'influence de l'homme sur le changement climatique.

Pourquoi tant de gens ne prennent pas position ? C'est simple : il y a très peu de climatologues. Seulement une centaine au niveau mondial. Donc, les scientifiques honnêtes dont ce n'est pas la spécialité ne vont pas prendre position sur un sujet qui n'est pas le leur. Quand on demande à l'Académie des sciences française son avis sur le changement climatique, il y a peut-être 5% des académiciens français dont c'est le métier. Les autres sont des spécialistes de mathématiques, de géographie, de chimie, mais pas de changement climatique. En réalité, et c'est un processus que j'ai analysée dans le livre que j'ai publié (Climat: la grande manipulation), tous les organismes qui s'occupent du sujet, qui consultent des scientifiques, dont le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), vont consulter plus d'un millier de scientifiques et après dire qu'il a l'accord de 1200 scientifiques. C'est complètement faux. Les scientifiques qui ont été consultés ne sont pas des spécialistes du climat. Des spécialistes du climat, il y en a très peu. En conclusion, il n'y a aucune preuve que 97% des spécialistes du climat soient convaincus de l'influence de l'homme sur le climat. Et quand on consulte très largement, c'est normal que la plupart des scientifiques qui sont honnêtes - la plupart des scientifiques sont honnêtes - ne prennent pas position sur un sujet qu'ils ne connaissent pas.

Quel est l'équilibre réel des postions de la recherche scientifique sur ces questions climatiques ?

Pour cela, il faudrait consulter uniquement les gens dont c'est la spécialisation. Encore une fois, si vous consultez un membre de l'académie des sciences françaises ou américaines dont la spécialité est la chimie, il n'aura pas d'opinion sur le sujet. Les vrais spécialistes du climat sont divisés. Il suffit d'aller sur Internet, ou ailleurs, et vous trouverez des dizaines de spécialistes du climat qui ne sont pas d'accord avec les positions officielles. Mais qu'est-ce que cela veut dire une position officielle? C'est les positions des Nations Unies, du GIEC... Mais ce sont des organismes politiques, pas scientifiques.

Ces organismes prennent leurs décisions par des votes, puis on vous dit que les scientifiques se sont prononcés. C'est absolument faux. Il y a en France un grand nombre de scientifiques de très haut niveau qui ne sont absolument pas d'accord avec la théorie officielle qui voudrait que ce soit l'homme qui change le climat.

Est-ce qu'il existe un consensus sur les objectifs de la COP 21 de réduire le réchauffement climatique à 2 degrés ? Les scientifiques savent-ils quels pourraient être les effets de cet objectif s'il était tenu ?

La COP 21 est une mascarade. Parce que la COP 21 était réunie pour voir comment on allait réduire les émissions de CO2, puisque toute la théorie officielle est que le CO2 change le climat. Quand la COP 21 s'est réunie, on a demandé à tous les pays quelles étaient leurs perspectives et on s'est aperçu que les trois-quarts des pays allaient émettre plus de CO2 qu'avant. Ce sont les pays en développement (la Chine, l'Inde, l'Afrique, l'Amérique du Sud..). Et donc la COP 21 a d'abord constaté que les émissions de CO2 allaient augmenter. A partir du moment où elles augmentent, qu'est-ce qu'on peut faire? Rien du tout, bien entendu, parce que la Chine, l'Inde, et tous ces pays qui partent d'un très bas niveau ont besoin d'électricité, ont besoin de pétrole, etc. On ne peut rien y faire. Et donc on n'a plus du tout parlé des émissions de CO2, mais d'un objectif de température. C'est-à-dire qu'on est revenu au Moyen-Âge. On dit qu'on va influer sur la température, mais on ne dit pas comment. Je n'ai pas grand-chose à ajouter, cet objectif ne vaut rien, puisque de toute manière les pays en développement vont augmenter leurs émissions, heureusement pour eux, parce qu'ils sortent de la pauvreté grâce à ça. Imaginer qu'on puisse fixer un objectif au climat, c'est revenir au Moyen-Âge, quand on intercédait auprès des Dieux pour qu'il pleuve. On a intercédé on ne sait pas auprès de qui, pour que le climat, plus exactement la température, n'augmente pas de plus de deux degrés, mais on n'a pris aucune décision qui pourrait aller dans ce sens-là.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
07.
Libérer l’Europe des lobbies ? Anatomie d’une idée fausse ET dangereuse pour la démocratie (et voilà pourquoi vous ne devriez pas céder à ses sirènes...)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ex abrupto
- 25/06/2017 - 16:03
Le véritable ennemi:
le pullulement humain! Les "deep ecologists" vont jusqu'à estimer la population mondiale max (celle qui ne nous encombre pas de déchets et qui n'épuise pas les ressources naturelles) à 200 à 500 millions d'individus.
Ce qui fait que notre Hulot national devrait être pour le mariage homosexuel avec droit à l'adoption mais interdiction de toute PMA ou GPA.
Quant aux immigrés il devrait être pour leur stérilisation préventive, ce qui diminuerait beaucoup le nombre de volontaires;
Bon, j'arrete là car on va croire que je fais du mauvais esprit. Ou de l'humour lourdingue. Quoique....
jipebe29
- 19/06/2017 - 16:25
Science "officielle" = pseudo-science
L’histoire nous a appris que, chaque fois qu’une science est devenue officielle, il s’est avéré par la suite qu’il s’agissait de pseudo-science. La science du GIEC (celle du résumé pour les décideurs, seul document diffusé urbi et orbi, alors que sa valeur scientifique est d’une nullité affligeante) est officielle, donc c’est de la pseudo-science. Et ceux qui pensent, comme la plupart des dirigeants, soutenus par nos médias incompétents et incapables de séparer le bon grain de l’ivraie, qu’il s’agit de bonne science se trompent lourdement...et ils ont engagé des politiques climat-énergie aussi onéreuses qu’inutiles, avec une noria de normes et de règlements contraignants et un développement inconsidéré des EnR intermittentes, non pilotables, onéreuses et aux faibles facteurs de charge. Bref, un terrible gâchis de fonds publics, pour le plus grand profit de promoteurs rapaces, mais au détriment des ménages et des entreprises, donc de toute notre économie.
Michèle Plahiers
- 19/06/2017 - 15:10
Discréditer le réchauffement climatique pour
occulter les vrais problèmes. Les gens ne meurent plus de faim mais d'autres maladies liées elles clairement à la pollution: cancers divers. Cela relève du sophisme.