En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 32 min 34 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 16 heures 21 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 20 heures 3 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 23 heures 4 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 23 heures 50 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 16 heures 1 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 17 heures 2 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 18 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 50 sec
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 23 heures 10 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 44 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 jour 1 min
Green

97% de scientifiques d’accord avec la théorie du dérèglement climatique ? Euh… c’est un peu plus compliqué qu’il y paraît

Publié le 18 juin 2017
Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique.
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique.

Atlantico : Les hommes politiques, à l'image de Barack Obama avancent que 97% des scientifiques sont d'accord sur les causes humaines et les dangers du réchauffement climatique. Des chercheurs ont étudié l'ensemble des 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n'expriment pas d'avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique. Comment expliquer que tant de scientifiques n'ait pas exprimé d'avis sur les causes du réchauffement climatique ? Quelle différence entre la certitude politique et le doute scientifique ?

Christian Gérondeau : Tout d'abord, personne ne connait l'origine de ce chiffre de 97% qui circule partout. Apparemment il y en aurait un autre de 99,9%. Ça fait partie des intoxications générales qui circulent sur ces problèmes, car la deuxième source que vous citez elle, est sérieuse. On connaît les références et effectivement une grande majorité des papiers scientifiques ne disent pas qu'il y a une certitude de l'influence de l'homme sur le changement climatique.

Pourquoi tant de gens ne prennent pas position ? C'est simple : il y a très peu de climatologues. Seulement une centaine au niveau mondial. Donc, les scientifiques honnêtes dont ce n'est pas la spécialité ne vont pas prendre position sur un sujet qui n'est pas le leur. Quand on demande à l'Académie des sciences française son avis sur le changement climatique, il y a peut-être 5% des académiciens français dont c'est le métier. Les autres sont des spécialistes de mathématiques, de géographie, de chimie, mais pas de changement climatique. En réalité, et c'est un processus que j'ai analysée dans le livre que j'ai publié (Climat: la grande manipulation), tous les organismes qui s'occupent du sujet, qui consultent des scientifiques, dont le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), vont consulter plus d'un millier de scientifiques et après dire qu'il a l'accord de 1200 scientifiques. C'est complètement faux. Les scientifiques qui ont été consultés ne sont pas des spécialistes du climat. Des spécialistes du climat, il y en a très peu. En conclusion, il n'y a aucune preuve que 97% des spécialistes du climat soient convaincus de l'influence de l'homme sur le climat. Et quand on consulte très largement, c'est normal que la plupart des scientifiques qui sont honnêtes - la plupart des scientifiques sont honnêtes - ne prennent pas position sur un sujet qu'ils ne connaissent pas.

Quel est l'équilibre réel des postions de la recherche scientifique sur ces questions climatiques ?

Pour cela, il faudrait consulter uniquement les gens dont c'est la spécialisation. Encore une fois, si vous consultez un membre de l'académie des sciences françaises ou américaines dont la spécialité est la chimie, il n'aura pas d'opinion sur le sujet. Les vrais spécialistes du climat sont divisés. Il suffit d'aller sur Internet, ou ailleurs, et vous trouverez des dizaines de spécialistes du climat qui ne sont pas d'accord avec les positions officielles. Mais qu'est-ce que cela veut dire une position officielle? C'est les positions des Nations Unies, du GIEC... Mais ce sont des organismes politiques, pas scientifiques.

Ces organismes prennent leurs décisions par des votes, puis on vous dit que les scientifiques se sont prononcés. C'est absolument faux. Il y a en France un grand nombre de scientifiques de très haut niveau qui ne sont absolument pas d'accord avec la théorie officielle qui voudrait que ce soit l'homme qui change le climat.

Est-ce qu'il existe un consensus sur les objectifs de la COP 21 de réduire le réchauffement climatique à 2 degrés ? Les scientifiques savent-ils quels pourraient être les effets de cet objectif s'il était tenu ?

La COP 21 est une mascarade. Parce que la COP 21 était réunie pour voir comment on allait réduire les émissions de CO2, puisque toute la théorie officielle est que le CO2 change le climat. Quand la COP 21 s'est réunie, on a demandé à tous les pays quelles étaient leurs perspectives et on s'est aperçu que les trois-quarts des pays allaient émettre plus de CO2 qu'avant. Ce sont les pays en développement (la Chine, l'Inde, l'Afrique, l'Amérique du Sud..). Et donc la COP 21 a d'abord constaté que les émissions de CO2 allaient augmenter. A partir du moment où elles augmentent, qu'est-ce qu'on peut faire? Rien du tout, bien entendu, parce que la Chine, l'Inde, et tous ces pays qui partent d'un très bas niveau ont besoin d'électricité, ont besoin de pétrole, etc. On ne peut rien y faire. Et donc on n'a plus du tout parlé des émissions de CO2, mais d'un objectif de température. C'est-à-dire qu'on est revenu au Moyen-Âge. On dit qu'on va influer sur la température, mais on ne dit pas comment. Je n'ai pas grand-chose à ajouter, cet objectif ne vaut rien, puisque de toute manière les pays en développement vont augmenter leurs émissions, heureusement pour eux, parce qu'ils sortent de la pauvreté grâce à ça. Imaginer qu'on puisse fixer un objectif au climat, c'est revenir au Moyen-Âge, quand on intercédait auprès des Dieux pour qu'il pleuve. On a intercédé on ne sait pas auprès de qui, pour que le climat, plus exactement la température, n'augmente pas de plus de deux degrés, mais on n'a pris aucune décision qui pourrait aller dans ce sens-là.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ex abrupto
- 25/06/2017 - 16:03
Le véritable ennemi:
le pullulement humain! Les "deep ecologists" vont jusqu'à estimer la population mondiale max (celle qui ne nous encombre pas de déchets et qui n'épuise pas les ressources naturelles) à 200 à 500 millions d'individus.
Ce qui fait que notre Hulot national devrait être pour le mariage homosexuel avec droit à l'adoption mais interdiction de toute PMA ou GPA.
Quant aux immigrés il devrait être pour leur stérilisation préventive, ce qui diminuerait beaucoup le nombre de volontaires;
Bon, j'arrete là car on va croire que je fais du mauvais esprit. Ou de l'humour lourdingue. Quoique....
jipebe29
- 19/06/2017 - 16:25
Science "officielle" = pseudo-science
L’histoire nous a appris que, chaque fois qu’une science est devenue officielle, il s’est avéré par la suite qu’il s’agissait de pseudo-science. La science du GIEC (celle du résumé pour les décideurs, seul document diffusé urbi et orbi, alors que sa valeur scientifique est d’une nullité affligeante) est officielle, donc c’est de la pseudo-science. Et ceux qui pensent, comme la plupart des dirigeants, soutenus par nos médias incompétents et incapables de séparer le bon grain de l’ivraie, qu’il s’agit de bonne science se trompent lourdement...et ils ont engagé des politiques climat-énergie aussi onéreuses qu’inutiles, avec une noria de normes et de règlements contraignants et un développement inconsidéré des EnR intermittentes, non pilotables, onéreuses et aux faibles facteurs de charge. Bref, un terrible gâchis de fonds publics, pour le plus grand profit de promoteurs rapaces, mais au détriment des ménages et des entreprises, donc de toute notre économie.
Michèle Plahiers
- 19/06/2017 - 15:10
Discréditer le réchauffement climatique pour
occulter les vrais problèmes. Les gens ne meurent plus de faim mais d'autres maladies liées elles clairement à la pollution: cancers divers. Cela relève du sophisme.