En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 17 min 17 sec
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 2 heures 31 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 3 heures 3 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 4 heures 10 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 5 heures 2 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 7 heures 13 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 50 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 2 heures 20 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 2 heures 32 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 4 heures 5 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 4 heures 21 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 4 heures 41 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 7 heures 33 min
Mélenchonistes

La France insoumise, combien de légions ? Radiographie des bastions des électeurs Mélenchon

Publié le 31 mai 2017
Selon les chiffres de Kantar Public, La France Insoumise, bien que gagnante de quelques sièges à l'Assemblée, ne serait en tête dans aucune des régions de France...
Eddy Vautrin-Dumaine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy est diplômé du Cursus Franco-Allemand l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les chiffres de Kantar Public, La France Insoumise, bien que gagnante de quelques sièges à l'Assemblée, ne serait en tête dans aucune des régions de France...

Atlantico : Alors que les élections législatives approchent, Jean-Luc Mélenchon cherche à mobiliser son électorat en durcissant le ton, comme il a été possible de le voir avec Bernard Cazeneuve. Mais qu'en est-il aujourd'hui, de la répartition sur le territoire de l'électorat visé par Jean-Luc Mélenchon? Est-elle uniforme, ou bénéficie, au contraire, de zones de force plus importantes ?

Eddy Vautrin-Dumaine : Pour contextualiser, il faut avant tout avoir en tête que les candidats de la France insoumise sont aujourd’hui  crédités d’environ 12% des intentions de vote au niveau national. Cela correspond à environ 20 à 30 sièges l'Assemblée nationale. C’est modeste, même si suffisant pour créer un groupe.  

En ce qui concerne la répartition géographique de son électorat, il n'y a a priori pas de régions (au sens administratif du terme) dans lesquelles les candidats de la France insoumise arriveraient en première position. Il y aura certainement des exceptions mais celles-ci seront locales et liées à un contexte politique particulier, telles que « sa » circonscription à Marseille ou, selon la configuration du 2nd tour, la 7ème circonscription de Seine-Saint-Denis par exemple. 
Dans la perspective des législatives et en termes de répartition géographique, il faudra donc sans doute davantage regarder les circonscriptions dans lesquelles se trouvent des têtes de listes médiatisées de la France Insoumise, dont beaucoup se sont d’ailleurs données pour mission de faire basculer des bastions de la gauche, que celles soit socialistes ou communistes. 
 

Quelle étude peut-on faire de cet électorat "d'ultras" que recherche Jean-Luc Mélenchon? Quelles sont les catégories représentés, en termes sociaux, d'âge, et en termes territoriaux ?

On entend souvent dire que Jean-Luc Mélenchon est le candidat des jeunes et des catégories populaires. 2 points viennent contredire fortement ce constat. 

Chez les moins de 35 ans, selon les chiffres que avons publiés hier soir et qui concernent les prochaines élections législatives, ces derniers voteraient d'abord pour un candidat de La République En Marche, à 26%, ensuite pour un représentant du FN, à 21%, et ensuite pour un candidat de La France Insoumise à 18%.

Deuxième élément : concernant le vote ouvrier, ou le vote des « catégories populaires », les Français que nous avons interrogés voteraient aux prochaines législatives d'abord pour le Front National, à 30%, ensuite pour La République En Marche, à 23%, et enfin pour la France Insoumise à 15%.

Disons les choses clairement : aux prochaines élections législatives et comme ce fut le cas lors du 1er tour de la présidentielle, la France insoumise n’est ni le parti des « jeunes », ni le parti des classes populaires.

Néanmoins, lorsque l'on regarde la structure du vote de France Insoumise (dans la perspective des législatives), on voit que sur 100 électeurs de FI, la part des moins de 35 ans est (la) plus importante. On en aurait 34, contre 20 pour La République En Marche, dont les votants se répartissent toutefois de manière relativement homogène en fonction de leur âge. Chez les électeurs de la France Insoumise en revanche, on observe une vraie courbe décroissante en fonction de l’âge des répondants. Cela explique ainsi que seulement 12% des 65 ans et plus déclarent voter pour un candidat de la France insoumise aux prochaines élections législatives.  

Que représente la carte de force du vote Mélenchon ? Quelles sont les dimensions historiques permettant de tracer une filiation avec ce le vote vers la France Insoumise ?

Ce qui est certain, c'est que l'électorat communiste qui était important au sein des catégories populaires ne correspond pas aujourd’hui à ce nous observons dans l’analyse du vote Jean-Luc Mélenchon ou France insoumise dans la perspectives des prochaines législatives.  Aujourd'hui, on constate, comme je l’ai déjà dit, que les catégories populaires disent d’abord vouloir voter pour un candidat du Front National, puis pour LREM, et enfin pour un candidat de la France Insoumise.

A cela s’ajoute un autre clivage important à avoir en tête  entre l'électorat de France Insoumise et l'électorat communiste : celui de l’âge. Il existe aujourd’hui une réelle faiblesse de Jean-Luc Mélenchon et des candidats de la France insoumise et celle-ci se trouve chez les plus de 65 ans qui ont peu  voté pour lui à la présidentielle et qui semblent peu prêts à le faire pour les prochaines échéances électorales, alors même que c’est un électorat qui d’ordinaire se mobilise davantage que la moyenne des Français. 

 
 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires