En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

06.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Tunisie : s'inspirer de l'Europe de l'Est plutôt que de Robespierre?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

04.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 34 min 37 sec
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 1 heure 58 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 4 heures 32 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 5 heures 21 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 5 heures 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 6 heures 34 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 7 heures 33 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 8 heures 16 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : les entreprises françaises sont plus gênées par la peur de l’épidémie que par l’épidémie elle-même...

il y a 9 heures 14 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 2 heures 30 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 5 heures 8 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 5 heures 28 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 6 heures 9 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Terrorisme
Il ne faut surtout pas faire trop de bruit

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Menace pour l'emploi

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

il y a 9 heures 26 min
Atlantico Bourse

Veillée d’armes sur les marchés avant l'élection présidentielle américaine

Publié le 07 novembre 2016
Force est de constater que mercredi matin tous les doutes et interrogations ne seront pas levés. En effet, le nom du vainqueur est clé mais sa capacité de « gestion effective » sera au moins aussi importante : quelle sera sa marge de manœuvre avec le Congrès ?
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Force est de constater que mercredi matin tous les doutes et interrogations ne seront pas levés. En effet, le nom du vainqueur est clé mais sa capacité de « gestion effective » sera au moins aussi importante : quelle sera sa marge de manœuvre avec le Congrès ?

Plus que quelques heures à attendre pour connaître le nouveau président américain. Les marchés échaudés par le Brexit de juin ne se hasardent pas à anticiper les résultats. Cela semble plus prudent effectivement tant les résultats s’annoncent serrés. Nous avons, chez Talence Gestion une ligne de conduite claire : ne prenons aucune position en fonction d’une échéance politique quelle qu’elle soit. L’élection américaine ne déroge pas à cette règle. Nous analysons néanmoins les éléments et les études à notre disposition pour estimer dans quelle mesure notre stratégie et nos positions pourraient évoluer dans les différents contextes post événement politique de ce type.

Dans le cas américain, force est de constater que mercredi matin tous les doutes et interrogations ne seront pas levés. En effet, le nom du vainqueur est clé mais sa capacité de « gestion effective » sera au moins aussi importante : quelle sera sa marge de manœuvre avec le Congrès ?

Depuis quelques années l’aspect « partisan » l’emporte dans les votes du congrès ou du sénat : un président d’un camp est désormais de plus en plus largement « empêché » d’agir par un congrès ou un sénat d’un autre camp. Cela peut remettre largement en cause ce que l’on pense aujourd’hui des programmes.

Justement si l’on analyse les programmes on peut distinguer quelques lignes claires et imaginer des conséquences. L’un des points commun des deux candidats réside dans la volonté de relancer l’économie soit par des réductions d’impôts soit par des dépenses d’infrastructure. Cette politique de relance très classique paraît nécessaire pour ce qui concerne les infrastructures : les études comparatives montrent un niveau d’obsolescence élevé aux Etats-Unis qui les positionne très mal par rapport aux autres pays développés... Les entreprises américaines liées à la construction seront donc favorisées de même dans un second temps que les entreprises liées à la consommation des ménages.

Autre point commun, les deux candidats vont augmenter les dépenses liées à la Défense : même schéma, les valeurs de défense américaines vont largement profiter de cette manne.

Par contre l’impact de ces mesures est quasi certain pour 2018 et 2019 : un déficit en très forte hausse. Certaines hypothèses prévoient même un déficit équivalent à 8-10% du PIB…ce qui serait du jamais vu hors période de crise. Deux conséquences directes sur les marchés : une tension à prévoir à un moment ou un autre sur les taux longs et, au moins dans un premier temps une nette baisse du dollar, nous y reviendrons.

Sur les autres éléments à envisager dans le cas Clinton en particulier : les dépenses de santé seront plus contrôlées et la pression sur la régulation des banques va s’accentuer ; enfin les fusions acquisitions pourraient être moins faciles sous une présidence Clinton.

Tout ceci interviendra plutôt à partir de mi-2017. A plus court-terme, le marché devrait évoluer sous contraintes de fortes pressions contradictoires. L’élection de Trump ou Clinton va conduire le Dollar à être plutôt orienté à la baisse dès le lendemain de leur élection mais dès le 8 décembre la Réserve Fédérale Américaine devrait logiquement monter ses taux, ce qui pousserait le Dollar à la hausse… La volatilité des devises devrait donc être à l’ordre du jour d’ici la fin d’année avec des conséquences sur les taux et les actions.

La BCE a elle aussi un agenda chargé pour la fin d’année : la croissance, même modérée, et les faibles tensions sur les prix enregistrées récemment, font que les questions sont de plus en plus nombreuses pour contester la prolongation de politiques monétaires non conventionnelles. La BCE pourrait, à un moment ou à un autre devoir ralentir à ses achats sur les marchés obligataires. Outre des tensions sur les taux cela aurait un impact direct sur l’Euro : il serait propulsé à la hausse et ce d’autant plus que le Dollar serait probablement fragilisé au même moment. Ces éléments sont potentiellement assez défavorables aux entreprises européennes exportatrices.

Nous ne changeons donc toujours pas notre stratégie globale : plutôt positif sur l’économie mondiale, favorable aux entreprises de la zone Euro domestiques, moins sensibles aux fluctuations monétaires, très prudents sur les taux…très prudents également sur les pays émergents et la Grande-Bretagne. Sur ces deux derniers points : les prix du pétrole avaient flambé suite à l’accord « historique » de fin septembre prévoyant une limitation de la production... Hélas, les faits sont têtus : aucun pays n’a vraiment joué le jeu et le prix du baril a lourdement rechuté. Enfin en Grande-Bretagne la seule raison de la bonne tenue de l’économie réside dans la baisse de 10-15% de la Livre... Nous pensons toujours qu’au fil du temps cet impact va s’estomper et que la baisse de l’investissement, la hausse de l’inflation et l’impréparation de la classe politique britannique à la gestion du Brexit finiront par peser sur les résultats des entreprises... Nous restons donc à l’écart pour le moment.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires