En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 22 min 55 sec
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 2 heures 11 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 10 heures 51 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 13 heures 53 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 38 min 37 sec
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 11 heures 6 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 14 heures 31 min
Chroniques du pot aux roses

Primaire de la droite et du centre : vers le 21 avril d’Alain Juppé ?

Publié le 19 octobre 2016
Les médias entretiennent l’idée que Juppé va gagner mais cela ne signifie pas autant d’électeurs voulant sa victoire.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les médias entretiennent l’idée que Juppé va gagner mais cela ne signifie pas autant d’électeurs voulant sa victoire.

1 -  Tempête sur l’oligarchie

Il y a plus de quatorze ans, le 21 avril 2002, la France vivait un merveilleux moment démocratique. Les calculs et combinaisons de tous les valets du système socialiste, version jospinienne, qui se partageaient déjà les quelques morceaux que la victoire de 1997 aux législatives  ne leur avait pas donnés, volèrent en éclats. L’hilarité goguenarde de Jacques Chirac était certes pénible à supporter mais c’était le prix à payer pour observer la mine déconfite des gauchos pluriels.

On eut alors droit à un exercice gigantesque de « Hou ! Fais-moi peur », où des masses serrées défilaient dans les rues pour appeler à voter pour celui qu’elles nommaient encore « Supermenteur » et « Supervoleur » quelques mois plus tôt.

En novembre 2017, à l’occasion des primaires auto-proclamées de la droite et du centre, certains à gauche s’apprêtent à faire encore mieux. Voter dès avant le scrutin présidentiel pour être sûrs qu’aucun des candidats de leur camp ne passe le premier tour. La logique bipolaire se transforme peu à peu en troubles bipolaires.

Le motif de ce comportement incohérent ? La haine de Sarkozy, qui dépasse en détestation tout ce que le Chirac de 2002 pouvait connaître. Grand bien leur fasse. Auquel cas, Alain Juppé, sorte de réincarnation politique un peu plus terne de Chirac, entrera à l’Elysée.

Faites le test : écoutez Juppé en fermant les yeux, vous entendrez la voix de son Mentor. C’est qu’ils y ont pris goût à Chirac, nos socialistes !

La France retrouverait ainsi la situation de 2002, dont il ne faut pas oublier qu’elle a conduit à un équilibre politique malsain et cinq années de paralysie. Mais en matière d’immobilisme, nous ne sommes plus à cela près.

Une hypothèse toutefois peut contrarier cette répétition du syndrome de 2002. C’est qu’il aille en réalité jusqu’au bout.

Il suffit en effet de lire les réactions des Internautes ou de discuter avec les citoyens les plus intéressés par la politique pour se dire que les sondages sur les intentions de vote en faveur de Juppé s’apparentent davantage à des prévisions de résultats qu’à des choix. Les médias entretiennent l’idée que Juppé va gagner mais cela ne signifie pas autant d’électeurs voulant sa victoire.

On croise beaucoup de Fillonistes de raison et de Sarkozystes de tempérament mais pas tellement de Juppéistes, ce dernier souffrant du soupçon, aisé à conforter, que sur la question laïque ou sur celle de l’Europe il ne fera pas une politique différente de celle de François Hollande.

S’il y a répétition de 2002, ce pourrait donc être en amont : les partisans de Juppé, déjà modérément enclins à participer aux sauteries des Républicains, se diront que son élection est assurée et attendront peut-être le deuxième tour pour se manifester. Auquel cas il serait plutôt le Jospin que le Chirac de 2017.

Tout cela nous montre combien le rôle des instituts de sondage et médias est devenu trouble et délétère. Une telle hypothèse aurait au moins le mérite de rebattre les cartes d’une élection trop annoncée et de jeux considérés comme joués d’avance.

2 – Par le fond

Pas un jour ne se passe sans qu’on nous parle d’émeutes en banlieue, de policiers caillassés dont les collègues furieux vont braver leur interdiction de manifester, de professeurs et proviseurs battus comme plâtre, d’interprète violée par des migrants, etc. Au même moment, Premier ministre et ministre de l’écologie se contredisent ouvertement sur le sujet hautement symbolique de Notre-Dame-Des-Landes. Ledit Premier ministre est d’ailleurs sur les starting-blocks pour évincer un président déconsidéré.

Comment parler de fin de règne quand il n’y a plus de règne du tout ?

3 – Libé gravement désintoxiqué

Tout ému par un article d’Atlantico relatant la lettre inquiète du maire de Garmisch-Partenkirchen au sujet des troubles provoqués dans sa ville par des migrants, Libé et ses « désintoxicateurs » ont tenu à rassurer leurs lecteurs.

Selon eux, un correspondant de la police de Haute-Bavière ( ?) considère que : «La situation du centre de Garmisch-Partenkirchen n’est pas exceptionnelle, il y a toujours des disputes dans les centres d’accueil pour migrants. Si ça a pris de l’ampleur, c’est parce que la maire a écrit une lettre au gouvernement de Haute-Bavière.» Bref, ne dénoncez rien et les problèmes n’existeront plus !

Plus loin : « Cette crainte à l’égard des demandeurs d’asile est jugée «subjective», d’autant plus que «les bagarres n’impliquent jamais des Allemands. Les auteurs et les victimes sont toujours des disputes entre demandeurs d’asile, souvent de cultures différentes … en ce qui concerne les agressions sexuelles, le porte-parole de la police affirme qu’elles n’ont pour l’instant pas eu lieu en dehors du centre d’accueil pour migrants. » Ma foi, s’ils se violent et s’agressent entre eux, ce n’est ni nouveau ni bien terrible …

Le déni tue et la gauche, ou du moins ses supposés porte-paroles, est en train d’en mourir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 14:09
Plus de narcissique manipulateur à la présidence!
Ce message est plutôt destiné aux Sarkozystes. 
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix. 
Il serait salutaire de débusquer et de neutraliser les narcissiques en politique.
VV1792
- 20/10/2016 - 21:41
Ce qui est vrai par contre, j
Ce qui est vrai par contre, j' en suis temoin, est que tout bon candidat de Gauche nourri a la mammelle marxiste, est sans foi ni loi, l' interet de son ideologie justifie meme le perjure. Et je constate que des gauchistes patentes, vont aller signer l' engagement sur l' honneur ( ils se torchent avec.. il faut avoir des notions d' histoires sur le marxisme leninisme pour comprendre que l' honneur ne se pratique pas chez eux, il faut meme l' exploiter pour tuer l' ennemi..), payer la petite obole et glisser le bulletin a Juppe comme si de rien n'etait., Ils en sont fiers et le crient meme sur les toits: tout, sauf NS, meme le parjure.. Et donc il faut absolument que tous les electeurs sinceres et Sarkozystes se deplacent, se bougent le cul et ne leur concedent aucune voix..
vanasall
- 20/10/2016 - 18:03
INTOX PRESSE de GAUCHE POUR HISSER JUPPé!
Beaucoup d'étonnement dans beaucoup de commentaires sur beaucoup de sites quant à la 1ère place de JUPPé. Il est carrément à côté de la plaque avec sa pensée bienheureuse sur l'avenir du Pays. je ne peux pas croire, et mon entourage non plus, à cette ascension injustifiée.