En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

05.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

06.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 12 min 22 sec
décryptage > Economie
Destruction massive de productivité

Pourquoi les booms immobiliers sapent notre futur économique

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 17 heures 51 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 23 heures 9 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 23 heures 41 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 1 jour 23 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 52 min 5 sec
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 1 heure 51 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 17 heures 12 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 18 heures 50 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 21 heures 43 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 22 heures 51 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 23 heures 32 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 1 jour 4 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 1 jour 31 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Bourse

Bourse : voici pourquoi il faut privilégier les petites et moyennes valeurs aux grandes dans les portefeuilles

Publié le 26 septembre 2016
Depuis plusieurs années déjà, nous conseillons à nos clients d’investir dans les petites et moyennes valeurs. Bien nous en a pris : ces segments de marché ont globalement nettement mieux "performé". Sur ces 7 dernières années, les petites valeurs ont "surperformé" les grandes valeurs de plus de 80%.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plusieurs années déjà, nous conseillons à nos clients d’investir dans les petites et moyennes valeurs. Bien nous en a pris : ces segments de marché ont globalement nettement mieux "performé". Sur ces 7 dernières années, les petites valeurs ont "surperformé" les grandes valeurs de plus de 80%.

Le baromètre de la « bourse » dans l’esprit du public et des médias reste le CAC40, mais il y aussi une vie boursière en dehors des grandes valeurs. Depuis plusieurs années déjà,  nous conseillons à nos clients d’investir dans les petites et moyennes valeurs. Bien nous en a  pris : ces segments de marché ont globalement nettement mieux performé. La surperformance a été très importante, sur ces 7 dernières années, les petites valeurs ont surperformé les grandes valeurs de plus de 80%.

Un rappel tout d’abord : qu’est-ce qu’une petite ou moyenne valeur ? Nous estimons qu’une « petite » valeur a une capitalisation boursière entre 100M€ et 1 Milliard €, une « moyenne »  valeur a une capitalisation comprise entre 1 Mad € et 5 Mad €.

La bourse a, malgré tous ses défauts, sur une longue période une logique implacable : la performance économique d’une entreprise finit immanquablement par se traduire dans le cours de la bourse. A l’échelle de l’ensemble des petites et moyennes vs les grandes, on retrouve un schéma comparable : la croissance du chiffre d’affaires et des résultats des petites et moyennes a été supérieure à celle des grandes. La bourse l’a reconnu et valorisé.

Les raisons sont diverses des petites et moyennes valeurs sont plus concentrées sur un métier ou une zone, elles bénéficient plus directement de la performance, même faible de leurs activité. Elles sont globalement, moins endettées, plus mobiles et n’ont pas eu à gérer des sujets liés à la situation de telle ou telle zone géographique comme leurs homologues «  grandes entreprises ». La pureté de leur modèle économique est clairement un grand avantage.

Il faut aussi souligner que le segment est moins exposé aux banques et au secteur financier en général. Or ce secteur a particulièrement souffert depuis 2008… Enfin  il est probable sur un plan strictement boursier que le segment des petites et moyennes valeurs ait plus profité de la politique de la BCE.

Les coûts d’endettement ont baissé, l’activité en zone euro s’est légèrement amélioré sur les coûts des matières premières ont baissé, ce cocktail a été très favorable au segment.

Comme toujours après des périodes fastes nous cherchons à analyser si un investissement performant reste ou non pertinent.

Certains points sont à garder à l’esprit : il n’y a, hélas pas de placement miracle. Chaque support a ses inconvénients. Ce segment en a plusieurs : en période de stress de marché, les petites et moyennes valeurs sont moins  «  liquides ». Pour vendre ses titres en cas de besoin, il est difficile, voire certains jours particulièrement chahutés, impossible,  de vendre dans de bonnes conditions. Lorsque la BCE arrêtera ses injections, il est à craindre une moindre liquidité du marché qui pénalisera le segment et accroitra la volatilité des prix des petites et moyennes valeurs. D’ailleurs si l’on analyse ce qui se passe aux Etats-Unis on constate que depuis l’hiver dernier et la (faible) remontée des taux, le segment des petites et moyennes valeurs a sous-performé les grandes aux Etats-Unis.

Par contre il nous semble, quand on étudie les valeurs une à une en France ou en Europe, que la croissance devrait toujours être supérieure à celle des grandes. De plus, les OPA devraient continuer d’alimenter prioritairement ces valeurs. Leur qualité de « spécialiste » d’un segment identifié d’activité constitue un vivier naturel pour alimenter la croissance de partenaires plus important. Cela s’est vérifié en 2015 et 2016 et devrait se poursuivre en 2017.

Tout ceci nous conduit à désormais commencer à prendre des dispositions dans nos portefeuilles : nous gardons un poids stable sur ce segment mais ce n’est plus le moment de renforcer à court-terme. Nous procédons à quelques arbitrages. Nous nous concentrons sur les valeurs en «  retard » qui pourraient profiter de la timide reprise en zone Euro, ou être de bons vecteurs pour des opérations de croissance externe.

Comme toujours, nous gardons une poche de cash pour saisir des opportunités : l’avantage de ce secteur est qu’il offre toujours des occasions intéressantes lorsque les marchés sont stressés sur courte période. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 28/09/2016 - 22:57
pour le lessivage du petit porteur
certaines entreprises moyennes sont recommmandées comme les drones et les "infos" de Parrot n° 2 mondial parait-il ?,les pages jaunes ,les avions de Latécoère ,Alcatel pas mal non plus, Areva et Vallourec aussi et souvenez vous de Wanadoo introduit a 12 retiré a 4 et la liste est longue...