En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Revue de blogs
Marseille : la série de Netflix s’attire (déjà) les foudres des blogueurs de la Cité phocéenne
Publié le 03 mai 2016
"Marseille', série tv produite par Netflix et diffusée bientôt sur TF1 est laminée dès avant son lancement. Pourquoi tant de haine?
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Marseille', série tv produite par Netflix et diffusée bientôt sur TF1 est laminée dès avant son lancement. Pourquoi tant de haine?

 

Après 100 ans de clichés au cinéma, Paris a fini par rire de se voir dans les films américains résumé en une tour Eiffel, un béret, et hop ! Marseille, d'une moins longue habitude, est moins immunisée :  Pagnol, une mitraillette, un taxi, un doigt de Vieux Port sont déjà problématiques, alors, une série entière en 9 épisodes sur la corruption, le clientélisme, la drogue... Ceux qui se sentent humiliés par ce kidnapping de leur ville, la deliquescence, le dégoût politique, résumés dans un vieux texte du réalisateur marseillais Philippe Carrese, toujours d'actualité, 'J'ai plus envie', ou par la mondialisation d'une mauvaise réputation, sont déjà vengés par les critiques, qui laminent un sous-Parrain lyophilisé et sans Coppola ni Brando.

'Marseille' (bande-annonce) en diffusion mondiale sur Netflix à partir du 5 mai, puis sur TF1 (2 épisodes en prime-time) est déjà mis KO par Pierre Serisier, sur le blog de référence des séries TV : "En langage châtié, cela s'appelle un accident industriel. En langage courant, cela s'appelle une bouse. Un truc qu'on a posé là et dont on ne sait pas quoi faire. La seule certitude est que le regarder est une souffrance".  Déjà 100 commentaires. Numérama: a enchainé avec 'Liberté, égalité, nullité'.  "La trame de "Marseille" est celle d’un soap sans grand intérêt. Qui couche avec qui. Qui reste ami avec qui parce qu’il ou elle a couché avec qui. Qui est pote de qui et qui finalement n’est plus pote parce qu’il a couché avec la copine de qui. Qui pauvre couche avec qui riche. Qui malade couche avec qui bien portant. Ajoutez un poil de trafic de drogue et vous aurez les seuls ressorts du scénario" . 

Plus corrompue, la vie

 Zinc, le 'fanzine de l'apéro' y va encore plus fort. "'Marseille, la dernière cagade de Netflix. "Plus corrompue, la vie. On s’attend à un Soap de Marseille, un Tudors du Vieux-Port, un Game of Transat, ou d’une improbable rencontre entre Marius et Mafiosa. Malheureusement, ce sera pire. Et dès les premières minutes, un étrange malaise nous saisi. Très vite, c’est la déb(r)andade : des dialogues flasques, sur ou sous-joués, tantôt avec l’accent, tantôt sans ; et puis, il y a ces complots emporte-piécés, ces ralentis dignes de la cité de la Peur, ces scènes de fesses cradingues… en un mot : mélo. Le pastagua est noyé sous dix litres de pathos. Au final, même Depardieu s’emmerde ! D’ailleurs toute la critique sulfate la série. Il n’y a qu’à 'La Provence' qu’on apprécie.". 'La Provence', partenaire du lancement, a en effet aimé. Les coutumes locales qui '"amuseront'' les Marseillais, selon le journal, ne sont pas forcément drôles: 'Les Marseillais s'amuseront ainsi à décoder petits et grands événements de la série, ultra référencée sur la vie phocéenne et hexagonale (le parti de Taro s'appelle l'UPM et l'on aperçoit des portraits de Chirac). À la sauce locale, les mafieux adoptent la technique du "barbecue", qui consiste à incendier la voiture et le corps de sa victime pour faire disparaître tout indice".   Bref, conclut @GuiilaumeB, ''#MarseilleNetflix ca m'a l'air d'être un house of cards du pauvre'', mais @marseille annonce une embellie : "On a enfin trouvé une critique positive de la série #Marseille de @Netflix. A Zürich".

Le bad buzz continue, avec les affiches : "@AymericPM "Ça veut dire que les épisodes vont être diffusés dans le désordre ? Comme à la télé ? 📺 #MarseilleNetflix"

Influenth a pour son compte été un peu surpris du cadeau promotionnel envoyé aux 'influenceurs' par Netflix avant le lancement : un savon de Marseille ensanglanté.

Les critiques n'ont jamais empêché 'Plus belle la vie' de viser une longévité à la Thalassa. D'ailleurs, à l'étranger, Twitter se réjouit de voir cette série, doublée, dans le monde entier. "Marseille Connection!" se réjouissent les Espagnols. Dans la vraie vie, Lionel Corsini alerte via son compte FB sur : "l'école maternelle Ruffi qui s'effondre malgré les millions donnés à la mairie'.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Marseille, série, Netflix
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
04.
Le triste bilan des consignes de Castaner : des dizaines de mâchoires fracassées et d'éborgnés
05.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
06.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
05.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
06.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 03/05/2016 - 11:51
pas content
Cloette, je ne sais d'où vous êtes originaire, mais je ne souhaite pas que votre ville soit aussi mal traitée dans une série. Même taxi a l'air de mieux s'en sortir !

De plus, il me semble que vous n'avez pas bien lu l'article : les critiques ne viennent pas que de Marseillais.

Mais, bon, osef, l'essentiel, c'est que les plans d'ensemble soient beaux, et là, on est sur que c'est gagné d'avance.
cloette
- 03/05/2016 - 09:43
Pas content les Marseillais?
Il n'y a que la Vérité qui blesse !