En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 1 heure 25 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 4 heures 10 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 16 heures 4 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 21 heures 51 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 23 heures 24 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 23 heures 53 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 4 heures 23 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 21 heures 7 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 22 heures 3 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 23 heures 18 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 23 heures 36 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 1 jour 24 min
Rhétorico-laser

L’appel vibrant du pouvoir à la "responsabilité"… des autres !

Publié le 03 mai 2016
C’est un véritable leitmotiv de nos gouvernants : que ce soit l’économie, le chômage, la réforme constitutionnelle, les manifestations, que ce soit François Hollande, Manuel Valls ou Bernard Cazeneuve, le mot magique sature le discours du pouvoir : « res-pon-sa-bi-li-té ! Comprendre toujours : la responsabilité des autres.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est un véritable leitmotiv de nos gouvernants : que ce soit l’économie, le chômage, la réforme constitutionnelle, les manifestations, que ce soit François Hollande, Manuel Valls ou Bernard Cazeneuve, le mot magique sature le discours du pouvoir : « res-pon-sa-bi-li-té ! Comprendre toujours : la responsabilité des autres.

Le gouvernement pratique cette tactique depuis le fameux pacte du même nom, qui s’est transformé en véritable piège rhétorique pour le patronat, sommé d’« assumer ses responsabilités », c’est-à-dire de créer des emplois en échange de l’allègement des cotisations. Et le MEDEF, à commencer par son président arborant fièrement son pin’s « un million d’emplois » qu’on lui rappelle à charge à chaque occasion, est tombé dedans. On s’étonne encore de l’absence, dans le discours patronal, d’un contre-argumentaire très simple : l’Etat ne fait aucun « cadeau » - même aux entreprises – mais modère seulement son appétit fiscal ; le Pacte de responsabilité n’aboutira à son terme, en 2017, qu’au niveau des charges de 2012 ; et en 2017, les entreprises françaises seront toujours les plus taxées d’Europe ; enfin leur « responsabilité » n’est pas la création d’emplois mais la création de richesses.

A tout seigneur tout honneur ! François Hollande sait admirablement manier l’ambiguïté, le double sens et l’engagement qui n’engage à rien (cf. l’inversion de la courbe du chômage). Et « la responsabilité » qui n’engage que celle des autres… On se souvient notamment de l’appel au « Parlement à prendre ses responsabilités » lors des derniers vœux présidentiels à propos de la déchéance de la nationalité, comme si l’affaire initiée par François Hollande lui-même ne le concernait plus. Ce qui d’ailleurs fut vérifié par la fin en queue de poisson du projet ; mais le président aura engrangé au passage le demi-succès d’avoir impliqué dans sa propre déroute la « responsabilité » de la droite sénatoriale. 

Le procédé, aussi brillamment illustré par le chef de l’Etat lui-même, est si tentant qu’il est devenu un véritable tic dans le discours du Premier ministre, qui n’hésite pas à employer le mot plusieurs fois dans une même phrase. Certes, à la décharge de Manuel Valls, il faut reconnaitre qu’il revendique cette exigence pour sa propre action contre l’aveuglement idéologique des Frondeurs. L’ennui c’est que cet « esprit de responsabilité » est aussi invoqué par le même Manuel Valls pour capituler à la moindre opposition, comme on l’a vu dans la dénaturation de la loi Travail : « Notre responsabilité, c’est de mener à bien ce texte avec les amendements nécessaires » (sic). Et soyons-en sûrs : si la loi capote au Parlement, ce sera la droite qui sera mise en accusation pour n’avoir pas « assumé ses responsabilités ».

Lesquelles sont aujourd’hui invoquées par le Ministre de l’intérieur à l’égard des organisateurs de manifestations pour empêcher les violences désormais quotidiennes. En attendant, la question des instructions données aux forces de l’ordre curieusement attentistes jusqu’ici, demeure sans réponse, alors que là se trouvait la responsabilité propre du Ministre de l’intérieur. Comme il relevait également de lui de porter plainte contre la CGT pour son affiche pour le moins diffamatoire à l’égard de la police. Mais Bernard Cazeneuve - l’un des plus habiles rhéteurs de la gauche – a su manier avec dextérité l’une des grandes techniques de la parade rhétorique : la substitution. A la plainte en justice contre la CGT et à l’intervention précoce contre les casseurs, il a substitué la ferme condamnation en parole qui ne coûte rien et des considérations sur l’attachement des uns et des autres (syndicats, manifestants, et mêmes casseurs !) aux « valeurs républicaines ». Etait-ce le vrai sujet ?  

Nous voici donc tous renvoyés à nos « responsabilités », qui sont bien souvent celles-là même que l’Etat, par calcul politique et électoral, a décidé de ne plus assumer. De quoi être à notre tour fort tentés, à chaque fois que le mot resurgit dans le discours officiel, d’appliquer la même maxime que nos gouvernants : « courage, fuyons ! »  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 03/05/2016 - 22:43
etre a la tete de l'état
Et faire montre de tant d'incompétence et d'irresponsabilité releve de lexploit
pauvre pays
Fredja
- 03/05/2016 - 15:50
Vous avez remarqué ?
Dans les rares cas où ils sont responsables, ils ne sont jamais coupables ! Au hasard, Fabius et le sang contaminé... Il est pourtant toujours aux affaires, le gaillard !
jurgio
- 03/05/2016 - 14:44
Ce n'est pas notre faute mais c'est celle des autres !
On ne rebat toujours les oreilles avec un tel credo ringardo-socialiste. Quand abandonneront-ils la nuisance de leur sottise ?