En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 3 heures 54 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 4 heures 52 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 13 heures 9 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 13 heures 49 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 4 heures 23 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 5 heures 17 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 9 heures 50 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 14 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Minute Tech

Agriculture : les nombreuses vertus des objets connectés

Publié le 26 octobre 2015
Porteuse de véritables enjeux, l'e-agriculture (ou agriculture connectée) est d'ores et déjà une réalité. Si elle permet plus de précision, une plus grande efficacité ou une simplification du travail, elle nécessite encore une certaine prise en charge, dans la mesure où elle peut représenter un danger.
Roger Le Guen est enseignant-chercheur en Sciences Sociales, Titulaire de la Chaire Mutations Agricoles à l’ESA.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Le Guen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Le Guen est enseignant-chercheur en Sciences Sociales, Titulaire de la Chaire Mutations Agricoles à l’ESA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Porteuse de véritables enjeux, l'e-agriculture (ou agriculture connectée) est d'ores et déjà une réalité. Si elle permet plus de précision, une plus grande efficacité ou une simplification du travail, elle nécessite encore une certaine prise en charge, dans la mesure où elle peut représenter un danger.

Atlantico : On savait le monde agricole très ouvert aux nouvelles technologies. On ne s'étonnera pas de l'arrivée des objets connectés dans les métiers de l'élevage et de la culture. Pouvez-vous nous donner quelques exemples d'objets connectés déjà utilisés au quotidien dans les nombreux secteurs de l'agriculture en France et à l'étranger ?

Roger Le Guen : Parmi les plus utilisés dans le monde agricole, nous pouvons citer des drones équipés de caméras, qui permettent d’analyser un potentiel agronomique, de suivre la croissance de plantes ou encore le parcours d’animaux. Des capteurs météo localisés dans des parcelles permettent également d’analyser très finement les variations climatiques et d’envisager un management cultural très pointu (<100 m). Ils apportent ainsi une aide à la décision dans la gestion des sols, la gestion de l’irrigation ou dans le choix des dates optimales de semis.  

Les objets connectés s’appliquent également à l’identification et à la conduite individuelles des animaux d’élevage, quel que soit leur nombre. Par exemple, à l’aide de puces embarquées dans une boucle ou un bracelet, qui vont permettre de collecter des données précises sur son activité (podomètre), sa position (géolocalisation gps) et son état de santé (comportement d’alimentation, relations avec les autres animaux, température du corps, détection des chaleurs, etc.). On peut également citer des capteurs embarqués sur tracteurs pour "tracer" des travaux, mesurer des rendements, établir un suivi historique d’intervention sur les parcelles, suivre l’effort d’un moteur ; mais aussi des robots de traite, des distributeurs automatiques d’aliments concentrés aux bovins (DAC), des détecteurs du vêlage pour les vaches, des colliers de rumination pour les bovins etc. 

Quels sont les produits connectés attendus ? Quels sont les développements en cours ?

Tous ces équipements permettent de capter des informations sur chaque activité, chaque atelier et pour l’ensemble de l’entreprise agricole. Les données sont ensuite retransmises à un centre capable de les traiter selon des algorithmes donnés, afin de : calculer des rapports entre des objectifs, des moyens et des performances de production ; puis encore de mesurer et d’expliquer des écarts synchroniques ou diachroniques de pratiques, de résultats. Ils permettent aussi bien sûr de recevoir en retour des diagnostics pour les agriculteurs et, en perspective, des possibilités accrues de pilotage à distance du vivant et de leur travail.

En "incrémentant" ensuite ces données sur des populations plus ou moins grandes, on obtient des "datas" qui permettent de comparer des ateliers / exploitations entre elles ou encore d’obtenir des référentiels de données par production, par technique, par territoire… Ces développements sont en train de déboucher sur des possibilités croissantes d’interconnections entre capteurs et outils, sur des services marchands nouveaux à l’adresse des agriculteurs ; aussi sur des échanges entre agriculteurs, des possibilités de traçabilité des produits pour les industries et les distributeurs alimentaires, et même pour les consommateurs ; sur des supports de conseil de type temps réel, ou encore capables d’intégrer des trajectoires de pratiques et de résultats.

De nombreuses start-up ont lancé ou sont en train de concevoir des objets connectés innovants. C’est pourquoi nous avons invité 15 sociétés à "pitcher" lors des 1ers rdv de l’agriculture connectée qui se sont déroulés le 15 octobre dernier à l’ESA (École Supérieure d’Agricultures) à Angers. Elles ont ainsi pu présenter un échantillon de ces innovations, appliquées aux différentes filières agricoles. Citons par exemple les drones d’Airinov, les capteurs d’aide à la décision en grandes cultures de Weenat, ou encore le capteur d’émotions Neurokiff mesurant l’activité cérébrale du consommateur à la dégustation et apportant des indicateurs liés à la puissance du plaisir. Au-delà de ces exemples français, de nombreux développements sont en cours en Europe et dans le monde, et la seconde édition de l’événement s’appliquera certainement à en proposer des exemples significatifs.

Plus généralement, quels sont les grands enjeux de l'e-agriculture ?

Les enjeux sont multiples : être beaucoup plus précis pour produire à partir du vivant en visant une meilleure efficacité à la fois énergétique et agro-écologique ; simplifier le travail, notamment sa dimension administrative ; faciliter des économies d’échelle ; piloter des plantes et des animaux à distance, donc réduire l’astreinte et/ou le risque ; communiquer à l’intérieur de filières et avec le public ; améliorer beaucoup plus rapidement des innovations produits et/ou procédés ; mieux communiquer entre pairs et/ou experts de l’agriculture aux plans techniques et opérationnels ; anticiper sur certains risques ou contraintes agricoles …

Quels sont les opportunités ou les risques liés à ces enjeux, en terme de formation, de pratique professionnelle, de coûts financiers et de place des agriculteurs dans notre société ?

Les opportunités étant contenues dans les enjeux ci-dessus, je soulignerai ici davantage les risques humains et sociaux de ces évolutions :

- l’abstraction croissante du travail qui rend les compétences existantes en partie obsolètes ou qui peut marginaliser les agriculteurs peu formés / familiers ;

- la peur du grand public à l’égard de la robotisation, du pilotage à distance du vivant (entraînant une dégradation de l’acceptabilité sociétale de l’agriculture déjà mise à mal depuis les années 1990, suite aux crises sanitaires) ;

- un risque de dépendance des agriculteurs à l’égard des fournisseurs informatiques et des entreprises de traitement de data, avec :

a) captation de la valeur ajoutée résultant de ces changements liés à la promotion de cultures professionnelles de plus en plus individualistes 

b) dimension géostratégique contrôlée par des GAFA alliées au gouvernement nord-américain ;

- une simplification du métier qui peut entraîner des baisses de revenu compensées par une pluri-activité généralisée et l’entrée d’acteurs opportunistes en agriculture (au sens de recherchant le profit à court terme par des productions hyper standardisées pour les industries).

Pour maîtriser toutes ces innovations technologiques dans l’agriculture, il faut soutenir la transformation des pratiques professionnelles des agriculteurs et des techniciens, donc de nouveaux investissements en formation, en particulier chez ceux qui sont les moins qualifiés, ce qui n’est pas simple. Au-delà de cet aspect, ce qui est aussi en jeu, c’est le devenir de la profession agricole en tant que collectif capable de peser sur l’orientation de son secteur et la place des agriculteurs dans notre société. C’est ce que nous nous appliquons à comprendre et à soutenir via la Chaire de sociologie rurale Mutations Agricoles, une expérience unique en France, qui a été notamment à l’origine des 1ers rdv de l’agriculture connectée et qui a rappelé que les approches sociologique et économique sont aussi indispensables à prendre en compte que les aspects technologiques auxquels on réduit trop souvent l’enjeu des mutations en cours par le numérique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 26/10/2015 - 14:57
Agriculture et objets connectés
Fort intéressant mais les agriculteurs sont-ils formés à l'exploitation des données ainsi recueillies?

zouk
- 26/10/2015 - 14:54
Agriculture et objets connectés
Fort intéress