En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 1 heure 9 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 1 heure 56 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 4 heures 41 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 7 heures 19 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 8 heures 2 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 9 heures 29 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 10 heures 4 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 10 heures 24 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 1 heure 37 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 2 heures 12 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 3 heures 51 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 4 heures 49 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 10 heures 12 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 38 min
Atlantico Grand Large

New York sous le charme de Yoko Ono

Publié le 12 septembre 2015
En 1971, Yoko Ono parvient à faire croire qu'elle s'expose au MoMA. En 2015, le musée finit par lui consacrer sa première rétrospective. Découverte exclusive d'une provocatrice au cœur tendre.
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 1971, Yoko Ono parvient à faire croire qu'elle s'expose au MoMA. En 2015, le musée finit par lui consacrer sa première rétrospective. Découverte exclusive d'une provocatrice au cœur tendre.

Pour survivre à New York, il faut connaître ses quatre points cardinaux. Par exemple, si l'on atterrit au sud de Central Park, dans le quartier huppé de Manhattan, il suffit de (re)trouver le nord pour remonter jusqu'au MoMA, de préférence sur la 5e avenue. Ainsi, il ne reste plus qu'à tourner à gauche, au niveau de la 53e rue, afin de plonger dans l'une des plus célèbres collections d'arts moderne et contemporain au monde. Rendez-vous au dernier étage, pour une visite privée de l'exposition Yoko Ono.

Au second niveau, à gauche de l'escalator, on est attiré par le nom Warhol écrit en gros sur un pan de mur blanc gansé de rouge, combinaison évoquant à dessein l'emballage des soupes Campbell que l'artiste prit pour modèle au début de sa carrière. Le temps presse, on y reviendra après, pense-t-on. Le quatrième étage - cinquième à l'échelle française - est fermé. C'est la première fois que le musée décide de le vider pour accueillir d'autres œuvres, en l'occurrence des sculptures signées Picasso. « Généralement, les expositions temporaires se tiennent au sixième étage (américain) », renchérit l'un des gardiens. C'est là que l'on se rend, d'un air distrait, mais sûrement.



Un large sourire fend le visage de la commissaire. Une passionnée. Sans préambule, on tombe nez à nez avec une pomme verte posée sur un piédestal en plexiglas. L'œuvre sert de manifeste bien qu'elle s'éloigne des bornes chronologiques fixées par le MoMA. « Il y a Yoko Ono, la moitié de John Lennon ; et Yoko Ono, l'artiste ». Il est question ici de la première décennie de sa carrière, avant sa rencontre avec la pop star. D'abord mariée au compositeur japonais Toshi Ichiyanagi, elle est d'ailleurs, elle aussi, musicienne. Pour en revenir au fruit défendu - interdiction de toucher, cela va de soi -, bien qu'éclatant de fraîcheur, il est voué à pourrir sous les yeux des spectateurs pour marquer une évolution. « Nous avons préféré épargner au visiteur le spectacle de sa décomposition, afin de limiter les contre-sens ». L'œuvre de Yoko Ono ne se veut ni morbide, ni glauque, mais bien plutôt optimiste, si ce n'est pacifique. On peut enfin voir dans la petite pomme une référence à la grande, ou les courbes du label Apple Records, fondé par les Beatles en 1968.



On peut tout photographier, à part les reproductions d'archives affichées dans la première salle. Une mosaïque de clichés en noir et blanc montre Yoko Ono en présence d'artistes qu'elle a profondément influencés, et dont elle s'est inspirée dans les années 1960. Parmi ceux-ci, les membres du mouvement Fluxus, qui fait de toute chose un art ; et de l'art, la propriété de tous. Et pour cause, « n'est-ce pas un moyen de laisser le spectateur s'approprier une toile que l'encourager à marcher dessus » ? Ainsi de Painting To Be Stepped On, littéralement « Tableau à piétiner ». De même, la performance Cut Piece (1965) présuppose une forte interactivité avec le public, invité à découper un à un les vêtements de l'artiste. Un film montre Yoko Ono versant des larmes à mesure qu'elle se voit déshabillée. Preuve d'une extrême sensibilité. « Ces textes écrits en japonais ont été recopiés par son premier mari, parce qu'elle craignait que son écriture ne trahisse son émotivité ».



Quoique à fleur de peau, Yoko Ono ne fait pas dans la dentelle. Sa relation au MoMA débute dans des conditions particulières, pour ne pas dire dans une sorte de bourdonnement critique – difficile de résister à la tentation du jeu de mots -. En 1971, la plasticienne prétend avoir relâché des mouches au sein de l'institution new-yorkaise. Ce mensonge s'accompagne d'un micro-trottoir vidéo recueillant l'avis des visiteurs sur l'expo Yoko Ono. « Quelle expo Yoko Ono ? » Si les uns avouent en toute honnêteté n'avoir rien remarqué ; d'autres prétendent avoir adoré l'événement fantôme, intitulé Museum of Modern (F)Art (fart signifie pet, en anglais) : Yoko Ono - One Woman Show ; le tour de force dudit musée étant bien sûr d'avoir repris partiellement ce titre, comme en signe de pardon. L'adjectif tant attendu sort enfin de la bouche de l'expert. On est confronté à un travail « conceptuel ».



De Yoko Ono on retient surtout deux choses : le bagism, performance qui implique un couple enfermé dans un sac en tissu ; et Grapefruit, recueil de poèmes aux allures d'instructions, que l'artiste a pour la plupart suivies. Chaque page de l'ouvrage a été encadrée pour les besoins de l'exposition. Si certains aphorismes sont « immatérialisables », tel « Watch the sun until it becomes square » (« Regarde le soleil jusqu'à ce qu'il soit carré ») ; d'autres offraient la possibilité de passer de la théorie à la pratique. C'est le cas de la pièce susmentionnée, Painting to be Stepped On (1960) : « Leave a piece of canvas or finished painting on the floor or in the street  ». (« Laisse un morceau de toile ou un tableau achevée sur le sol ou dans la rue ». À l'approche de la sortie, le visiteur est lui aussi invité à s'envelopper dans un drap noir. Grisant.

 

« Museum is closing ! » (« Le musée va fermer ! »), entend-on bramer à l'autre bout de la galerie. La commissaire se rend soudain compte qu'elle est en retard à son prochain rendez-vous. « Mince l'expo Warhol ! », pense-on tout bas. Tant pis, on y ira demain.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires