En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

"Faut ce qu'y faut !" : la réponse à Stéphane Hessel

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 1 heure 45 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 15 heures 21 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 16 heures 8 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 17 heures 23 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 18 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 22 heures 9 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 22 heures 44 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 1 heure 22 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 14 heures 57 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 16 heures 31 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 17 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 18 heures 17 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 21 heures 42 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 22 heures 20 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 22 heures 43 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 22 heures 44 min
Totem et Tabou

"Islam, musulman, islamiste, islamophobie…" : comment échapper au double piège du déni et de l’amalgame ?

Publié le 11 janvier 2015
Le magnifique élan national en réaction à cette semaine noire doit nous inviter à une réflexion approfondie et renouvelée : loin de tout déni et de tout amalgame, en évitant les tentations rhétoriques -et politiques- dont nous sommes coutumiers et qui, ça et là, refleurissent.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le magnifique élan national en réaction à cette semaine noire doit nous inviter à une réflexion approfondie et renouvelée : loin de tout déni et de tout amalgame, en évitant les tentations rhétoriques -et politiques- dont nous sommes coutumiers et qui, ça et là, refleurissent.

D’abord l’horreur puis l’émotion, à sa mesure. Des mots très justes de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Des mots encore plus précis (notamment sur l’antisémitisme) de Manuel Valls. Puis le magnifique élan national d’hier et d’aujourd’hui. Dès demain, on nous le promet, la recherche des causes, des parades et des remèdes. A moins qu’un nouveau drame, toujours en suspens, ne vienne emporter les dernières digues de notre pauvre raison. A moins, de façon encore plus probable, que nous ne retombions dans nos chers travers : divisions partisanes, récupération politique et retour aux vieilles postures. Et aux bonnes vieilles rhétoriques : celle du déni et de la minimisation d’une part ; celle de l’amalgame et de l’exclusion, de l’autre.

Commençons donc par le déni et ou la minimisation : ce sont toutes les formulations qui, déjà, refleurissent : « ce ne sont pas des Musulmans »… « quelques centaines d’individus »… des « déséquilibrés »… « des jeunes paumés »… « nous ne sommes pas en guerre »… »… « gare à l’islamophobie »… « le problème n’est pas religieux mais social » etc…

La posture du déni et/ou de la minimisation n’a qu’une faiblesse, mais elle est grande : il suffit de lui appliquer ce que j’appellerai « le test de la symétrie ». Imaginons une minute que les journalistes de Charlie aient été victimes d’intégristes chrétiens : de fait, Charlie n’a pas ménagé les symboles les plus sacrés du christianisme ! Et demandons-nous alors quelles auraient été les réactions : « surtout pas d’amalgame » ? «  Ce ne sont pas des chrétiens » ? « C’est une infime minorité » ? « De jeunes paumés» ?  Et aurait-ton crié à la « christianophobie » ?

Nous aurions sans doute eu un tout autre discours sur le thème du « retour de la bête immonde ». Me trompé-je ?

Mais voilà « l’élastique rhétorique » qui repart dans l’autre sens ; celui de l’amalgame et de l’exclusion : « l’Islam en est au Moyen Age »… « C’est une religion violente » … « Regardez les terroristes : tous des Musulmans » ; (donc « tous les Musulmans sont des terroristes »)… « Ces gens ne s’intègrent parce qu’ils ne veulent pas s’intégrer »… Avec, pour les plus échauffés, en ligne d’horizon, « la Grande Déportation » en réponse au « Grand Remplacement ». D’un mythe à l’autre … Et le risque redoutable du déchirement social.

Quel remède contre ces idées-là ? Le plus difficile à mettre en œuvre, sans doute : la connaissance élémentaire : connaissance de ce qu’est l’Islam dans sa grande variété et plus délicat encore : un minimum de sens historique.

Sur l’Islam, je me contenterai de renvoyer aux déclarations des Musulmans eux-mêmes, du  conservateur Moussaoui au libéral Bidar : aucun des deux ne dit que « les terroristes ne sont pas des musulmans » : mais que ce sont des musulmans dévoyés, qui suivent une voie littéraliste et violente, née il y a une trentaine d’années en Afghanistan, très minoritaire mais en essor au sein de l’Islam, le salafisme djihadiste. Et qu’ils  prennent en otage l’ensemble de la religion. Nous avons d’abord affaire à « une guerre au sein de l’Islam », comme l’a rappelé maintes fois Gilles Kepel. Et une guerre qui déborde chez nous, si l’on veut bien se rappeler les victimes musulmanes de Merah et des frères Kouachi. Et une guerre qui nous vise aussi : l’estimation du nombre d’islamistes potentiellement dangereux est de 5.000. C’est très peu par rapport à la communauté musulmane (1 pour mille !) mais c’est plus que « quelques déséquilibrés ». Suffisamment pour déstabiliser un pays en tout cas.

Alors que faire ? Et d’abord, comment DIRE ?

Eh bien, une analogie très simple vient à l’esprit, facilitée par la richesse de notre vocabulaire et notre (tragique) expérience historique : nous distinguons très bien  nazis et nationalistes, socialistes et staliniens. Nous pouvons de même aisément distinguer « islamistes » et « musulmans ».

L’on rappellera que parmi les plus intraitables adversaires du nazisme, se trouvaient des nationalistes patentés : un Churchill, un de Gaulle. De même (voire la Tunisie, voire le Kurdistan) les combattants musulmans contre l’islamisme sont légion.

Ce qui n’est en rien un dédouanement. Bien au contraire : l’Islam doit s’interroger, comme le nationalisme par rapport au nazisme, comme le socialisme par rapport au stalinisme, sur ce qui a permis -et ceux qui ont permis-, en son sein, cette dérive meurtrière.

Mais pour l’ensemble de notre société, y compris les Musulmans en tant que citoyens, le message est plus large : le totalitarisme a pris un autre visage. Ce n’est plus celui de notre vieux « fascisme », contre lequel tant de nos belles âmes font de la résistance… à retardement et sans risque ! Ce visage encagoulé et meurtrier vient de dévaster la France et ce nouveau totalitarisme s’en prend, exactement comme les précédents, à l’essence même de notre culture politique et de notre vivre-ensemble : la démocratie et les libertés.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

"Faut ce qu'y faut !" : la réponse à Stéphane Hessel

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
crobard007
- 14/01/2015 - 14:20
Islamophobie ????
Comment y échapper en sachant que les interprétations de la religion musulmane sont à discrétion de ses pratiquants, ainsi le fait de porter un jean, de ne pas être voilé, d'être pratiquant d'une autre religion, de chanter, de boire un verre avec des amis, de jouer à la pétanque, ne pas faire le Ramadam, faire carnaval ou halloween, croire au père noël... etc, etc , peut être considéré comme étant Islamophobe selon le "croyant" à l'origine de la règle, d'autant plus inquiétant que les idéologues de cette religion ont des visées politiques et universalistes. Soyons vigilants, notre liberté est en jeu!
JValjean
- 12/01/2015 - 08:39
Symétrie!
Pour épouser une Marocaine, il faut se convertir à l'islam! Votre mairie tient sans doute les documents nécessaires a votre disposition. Si cela est acceptable, pourquoi ne serait-il pas acceptable de renoncer a l'Islam pour devenir français?
cloette
- 11/01/2015 - 23:48
Ces individus
dérivent car il y a échec total de l'intégration mais ils sont sciemment recrutés manipulés , il s'agit de mettre le chaos ,.