En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 15 min 41 sec
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 3 heures 27 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 14 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 14 heures 11 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 2 heures 40 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 8 heures 31 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 9 heures 37 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 13 heures 55 min
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 1 jour 4 heures
© Unicef
© Unicef
Revue de blogs

"Bring Back Our Girls" : un hashtag qui secoue (enfin) le Nigeria et le monde

Publié le 06 mai 2014
Les plus de 200 lycéennes enlevées au Nigeria par le groupe terroriste Boko Haram n'ont d'abord provoqué aucune réaction médiatique. Il a fallu que les réseaux sociaux s'en mêlent pour que le gouvernement nigérian et le reste du monde se mobilisent.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plus de 200 lycéennes enlevées au Nigeria par le groupe terroriste Boko Haram n'ont d'abord provoqué aucune réaction médiatique. Il a fallu que les réseaux sociaux s'en mêlent pour que le gouvernement nigérian et le reste du monde se mobilisent.

La mobilisation des réseaux sociaux sous le hashtag "Bringbackourgirl" a atteint désormais le monde entier. L'ampleur du phénomène ressemble maintenant à celle atteinte pour sauver Malala, l'adolescente afghane grièvement blessée par les Talibans pour être allée à l'école. L'enjeu, au-delà du sort des adolescentes disparues, est plus large. Boko Haram, le nom des extrémistes qui les ont enlevées et assurent maintenant qu'ils les vendront ou les marieront de force, peut en effet se traduire par "L'éducation (occidentale) est un péché".

Au Nigéria, dans la confusion, la leader des manifestations pour obliger le gouvernement à agir a été arrêtée, mais là aussi, les réseaux sociaux sont à l'attaque et acculent les politiques.

Aux Etats-Unis, un mea culpa commence. Celui des médias, qui s'interrogent sur pourquoi, depuis le 14 avril, date des enlèvements, très peu ont daigné en parler et qu'il a fallu l'assaut des internautes sur Twitter et Facebook et un hashtag qui ne pouvait plus être ignoré pour secouer leur silence blasé. L'une des réponses le plus fréquemment renvoyée :  peut-être parce que cela se passe dans un pays africain, chaotique et indéchiffrable. Mais surtout : parce que ce sont des filles.

Mary J. Blige, l'une des premières stars à se mobiliser

Dans le métro de New York, une affiche de "Personnes disparues'" pour les lycéennes nigérianes sur le compte Twitter de Wolfe 321

Sur Foreign Policy, Lauren Wolfe tente de répondre à travers différents entretiens avec des experts et élargit ce sursaut tardif de remords au phénomène global des filles et femmes enlevées, vendues et ou utilisées comme monnaie sexuelle :

"Pourquoi n'avons-nous pas prêté attention par le passé aux milliers de filles (et de garçons) qui ont été enlevés durant les conflits ? Pourquoi ne prêtons-nous pas attention maintenant aux filles piégées dans les réseaux de trafics d'être humains, vendues pour des mariages ou retenues captives comme "épouses" par des groupes armés ? Et toute l'actuelle colère durera-t-elle pour des situations telle que celle-ci qui vont se succéder sans cesse ? Toute la colère du monde peut-elle amener une solution concrète ?

Photo compte Twitter Anne Cecile Mailfer , "d'Osez le féminisme"

Elle poursuit : "Voir ce cas comme un cas de trafic humain ( ou d'esclavage moderne comme on l'appelle maintenant ) est ne pas voir une question plus grande : les crimes contre les filles et les femmes ne sont pas seulement courants, ils sont ignorés, ils ne sont pas sanctionnés et les médias internationaux n'en parlent pas, surtout quand ils se déroulent dans les pays pauvres et en développement."

'Même nombre, même page. Et si c'étaient elles ?". Compte Twitter BabajideFadoju

"Pas un seul membre de Boko Haram n'a été jugé pour un seul de ses crimes, selon une organisation des droits humains. L'impunité pour la violence sexuelle et les crimes contre les femmes et les filles, en plus de l'indifférence générale pour leurs vies, surtout dans le monde en développement, avoue, tacitement, que l'on permettra à tout ceci de continuer. Qu'on l'appelle "mariages précoces" ou "trafic sexuel", ce sont les problèmes qui ne sont pas considérés comme un sujet sérieux comme la sécurité.

"Vous aurez toujours un phénomène comme Boko Haram", dit une encore chercheuse, "mais si la barre de l'opposition à la violence contre les filles et les femmes n'est pas relevée ou si l'on admet que les femmes sont des trophées ou des butins de guerre et si l'on y réfléchit même pas, alors nous allons voir se produire ce genre de choses de plus en plus fréquemment."

Photo de Malala sur son compte Twitter

En France, c'est l'éducation, un capital et une cause très française, qui est plus évoqué. Les Nouvelles News rappellent  : "On tire sur des fillettes de 15 ans, on lance de l'acide sur le visage des écolières et on enlève en toute impunité des centaines de lycéennes. Le meilleur moyen de combattre l'extrémisme est l'accès à l'éducation pour tous et cela passe par le fait d'assurer la sécurité des jeunes filles, partout dans le monde, qui ont le courage de défier l'obscurantisme pour s'asseoir sur les bancs de l'école. "Si ces écolières ne sont pas secourues, plus aucun parent n'autorisera sa fille à aller étudier", prévient encore Hadiza Bala Usman, organisatrice des marches de soutien au Nigéria.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (33)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 09/05/2014 - 16:22
L'islam et l'obscurantisme à travers le monde
L'Afrique, aux moeurs archaïques avait bénéficié d'une évolution dans sa conduite grâce à l'instruction apportée avec la colonisation par l'Occident chrétien; sans être parfait son système éducatif avait une valeur humaniste.
Avec la décolonisation l'Afrique s'est replongée dans ses guerres tribales et esclavagistes où la barbarie de l'islam règne dans la violence.
La gauche moraline toujours prête à l'invective haineuse, avec ce socialisme manipulateur, voire liberticide, crachant des paroles violentes et injurieuses à l'égard de l'Occident s'est enfermé dans un silence assourdissant face à cette réalité sauvage de l'Afrique islamisée.
esurlo
- 09/05/2014 - 15:18
Pas trop de commentaires ...
..;sur le sujet , en France ..... Silence remarquable des Najat Belkacem , Femens, ou autres donneurs habituels de leçons ....
Faut peut-etre pas "discriminer" , et "faire monter le F.N." comme l'on dit ...........
Alors on se tait discrètement ..
Quand aux "dignitaires musulmans" , il serait encore temps qu'ils fassent le ménage ....................
Léa
- 08/05/2014 - 13:39
Hypocrites
Les médias américains pour qui le hic tient au sexisme feraient bien de se demander si la réponse n'est pas plutôt dans la couleur de peau et la nationalité. Si elles avaient été blanches et occidentales, la levée de boucliers aurait été immédiate.