En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

05.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 10 heures 4 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 14 heures 42 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 15 heures 31 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 16 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 16 heures 46 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 17 heures 23 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 18 heures 32 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 19 heures 19 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 13 heures 2 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 14 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 15 heures 52 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 16 heures 24 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 17 heures 23 sec
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 18 heures 50 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 18 heures 59 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 19 heures 20 min
© Reuters
© Reuters
Grand large

Week-end à Venise : des gondoles à l’opéra

Publié le 03 mai 2014
A moins de deux heures de vol de Paris, la Fenice attend les amateurs d’opéra italien, lors d’un week-end à Venise rythmé par la musique et le balancement des gondoles.
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A moins de deux heures de vol de Paris, la Fenice attend les amateurs d’opéra italien, lors d’un week-end à Venise rythmé par la musique et le balancement des gondoles.

Pour en savoir plus sur Venise, rendez-vous sur le site de Peplum

Quand on part à Venise, on s'attend surtout à en recevoir plein la vue. Or, la ville aux gondoles séduit tout autant les autres sens. Pourquoi ne pas y envisager, dans ce cas, un séjour essentiellement musical ? La Fenice n'est-elle pas un des opéras les plus prestigieux du monde ? Vivaldi, Puccini, Pergolèse, Rossini, et même Salieri, le grand rival de Mozart, n’étaient-ils pas italiens ? On s'imagine déjà voguant sur les canaux, à l'affût du moindre bruit distinctif. Les chants traditionnels fusant de quelque bar, le cri des gondoliers se disputant des touristes hilares, le crépitement de l'eau... Une fois sur place, il ne reste plus, en effet, qu'à ouvrir grand ses oreilles.

Un motoscafo privé attend au pied de l'hôtel. Un motoscafo ? Un bateau à moteur, en d'autres termes. Quoique le nom italien fasse davantage rêver... Cap sur le sud de la ville, pour une visite privée de la Fenice en compagnie de Luciano Arici, ancien employé de ce somptueux opéra du XVIIIe siècle, expert en musique et en danse. Et c'est parti pour trois-quarts d'heure d'anecdotes et d'Histoire dans un cadre typique et raffiné. À l'intérieur de cette bâtisse néo-classique, restaurée en 1836 au sortir d'un sérieux incendie, un escalier recouvert d'un tapis rouge mène à la grande salle des spectacles. Pourquoi ce vaste auditorium paraît-il si familier ? Mais bien sûr, c'est là que s'ouvre Senso, le chef-d'œuvre du célèbre réalisateur italien Luchino Visconti. Sur un extrait du « Trouvère » de Giuseppe Verdi !

© Michele Crosera

Toutefois, c'est un autre compositeur italien que l'on va écouter à la Scuola grande di San Téodoro, l'une des huit scuole de Venise, ces institutions reconnues chargées de lutter contre les épidémies de peste sous le gouvernement du Conseil des Dix (1310-1797). Au programme, donc, les Quatre Saisons de Vivaldi. C'est là que se produit régulièrement depuis 1999 l'orchestre I Muzici Veneziano composés de musiciens italiens de renommée internationale. Au cœur de ce monument fondé en 1258, une série de tableaux italiens donne vie aux escaliers menant au piano nobile (faux-ami à l'accent musical), étage réservé aux réceptions et grands événements en tout genre. La pièce s'ouvre sur le printemps. À la saison qui suit les interprètes ne changent pas de tenue. Dommage car les savoir costumer donnait presque envie de les voir se changer au fil des airs joués.

Que serait Venise sans ses gondoles ? On laisse son motoscafo privatisé pour aborder l'une des embarcations emblématiques de la ville. À deux, c'est mieux. Plus romantique. Derrière soi un homme pagaie de part et d'autres du bateau avec une sorte de mât en bois. Du linge propre pend sur des câbles au-dessus des canaux. On entend des bribes de conversations en italien jaillir des fenêtres, la plupart ouvertes tant il fait bon dehors. Des notes de guitare émanent des cuisines d'un restaurant dont l'odeur de « paste alla bolognese » donne immédiatement l'eau à la bouche. On se concentre alors sur le clapotis des flots où vogue la longue barque dont on ignore encore les origines. Prochain arrêt, justement : un « squero », chantier naval de construction de gondoles.


Une opportunité en or car ces ateliers ne fabriquent que trois ou quatre gondoles maximum par an. À côté du bâtiment principal où vit le propriétaire, un abri où les ouvriers rangent leurs outils en hiver. Pas de révélation sur le type de bois employé. C'est un secret propre à chaque artisan. Le même matériau sert souvent à réaliser des masques de théâtre, accessoire indissociable de la culture vénitienne. La visite dure deux bonnes heures. Attentifs au bruit de la ponceuse sur les planches travaillées, on ne peut que s'extasier devant le résultat. Reste à peindre l'ensemble en noire, couleur traditionnelle de la gondole.

Il est sept heures moins le quart. La messe de la Basilique San Marco, chef-d'œuvre d'architecture byzantine, va bientôt commencer. L'occasion idéale de se mêler à la population locale. Autre solution : une visite privée à l'abri de la foule, passé ce rendez-vous liturgique. Et pourquoi pas les deux ? On apprécie autant faire la queue pour aller écouter les enfants de chœur chanter entre chaque lecture, qu'écouter la voix de son guide religieux résonner à travers toute la nef. Église à coupoles, la Basilique Saint Marc doit son nom à la place qu'elle préside. D'où lui vient cette forme en croix grecque ? À l'époque de sa construction, en 828, la République de Venise entretenait des liens étroits avec Byzance. Sa source d'inspiration majeure : l'église des Saints-Apôtres de Constantinople (536-546), elle aussi marquée de motifs hellénistiques. Le sol est pavé de mosaïques, et la moitié inférieure des murs tapissée de marbres. On renonce rapidement à compter les colonnes antiques quand on apprend qu'il en est 2600 au total ! Des proportions astronomiques qui s'applique à l'ensemble de la ville, car on est loin d'avoir fait le tour de Venise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires