En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Culture

Colonisation : ce qu’étaient vraiment les relations maîtres et esclaves au XVII et XVIIIèmes siècles

Atlantico vous propose en partenariat avec Storia Voce une émission sur la colonisation et l'esclavage, loin des clichés et des simplifications habituelles. Un entretien de Christophe Dickès avec Frédéric Régent, docteur en histoire de l'Université Paris I.
Publié le 14/05/2019
Durée : 42 minutes
Chroniqueur :
Christophe Dickès
Storiavoce
Pour profiter des podcasts en intégralité, vous devez être abonné à Atlantico.

 

Au programme de la classe de 4è et de Seconde, l’ouverture Atlantique, la colonisation et l’esclavage engagent à la fois la mémoire et l’histoire. Loin des clichés et des simplifications habituelles, Frédéric Régent continue ici un [Cours d’Histoire] en quatre volets consacré à ce sujet. Interrogé par Christophe Dickès dans cette première partie sur le rapport entre maître et esclaves dans les îles du XVIIe au XVIIIe siècle, il répond aux questions suivantes:

  1. Qui sont les premiers esclaves sur le territoire français ?
  2. Comment se fait-il que l’esclavage soit interdit en France à l’époque et autorisé sur ces terres ?
  3. D’où viennent ces esclaves ? Pourquoi l’esclave africain s’impose ? En Afrique, qui organise ces marchés d’esclaves ?
  4. Quelle est la réalité des rapports entre maître et esclaves?
  5. Existe-t-il une condition juridique de l’esclave ? Où le fait précède t’il le droit?
  6. Existe-t-il des cadres juridiques différents d’un endroit à l’autre ?
  7. Qui sont les maîtres ?
  8. Existe-t-il des hommes de couleur libres ? Et ces hommes ont-ils eux-mêmes des esclaves ?
  9. Les maîtres ont-ils un pouvoir absolu ? Vous évoquez des relations non en droit mais dans le cadre d’une entente tacite !

Notre invité: Docteur en histoire de l’université de Paris I, Frédéric Régent s’est spécialisé dans les questions concernant l’esclavage dans les colonies françaises sous l’Ancien Régime et au temps de la Révolution. Après avoir enseigné en lycée, en collège et à l’université des Antilles-Guyane, Frédéric Régent a publié en 2007 un ouvrage reconnu et qui fait désormais autorité sur cette question intitulé La France et ses esclaves, de la colonisation aux abolitions 1620-1848 (Grasset, réédition Hachette Pluriel en 2010). Frédéric RÉGENT est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (IHMC – UMR 8066) et de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française (IHRF). Ses recherches actuelles concernent les propriétaires d’esclaves en Guadeloupe, des débuts de la colonisation française en 1635 à l’abolition de l’esclavage en 1848. Frédéric Régent est l’auteur de Esclavage, métissage, liberté – La Révolution française en Guadeloupe (1789-1802), Grasset, 2004 ; La France et ses esclaves, de la colonisation aux abolitions, 1620-1848, Grasset, 2007, Pluriel, 2012. Il est co-auteur avec Gilda Gonfier et Bruno Maillard : Libres et sans fers. Paroles d’esclaves français. Guadeloupe, Île Bourbon (Réunion), Martinique, Fayard, 2015. Il vient de publier Les maîtres de la Guadeloupe, Propriétaires d’esclaves (1635-1848) (Tallandier, 432 pages, 23.30€). Par décret en date du 22 août 2016,Frédéric  Régent est nommé, pour une durée de trois ans, Président du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage.

Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

04.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

05.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

Pourquoi l’or va redevenir l’étalon mondial

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 17/05/2019 - 14:28
La colonisation est une entreprise ''de gauche''
Les gauchistes approuvaient la ''colonisation'' voir https://www.breizh-info.com/2019/05/14/119011/pourquoi-la-colonisation-est-une-entreprise-de-gauche-la-reponse-en-video et voir https://www.youtube.com/watch?v=H0BixKb4-eo...et si les musulmans sont si heureux dans ''leur'' pays depuis qu'ils ne sont plus ''colonisés'':il faut qu'ils y RESTENT!....
lasenorita
- 15/05/2019 - 15:08
La ''colonisation''...
Macron, le président de la République française, ignore ''l'Histoire de la colonisation''.. Sait-il que les Arabes ont ''colonisé'' l'Afrique du Nord, au 7ième siècle? Et que ces mêmes Arabes ont ''colonisé'' l'Espagne.. les Espagnols ont chassé les musulmans au 15ième siècle, les Berbères chrétiens,qui peuplaient l'Afrique du Nord avant la ''colonisation'' arabe,auraient bien fait de RENVOYER les Arabes dans ''leur'' pays, d'où ils étaient partis: l'Arabie!.. Les Algériens ignorent ''l'Histoire'' de ''leur'' pays...ainsi ils disent: ''Les Français non-musulmans nous ont colonisés pendant 130 ans, nous allons, à notre tour, les coloniser ..mais les Algériens ont, également, été ''colonisés'' par les Turcs. .pendant 3 siècles...Pourquoi les Algériens ne vont-ils pas en Turquie???..Les Arabes ont ''obligé'' les Berbères à se convertir à l'islam et,en Espagne, ils ''imposaient'' que les non-musulmans...les musulmans, eux, ne payaient pas d'impôts….comme en France, actuellement...etc..etc...
zelectron
- 14/05/2019 - 12:36
l'oubli
quid des noirs marchands d'esclaves en Afrique et mêmes propriétaires d'esclaves aux États Unis ?