© Reuters
Punition

Violences au Trocadéro : un policier muté

Publié le 29 août 2013
Il est le seul fonctionnaire à avoir été muté à la suite des événements du 13 mai dernier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est le seul fonctionnaire à avoir été muté à la suite des événements du 13 mai dernier.

Le responsable du service d'ordre lors de la fête organisée le 13 mai dernier au Trocadéro en l'honneur du titre de champion de France du PSG, a récemment été muté à l'IPGN (police des polices). La mutation d'Olivier Paquette, numéro 2 de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), est considéré par plusieurs sources proches du dossiers comme une mise au placard.

Olivier Paquette paierait ainsi les violences et les incidents du Trocadéro ainsi qu'un "manque de disponibilité" à la DOPC, une direction très active où les policiers sont "constamment sollicités". Ces mêmes sources affirment qu'il est le seul haut fonctionnaire muté, "pour le moment", à la suite de ces violences.

La célébration du titre du PSG, le 13 mai dernier, avait mal tourné malgré la présence de 800 policiers. Une quarantaine de personnes ont été interpellées et 32 blessés ont été dénombrés ce jour-là. Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, avait subi les foudres de la droite, qui avait réclamé son départ.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Paris, PSG
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires