En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© REUTERS/Sergei Karpukhin
Enfin un dénouement ?
Scandale NSA : Edward Snowden va demander l’asile politique à la Russie
Publié le 12 juillet 2013
L'ex-consultant du renseignement américain est bloqué depuis bientôt trois semaines dans l'aéroport de Moscou-Cheremtievo.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ex-consultant du renseignement américain est bloqué depuis bientôt trois semaines dans l'aéroport de Moscou-Cheremtievo.

L'affaire Snowden n'en finit plus de secouer l'actualité. Pourtant l'histoire semblait avoir enfin trouvé une issue heureuse. En effet, ce mardi, le Venezuela avait annoncé que l'ancien consultant avait accepté leur offre d'asile politique. Une décision qui devait donc mettre fin à la situation ubuesque d'Edward Snowden (celui-ci se trouve depuis près de trois semaines dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou). Ce vendredi, il y a donc eu un nouveau rebondissement. L'ancien salarié de la NSA va finalement demander l’asile politique à la Russie, comme l'a déclaré un participant à la rencontre en cours avec des défenseurs des droits de l’homme à l’aéroport de Moscou.

"Il a fait une déclaration, il va demander l’asile politique à la Russie", a précisé à l’agence Ria Novosti un participant à cette rencontre, ajoutant que cette décision était dictée par l’impossibilité pour Snowden de rejoindre un des pays d’Amérique latine prêts à l’accueillir. L'ex-analyste américain avait auparavant repoussé une offre d'asile en Russie, celle-ci étant conditionnée à son futur silence. Le Kremlin a dans la foulée répété la condition précédemment exprimée, à savoir que Snowden cesse de mener des activités contraires aux intérêts américains.

L'ex-consultant rencontrait dans l'après-midi, à sa demande, des défenseurs des droits de l’homme russes et des avocats à l’aéroport de Moscou-Cheremtievo. "Treize personnes se sont rendues à la rencontre" à laquelle participent aussi des avocats russes, a déclaré à des journalistes une porte-parole de l’aéroport, Anna Zakharenkova. L’ancien employé de la NSA "a l’intention de dire ce qu’il pense de la campagne de persécution obsessionnelle menée contre lui par l’administration des Etats-Unis, qui met en danger les passagers de vols partant pour l’Amérique latine", a indiqué une source aéroportuaire citée par l’agence Interfax.

Et voilà ce qu'il pense : "Nous avons été témoins ces dernières semaines d'une campagne illégale menée par des membres du gouvernement des Etats-Unis pour me dénier le droit à l'asile prévu par l'article 14 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme", écrit Edward Snowden dans le message électronique reçu par de grands avocats et des responsables d'ONG à Moscou. "L'ampleur des menaces est sans précédent : jamais auparavant dans l'histoire les Etats-Unis n'ont conspiré pour forcer à atterrir l'avion d'un président (celui d'Evo Morales, le président bolivien ndlr) pour le fouiller à la recherche d'un réfugié politique", a encore écrit l'ancien consultant dans ce message.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Obama traitre à son premier métier
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires