En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Mal-être

Un salarié sur 10 aurait déjà fait une depression

Publié le 01 octobre 2012
C'est ce que révèle une étude réalisée par l'association européenne contre la dépression dans sept pays du vieux continent.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce que révèle une étude réalisée par l'association européenne contre la dépression dans sept pays du vieux continent.

Mieux vaut être salarié en Italie qu'au Royaume-Uni selon une étude réalisée par l'association européenne contre la dépression. En effet, nos voisins d'Outre-Manche enregistrent le taux de dépressions de plus élevé au sein des salariés. Environ 26% des Britanniques déclareraient avoir fait une dépression, alors qu'ils ne seraient que 12% en Italie. En moyenne en Europe ce taux est de 20% et la France s'est sort plutôt bien, ne faisait pas parti des pays les plus enclins à la dépression. 

 

Un salarié britannique, allemand, ou danois, en revanche, est davantage susceptible de se retrouver en arrêt maladie qu'un Français. Parmi les salariés traversant une mauvaise passe, les Allemands sont les plus susceptibles de se mettre en arrêt maladie à 61%, suivis des Danois (60%).

Et la dépression a un coût. Des chercheurs ont estimé, en comptant la perte de productivité et les arrêts maladie, que le coût des dépressions à travers l'Europe s'élevait à 92 milliard d'euros en 2011 ! Une bonne raison de ménager ses salariés.

 

Parmi les peronnes interrogées, une sur trois a déclaré être inquiète à l'idée de perdre son emploi lors de sa dépression et seul 1 salarié sur quatre a osé faire part de son coup de blues à son employeur. "Il faut sensibiliser les managers et soutenir les salariés en reconnaissant l'existence des dépressions dans le monde du travail", a declaré le docteur Vincenzo Costigliola, president de l'association européenne contre la dépression. 

Vu sur : Lu sur BBC News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
AntiDemago
- 02/10/2012 - 00:40
SOIT 9 sur 10 qui prennent leur pied !
Majorité écrasante, le bonheur est dans le salariat !
En même temps, cette très intéressante étude qui ne sert à rien devra être corrigée, car avec SA NORMALITUDE 1er aux commandes......ça va se bousculer dans les salles d'attente !
Piste à étudier pour enrayer l'expansion de l'industrie de "l'arrêt maladie": le taxer !
Decebal
- 02/10/2012 - 00:11
Surtout chez les fonctionnaires
cela doit surtout etre vrai chez les fonctionnaires, ceux du prive ne peuvent , eux, se mettre en arrêt maladie pendant 6 mois ou plus.!!

carredas
- 01/10/2012 - 15:49
Dépressions en Europe...
Quel rapport entre le fait d'être salarié et la dépression ? ( sachant que la dépression est une maladie grave à ne pas confondre avec la déprime )
Pour cerner le cas particulier des salariés, il faudrait comparer les dépressions chez les salariés avec celles survenant dans toutes les autres catégories socio-professionnelles, plutôt que de comparer les cas chez les salariés européens.