En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
C'est pas énorme...
Auto-entrepreneurs : ils gagnent en moyenne 4 300 euros par an !
Publié le 20 septembre 2012
L'Insee a réalisé une étude sur les auto-entreprises. On apprend qu'un quart des auto-entrepreneurs sont parvenus, au cours des trois premières années d’existence, à dégager un revenu continu. Leur revenu moyen est de 4 300 euros par an.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Insee a réalisé une étude sur les auto-entreprises. On apprend qu'un quart des auto-entrepreneurs sont parvenus, au cours des trois premières années d’existence, à dégager un revenu continu. Leur revenu moyen est de 4 300 euros par an.

L'auto-entreprise n'est pas forcément synonyme de succès. Bien au contraire selon l'Insee. Les pionniers de ce régime souffrent et les résultats de la plupart d'entre eux sont mauvais. Selon cette étude, dans le détail, 328 000 créateurs d’une auto-entreprise ont été recensés en 2009, année d’entrée en vigueur du régime, mais seuls 79 000 en ont tiré de façon continue durant les trois premières années un revenu qui, en 2011, était inférieur au Smic pour 90% d’entre eux. La moitié seulement (174 000) de ces pionniers ont pu être considérés comme économiquement actifs la première année car ayant déclaré au moins un euro de chiffre d’affaires dans un délai de quatre trimestres.

Les 328 000 premiers auto-entrepreneurs ont représenté en 2009 plus de la moitié des créateurs d’entreprises, deux tiers des non-salariés nouvellement installés et 13% de l’ensemble des non-salariés. Au bout de trois ans, un peu moins d’un tiers (102 000) étaient toujours actifs, c’est-à-dire qu’ils avaient déclaré au moins un euro de chiffre d’affaires pendant l’année 2011, précise l’Insee.

"Mais seuls 79 000 ont pu dégager un revenu positif de façon continue (pendant) les trois ans. En moyenne, le revenu qu’ils tirent de leur activité a progressé, mais pour neuf sur dix, il demeure inférieur au Smic", explique l’Insee. "Peu ont quitté l’auto-entrepreneuriat pour rejoindre le régime non salarié classique", précise l’institut sans donner de chiffre.

Le revenu moyen annualisé des créateurs d’auto-entreprises économiquement actifs était d’environ 4 300 euros en 2009, alors que celui des créateurs classiques était plus de trois fois supérieur (14 100 euros). Les auto-entrepreneurs actifs exercent souvent en parallèle une activité salariée, note l’Insee. Une obligation pour beaucoup d'entre eux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Insee, smic, auto-entrepreneur
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Cap2006
- 20/09/2012 - 20:33
toujours amusant les syndicats patronaux...
ils crient au loup... au lieu de se battre contre les banques qui les asphyxient d'interêt quand elles ne leurs coupent pas les vivre.... quand la complexité administrative s'amuse de leur isolement.... quand leurs chambres consulaires se gavent de petits fours grace à l'argent qu'elles leurs rackettent...
le plus drole : l'obligation de s'affilier au la ch des métiers, en payant la taxe au prix forfaitaire, pour une ch des métiers qui passent son temps à combattre les auto entrepreneurs...
coup de massue supplémentaire de l'ami de entrepreneuriat sarko 1° : l'ex taxe professionnel, là encore avec une taxe forfaitaire même pour ceux qui exerce depuis leur domicile déjà soumis à la taxe d'habitation....

Gégé Foufou
- 20/09/2012 - 19:09
A Hdt
Vous n'avez pas compris que ce statut est la plus grande arnaque de notre précédent gouvernement pour faire baisser le nombre de chômeurs en les transformant en patrons pauvres.
Mieus vaut l'URL à 1€ qui permet de se salarier et de protéger ses biens perso.
Combien de bataillons de couillonés avec ce statut?
De plus, une fois que vous avez déméngé les membres de votre famille, lavé les carraux au super U du coin, repeint la grille de vos voisins, carrelé la salle de bains de vos amis ou fait la compta du restau du coin, vous faites quoi?
Et bien diretion Pole emploi et alocations chomage zér?.
Bien joué le coup pour transformer des gogos chomeurs allocatairesen gogos chomeurs endettés et non allocataires
HdT
- 20/09/2012 - 14:05
@ Carredas
Vous résumez là un des pièges usé jusqu'à la corde de toutes formes de statistiques et même de présentation de résultats dans les entreprises avec votre dernière phrase "On peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres et aux statistiques".